EN REFUSANT D'ALLER A MOSCOU LE 9 MAI OBAMA FAIT UNE ERREUR GROSSIERE

Barack Obama

Politologue US: Obama refuse de se rendre à Moscou le 9 mai, "erreur grossière"

© AP Photo/ Evan Vucci

International
 
(mis à jour 19:21 07.05.2015) URL courte
 
70ème anniversaire de la Victoire dans la II GM (85)
 
346140
Inventant des histoires sur la Seconde Guerre mondiale, les Etats-Unis s'appliquent à minimiser le rôle, pourtant déterminant, de l'URSS dans la libération de l'Europe et la victoire sur l'Allemagne hitlérienne, estime Stephen F. Cohen, universitaire américain spécialiste de la Russie soviétique.

Les Etats-Unis essaient de minimiser le rôle déterminant de l'URSS dans la victoire à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, a indiqué le chercheur américain, professeur à l'Université de Princeton, Stephen F. Cohen, dans le cadre de l'émission radio The John Batchelor Show. 

 
L'expert a également démenti la thèse sur un rôle exceptionnel des Américains dans cette guerre, tout en appelant les auditeurs à ne pas soutenir Washington dans ces tentatives de "gâter" les célébrations du 70e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique à Moscou. 

"Nous avons le film +Il faut sauver le soldat Ryan+ (Saving Private Ryan), récit américain sur la Seconde Guerre mondiale. J'ai plus d'une fois entendu dire que l'Europe devait sa libération au président américain Eisenhower, ce qui est historiquement faux. Les Etats-Unis ont gagné la guerre dans le Pacifique, la Russie soviétique — en Europe", a déclaré M.Cohen. 

Et de rappeler que, dans cette guerre, l'URSS avait perdu 27 millions de personnes.

"Au moins 60% des familles soviétiques ont alors perdu leurs parents proches: mère, père, fille ou fils. Cela signifie que des millions d'enfants ont grandi sans connaître leurs pères", a souligné le politologue. 

Par ailleurs, M.Cohen a critiqué la décision du président américain Barack Obama et des dirigeants de l'Union européenne de ne pas se rendre à la Parade de la Victoire à Moscou.

"C'est une erreur grossière que ne sera pas oubliée par la Russie pendant longtemps", a-t-il prévenu.


Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150507/1015994011.html#ixzz3ZTYIlJiJ


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau