Equateur

L'EQUATEUR ANNONCE LA RÉSILIATION DES ACCORDS EN MATIÈRE DE SANTE AVEC CUBA

L'Équateur annonce la résiliation des accords en matière de santé avec Cuba
20:27:23 pm T

La Havane, le 12 novembre (RHC) La Ministre du Gouvernement de l'Equateur, María Paula Romo, a annoncé lundi au Palais Carondelet à Quito que l'Exécutif a mis fin aux accords de coopération existants entre les ministères de la Santé de son pays et Cuba.

Selon El Universo, ces accords, signés depuis 2013, ont permis à plus de 400 professionnels du secteur médical cubain de travailler dans des lieux où il est maintenant proposé de remplacer par des médecins équatoriens.

Les accords ont été signés lors d'une visite à Cuba de l'ancien président Rafael Correa.

Rappelons que récemment à l'Assemblée générale de l'ONU, le ministre cubain des Affaires étrangères Bruno Rodriguez a précisé que les programmes de collaboration qui subissaient des attaques parrainées par le gouvernement américain actuel, et avec l'écho brésilien, sont "destinés aux communautés les plus nécessiteuses, basées sur un sens de solidarité et la disposition librement volontaire de centaines de milliers de professionnels cubains, qui sont mises en œuvre sur la base d'accords de coopération signés avec les gouvernements de ces pays et qui jouissent, depuis de nombreuses années, de la reconnaissance de la communauté internationale, de l'Organisation elle-même et de l'Organisation mondiale de la Santé comme exemple exemplaire de coopération Sud-Sud".

Le 4 novembre, lors de la Rencontre anti-impérialiste de solidarité pour la démocratie et contre le néolibéralisme, le président cubain Miguel Díaz Canel a souligné que cette solidarité internationale de valeur humaine incontestable est née de l'idée de Fidel.

"Il y a maintenant plus de 400 000 professionnels de la santé cubains qui ont fourni des services dans 164 pays. En ce moment, plus de 29 000 personnes s'occupent des populations vulnérables de 65 pays ", a-t-il reconnu.

Dans un message twitter du vice-président du Conseil des ministres Roberto Morales Ojeda, il a souligné qu'en 56 ans de collaboration médicale cubaine, plus de 1 855 millions de patients ont été suivis par nos professionnels de la santé et il ajoute que pendant cette période ils totalisent plus de 348 millions d'interventions chirurgicales pratiquées dans des dizaines de pays où Cuba a coopéré depuis le 21 mai 1963, à la mission médicale qui arrive en Algérie. (Source : Granma).

 

sous la direction de Bárbara Gómez

source :  http://www.radiohc.cu/noticias/nacionales/207397-anuncia-ecuador-que-dan-por-terminados-los-convenios-de-salud-con-cuba


 

EQUATEUR : LA PLUS GRANDE ORGANISATION AUTOCHTONE DECLARE L’ETAT D’URGENCE

La plus grande organisation autochtone de l'Équateur déclare l'état d'urgence
06 oct. 2019 - 12:24:14 | Affiché par : Dolores Hernandez | 0
(Photo. Archive)
Yvke World/Telesur
La Confédération des nationalités autochtones (Conaie) de l'Équateur a décrété l'état d'urgence dans les territoires ancestraux en raison de la brutalité des forces de sécurité et du manque de sensibilisation pour comprendre la nature populaire des revendications sociales.

Cette mesure intervient à un moment où, dans différentes parties de ce pays d'Amérique du Sud, des mouvements indigènes se dirigent vers Quito contre les réformes imposées par le gouvernement du président Lenín Moreno, dit "paquetazo".

La Conaie a averti qu'elle appliquera le système de justice indigène aux "militaires et policiers qui s'approchent des territoires indigènes" pour protester contre ce qu'ils considèrent être la "brutalité" des forces publiques face à leurs protestations contre le gouvernement.

Le Conseil de Gouvernement de la Conaie a expliqué qu'il a pris cette décision " sur l'insistance du Gouvernement d'avancer sur nos territoires avec l'exploitation des mines, du pétrole et des marchandises de la nature, détruisant les milieux de vie et soutenant avec les forces militaires la présence des compagnies ".

La Conaie a mis en garde ce samedi dans ses réseaux sociaux contre l'arrivée d'un " fort contingent militaire " dans certaines zones indigènes.

Parmi les mesures décrétées par le Président Moreno figure l'élimination des subventions aux carburants, dans le cadre d'un accord de crédit avec le Fonds monétaire international (FMI).

Cette élimination s'est traduite par une augmentation de 1,85 à 2,30 dollars du prix de l'essence "extra" et de 1,03 à 2,27 dollars du diesel premium.

La Conaie estime que cette élimination "affecte l'ensemble de la société équatorienne et détériore les conditions de vie et l'existence des secteurs populaires les plus vulnérables du pays.

L'état d'exception est déclaré dans l'exercice de leur "droit à l'autodétermination" et de leur "autorité" pour l'administration de la justice dans la juridiction des peuples et des nationalités, reconnus notamment dans la Déclaration des Nations Unies sur les peuples autochtones et dans la Constitution de la République.

"Les militaires et les policiers qui s'approchent des territoires autochtones seront détenus et soumis à la justice autochtone ", souligne un communiqué du conseil d'administration de l'organisation autochtone.

La Conaie - le plus grand centre autochtone du pays - a déclaré son propre état d'alerte au moment où le pays est en état d'urgence décrété par le chef de l'Etat, Lenín Moreno.

Le président du groupe, Jaime Vargas, a indiqué que " nous avons appelé à une mobilisation nationale indéfinie. 

"Jusqu'à présent, nous avons été mobilisés dans chacun de nos territoires mais, très bientôt, tous les peuples au niveau national seront mobilisés vers le point principal qui est d'atteindre la ville de Quito ", a-t-il expliqué.

Selon le dirigeant, les indigènes exigent l'abrogation d'un récent décret de Moreno qui supprime la subvention au diesel et à l'essence dite "extra", la consommation la plus élevée du pays.

Cette disposition est entrée en vigueur cette semaine et a entraîné l'arrêt - aujourd'hui partiellement suspendu - des transporteurs qui rejettent l'augmentation du prix du carburant.

 

source :  http://www.radiomundial.com.ve/article/mayor-organizaci%C3%B3n-ind%C3%ADgena-de-ecuador-decreta-estado-de-excepci%C3%B3n