LES EQUATORIENS SALUENT L'ACCORD DE PAIX ET LA FIN DE LA GREVE

tourtaux-jacques Par Le 02/07/2022 0

Dans Equateur

1 Juillet 2022

Édité par Reynaldo Henquen
2022-07-01 12:22:32

      

Quito, 1 juillet (RHC) Les autorités et la population équatoriennes ont salué le dialogue entre le gouvernement et le mouvement indigène, ainsi que la fin des mobilisations, décrétée par les dirigeants des peuples et nationalités.

"C'est un temps pour la paix, un temps pour être en accord non seulement avec l'accord conclu, mais aussi avec les besoins réels de la population en matière de sécurité, d'éducation et de santé", a déclaré le président de l'Assemblée nationale, Virgilio Saquicela, dans un message au pays, qui a encouragé les pourparlers entre les parties.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Saquicela a mis en garde contre la nécessité d'un travail commun entre tous les secteurs, y compris le Parlement, pour les droits des Équatoriens.

Aujourd'hui, la paix revient en Équateur et au-delà de ceux  présents  lors de la signature de  l'accord, l'essentiel est que l'Équateur avance, travaille, triomphe et que les Équatoriens vivent mieux", a-t-il souligné.

Il a profité de l'occasion pour souligner qu'avec le dialogue proposé par lui-même et repris sans lui permettre d'agir comme médiateur, ils étaient à un pas de la paix, mais le Président ne lui a pas permis de continuer à la tête des négociations.

Selon le chef de l'État, Guillermo Lasso, ils ont pu atteindre la valeur suprême tant attendue: la paix dans la nation et la fin de la grève, après quoi il a appelé à travailler ensemble en vue de transformer cette tranquillité en progrès, bien-être et des opportunités pour tous.

L'Équateur en paix ! Aujourd'hui, la grève est terminée. Maintenant, nous devons reconstruire et aller de l'avant. Un pays, un agenda commun : l'équité et la justice", a déclaré le ministre des affaires étrangères Juan Carlos Holguín.

Aux négociations, ont participé le ministre du gouvernement, Francisco Jiménez, et les dirigeants Leonidas Iza (Confédération des nationalités indigènes), Eustaquio Toala (Conseil des peuples et organisations indigènes évangéliques) et Gary Espinoza (Confédération nationale des organisations paysannes, indigènes et noires).

Les accords signés dans l'Acte pour la paix portent sur le programme en 10 points présenté par le mouvement indigène au gouvernement  en 2021, sans aucune réponse, ce qui a déclenché la grève nationale de 18 jours.

Le document signé implique des bénéfices pour la population qui dépassent un milliard de dollars dans des décrets liés à certaines des questions réclamées, comme le prix du carburant, le moratoire sur les dettes, le budget pour l'éducation interculturelle, entre autres.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/292311-les-equatoriens-saluent-laccord-de-paix-et-la-fin-de-la-greve

Tag(s) : #Equateur

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire