EUROPE

EUROPE

RUSSIE : PLUS DE CLARTE SUR L'ORIGINE DE LA RADIOACTIVITE ELEVEE EN EUROPE

Fuite radioactive

Plus de clarté sur l’origine de la radioactivité élevée en Europe

© AP Photo/ Ted S. Warren

INTERNATIONAL

URL courte

2748682915

Le Service fédéral pour l’hydrométéorologie et le contrôle de l’environnement (Rosguidromet) a confirmé avoir détecté une émission radioactive puissante mais pas nuisible près de la ville russe de Tcheliabinsk ce qui ferait la lumière sur l’origine de la radioactivité élevée constatée précédemment en Europe.

Rosguidromet a détecté une pollution grave de l'environnement par le radio-isotope Ru-106, le produit de fission de l'industrie nucléaire, dans l'oblast de Tcheliabinsk. Auparavant, la Russie avait démenti toutes les allégations selon lesquelles la source de la radiation se trouverait sur son territoire.

 

Radioactivité

© AFP 2017 ALEXANDER KLEIN

Une hausse inexpliquée de la radioactivité en Europe rend les scientifiques perplexes

Selon les informations de Rosguidromet, publiées sur son site, entre le 25 septembre et le 1 octobre une concentration extrêmement élevée de ruthénium-106 a été détectée par toutes les stations de contrôle du sud de l'Oural.

 

Près du village d'Argaïach la radioactivité excédait de 986 fois le niveau normal, tandis que la concentration de ruthénium détectée près de Novogorny à 14 km d'Argaïach était 404 fois plus élevée par rapport à la norme. Ces deux villages sont situés à proximité de Maïak, une entreprise de retraitement du combustible nucléaire usé, qui pourraient être à l'origine de ces émissions.

À son tour, le conglomérat nucléaire public russe Rosatom a diffusé mardi une annonce, selon laquelle il n'y avait «aucun incident ni panne» sur ses installations nucléaires.

Entre le 29 septembre et le 3 octobre une concentration quelque peu élevée de Ru-106 avait été également détectée en Europe.

Dans le même temps, le ministre de la sécurité sociale de l'oblast de Tcheliabinsk a indiqué que les émissions de Ru-106 n'étaient pas nuisibles pour la santé humaine. Cette opinion est partagée par l'Institut de radioprotection et de sureté nucléaire (IRSN) français qui a précisé que les niveaux de concentration détectés étaient «sans conséquences tant pour la santé humaine que pour l'environnement».

https://fr.sputniknews.com/international/201711211033974897-origine-radioactivit-europe/

 

L'ALLEMAGNE OPPOSEE A L'AVENTURISME DE LA SAOUDIE

L'Europe ne gardera pas le silence envers l'aventurisme des Saoudiens (Gabriel)

Fri Nov 17, 2017 10:32AM

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel (D) et son homologue libanais, Gebran Bassil, le 16 novembre 2017 à Bérlin. ©AFP

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel (D) et son homologue libanais, Gebran Bassil, le 16 novembre 2017 à Bérlin. ©AFP

"L'Europe ne gardera pas le silence envers l'aventurisme des dirigeants saoudiens", a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, à Al-Jazeera. 

Le chef de la diplomatie allemande a fortement fustigé le comportement "anormal" des responsables de Riyad envers le Premier ministre démissionnaire libanais, Saad Hariri.

"L'Europe pense que l'aventurisme saoudien s'est accru dans la région et c'est ce envers quoi elle ne peut pas garder le silence", a indiqué M. Gabriel.

Il a dénoncé la politique de Riyad envers le Yémen et le Qatar. "Personne ne peut empêcher Saad Hariri et sa famille d'accepter l'invitation de la France", a-t-il indiqué. Selon le communiqué du palais de l'Elysée du 15 novembre, le président français Emmanuel Macron accueillera en personne Hariri dans le palais présidentiel le samedi 18 novembre.

PressTV-Hariri détenu : complicité française?

Selon les sources françaises, Paris tente d'aider l’Arabie saoudite à résoudre le dossier de l’arrestation de Saad Hariri avant que l’affaire ne soit transférée au Conseil de sécurité.

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri a annoncé, samedi 4 novembre, à la surprise générale sa démission depuis Riyad. Dans un communiqué dicté par le régime des Saoud, le Premier ministre démissionnaire avait prétendu que "l'Iran veut nuire au monde arabe". 

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/11/17/542510/LAllemagne-lve-le-ton-contre-Riyad


 

23 ETATS MEMBRES DE L'UE DECIDENT DE COOPERER MILITAIREMENT POUR RELANCER L'EUROPE DE LA DEFENSE SOUS COMMANDEMENT EUROPEEN

23 Etats membres de l’UE s’engagent dans une coopération militaire inédite

 Depuis 1 jour  14 novembre 2017

forces-ue

 Amérique et Europe - UE

 

Vingt-trois pays de l’Union européenne se sont engagés ce 13 novembre 2017 dans une coopération militaire inédite. Ils développeront dorénavant des armements ou lanceront des opérations extérieures, avec pour ambition affichée de relancer l’Europe de la Défense.

Baptisé PESCO – Permanent Structured Cooperation en anglais, soit coopération structurée permanente (CSP), le dispositif remet sur les rails l’Europe de la Défense, mais remet le commandement à l’Union européenne.

«C’est un engagement fort pour un renforcement de l’Europe de la Défense», s’est félicité le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian devant les journalistes à son arrivée au bâtiment Europa, le siège du Conseil européen.

L’intégration militaire avait été relancée après les attentats de Paris du 13 novembre 2015 et, comme l’a rappelé le ministre français, la disposition était prévue dans le traité de Lisbonne de 2007.

Depuis l’échec de la mise en place d’une Communauté européenne de Défense (CED) dans les années 1950, les pays européens n’avaient jamais réussi à faire avancer ce domaine, la souveraineté des Etats en matière militaire étant consubstantielle à la définition de l’Etat nation.

«Nous vivons un moment historique pour la défense européenne», a salué pour sa part, Federica Mogherini, en charge de la diplomatie de l’Union européenne.

Mais pourquoi lancer une telle intégration supra-nationale alors qu’il existe déjà l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), dont la mission est justement de protéger le continent européen ?

Les ministres européens de la Défense et des Affaires étrangères présents pour le lancement de la PESCO n’y ont vu aucune contradiction, soulignant la complémentarité de ce nouveau dispositif avec l’OTAN.

«Il était important pour nous, particulièrement après l’élection du président américain [Donald Trump], que nous puissions nous organiser indépendamment, en tant qu’Européens. Ceci est complémentaire à l’OTAN», a clairement explicité la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen.

Le positionnement de la PESCO a d’ailleurs reçu l’agrément du secrétaire général de l’OTAN. «Je pense que cela peut renforcer la Défense européenne, ce qui est bon pour l’Europe est bon pour l’OTAN», a fait remarquer Jens Stoltenberg à l’annonce de la signature de la PESCO.

Lors de son discours à la Sorbonne, fin septembre, Emmanuel Macron avait déjà annoncé les grandes lignes de la future intégration militaire européenne, emmenée par le couple franco-allemand. «Au début de la prochaine décennie, l’Europe devra ainsi être dotée d’une force commune d’intervention, d’un budget de Défense commun et d’une doctrine commune pour agir», avait martelé le président de la République.

Source: RT

https://french.almanar.com.lb/654179


 

PLUS QUE QUELQUES JOURS POUR EN FINIR AVEC LES TUEURS D'ABEILLES

Chère amie, cher ami,

POLLINIS a besoin de votre mobilisation, de toute urgence, pour empêcher les lobbies de l’agrochimie de saboter l’interdiction des tueurs d’abeilles que nous sommes en passe d’obtenir à Bruxelles.

Si ce n’est pas déjà fait, SVP signez sans attendre la pétition aux députés européens, et transférez ce message le plus largement possible autour de vous.

Il a fallu des années de bataille, les cris d’alarme répétés des apiculteurs qui voient année après année leurs cheptels se réduire, les rapports inquiétants des scientifiques qui dénoncent sans détours les effets mortels des pesticides néonicotinoïdes sur les colonies d’abeilles…

… la mobilisation répétée de centaines de milliers de citoyens qui refusent qu’on sacrifie les abeilles, et avec elles l’alimentation et la santé de toute la population, pour servir les intérêts à court terme de quelques multinationales influentes…

… et le travail au corps-à-corps mené par nos équipes auprès des parlementaires, rendez-vous après rendez-vous, pour les convaincre de prendre des décisions fortes et sans appel pour une interdiction définitive de tous les tueurs d’abeilles en Europe !

Le mois dernier, tout ce travail a porté ses fruits : une députée courageuse, Mme Maria Lidia Senra Rodriguez, a déposé nos amendements pour l’interdiction des néonicotinoïdes lors d’un projet d’initiative sur l’apiculture (1)(2).

Dans quelques jours – le 22 novembre exactement – ces amendements seront soumis au vote des quelques députés qui composent la Commission Agriculture du Parlement européen. Et s’ils passent ce cap, c’est l’ensemble des députés qui devront voter le texte en janvier 2018.

Je dis bien « s’ils passent le cap » : car en ce moment même, tous les lobbies des tenants du tout-chimique en agriculture se sont ligués pour tirer à boulets rouge sur nos amendements, et s’assurer qu’ils seront retoqués par les députés de la Commission Agriculture !

C’est pour ça que je fais appel à vous de toute urgence, pour nous aider à peser plus fort dans la balance que leurs chantages aux licenciements et leurs menaces de délocalisation.

Nous avons déjà réuni 157 000 signataires à notre pétition aux députés européens : aidez-nous à doubler ce chiffre dans les jours qui viennent en :

- signant vous-même, si ce n’est pas déjà fait, la pétition

- transférant ce message à tout votre carnet d’adresses

Expliquez bien à vos amis que, tant qu’on n’aura pas réussi à faire interdire l’ensemble des substances néonicotinoïdes tueuses d’abeilles au niveau européen, les scandales comme celui qu’on vient d’essuyer, en France, avec la mise sur le marché de deux produits contenant du Sulfoxaflor, un néonicotinoïde nouvelle génération qui va encore accélérer le déclin des abeilles et des pollinisateurs sauvages (3)…

…continueront à être monnaie courante, sans que les autorités françaises ne puissent, sur le long terme, s’y opposer.

La preuve : face à la mobilisation immédiate des citoyens et des apiculteurs, le gouvernement n’a pu négocier que… 3 mois de sursis, avant la vente effective du nouveau tueur d’abeilles (4) !

C’est au niveau européen qu’il faut maintenant obtenir cette interdiction salutaire pour les abeilles et notre avenir alimentaire. Et pour ça, il n’y a pas de meilleur espoir que le vote de l’amendement que nous avons arraché de haute lutte - et qui, sans votre aide, sera torpillé sans merci par les lobbies de l’agrochimie.

Il n’y a plus une minute à perdre :

Une étude spectaculaire menée à grande échelle en Allemagne pendant 27 ans vient de révéler que 76 % au moins des insectes volants auraient disparu depuis 1989. Et les chercheurs pensent que ces résultats auraient été les mêmes dans les autres pays européens ! (5)

Ces chiffres sont effrayants :

Les abeilles ne sont que la face émergée de l’iceberg. Leur déclin est visible par les apiculteurs qui s’occupent d’elles au quotidien. Mais avec elles, ce sont également des milliers de papillons, bourdons, bombyles ou syrphes qui succombent en silence : les chercheurs commencent à peine à lever le voile sur les effets des pesticides néonicotinoïdes sur les pollinisateurs sauvages – et ce qu’ils trouvent fait froid dans le dos…

Les pollinisateurs sont essentiels à la qualité, la quantité et la diversité de notre alimentation, et assurent la reproduction de plus de 80% des fruits, légumes et plantes à fleurs (6).

Les tomates par exemple, ne peuvent être pollinisées efficacement que par les bourdons, les seuls à pouvoir faire vibrer ces fleurs pour qu’elles libèrent leur pollen (7). Or près de la moitié (46%) des espèces de bourdons d’Europe sont en déclin (8)…

Selon une étude publiée en Décembre 2016 dans la revue Nature, l’augmentation du nombre de maladies qui résulteraient de la disparition de certains pollinisateurs majeurs pourrait engendrer 1,4 million de décès supplémentaires chaque année dans le monde (9).

Face à ces chiffres apocalyptiques, il n’y a pas à tergiverser. Et pourtant : certains députés se laissent encore tenter par les arguments court-termistes de l’industrie agrochimique…

Montrez-leur que leurs électeurs n’acceptent pas qu’ils sacrifient une seconde de plus les abeilles et les pollinisateurs !

PHASE 2 Je signe la pétition

De notre côté, nous continuons à multiplier les rendez-vous au Parlement européen, pour convaincre les députés de voter nos amendements salutaires pour les abeilles.

Si notre démarche est soutenue par plusieurs centaines de milliers de citoyens européens, croyez-moi, même les plus réfractaires d’entre eux y verront une menace à leur réélection, et seront forcés de se ranger de notre côté.

Nous sommes en passe de gagner cette bataille : il ne faut que 2 petites minutes de votre temps pour faire pencher la balance.

SVP, cliquez sur ce lien pour signer la pétition, et diffusez ce message le plus largement possible autour de vous – en le transférant à vos amis par email, ou en partageant cette action sur les réseaux sociaux. 

Un grand merci par avance pour votre engagement dans cette bataille cruciale pour l’avenir des abeilles et de tout l’environnement qui en dépend !

Bien cordialement,

Nicolas Laarman

Délégué général

____

Références :

(1) 2017/2115(INI) Perspectives et défis pour le secteur apicole de l'Union européenne

(2) Amendements n°176, 187, 188, 194, 195, 394

(3) Nouveaux pesticides : pourquoi l’Anses doit revoir sa copie - Séverin Husson, La Croix, 22/10/2017

(4) Communiqué du Ministère de la Transition Ecologique

(5) More than 75 percent decline over 27 years in total flying insect biomass in protected areas, Caspar A. Hallmann , Martin Sorg, Eelke Jongejans, Henk Siepel, Nick Hofland, Heinz Schwan, Werner Stenmans, Andreas Müller, Hubert Sumser, Thomas Hörren, Dave Goulson, Hans de Kroon - PLOS Published: October 18, 2017

(6) Abeilles domestiques, pollinisation et biodiversité végétale – site du projet FlorAbeilles

(7) Elevage, comportement de butinage et utilisation du bourdon terrestre pour la pollinisation, D. Lefebvre, P. Aupinel, S. Le Cun, J. Pierre Inra/Ensar UMR

(8) European Red List of Bees, Nieto, A., Roberts, S.P.M., Kemp, J., Rasmont, P., Kuhlmann, M., García Criado, M., Biesmeijer, J.C., Bogusch, P., Dathe, H.H., De la Rúa, P., De Meulemeester, T., Dehon, M., Dewulf, A., Ortiz-Sánchez, F.J., Lhomme, P., Pauly, A., Potts, S.G., Praz, C., Quaranta, M., Radchenko, V.G., Scheuchl, E., Smit, J., Straka, J., Terzo, M., Tomozii, B., Window, J. and Michez, D. 2014. European Red List of bees. Luxembourg: Publication Office of the European Union.

(9) Safeguarding pollinators and their values to human well-being, Simon G. Potts, Vera Imperatriz-Fonseca, Hien T. Ngo, Marcelo A. Aizen, Jacobus C. Biesmeijer, Thomas D. Breeze, Lynn V. Dicks, Lucas A. Garibaldi, Rosemary Hill, Josef Settele & Adam J. Vanbergen 540, 220–229 (08 December 2016) doi:10.1038/nature20588

 
 
 
 

POLLINIS Association Loi 1901
ONG indépendante, financée exclusivement par les dons des citoyens, qui se bat pour la protection des abeilles et des pollinisateurs sauvages en militant notamment pour un modèle agricole sans pesticide en Europe.
10, rue Saint Marc 75002 Paris www.pollinis.org


 

BRANDISSANT UNE "MENACE" RUSSE, LA FASCISTE OTAN PREPARE LES INFRASTRUCTURES CIVILES A LA GUERRE

Brandissant la «menace» russe, l’OTAN veut préparer les infrastructures civiles à la guerre

 Depuis 1 jour  9 novembre 2017

armes-otan

 Amérique et Europe - Russie

 

Le secrétaire général de l’OTAN a appelé de ses vœux une intégration militaire plus poussée de l’Europe. Pour faciliter les opérations militaires, il est question d’associer le secteur privé et l’UE à un programme ambitieux… de travaux publics.

A en croire l’organisation militaire de l’Alliance atlantique, le continent européen serait en quasi-état de guerre, ce qui nécessiterait la création d’un nouveau commandement spécialement dédié à la protection des routes. «L’Alliance souhaite que les axes routiers européens soit prêts à supporter la mobilisation rapide de chars d’assaut de pièces d’artillerie et autres», a déclaré le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg le 7 novembre lors d’une conférence de presse. Il s’exprimait à la veille d’un important sommet ayant pour but de réorganiser le commandement de l’alliance militaire inspirée par les Etats-Unis et que la France a réintégrée sous le mandat de Nicolas Sarkozy.

L’OTAN compte aujourd’hui sept commandements pour un total de 7 000 militaires : lors de la guerre froide, elle en comptait 33 pour un total de 22 000 soldats. Si la guerre froide est terminée, l’organisation n’a pas pour autant renoncé à monter en puissance, et envisage la création de deux nouveaux centres de commandement. «La structure de commandement est la colonne vertébrale de l’Alliance et c’est ce qui fait que l’OTAN est unique. C’est ce qui permet à 29 nations de travailler ensemble comme une seule», justifie Jens Stoltenberg face aux journalistes. Et d’ajouter : «[La structure] inclura un nouveau commandement pour aider à protéger les routes de communication maritimes entre l’Amérique du Nord et l’Europe et un autre commandement pour améliorer le mouvement de troupes et d’équipements au sein de l’Europe».

Collaboration étroite de l’UE et de l’OTAN

Autre élément clairement exprimé par Jens Stoltenberg ce même 7 novembre : la coopération entre Union européenne (intégration politique) et OTAN (intégration militaire). «L’OTAN a des exigences en matière d’infrastructures civiles, et nous devons les adapter afin de prendre en compte les standards militaires actuels», a affirmé le dirigeant.

«Mais ce n’est pas un job pour l’OTAN toute seule», a-t-il observé, ajoutant : «Cela nécessite une étroite collaboration des gouvernements nationaux ainsi que du secteur privé. L’union européenne a aussi un rôle important à jouer. Donc l’OTAN et l’Union européenne doivent continuer à coopérer très étroitement sur ce dossier vital.» Le chef de la diplomatie de l’Union européenne et vice-présidente de la Commission européenne Federica Mogherini a d’ailleurs été conviée à la réunion de ce 8 novembre.

En s’exprimant aussi clairement, l’OTAN semble franchir un nouveau pas, semble considérer que l’espace de la péninsule européenne représente une région militaire intégrée, au-delà des frontières et des nations. Et c’est ainsi qu’on apprend que les routes atlantiques entre l’Europe et le continent américain seraient menacées, comme au temps de la Deuxième Guerre mondiale. Mais par qui ?

La Russie dans le collimateur de l’OTAN

De fait, depuis le rattachement de la Crimée à la Russie par référendum, à la suite de la révolution du Maïdan en février 2014, le renversement du président ukrainien Viktor Yanoukovitch en février 2014, et l’accession au pouvoir du pro-Occidental Petro Porochenko, l’OTAN semble avoir fait de Moscou la menace principale contre laquelle elle se pose.

Se contentant par le passé d’allusions plus ou moins explicites, que les médias se chargeaient de préciser, l’OTAN évoque désormais nommément la Russie, et ce de plus en plus fréquemment. Cette fois-ci, c’est l’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’OTAN, Kay Bailey Hutchison, qui a levé l’ambiguïté sur la nature de la menace qui pousse l’Alliance à remilitariser l’Europe à un niveau sans précédent depuis la fin de la guerre froide.«Nous avons vu que nous avions besoin de plus de dissuasion contre l’empiétement russe à l’Est après la Crimée», a ainsi argumenté la diplomate, citée par l’AFP. «C’est pour cette raison que nous avons commencé à regarder […] ce que nous devions faire pour être plus efficaces» en termes de commandement, a-t-elle ajouté. La réforme du commandement intégré de l’OTAN, que le général de Gaulle avait quitté dans les années 1960, s’inscrit donc dans le cadre on ne peut plus clair d’une réponse à la prétendue menace russe.

Une guerre en Europe?

Interrogé par RT, le général Leonid Ivachov, ancien haut-fonctionnaire du ministère de la Défense russe, a fait part de son inquiétude après ces annonces. «C’est un mauvais signal», a-t-il déploré, estimant que Washington travaillait à un affrontement entre la Russie et les pays européens. «Cela témoigne de ce que les Américains se préparent à déclencher une guerre en Europe. Et une guerre en Europe ne peut se faire que contre la Russie», a-t-il encore jugé, relevant le déploiement constant de l’OTAN en Europe depuis 2014, jusque dans les Pays baltes, la Suède (qui n’est pourtant pas membre de l’Alliance), la Roumanie ou encore la Pologne.

«[L’Alliance] pourrait tirer prétexte d’une réponse légitime de la Russie , par exemple un incident frontalier impliquant un avion ou un bâtiment naval pour pousser la situation jusqu’au bord d’un conflit armé», a-t-il encore analysé. Et de conclure : «La Russie doit continuer à en tirer les conclusions.»

Source: RT

https://french.almanar.com.lb/648866


 

OTAN : NOUVELLES FACTURES POUR L'EUROPE. QUI VA PAYER ? NOUS, LES PEUPLES EUROPEENS

L’OTAN veut améliorer sa structure militaire

Thu Nov 9, 2017 4:20PM

L’OTAN envisage de renforcer sa structure militaire.

L’OTAN envisage de renforcer sa structure militaire.

L’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) veut améliorer sa structure militaire face à la Russie, a rapporté Fars News.

« C’est pour la première fois depuis la fin de la Guerre froide qu’une telle décision a été prise. Elle facilitera les actions des forces dans la région de l’Atlantique Nord et en Europe », écrit Die Deutsche Welle.

Cette alliance militaire a annoncé qu’elle entreprendrait cette action en réaction aux activités militaires russes.

Le secrétaire général de cette organisation, Jens Stoltenberg, a évoqué cette décision lors de la réunion de 2 jours des ministres de la Défense des pays membres à Bruxelles.

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN. ©OTAN

« L’un des paramètres importants pour nous est d’avoir une structure solide et un commandement rapide. Nous poursuivons toute action nécessaire pour préserver les frontières et protéger le peuple », a affirmé Stoltenberg.

« Il faut créer une unité de combat pour surveiller les lignes maritimes en Atlantique nord », a-t-il précisé, avant d’indiquer : « Dans la plus grande partie de l’Europe, les normes ne sont pas respectées ; il n’y a pas de routes ni de ponts assez solides pour pouvoir supporter le poids des véhicules lourds. »

Cette action interviendra alors que Donald Trump, président américain, reproche aux États membres de l’OTAN de ne pas payer leur part de la Défense commune et de se reposer sur les États-Unis.

De même, les pays membres ont donné leur aval à l’utilisation des cyberarmes lors des opérations militaires. Ils ont par ailleurs évoqué entre autres la création d’un centre de commandement des cyberopérations.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/11/09/541600/OTAN-Jens-Stoltenberg-amlioration-structure-militaire-Donald-Trump-cyberarmes-cyberoprations


 

CATALOGNE : L'INDEPENDANCE INVALIDEE PAR LA COUR CONSTITUTIONNELLE ESPAGNOLE

Fin du rêve d’indépendance

Thu Nov 9, 2017 10:39AM

le ministre espagnol des AE, Alfonso Dastis

le ministre espagnol des AE, Alfonso Dastis

La Cour constitutionnelle espagnole a annulé, ce mercredi 8 novembre, la déclaration d’indépendance de la Catalogne. Celle-ci avait été suspendue le 31 octobre par la même Cour, après un recours du gouvernement espagnol.

La région autonome de Catalogne a été mise sous tutelle par le gouvernement espagnol, vendredi 27 octobre, en vertu de l’article 155 de la Constitution, et après une déclaration unilatérale d’indépendance prononcée au Parlement de Catalogne.

 Dans les heures qui avaient suivi la déclaration unilatérale d’indépendance, adoptée par 70 parlementaires pour et 10 contre, tandis que l’opposition avait quitté l’hémicycle, le gouvernement espagnol avait démissioné le gouvernement catalan et son parlement, , et mis la police sous tutelle.

Des manifestations ont éclaté en Catalogne ce mercredi 8 novembre en guise de protestation contre la décision du gouvernement espagnol mais le nombre de manifestants était moins considérables que celles de 3 octobre.

La présidente du Parlement de Catalogne, l'indépendantiste Carme Forcadell, accompagnée de cinq législateurs devront se présenter ce jeudi matin, 11 novembre, à la Cour suprême de Madrid où un juge décidera si elle doit être incarcérée dans une enquête pour "rébellion''.

Le ministre espagnol des AE, Alfonso Dastis

''Nous avons formé un comité au parlement afin d'analyser les possibilités de fournir des amendements constitutionnels dans le droit fil de trouver de meilleurs solutions pour l'organisation des référendums d'indépendance dans des régions telles que la Catalogne, ''a-t-il affirmé.

Le ministre espagnol des AE s'est enfin excusé au peuple espagnol pour les dernières tensions et affrontements entre la Police et les manifestants et a ajouté que les mesures prises seront au profit des espagnoles.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/11/09/541555/Lindpendance-catalane-invalide


 

PRES DE 60% DE FINLANDAIS OPPOSES A L'ADHESION A L'OTAN

Helsinki

Sondage: près de 60% des Finlandais s'opposent à l'adhésion à l'Otan

CC0

INTERNATIONAL

URL courte

3212100

Les Finlandais ne sont pas prêts à ce que leur pays devienne membre de l'Alliance atlantique, selon un sondage.

La plupart des Finlandais s'opposent à l'adhésion à l'Alliance atlantique, selon les résultats d'un sondage Gallup réalisé à la demande du quotidien Helsingin Sanomat.

Selon le sondage, 59% des Finlandais sont contre l'adhésion à l'Otan, alors que 22% sont pour.

Le fleuve Vuoksi, à la frontière entre la Russie et la Finlande

© FLICKR/ DMITRY KALININ

La Finlande refuse de construire un mur à la frontière russe

 

19% des interrogés n'ont pas voulu répondre à la question posée.

Le journal indique que si la Suède adhère à l'Otan, le nombre de partisans finlandais d'une démarche similaire augmentera jusqu'à 33%, mais 52% des Finlandais resteront toujours opposés à l'adhésion à l'Union atlantique.

Le 5 Juin, le Monténégro est officiellement devenu membre de l'Otan. Un sondage a néanmoins démontré l'absence d'unanimité sur cette question parmi la population.

https://fr.sputniknews.com/international/201711051033757926-finlande-otan-adhesion/


 

AVEC 4 DE SES MINISTRES, L'EX-PRESIDENT CATALAN CARLES PUIGDEMONT S'EST RENDU A LA POLICE BELGE. ILS SONT DETENUS EN BELGIQUE

Carles Puigdemont

Carles Puigdemont s’est livré à la police belge

© REUTERS/ Ivan Alvarado

INTERNATIONAL

URL courte

9111355

Le président déchu de l'exécutif catalan Carles Puigdemont et ses quatre ministres arrivés en Belgique quelques jours plus tôt, se sont rendus d'eux-mêmes dans un commissariat belge pour se livrer aux autorités. Ils ont été placés en détention, indique un porte-parole du parquet de Bruxelles.

Après que la justice espagnole a émis vendredi un mandat d'arrêt européen à l'encontre de Carles Puigdemont, l'ancien président catalan, le parquet fédéral belge devait l'arrêter ce dimanche, ainsi que les quatre ministres arrivés en Belgique avec lui. Finalement, Carles Puigdemont et ses quatre ministres se sont livrés d'eux-mêmes dans un commissariat belge, relatent des médias locaux se référant à des sources au sein du parquet fédéral belge. Un porte-parole du parquet de Bruxelles a fait savoir qu'ils avaient été placés en détention.

D'après le parquet de Bruxelles, Carles Puigdemont et ses quatre ministres sont placés en détention pour 24 heures. Un juge d'instruction devra décider avant lundi 9h17 de les placer en détention ou de les libérer sous condition ou caution.

 

Carles Puigdemont

© AP PHOTO/ MANU FERNANDEZ

Puigdemont prêt «à coopérer pleinement avec la justice belge»

Dans un message publié en néerlandais sur son compte Twitter, l'ex-président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, avait déclaré samedi 4 novembre son intention de «coopérer pleinement avec la justice belge».

 

La juge de l'Audience nationale espagnole Carmen Lamela a émis vendredi un mandat d'arrêt européen contre le président catalan destitué Carles Puigdemont, qui se trouve actuellement en Belgique, et quatre de ses ministres. Le parquet fédéral belge a annoncé qu'il allait étudier le mandat d'arrêt européen lancé contre Carles Puigdemont.

https://fr.sputniknews.com/international/201711051033756901-carles-puigdemont-police-belgique/


 

24 MILLIONS DE PILULES DE TRAMADOL DESTINEES A DAECH SAISIES EN ITALIE

24 millions de pilules de Tramadol qui seraient destinées à Daesh saisies en Italie

 Depuis 3 heures  4 novembre 2017

tramadol

 Amérique et Europe - Italie

 

La police italienne a intercepté 24 millions de pilules de Tramadol, qui étaient destinées selon elle à être vendues aux combattants du groupe terroriste Daesh en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, selon des révélations du quotidien italien La Repubblica. La saisie a été réalisée dans le port calabrais de Gioia Tauro, où ces médicaments ont été synthétisés. La saisie a été rendue possible grâce à l’aide des agents américain de l’US Drug Enforcement Administration. La brigade financière italienne a tweeté une vidéo de l’opération.

La police italienne pense que ces pilules étaient destinées à être vendues deux euros pièce aux combattants de Daesh, permettant à l’organisation takfiriste d’empocher une manne de près de 50 millions d’euros. «Selon les informations partagées avec des services de renseignements étrangers, le trafic de Tramadol serait géré directement par Daesh afin de financer les activités terroristes que l’organisation planifie et réalise dans le monde entier», ont fait savoir les autorités locales dans un communiqué, selon l’AFP.

La Tramadol est un opiacé de synthèse utilisé par les combattants de Daesh pour mieux supporter la douleur, selon La Repubblica. Ses utilisateurs au Moyen-Orient auraient rapidement développé une véritable toxicomanie vis-à-vis de ce produit. Il serait en outre très répandu en Libye et chez les terroristes de Boko Haram… ce qui impliquerait un trafic de plus en plus important. Il y a quelques mois, une importante saisie de Tramadol avait été réalisée à Gênes, selon les informations du journal italien.

Des liens entre Daesh et mafia calabraise ?

Le procureur italien Gaetano Paci, œuvrant à la direction anti-mafia en Calabre, a suggéré qu’il pouvait exister des liens entre Daesh et la puissante mafia calabraise ‘Ndrangheta. Le port calabrais de Gioia Tauro est connu pour être un point de transit de nombreuses drogues et pour que les cargaisons puissent être acceptées dans le port, il faut obtenir l’autorisation des clans mafieux locaux, toujours selon La Repubblica. «Nous avons identifié plusieurs transporteurs et quelques familles liées à la ‘Ndrangheta qui semblent en lien dans des activités de toutes sortes avec l’organisation terroriste. Pour l’instant il ne s’agit que de points que nous essayons de lier entre eux», conclut le procureur.

Avec AFP + RT

https://french.almanar.com.lb/640880