50 SYMPATHISANTS DE DAESH TRAVAILLENT A L'AEROPORT DE BRUXELLES

 

Militaires et  policiers belges

50 sympathisants de Daech au sein du personnel de l'aéroport de Bruxelles

© REUTERS/ Charles Platiau
International
URL courte
Attentats à Bruxelles (113)
282927533

Dans une lettre ouverte adressée à leurs supérieurs, les agents du corps d’intervention de la police aéronautique dénoncent "la situation d'insécurité fondamentale" à l'aéroport Zaventem de Bruxelles.

Certains des employés de l'aéroport bruxellois Zaventem qui sympathisent avec le groupe terroriste Etat islamique (EI ou Daech) ont des badges de sécurité qui leur permettent de pénétrer dans les cabines de pilotage des avions, signale la police de l'aéroport dans une lettre ouverte.

 

"Au moins 50 sympathisants de Daech travaillent aujourd'hui à l'aéroport. Certains d'entre eux ont leur badge de sécurité et peuvent pénétrer dans la cabine de pilote dans l'avion (…) Certains individus soupçonnés d'avoir participé à des hostilités en Syrie arrivent en +faux touristes + à l'aéroport pour y constater, en éclaireurs pour le compte de l'EI, le niveau de sécurité en prévision d'attentats", lit-on dans cette lettre, reprise par la presse belge.

Bruxelles: explosions à Zaventem, l'aéroport fermé
© REUTERS/ © Francois Lenoir
 
 

 

La police de l'aéroport dénonce la mauvaise gestion de la sécurité à Zaventem et signale de nombreuses lacunes en la matière, dont la présence au sein du personnel d'individus ayant un casier judiciaire fourni.

Le matin du 22 mars, une double explosion s'est produite à l'aéroport international de Bruxelles, puis une autre à la station de métro Maelbeek, au cœur du quartier européen de la capitale belge. D'après des rapports récents, l'attaque a fait 32 morts et plus de 340 blessés. 

Selon les auteurs de la lettre, les terroristes ont reçu des consignes de la part d’éclaireurs présents au sein de l’aéroport de Zaventem.

https://fr.sputniknews.com/international/201603311023838986-sympathisants-daech-aeroport-bruxelles/


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau