BREXIT. LE PC DE GRANDE-BRETAGNE : UNE DEFAITE POUR L’AXE UE-FMI-OTAN

25 juin 2016

Brexit. Pour le PC de Grande-Bretagne : une victoire pour la souveraineté populaire, une défaite pour l’axe UE-FMI-OTAN

Brexit. Pour le PC de Grande-Bretagne : une victoire pour la souveraineté populaire, une défaite pour l’axe UE-FMI-OTAN

Déclaration du Parti communiste de Grande-Bretagne, 24 juin 2016, traduction AS pour « Solidarité internationale PCF – Vive le PCF »

Le résultat du referendum représente un immense coup, susceptible de les désorienter, pour la classe dirigeante capitaliste de Grande-Bretagne, ses politiciens et ses alliés impérialistes dans l’UE, aux Etats-Unis, au FMI et à l’OTAN.

Le peuple a parlé et la souveraineté populaire exige maintenant que le parlement de Westminster accepte et applique cette décision. La gauche doit maintenant redoubler d’efforts pour transformer le résultat de ce referendum en une défaite de l’axe l’UE-FMI-OTAN.

Il est clair que le gouvernement Cameron-Osborne a perdu la confiance de l’électorat et qu’il ne peut pas se voir confier la responsabilité de négocier la sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne. Il devrait démissionner dès à présent.

Le parti communiste ne compte pas non plus sur la capacité d’un autre gouvernement conservateur, mené par d’autres députés, partisans du monde des affaires, de l’impérialisme, du néo-libéralisme tels que Boris Johnson, Michael Gove, Liam Fox et Iain Duncan Smith, à résister aux pressions de la City de Londres, du monde des affaires, des Etats-Unis et de l’OTAN pour empêcher la sortie [réelle] de la Grande-Bretagne de l’UE.

Si aucun gouvernement alternatif ne trouve une majorité à la chambre des Communes alors une élection générale doit être convoquée sans attendre.

Il n’en est que plus important que la direction du Parti Travailliste s’engage immédiatement à respecter et appliquer intégralement la décision du référendum. De plus, elle devra clairement montrer sa détermination à négocier les termes de la sortie de l’UE ainsi que les futurs traités avec l’UE et d’autres pays sur la base de nouvelles dispositions mettant les intérêts des travailleurs (ici et internationalement) avant ceux des grandes compagnies et du “libre échange” capitaliste.

En tout état de cause, il sera également vital de riposter à la recrudescence de la xénophobie et du racisme déchaînée par des acteurs principaux de chaque camp dans la campagne du référendum.

L’unité et la mobilisation des forces du mouvement progressiste et ouvrier seront essentielles afin d’expliquer ce que l’immigration apporte et de contrecarrer l’appel de division, dirigé contre la classe ouvrière, de l’UKIP et d’autres partis de droite et d’extrême-droite.

Nous devons maintenant nous battre pour garantir que la Grande-Bretagne, désormais en dehors de la « forteresse européenne », utilise sa liberté pour réserver un bon accueil aux personnes qui travaillent, étudient et vivent ici, en provenance du monde entier, et qu’elle entraîne l’Europe à fournir un refuge sûr aux demandeurs d’asile et aux réfugiés.

http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/2016/06/brexit-pour-le-pc-de-grande-bretagne-une-victoire-pour-la-souverainete-populaire-une-defaite-pour-l-axe-ue-fmi-otan.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau