G.B : J. CORBYN ELU MASSIVEMENT A LA TETE DU LABOUR PAR LES SYNDICALISTES

Grande-Bretagne: Qui est Jeremy Corbyn, la nouvelle coqueluche des anti-austérité?

ELECTION Le militant pacifiste de 66 ans est le grand favori dans la course à la direction du Labour...

Jérémy Corbyn, candidat à la direction du Parti travailliste
Jérémy Corbyn, candidat à la direction du Parti travailliste - LNP/REX Shutterstock/SIPA

*Céline Boff

  •  
    • Publié le 
    • Mis à jour le 

Les Britanniques l’adorent ou le détestent. Outre-Manche, Jérémy Corbyn, 66 ans et grand favori dans la course à la direction du Labour, est devenu un véritable phénomène. Et surtout l’homme à abattre pour les travaillistes modérés.

Ces derniers peinent à y croire : le « camarade Corbyn », autorisé à concourir dans le seul but d’illustrer la variété des courants au sein du Labour, caracole désormais en tête des sondages. D’après le dernier d’entre eux, réalisé par YouGov pour leTimes, il décrocherait 53 % des voix, très loin devant ses trois concurrents, Andy Burnham (21 %), Yvette Cooper (18 %) et Liz Kendall (8 %).

Les caciques du parti ont donc déclenché l’opération « ABC », pour « Anyone but Corbyn » (Tout sauf Corbyn). Et jouent les alarmistes. Lundi, Alastair Campbell, le conseiller de l’ancien Premier ministre Tony Blair, a comparé une éventuelle victoire de Corbyn à « un accident de voiture ».

Un militant de la première heure

Mercredi, Tony Blair a pris le relais en affirmant dans le Guardian que la victoire de ce travailliste radical serait synonyme d’une « possible annihilation » du Labour. Le parti est « en danger de mort » et « marche vers le précipice avec les yeux fermés et les bras en avant », écrit-il encore.

S’ils sont dans le même parti, Corbyn est l’anti-Blair par excellence. Il a fait de la résistance à l’austérité son cheval de bataille et, dans son programme, cet opposant au Traité transatlantique, actuellement négocié par la Commission européenne et Washington, promet de renationaliser les chemins de fer ou encore la poste.

Cette campagne très à gauche séduit de plus en plus de militants, lassés de voir les cadors du parti s’aligner sur le discours des conservateurs en matière économique et sociale. Et puis, ils savent Jérémy Corbyn authentique. N’est-il pas un militant de la première heure ?

Le candidat s’est en effet engagé très jeune, juste après le lycée, d’abord en travaillant dans une association caritative puis dans des organisations syndicales. Révolté par la guerre en Irak, ce pacifiste est aussi un farouche militant anti-nucléaire. Végétarien, ses convictions l’ont même poussé à divorcer de sa seconde femme, elle qui a eu le toupet de vouloir envoyer leurs enfants dans des « grammar schools », des écoles qui sélectionnent les élèves en amont…

Le Hamas et le Hezbollah, ces « amis »

Corbyn crée parfois le scandale, comme lorsqu’il affirme, en pleine réunion parlementaire, que le Hamas et le Hezbollah sont des « amis ». Poussé à s’expliquer sur cette déclaration, il explique sur Channel 4 News avoir utilisé ce mot dans un sens « général » : « Il ne pourra pas y avoir de processus de paix si les pourparlers n’impliquent pas Israël, le Hezbollah et le Hamas et je pense que tout le monde sait cela ».

Malgré ces dérapages, il séduit par son train de vie, simple, et par sa rigueur : il est l’un des parlementaires les moins dépensiers de l’argent public. Cela suffira-t-il à faire de Jérémy Corbyn le prochain chef des travaillistes ? Les militants commenceront à voter dès ce vendredi et pourront le faire jusqu’au 10 septembre. Le nom du vainqueur sera connu le 12 septembre. Dans moins d’un mois…

 

http://www.20minutes.fr/monde/1666371-20150813-grande-bretagne-jeremy-corbyn-nouvelle-coqueluche-anti-austerite


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau