GRECE/MIGRANTS : POSITIONS ET ACTIONS DU PAME, PROCHE DU PC GREC KKE.

15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 23:31

Le parc Areos, en plein centre d'Athènes, où des migrants, surtout d'Afghanistan ont établi leur camp de fortune

Le parc Areos, en plein centre d'Athènes, où des migrants, surtout d'Afghanistan ont établi leur camp de fortune

Nous publions ci-dessous une déclaration de la coordination des syndicats PAME du Nord-Dodécanèse (archipel où se trouve l’île de Kos), du 12 août 2015 et un le texte d’un tract du PAME diffusé à des migrants à Athènes, en anglais et en persan, en même temps qu’une aide d’urgence par le PAME, 15 août 2015. Traduction MlN pour Solidarité internationale PCF.

Déclaration du Centre syndical régional du Nord-Dodécanèse sur les agressions contre des migrants sur l’île de Kos

Les problèmes créés par le stationnement de migrants sur des terrains sans les mesures minimales d’hygiène causent des préoccupations légitimes dans la population. Il y en a aussi qui trouvent dans la proximité de cette détresse une occasion de spéculer ! Les derniers jours ont donné lieu à l’autorité municipale d’exprimer, par la voix du maire de l’île de Kos, les opinions les plus dangereuses et inhumaines appelant à « reprendre le terrain » ou annonçant : « le sang va couler » etc. Ce n’est pas un hasard si cela ressemble aux fascistes de « l’Aube Dorée » qui soutient ces positions officiellement ou anonymement.

Les travailleurs de la région ne peuvent pas s’aligner sur ce discours politique qui insiste exagérément sur les conséquences mais qui ne fait contre les causes du problème.

On ne peut pas accuser les migrants qui ont été « déracinés » de leur pays et de leur foyer de vouloir sauver leur vie et chercher un avenir dans un autre pays et, en même temps, ne pas accuser les impérialistes qui répandent les guerres et les conflits dans le monde, sèment la pauvreté et la misère et qui, à la fin, empêchent les réfugiés d’atteindre leur destination.

En ce qui concerne les derniers événements sur l’île de Kos, ainsi que sur les décisions et développements à venir, l’Union européenne en porte toute la responsabilité avec le gouvernement grec de coalition SYRIZA-ANEL qui la soutient, instrumentalisant les autorités régionales et municipales, dans ce cas, celle de Kos.

Le Centre syndical régional du Nord-Dodécanèse condamne les déclarations xénophobes inacceptables et les agissements de la municipalité de Kos. Il exige du gouvernement qu’il prenne dès maintenant toutes les mesures pour lutter contre le problème, mobiliser les services adéquats et assurer des conditions humaines pour le transfert et la réinstallation des migrants et réfugiés.

Il condamne également les profiteurs qui exploitent la détresse et la souffrance humaines et qui s’en prennent aux migrants et à leurs familles.

 

TRACT DIFFUSE A ATHENES:

 

Le PAME en solidarité avec les migrants qui arrivent en Grèce, déracinés par les guerres impérialistes et la pauvreté, a distribué des biens de première nécessité à ceux qui se trouvent au parc Areos, comme premier geste de soutien. Le PAME leur a diffusé la déclaration suivante en anglais et en persan.

Frère, sœur, migrant,

Nous, travailleurs de Grèce, syndicats de la classe ouvrière grecque, PAME, nous vous souhaitons la bienvenue dans notre pays. Nous savons que vous arrivez ici après un voyage difficile, déracinés par la pauvreté et les guerres impérialistes dans votre pays. Maintenant, vous êtes confrontés à la politique inhospitalière du gouvernement grec, aux obstacles et aux difficultés qu’elle cause dans l’obtention des papiers pour continuer votre voyage. Vous être confrontés au manque d’infrastructure, d’aires d’accueil, de traducteurs, de nourriture, d’aide juridique et de bien d’autres choses dont vous et vos enfants avez besoin. Mais vous le savez, c’était comme cela dans votre pays, que les gouvernements et les patrons ne se préoccupent que de leurs profits et non des gens qui souffrent.

Travailleurs, nous sommes frères quels que soient notre pays, notre religion ou notre race. Nous sommes frères et sœurs parce qu’ensemble nous souffrons des guerres impérialistes et de la pauvreté, du chômage et du coût de la vie. C’est pourquoi, nous, travailleurs de Grèce, syndicats, PAME, ferons tout ce qui nous sera possible pour vous aider dans vos difficultés.

Le PAME demande :

  • Une solution immédiate au problème de votre hébergement et des conditions de vie décente le temps qu’il faudra avant votre départ pour vos destinations, notamment par la mise à disposition d’interprètes, d’un suivi médical, de nourriture, d’une aide juridique…
  • Que soit attribué l’asile politique ou une autre protection à tous les réfugiés, victimes des guerres et interventions impérialistes, par des procédures rapides, fiables et justes.
  • La non-implication de notre pays dans les plans impérialistes des Etats-Unis, de l’OTAN et de l’Union européenne.

http://www.solidarite-internationale-pcf.fr/2015/08/grece-migrants-positions-et-actions-du-syndicat-pame-proche-du-pc-grec-kke.html


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau