L’ANC : LE BREXIT, UNE NOUVELLE DEFAITE DE L’UE.

Le Brexit : une nouvelle défaite de l’UE.

vendredi 24 juin 2016 
popularité : 100%

 

La victoire du camp opposé à l’UE dans le référendum britannique montre encore une fois l’incapacité de l’UE à convaincre les populations de son utilité et de sa nature démocratique. À chaque fois que les populations sont consultées c’est le même résultat : on n’en veut pas !
Ce qui paraît tout a fait normal puisque ceux qui subissent de plein fouet les politiques rétrogrades et autoritaires de l’UE sont beaucoup plus nombreux que ceux qui en profitent. 
L’Union Européenne est l’outil au service du capitalisme financier mondialisé pour empêcher les souverainetés nationales de s’exprimer, et empêcher les gouvernements quels qu’ils soient de faire une autre politique que la sienne.

Le meilleur exemple actuel n’est-il pas donné par le gouvernement français qui impose la loi travail demandée par Bruxelles, avec un véritable « oukase » [1], malgré l’opposition majoritaire des citoyens ?
La volonté de s’appuyer sur la souveraineté populaire percute de plein fouet les règles du capitalisme mondial et impose de s’en affranchir. Et c’est là que réside le problème de fond : aucun peuple d’aucun pays ne renonce de bonne grâce à sa liberté.

C’est ainsi qu’apparaît le nationalisme, qui n’est pas un simple et justifie attachement à la nation, mais une conception xénophobe, raciste de la communauté nationale.

Déjà l’extrême droite surfe sur la victoire britannique et réclame une référendum. Mais pour quoi faire ? Faut-il rappeler que dans le logiciel du FN, nulle part n’apparaît la notion de lutte de classes organisée mais au contraire son refus des syndicats qui l’incarnent. Tout simplement parce le FN est attaché au capitalisme qui est justement la cause de tous nos maux.

La défense de la souveraineté nationale est un leurre, si elle n’est pas liée à un combat pour la souveraineté populaire, contre la domination économique, sociale et médiatique de la bourgeoisie, y compris celle qui se prévaut d’ancêtres exclusivement hexagonaux.

Ainsi la lutte nécessaire pour sortir de l’U.E et de l’Euro doit se doubler d’un combat sans concession contre tous les nationalismes xénophobes, (FN en France, Pédiga en Allemagne, PIS en Pologne, FPOen Autriche ...) En détournant contre des boucs émissaires, musulmans, africains, migrants, ... le mécontentement entraîné par les conséquences du Capitalisme, les nationalistes sont ses meilleurs alliés.

Alors ne nous trompons de combat : notre seul ennemi c’est la Finance ! Le patriotisme anticapitaliste est la seule réponse contemporaine aux pathologies nationalistes qui nous menacent.

ANC 24 juin 2016

 

Site A.N.C

 

[1] Décision autoritaire, arbitraire et sans appel – Larousse

http://www.rougemidi.org/spip.php?article9266


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau