L'UE FINANCE TOUJOURS LA COLONISATION ISRAELIENNE MALGRE SES DIRES

 
 
 
 

«L’Union Européenne ,qui est censée s’être dotée de nouvelles règles excluant tout financement d’entreprises ou d’institutions en rapport avec les territoires palestiniens occupés, ne les respecte pas», vient de révéler le journaliste irlandais David Cronin.

Il expose notamment le cas de «l’Université Hébraïque de Jérusalem» qui reçoit 14 millions d’euros de l’UE.

Après avoir été accusée par Netanyahou d’avoir provoqué un «tremblement de terre» en édictant, il y a deux ans, de nouvelles «recommandations» excluant les firmes et institutions basées sur les territoires occupés, dont le secteur Est d’al-Qods occupéeL’UE continue à financer la colonisation israélienne malgré ses déclarations (Jérusalem Est), de tout financement européen, il apparait que tout continue comme par le passé, écrit David Cronin sur son blog.

Les données disponibles sur le programme de recherche scientifique «Horizon 2020» montrent ainsi que «l’Université Hébraïque de Jérusalem» dont une bonne partie du campus s’étend sur les terres annexées de «Jérusalem Est» s’est vu doter de 14 millions d’euros, dans le cadre de ce programme.

«Et quand j’ai interpellé la Commission Européenne à ce sujet, il m’a été répondu sous la plume de Robert-Jan Smits, responsable du département recherche de la Commission, que le cas avait bien été soumis à une +procédure de supervision éthique+», indique M. Cronin.

Cette dernière consiste à demander aux candidats à des fonds européens une déclaration qu’ils «ne sont pas en dehors des frontières israéliennes reconnues par le droit international (juin 1967 avant la guerre des 6 jours)».

Eh bien, malgré le fait que le guide de l’université sioniste lui-même reconnaisse que «l’expansion de du campus a commencé avec la +réunification de Jérusalem+ après 1967», (vol de terres autour du Mont al-Macharef ou Scopus, ndlr), la commission européenne a fermé les yeux sur la déclaration mensongère remplie par l’Université pour profiter des subventions européennes.

Et c’est ainsi que «l’Université Hébraïque», au demeurant très liées à des programmes de recherche de l’armée israélienne, bénéficie depuis 2007 de financements européens et a même été le principal bénéficiaire entre 2007 et 2013 des subventions concernant la recherche scientifique.

De même, les «recommandations» européennes de 2013 n’étaient pas davantage appliquées en ce qui concerne l’industrie d’armement israélienne, qui contribue à la colonisation et aux massacres de Palestiniens.

Dans ce contexte, la firme israélienne «Elbit System», continue à percevoir de l’argent européen, comme l’ont souligné récemment plus de 70 eurodéputés.

«J’ai repéré une subvention européenne de 400.000 euros versée à Elbit pour la participation à un projet de sécurité aéroportuaire», écrit David Cronin.

Et l’association palestinienne «Stop the Wall», a révélé que «Elbit» a déposé 9 demandes de financement dans le cadre du programme «Horizon 2020» qui court de 2014 à la fin de cette décennie.

«Même chose pour Israel Aerospace, qui teste son matériel sur des populations civiles. Encouragée en tant que "start up" par l’UE, elle a déjà touché plus de 2 millions d’euros de la part des contribuables européens», conclut le journaliste irlandais.

Source: CAPJPO-EuroPalestine et rédaction

 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau