LES VOITURES BULGARES ROULENT GRACE A L'ESSENCE ET AU GAZOLE DE DAESH

 
Les voitures bulgares roulent grâce à l’essence de Daech
 

Les stations-service bulgares vendent de l'essence et du gazole produits par Daech, rapporte le journal bulgare Trud citant une source douanière du pays.

"Le bureau de lutte contre la criminalité organisée en collaboration avec l'agence bulgare de la sécurité nationale ont procédé à l'examen des activités des stations-service à Sofia ainsi que dans 15 autres régions du pays. Plus de 50 établissements sont placés sous surveillance, annoncent les services spéciaux, qui ont cependant refusé de commenter la version concernant Daech", indique le quotidien bulgare.

Selon le journal, l'enquête a été initiée après que la Russie et les Etats-Unis ont fourni des images satellites permettant de dévoiler les circuits de livraison du pétrole de Daech en Bulgarie.

Ainsi, les navires pétroliers livrent l'essence dans les ports bulgares de Bourgas et de Varna. D'après les documents, les combustibles sont déclarés comme provenant des réservoirs grecs, l'opération étant donc considérée comme une livraison interne à l'UE. Cependant, il s'avère qu'avant de faire escale dans les ports grecs et bulgares, les pétroliers s'arrêtent dans sept ports turcs situés sur la côte de la mer Noire et en Méditerranée, où ils embarquent du combustible produit par Daech.

La source souligne également la mauvaise qualité des combustibles: l'essence affiche un écart de 20-40% avec les normes de l'UE, tandis que la qualité du gazole y est 35-70% inférieure. Des chiffrent qui prouvent qu'en réalité, les carburants ne proviennent pas des réserves grecques et que l'escale des navires pétroliers s'effectue uniquement afin d'obtenir les documents nécessaires.

De nombreux pays ont déjà déclaré que la Turquie était impliquée dans la contrebande de pétrole provenant des gisements contrôlés par Daech.

Fin 2015, le chef de l'Armée syrienne a demandé à la communauté internationale de faire pression sur la Turquie pour qu'elle cesse de soutenir les terroristes, et n'achète plus leur pétrole. Peu de temps après, le ministre israélien de la Défense Moshe Yaalon et son homologue grec Panos Kammenos ont déclaré que la Turquie finançait Daech en lui achetant du pétrole, ajoutant qu'il était nécessaire que la Turquie revienne sur sa position et cesse de coopérer avec des terroristes.

Le président russe Vladimir Poutine quant à lui a annoncé que la Russie avait en sa possession des preuves que certains membres du G20 étaient impliqués dans la contrebande du pétrole de Daech.

Par ailleurs, l'Irak a exprimé en décembre dernier sa volonté de demander au Conseil de sécurité de l'Onu d'enquêter sur la contrebande de pétrole par les terroristes du groupe État islamique.

 

 

Source: Sputnik

01-03-2016 - 14:20 Dernière mise à jour 01-03-2016 - 14:20 | 96 vus
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau