OU VA LE MONDE ? LA DAME DE FER bis PRETE A UTILISER L’ARME NUCLEAIRE !

Theresa May prête à utiliser l’arme nucléaire pour protéger son pays

La première ministre britannique Theresa May a déclaré qu’elle était prête à utiliser l'arme nucléaire afin d'assurer la protection du Royaume-Uni. De même, les députés britanniques ont approuvé lundi le renouvellement de la force de dissuasion sous-marine du Royaume-Uni, dans le cadre d'un projet coûtant plusieurs dizaines de milliards de livres.

Theresa May prête à utiliser l'arme nucléaire pour protéger son pays

Lors d'une intervention devant le parlement, la première ministre britannique Theresa May a déclaré que les armes nucléaires devaient devenir la base de la sécurité du pays. La question de la sécurité est d'ailleurs devenue le sujet principal de l'intervention de la chef du cabinet des ministres.

May a également annoncé qu'elle était prête à donner son feu vert à une attaque nucléaire capable de tuer des centaines de milliers de personnes, si cela garantirait la sécurité du Royaume-Uni, cite le Telegraph reprenant ses propos.

Auparavant, elle avait déclaré que le Royaume-Uni devrait moderniser son bouclier nucléaire étant donné la menace que représentent pour Londres la Corée du Nord et la Russie. Le programme de modernisation de la capacité de défense du Royaume-Uni, selon May, doit consister en la création d'une nouvelle flotte sous-marine dotée de systèmes de missiles Trident.

Le parlement britannique approuve la modernisation nucléaire

Le Parlement s'est prononcé par 472 voix contre 117 pour remplacer des sous-marins Trident, capables de tirer des missiles nucléaires, en dépit de l'opposition d'une partie des élus travaillistes et des indépendantistes écossais.

Le projet est considéré comme indispensable au maintien du statut de puissance mondiale du pays après le vote pour sa sortie de l'Union européenne.

Dans sa première déclaration devant les députés depuis sa nomination à la tête du gouvernement la semaine dernière, la premier ministre britannique Theresa May a appelé à soutenir le projet, non seulement pour protéger le pays des menaces extérieures, mais aussi pour protéger l'emploi en Ecosse et ailleurs.

«Ce dont ce pays a besoin, c'est de reconnaître qu'il est confronté à une série de menaces et de faire en sorte que nous ayons les moyens nécessaires et appropriés pour faire face à chacune de ces menaces», a-t-elle déclaré citée par Reuters.

Le renouvellement du programme Trident est estimé à 31 milliards de livres (37,1 milliards d'euros) par le ministère de la Défense, sans compter les coûts de conception. A l'heure actuelle, la structure du Trident compte quatre sous-marins nucléaires lanceurs d'engins de classe Vanguard. Le parlement britannique est déterminé à les remplacer par ceux de classe Successor à l'horizon 2030.

Le Parlement avait approuvé en 2007 le principe de la modernisation de la dissuasion nucléaire, et le vote de lundi devait permettre de lancer le processus de construction de quatre sous-marins permettant à la Grande-Bretagne de disposer à tout moment d'armes nucléaires.

Source: agences                               

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=19315&cid=321#.V45VuriLQ2w

 


                 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau