EUROPE

EUROPE

LE REVE FOU D’OBAMA : DECLENCHER LA GUERRE A LA RUSSIE

Des centaines de chars américains arrivent en Europe pour « maintenir la paix» aux frontières russes

 Depuis 7 heures  9 janvier 2017

equipementsus00

 Allemagne - Amérique et Europe

Les Etats-Unis ont à nouveau livré du matériel américain en Allemagne pour renforcer leur engagement auprès de leurs alliés contre la soi-disant menace russe et s’assurer que l’UE resterait «libre, prospère et dans la paix».

Selon le médias russe RT, 2 800 unités de matériel militaire, dont des chars Abrams, des véhicules d’artillerie Paladin et des véhicules de combat Bradley, ainsi que 4 000 militaires américains ont été transportés ces derniers jours jusqu’au port allemand de Bremerhaven, dans la cadre de l’opération Atlantic Resolve, dans le but de faire face à «l’agression russe».

«C’est une partie de nos efforts pour contenir l’agression russe, assurer l’intégrité de nos alliés et conserver une Europe entière, libre, prospère et dans la paix», a déclaré le lieutenant-général des forces aériennes Timothy M. Ray au sujet de ce nouveau déploiement militaire américain en Europe.

Ces nouvelles forces seront envoyées d’abord en Pologne pour participer à des exercices militaires à la fin du mois, puis seront déployées dans plusieurs pays dont les pays baltes, la Bulgarie, la Roumanie et l’Allemagne.

L’armée américaine a également en projet de déployer 50 hélicoptères Black Hawk et 10 hélicoptères CH-47 Chinook, 24 hélicoptères Apache et 2 200 militaires.

L’Allemagne, le Canada et la Grande-Bretagne contribuent aussi au renforcement des forces de l’OTAN dans l’Est de l’Europe et déploieront 1 000 militaires chacun en Estonie, Lettonie et Lituanie.

L’opération Atlantic Resolve a débuté en 2014 après le référendum en Crimée qui a abouti à son rattachement à la Russie. Dans le cadre de cette opération, l’OTAN coordonne des manœuvres dans l’Est de l’Europe : en Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Roumanie, Bulgarie et Hongrie.

La Russie a condamné à plusieurs reprises les activités de l’OTAN près de ses frontières, les qualifiant d’«hostiles» et jugeant qu’elles «menaçaient sa sécurité nationale». En représailles, Moscou a déployé des armements sur ses frontières occidentales, et notamment dans l’enclave de Kaliningrad. Ses manœuvres militaires de grande échelle se sont tenues sur son territoire.

Source: RT

http://french.almanar.com.lb/183687


 

D’EVENTUELLES ATTAQUES CHIMIQUES, BIOLOGIQUES ET MICROBIENNES DE DAECH EN EUROPE

Eventuelles attaques chimiques de Daech en Europe

Mon Jan 9, 2017 5:27PM

Le Maroc alerte l’Europe sur l’imminence d’une attaque chimique, le 6 avril 2016.©AFP

Le Maroc alerte l’Europe sur l’imminence d’une attaque chimique, le 6 avril 2016.©AFP

Après avoir essuyé des défaites cuisantes en Irak et en Syrie, la nouvelle phase d'attaques terroristes de Daech en Europe sera éventuellement atroce et d'envergure.

Cette menace n'est pas chose nouvelle, mais semble devenir de plus en plus sérieuse. Il y a un an, le Parlement européen se disait inquiet quant aux 150 tentatives suspectes de trafic de produits chimiques et depuis; des responsables britanniques, français, marocains et de plusieurs autres pays accentuent ces inquiétudes avec leurs points de vue.

Les défaites consécutives et cuisantes de Daech en Irak et en Syrie jouent certainement un rôle crucial dans l'aggravation de ces préoccupations. En effet, il ne reste plus tellement de choix au groupe terroriste déchu qui devra recourir à une démonstration de force sur l'échiquier international.

L'Union européenne avait précisé dans son rapport que Daech pourrait recourir à l'usage des produits comme du gaz sarin et du bacille d'anthrax en vue de lancer des attaques microbiennes et chimiques en Europe. Ce genre d'attaques pourrait se solder par la mort d'un grand nombre d'Européens.

Ces attaques pourraient être lancées par les armes non conventionnelles : chimiques, biologiques et microbiennes, radiologiques et même nucléaires.

Selon un rapport du Centre européen de la lutte contre le terrorisme, il existe en Europe des jeunes ayant de mauvais antécédents et qui se sentent humiliés, marginalisés ou objets de discriminations. Ce sont ces jeunes, qui cherchent à se venger, quitte à viser ses compatriotes tout comme la terre a été témoin au cours des deux dernières années des atrocités commises à travers le monde.

http://presstv.com/DetailFr/2017/01/09/505499/Europe-Daech-attaques-chimiques


 

LA DICTATORIALE UNION EUROPEENNE AGONISE. QU’ELLE CREVE LE PLUS VITE POSSIBLE

Les citoyens européens de plus en plus pessimistes sur l’avenir de l’UE

Mon Jan 2, 2017 6:23PM

Les citoyens européens se disent pessimistes sur l’avenir de l’Union européenne. ©global.handelsblatt.com

Les citoyens européens se disent pessimistes sur l’avenir de l’Union européenne. ©global.handelsblatt.com

Pour la plupart des Occidentaux, l’Union européenne est sur le chemin de l’effondrement.

Selon le site Web du journal allemand Handelsblatt global, les résultats d’un récent sondage YouGov montrent qu’après une série d’attentats et de chocs politiques qui ont marqué l’année écoulée 2016, de nombreux citoyens européens et américains estiment probable le déclenchement d’un grand conflit mondial.

Suite aux percées des partis populistes un peu partout dans le monde occidental, les citoyens britanniques, français, allemands et ceux des 4 pays scandinaves ayant participé au sondage sont soit relativement soit très pessimistes sur l’avenir de l’UE. Les peuples français et norvégien ont exprimé le plus haut niveau de pessimisme quant à l’avenir de l’Europe avec respectivement 60% et 64%. En plus, la plupart des citoyens européens pensent que la Grande-Bretagne ne sera pas le dernier pays qui quitte l’Europe. Et en ce qui concerne les soucis intérieurs, la plupart des personnes sondées, à l’exception des Allemands, disent qu’ils s’attendent à de pires conditions économiques dans leurs pays respectifs en cette année 2017 qui vient de commencer.

De même, le magazine américain Forbes fait allusion à la crise migratoire et aux attentats terroristes en Europe durant l'année 2016. Ce magazine américain ajoute que d’importantes élections qui devront avoir lieu pendant la nouvelle année 2017 en Europe pourraient se transformer en un véritable face à face entre différentes formations populistes et les courants populistes cherchant à profiter du mécontentement public.

http://presstv.com/DetailFr/2017/01/02/504560/Europe-sondage-pessimiste-YouGov/


 

L’ALLEMAGNE MOBILISE 15 PAYS EUROPEENS CONTRE LA RUSSIE

Berlin mobilise l’Europe contre la Russie

Fri Nov 25, 2016 10:25AM

Photo de groupe lors d'une réunion du Conseil ministériel de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Belgrade, en Serbie, le 3 décembre 2015. ©AP

Photo de groupe lors d'une réunion du Conseil ministériel de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Belgrade, en Serbie, le 3 décembre 2015. ©AP

Quinze pays européens ont rejoint les efforts de Berlin destinés à conclure un accord de contrôle d'armes avec la Russie.

Selon le quotidien à grand tirage allemand Die Welt, quinze pays européens soutiennent le projet de l’Allemagne visant à conclure un accord de contrôle d'armes avec Moscou.

Les quinze pays membres de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont annoncé qu’il fallait intensifier les négociations pour prévenir une course aux armements, étant donné les agissements de la Russie dans l’est de l’Ukraine et en Crimée.

Frank-Walter Steinmeier participe à une réunion du Conseil permanent de l'OSCE, au palais de Hofburg, en Autriche, le 14 janvier 2016. ©AP   

Le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier a averti que « la sécurité de l'Europe est en danger ».

« Plus nos relations avec la Russie sont compliquées, plus nous avons besoin de dialogue », a affirmé M. Steinmeier dans une interview publiée vendredi par le quotidien Die Welt.

Le social-démocrate Steinmeier, candidat à la présidentielle 2017, avait proposé en août la conclusion d’un accord de contrôle de l'armement avec la Russie dans l’objectif annoncé de prévenir une escalade de tension en Europe.

Quinze pays membres de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont rejoint l’initiative allemande: la France, l'Italie, l'Autriche, la Belgique, la Suisse, la République Tchèque, l'Espagne, la Finlande, les Pays-Bas, la Norvège, la Roumanie, la Slovaquie, la Bulgarie et le Portugal.

Lesdits pays vont publier, vendredi 25 novembre, une déclaration commune et ils se réuniront les 8 et 9 décembre en marge d'un conseil des ministres de l'OSCE, prévu à Hambourg.

M. Steinmeier a accusé la Russie d’avoir annexé la Crimée à son territoire et soutenu les séparatistes de l’est de l’Ukraine, disant que ces démarches affaibliraient les liens fragiles de confiance, bâtis depuis des siècles.

Il a ensuite appelé d’autres pays à rejoindre son initiative.

http://presstv.com/DetailFr/2016/11/25/495085/FrankWalter-Steinmeier-Organisation-pour-la-scurit-et-la-coopration-en-Europe-Berlin-Allemagne-Russie-Moscou


 

5700 SOLDATS US EN EUROPE. LEUR PRESENCE EST INDESIRABLE SUR LE CONTINENT EUROPEEN

5.700 soldats américains en route vers l’Europe

 Depuis 2 heures  4 novembre 2016

marines

 Amérique et Europe - Russie

no author

Face à la « menace russe », le Commandement suprême de l’armée des États-Unis envisage de déployer en Europe de l’Est plusieurs brigades dans le cadre de l’opération Atlantic Resolve.

Les États-Unis s’engagent à envoyer dans les mois à venir environ six mille soldats en Europe de l’Est, a déclaré dans un communiqué le Département de la Défense des États-Unis. D’après le communiqué, il s’agit en fait d’une brigade de blindés et d’une brigade aérienne, soit 5 700 soldats au total.

Concernant leurs lieux de déploiement, le Pentagone mentionne l’Allemagne, la Pologne et les Pays baltes. Rappelons que lors du sommet de Varsovie, l’Otan a décidé de déployer quatre bataillons multinationaux de 1000 soldats chacun en Pologne et dans les pays baltes. Ils seront commandés par les États-Unis, le Canada, l’Allemagne et la Grande-Bretagne.
Ce déploiement s’inscrit dans le cadre du plus grand renforcement de l’Alliance sur son flanc oriental depuis la fin de la Guerre froide, une décision que Washington justifie par sa volonté de stopper « l’aventurisme » dans l’ex-espace soviétique.

Les troupes britanniques rejoindront l’Otan au Kosovo en 2017 Washington a en outre récemment déployé en Roumanie et en Pologne des éléments de son bouclier antimissiles, que la Russie dénonce comme dirigé contre sa capacité de dissuasion nucléaire.

Le président russe Vladimir Poutine avait accusé fin juin l’Otan de vouloir entraîner son pays dans une course aux armements « frénétique » et de rompre « l’équilibre militaire » en vigueur en Europe depuis la chute de l’URSS.

Source: Sputnik

http://french.almanar.com.lb/81611


 

LA FEMME PAIE LE PRIX FORT DE L’ISLAMOPHOBIE

Les femmes paient le prix fort de l’islamophobie en Europe
 

Les femmes musulmanes font face aux mêmes inégalités que d’autres femmes dans l’emploi et par rapport aux violences physiques et verbales, mais celles-ci sont renforcées par des facteurs tels que la religion (perçue) et/ou l’origine ethnique.

Néanmoins, peu de mesures sont prises pour collecter des données sur ce phénomène et mettre fin à cette forme intersectionnelle de racisme. Telle est la conclusion du nouveau rapport du Réseau européen contre le racisme (ENAR) « Femmes oubliées: l’impact de l’Islamophobie sur les femmes musulmanes », qui couvre huit pays européens: Allemagne, Belgique, Danemark, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni et Suède.

« Triple peine » pour les femmes musulmanes

Les femmes musulmanes font souvent l’objet d’une triple « peine » dans l’emploi : sur base du genre, de l’origine ethnique et de la religion. Les discriminations à l’emploi sont souvent liées aux perceptions d’ « Islamité », et surtout aux vêtements des femmes musulmanes. Par exemple, au Royaume-Uni, 12,5% de femmes pakistanaises doivent répondre à des questions sur le mariage et les aspirations familiales lors d’entretiens d’embauche, alors que 3,3% de femmes blanches reçoivent de telles questions, c’est-à-dire presque quatre fois plus.

Le port du voile est un obstacle additionnel dans la recherche et la rétention d’un emploi. En Allemagne, 18% des sociétés ont invité des candidats ayant un nom à consonance allemande, et seuls 13% des candidats ayant un nom à consonance turque. Seuls 3% des sociétés ont invité des candidates portant le voile dans la photo de CV. En Belgique, 44% des employeurs pensent que le port du voile peut influencer négativement la sélection des candidats.
Les femmes musulmanes sont les premières victimes des agressions islamophobes

Dans la plupart des pays, les femmes musulmanes sont plus susceptibles d’être victimes de crimes et discours de haine que les hommes musulmans, surtout si elles portent le voile. Les femmes musulmanes font face aux menaces, insultes, violences et attaques physiques. Par exemple, aux Pays-Bas, plus de 90% des victimes d’incidents islamophobes signalés à l’association Meld Islamophobie en 2015 étaient des femmes musulmanes.

En France, 81,5% des violences islamophobes enregistrées par le Collectif Contre l’Islamophobie en France en 2014 ciblaient des femmes, la plupart portant un signe religieux visible. L’organisation Tell MAMA au Royaume-Uni signale que 54% des victimes d’insultes et attaques verbales étaient des femmes. Les violences physiques et verbales se côtoient souvent, ainsi que les insultes sexistes et racistes ; et les incidents se déroulent principalement dans les espaces publics.

Un racisme institutionnalisé ?

Le rapport montre que les préjugés et représentations stéréotypées de femmes musulmanes sont diffusées dans les médias et discours publics, y compris par certains politiques. Cette attention négative crée un terrain propice aux pratiques discriminatoires et aux violences au quotidien.

« Les femmes musulmanes font l’objet de discriminations et de violences parce qu’elles sont femmes et musulmanes, mais rien n’est fait pour répondre aux discriminations multiples qu’elles subissent », a déclaré Sarha Isal, Présidente d’ENAR. « L’Union européenne ne peut pas se permettre d’exclure et oublier les femmes musulmanes si elle veut prôner l’égalité des sexes et la lutte contre le racisme. Les lois européennes contre les discriminations dans l’emploi et les crimes de haine doivent également les protéger de manière efficace. »
 

Source: Etatdexception.net

 

Source: Sites web

27-08-2016 - 21:05 Dernière mise à jour 27-08-2016 - 21:05 | 510 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=322750&cid=19&fromval=1&frid=19&seccatid=26&s1=1

 


 

L’ITALIE REND HOMMAGE AUX 290 VICTIMES DU SEISME

L'Italie a rendu samedi un hommage solennel aux victimes du séisme

Sat Aug 27, 2016 5:28PM

Photo d'archives

Photo d'archives

L'Italie a rendu samedi un hommage solennel aux 290 victimes du séisme qui a rasé plusieurs villages dans le centre de la péninsule plongée dans une journée de deuil national.

Dans la ville d'Ascoli Piceno, le président de la République, Sergio Mattarella, le chef du gouvernement, Matteo Renzi et des centaines d'habitants et de secouristes ont participé à une messe de funérailles pour les victimes du séisme.

Le président Sergio Mattarella a visité Amatrice, la ville la plus touchée avec 230 décès. Il a rencontré et remercié les secouristes pour leur soutien aux sinistrés.

Jeudi soir, le gouvernement a proclamé l'état d'urgence dans les régions touchées et débloqué une première enveloppe de 50 millions d'euros. Un nouveau plan de prévention antisismique a aussi été annoncé, après les interrogations sur le lourd bilan humain de ce séisme dans une zone clairement identifiée comme à risque.

http://presstv.com/DetailFr/2016/08/27/481973/Italiesisme--hommage-aux-290-victimes


 

LE PARLEMENT SUISSE VOTE LE RETRAIT DE LA DEMANDE D’ADHESION A L’UE

La Suisse n’adhérera pas à l’UE

La chambre haute du parlement suisse a voté pour le retrait de sa demande d'adhésion à l'Union européenne.

La Suisse n’adhérera pas à l’UE

La plupart des députés du Conseil des Etats (chambre haute de l'Assemblée fédérale suisse) a appuyé le retrait de la demande d'adhésion à l'Union européenne présentée en 1992.

27 députés ont voté contre l'adhésion du pays à l'Union européenne, tandis que 13 parlementaires se sont quand même exprimés pour son maintien.

Ainsi, la Chambre haute a confirmé la décision prise précédemment par le Conseil national (chambre basse de l'Assemblée fédérale suisse).

Mais cette décision revêt un caractère purement symbolique car la demande n'est plus en vigueur depuis le référendum au cours duquel les citoyens suisses ont voté contre l'adhésion du pays à la zone euro, rapporte le journal suisse Neue Zürcher Zeitung.

La procédure d'adhésion de la Suisse à l'Union européenne est une des trois procédures (avec celles de la Norvège et de l'Islande) qui n'a pas abouti. À la suite de la non-ratification par référendum de l'accord sur l'EEE le 6 décembre 1992, la Suisse a gelé les négociations d'adhésion, sans retirer formellement sa candidature.

En effet, la Suisse est l'un des seuls pays d'Europe occidentale (avec la Norvège et l'Islande) à ne pas faire partie de l’Union européenne. Néanmoins, le pays continuait son processus d'intégration à l'Union européenne comme partenaire par le biais d'accords bilatéraux.

Le 1er mars 2016, le Conseil national a voté une motion intitulée «Retirer la demande d'adhésion à l'UE et dire les choses telles qu'elles sont» à 152 voix pour et 31 contre qui a demandé au Conseil fédéral de retirer officiellement la demande d'adhésion de la Suisse à l'Union européenne.

Source: divers

16-06-2016 | 11:40

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=18951&cid=321#.V2LylPmLQ2w



 

 

 

55% DES BRITANNIQUES VEULENT SORTIR DE L’ILLEGITIME UE

55 % des Britanniques favorables au Brexit (sondage)

Sat Jun 11, 2016 3:1PM

Un nouveau sondage donne 55 % des Britanniques favorables au Brexit. ©meilleurs-rendements

Un nouveau sondage donne 55 % des Britanniques favorables au Brexit. ©meilleurs-rendements

Un sondage publié par The Independent annonce que 55 % des Britanniques voteront pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne le 23 juin. 

Selon un sondage ORB pour le quotidien The Independent, 55 % des Britanniques sont favorables à une sortie de l'Union européenne, a rapporté Sputnik.  

À deux semaines du scrutin, l'écart semble se creuser entre les opposants et les défenseurs du Brexit. Selon un sondage ORB pour le quotidien The Independent publié vendredi 10 juin, 55 % des Britanniques affirment qu'ils voteront pour une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, contre 45% qui se disent pour un maintien.

Cette avance de dix points du camp du "Leave" est la plus marquée depuis le début de cette série de sondages il y a un an, observe le journal, qui précise que les partisans du Brexit ont accru leur avance de quatre points depuis le dernier sondage en avril. Il y a un an, le camp du maintien ("Remain") était en avance de dix points.

L'enquête a été menée en ligne auprès de 2.000 personnes les 8 et 9 juin et il n'était pas possible de cocher la case "ne se prononce pas".

Par ailleurs, treize prix Nobel britanniques ont mis en garde contre un Brexit, qui mettrait selon eux la recherche scientifique du Royaume-Uni "en péril".

Dans une lettre adressée au quotidien The Daily Telegraph, le groupe de scientifiques estime que la perspective d'une perte des financements de l'Union européenne constitue un risque majeur pour la recherche scientifique britannique.

http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/06/11/469979/Les-Britanniques-favorables-au-Brexit


 

 

 

 

 

DISPARITION DE 10. 000 ENFANTS MIGRANTS NON ACCOMPAGNES

 
10.000 enfants réfugiés et migrants non accompagnés portés disparus en Europe
 

Plus de 10.000 enfants réfugiés et migrants non accompagnés, originaires d'Afrique et du Proche-Orient, auraient disparu sans laisser de traces en Europe. Les autorités craignent qu'ils ne soient exploités par le crime organisé, rapporte la presse internationale.

Selon un responsable de l'agence de coordination policière Europol, Brian Donald, environ 5.000 d'entre eux ont disparu en Italie, une des portes d'entrée vers l'Europe pour les migrants venus par la Méditerranée. Un millier d'autres "ont manqué à l'appel" au Danemark, alors qu'en Grande-Bretagne, le nombre d'enfants réfugiés et migrants a doublé en l'espace d'une seule année.

"Mais tous ne seront pas exploités à des fins criminelles, il y en a qui auront rejoint des membres de leur famille. C'est juste que nous ne savons pas où ils sont, ce qu'ils font et avec qui", a déclaré M.Donald devant les journalistes.

Selon l’agence des Nations unies pour les réfugiés, 35 % des migrants entrés dans l’Union européenne depuis le 1er janvier 2016 sont des enfants. Un certain nombre d’entre eux voyagent sans adulte à leurs côtés et sont donc considérés comme des mineurs non accompagnés. On craint qu’une partie d’entre eux soient exploités, notamment sexuellement, par le crime organisé.

Environ un million de migrants, principalement Syriens, Irakiens et Erythréens fuyant leurs pays sont arrivés en Europe en 2015, rappelle Europol. 27% d'entre eux sont des mineurs qui ne sont pas tous accompagnés.

"Les mineurs voyageant sans adultes sont le groupe le plus vulnérable du flux de migrants (…) Beaucoup d'entre eux se cachent volontairement des autorités de peur d'être renvoyés", a indiqué le représentant d'Europol, regrettant le développement d'une "infrastructure criminelle" paneuropéenne visant à tirer profit de la crise migratoire en Europe.
L'esclavage ou des activités liées au commerce du sexe ne sont pas rares dans ce milieu.

 

 

Source: Sputnik

23-04-2016 - 18:03 Dernière mise à jour 23-04-2016 - 18:03