EUROPE

EUROPE

G20 : MELANIA TRUMP MET FIN A LA RENCONTRE ENTRE SON MARI ET VLADIMIR POUTINE

URGENT

Melania Trump a mis fin à la rencontre entre son mari et Vladimir Poutine à Hambourg

INTERNATIONAL

URL courte

41267311

Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a déclaré que Vladimir Poutine et Donald Trump ne semblaient pas avoir l'intention de conclure leur première entrevue et que la femme du Président américain Melania a dû intervenir pour y mettre un terme.

La femme du Président américain Melania Trump a tenté de convaincre Vladimir Poutine et son mari de mettre un terme à leur premier tête-à-tête lors du sommet du G20 à Hambourg, a indiqué le secrétaire d’État américain Rex Tillerson cité par Reuters.

Dans le cadre du sommet du G20, Vladimir Poutine et Donald Trump se sont rencontrés pour leur toute première entrevue afin de discuter des questions d'actualité.

L'entrevue a duré deux heures et 20 minutes.

https://fr.sputniknews.com/international/201707071032148641-melania-rencontre-poutine/


 

HAMBOURG : MANIFESTATION FLEUVE ANTI-G-20

Hambourg : les anti-G20 dénoncent les politiques de leurs dirigeants

Sun Jul 2, 2017 5:46PM

Manifestation monstre anti-G20 à Hambourg. ©Tasnim News

Manifestation monstre anti-G20 à Hambourg. ©Tasnim News

Selon le quotidien allemand Die Frankfurter Allgemeine Zeitung, ils étaient des milliers de personnes à battre le pavé ce dimanche 2 juillet à Hambourg afin de condamner les politiques des dirigeants du sommet du G20 qui se tiendra les 7 et 8 juillet dans cette ville portuaire d’Allemagne.

Plusieurs organisations ont appelé les gens à descendre dans la rue pendant la tenue du sommet en question.

Selon Die Frankfurter Allgemeine Zeitung, plus de 4 000 personnes se sont rassemblées ce dimanche dans l’après-midi devant la municipalité de Hambourg afin de protester contre la présence des dirigeants du G20.

Aux dires d’un porte-parole de la police, le nombre des contestataires ayant assisté à cette manifestation ne cessait de gonfler.

Les manifestants se sont ensuite dirigés vers le centre-ville avant de scander des slogans hostiles à l’encontre des politiques commerciales et climatiques des dirigeants du G20.

Les contestataires portaient des pancartes sur lesquelles étaient inscrits des slogans rappelant la nécessité de préserver le climat et de lutter contre la pauvreté.

Certains organismes de protection de l’environnement et de l’agriculture, des syndicats d’ouvriers, des organisations de défense des droits de l’homme et des Églises ont participé à cette manifestation.  

Il est prévu qu’une trentaine d’autres manifestations aient lieu d’ici à la fin du sommet du G20.

Plusieurs autorités allemandes ont lancé une mise en garde contre les protestataires qui entendent envahir les rues proches du sommet du G20 en les menaçant d’être sévèrement punis.

Source des photos : Tasnim News

http://presstv.com/DetailFr/2017/07/02/527218/Hambourg--manifestation-montre-antiG20


 

 

L'ILLEGITIME UE INFLIGE UNE AMENDE RECORD DE 2,42 MILLIARDS D'EUROS A GOOGLE

L’UE inflige une amende record de 2,42 milliards d’euros à Google

 Depuis 26 minutes  27 juin 2017

An illustration picture shows a Google logo with two one Euro coins, taken in Munich January 15, 2013.   REUTERS/Michael Dalder  (GERMANY - Tags: BUSINESS SCIENCE TECHNOLOGY) - RTR3CH3L
An illustration picture shows a Google logo with two one Euro coins, taken in Munich January 15, 2013. REUTERS/Michael Dalder (GERMANY - Tags: BUSINESS SCIENCE TECHNOLOGY) - RTR3CH3L

 Amérique et Europe - UE

Bruxelles a infligé mardi une amende record à l’américain Google pour abus de position dominante, une nouvelle sanction à l’encontre de firmes américaines qui risque de déplaire vivement au président Donald Trump.

Cette pénalité, qui se monte à 2,42 milliards d’euros, pulvérise le record précédent: dans un cas d’abus de position dominante, l’amende la plus importante jamais prononcée par la Commission européenne s’élevait jusqu’alors à 1,06 milliard d’euros, contre le géant américain des puces informatiques Intel, en 2009.

L’exécutif européen, gardien de la concurrence dans l’UE, accuse l’américain Google d’avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne pour favoriser son comparateur de prix « Google Shopping ». Dans quasiment tous les pays européens, le moteur de recherche Google détient une part de marché supérieure à 90%.

« L’amende a été calculée sur la base de la valeur des recettes que Google réalise grâce à son service de comparaison de prix dans 13 pays européens » où « Google Shopping » est déployé, a précisé la Commission européenne.

Clôturant une enquête commencée il y a près de sept ans, la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager a martelé: « Ce que Google a fait est illégal au regard des règles de concurrence de l’UE. Elle a empêché les autres sociétés de livrer concurrence sur la base de leurs mérites, et d’innover ».
« Et surtout, elle a empêché les consommateurs européens de bénéficier d’un réel choix de services, et de tirer pleinement profit de l’innovation », a accusé Mme Vestager.

Appel de Google ?

Google a aussitôt réagi, faisant part de son « désaccord » avec l’UE et a annoncé qu’il envisageait de faire appel.
Cette punition survient moins d’un an après la décision de la Commission européenne de sanctionner un autre géant américain, Apple, pour avoir bénéficié d' »avantages fiscaux » indus accordés par l’Irlande.

L’exécutif européen avait alors sommé le 30 août 2016 la firme américaine de rembourser à Dublin plus de 13 milliards d’euros.
En plus de cette amende, la Commission somme Google de mettre fin à ces pratiques jugées anti-concurrentielles dans les 90 jours, « sans quoi elle sera soumise à des astreintes pouvant atteindre 5% du chiffre d’affaires moyen réalisé quotidiennement au niveau mondial par Alphabet, la société mère de Google ».

L’enquête remonte à 2010, après des plaintes déposées auprès de Bruxelles par des rivaux de Google, comme l’américain TripAdvisor ou le comparateur de prix français Twenga.

La Commission européenne avait finalement adressé en avril 2015 une « communication des griefs » à Google, l’équivalent d’un acte d’accusation dans le jargon bruxellois, qu’elle avait renforcée un peu plus d’un an après (en juillet 2016).

Google s’est à chaque fois défendu en affirmant que Google Shopping était surtout un service d’annonces publicitaires, et que par ailleurs les consommateurs, quand ils voulaient faire des achats, passaient principalement par le service de vente en ligne de l’américain Amazon, qui représente, selon Google, la moitié des recherches d’achat sur le marché européen.
« Cette décision va changer la donne », s’est félicitée la directrice générale du Bureau européen des Unions de consommateurs (Beuc), Monique Goyens.

L’organisation FairSearch, qui regroupe plusieurs entreprises et organisations parmi les plaignants, a salué une décision « qui fera date ».

Précédent

Cette sanction pourrait créer un précédent pour d’autres services de Google, comme Google Images ou Google News, à l’encontre de qui des plaintes similaires à celle présentée contre Google Shopping ont été déposées.

La décision de Mme Vestager est susceptible d’accentuer les tensions entre Bruxelles et Washington.
Par le passé, l’administration américaine de Barack Obama s’était emportée contre l’exécutif européen quand il avait sanctionné une entreprise originaire des Etats-Unis pour des raisons de distorsion à la concurrence. Ce fut notamment le cas avec Apple.

Pendant la conférence de presse mardi à Bruxelles, la commissaire danoise s’est défendue de tout traitement anti-américain. « J’ai regardé les statistiques (…) Je ne vois aucun fait qui viendrait étayer l’hypothèse d’un quelconque traitement différencié », a répondu Mme Vestager.

Google est en outre sous le coup de deux autres enquêtes de la Commission pour abus de position de dominante: la première concerne sa plate-forme publicitaire AdSense, la seconde, son système d’exploitation Android.
Dans ces deux cas, a prévenu Mme Vestager, « des conclusions préliminaires » montrent que Google a aussi enfreint les règles européennes.

Source: AFP

http://french.almanar.com.lb/468136


 

MANLIO DINUCCI : FONDS POUR LA "DEFENSE", NOUVEAUX MILLIARDS POUR LA GUERRE

Transmis par Marie-Ange Patrizio

 

Fonds pour la « défense », nouveaux milliards pour la guerre

 

Manlio Dinucci

 

Le « Fonds pour la défense », que l’Union européenne a lancé le 22 juin, a été défini comme un « pas historique » par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Reste à voir dans quelle direction.

  Le Fonds représente une injection massive d’argent public dans l’industrie de guerre européenne. Il commence avec l’allocation de 90 millions d’euros en 2017-2019 pour la recherche sur de nouvelles technologies militaires, en particulier  de systèmes robotiques pour les forces navales et terrestres. A partir de 2020 l’allocation pour la recherche militaire grimpera à 500 millions d’euros par an.

   A cela s’ajoute une allocation encore plus importante pour encourager la coopération entre les pays Ue dans le développement conjoint et dans l’acquisition de systèmes d’armes : ils peuvent par exemple investir conjointement pour développer le même type de drone ou acquérir en bloc le même char d’assaut pour en réduire le coût (une sorte de « groupe d’achats solidaire » pour la guerre).
   Pour ce secteur le Fonds alloue 500 millions d’euros pour 2019 et 2020 et un milliard d’euros par an après 2020. Grâce à l’ « effet multiplicateur » on prévoit de générer des investissements d’ensemble dans l’industrie de guerre Ue équivalents à 5 milliards d’euros annuels après 2020.

   Le Fonds n’est pas alternatif mais complémentaire aux engagements financiers que les pays Ue membres de l’Otan ont pris dans l’Alliance, dont font partie (après le Brexit) 21 des 27 membres de l’Union européenne. En 2014 ces pays ont pris l’engagement, requis par l’administration Obama, de destiner au militaire au moins 2% du PIB. Jusqu’à maintenant, outre les USA, seuls Grèce, Estonie, Grande-Bretagne et Pologne ont dépassé ce seuil. L’Italie, calcule le Sipri, dépense pour le militaire 1,55% du PIB, c’est-à-dire environ 70 millions d’euros par jour d’argent public. En montant au niveau de la Grèce (2,36% malgré la crise économique), elle dépenserait plus de 100 millions par jour ; en montant à celui des USA (3,61%), elle dépenserait plus de 160 millions d’euros par jour. Ces 2%, insiste Trump, sont désormais insuffisants pour les missions croissantes de l’Alliance.
   La dépense militaire de l’Italie, que le Sipri place au 11ème rang mondial en 2016, est en réalité plus haute que celle inscrite dans le budget du ministère de la Défense. Dans la dernière Loi de finance sont inscrits (toujours en argent public) presque 10 milliards d’euros pour produire des chars d’assaut Freccia et Centauro 2, des frégates Fremme, des hélicoptères d’attaque Mangusta. Au poste « Construction publique, y compris scolaire » 2,6 milliards sont alloués pour le Pentagone italien, voulu par la ministre Pinotti pour réunir en une unique structure les sommets de toutes les forces armées. Cette structure se trouvera dans la zone aéroportuaire de Centocelle à Rome, où a déjà été transférée la Direction générale des armements avec son staff de 1500 personnes.

   La Direction des armements devra à présent s’agrandir pour gérer l’ultérieure montée en puissance de l’industrie de guerre italienne, déjà en excellente forme. En 2016, l’export italien d’armes a augmenté de plus de 85% par rapport à 2015, grimpant à 14,6 milliards d’euros. Par la vente de 28 chasseurs-bombardiers Eurofighter au Koweit, grâce à la ministre Pinotti, efficiente représentante de commerce en armes.

  Dans le projet de loi pour la mise en oeuvre du « Livre Blanc pour la sécurité nationale et la défense », approuvé en février dernier par le Conseil des ministres, l’industrie militaire est qualifiée de « pilier du Système Pays ». Il se trouve maintenant renforcé par le Fonds Ue pour la « défense », pendant qu’on démolit l’Article 11, pilier de la Constitution.

 

Edition de samedi 24 juin 2017 de il manifesto

https://ilmanifesto.it/fondo-ue-per-la-difesa-altri-miliardi-per-la-guerra/ 

Traduit de l’italien par M-A Patrizio

 

Article 11 de la Constitution italienne :

 « L’Italie répudie la guerre en tant qu’instrument d’atteinte à la liberté des autres peuples et comme mode de solution des conflits internationaux; elle consent, dans des conditions de réciprocité avec les autres États, aux limitations de souveraineté nécessaires à un ordre qui as- sure la paix et la justice entre les Nations; elle aide et favorise les organisations internationales poursuivant ce but ».

 

 

Note pour la version française :

En France :  "création d'une « capacité militaire de planification et de conduite extérieure », sorte de QG qui sera chargé de centraliser les opérations extérieures (non armées dans un premier temps comme la formation de soldats au Mali ou en Somalie). Autre projet, la mise en place d'une coopération structurée permanente - prévue par le traité de Lisbonne - qui regroupera les Etats volontaires pour accélérer la défense européenne. Enfin, la création d'un Fonds européen de la défense doté à terme d'un budget annuel de 5,5 milliards d'euros. Il aura trois usages, tous destinés à mutualiser l'effort de défense : le financement de la recherche dans des technologies innovantes ; le développement de prototypes de drone ; et l'achat en commun de matériels".
https://www.lesechos.fr/monde/europe/030400384498-macron-arrive-a-bruxelles-avec-un-capital-de-sympathie-et-des-projets-qui-fachent-2096582.php#OLlpZXB6QYUhvsMg.99 )

et 

"Le Premier ministre Edouard Philippe a promis ce vendredi au Salon du Bourget que le gouvernement maintiendrait l'objectif fixé par Emmanuel Macron de consacrer 2% du PIB au budget de la Défense d'ici à 2025, malgré les contraintes budgétaires » (http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/06/23/97002-20170623FILWWW00190-edouard-philippe-pour-un-budget-de-la-defense-a-2-du-pib.php )

Grande discrétion du gouvernement et de ses médias sur le chiffrage de ces programmes.


 

LA JUSTICE BELGE VIENT DE CONDAMNER 8 PRINCESSES EMIRATIES POUR TRAITE D'ETRES HUMAINS ET TRAITEMENTS DEGRADANTS

Belgique: huit princesses émiraties condamnées pour traite d’êtres humains

Une vingtaine de servantes sans papiers travaillaient nuit et jour, dormant quelques heures à peine sur des matelas devant les chambres des princesses qu'elles servaient.

 

Belgique: huit princesses émiraties condamnées pour traite d'êtres humains

Un tribunal belge a condamné ce vendredi huit femmes liées au cheikh d'Abou Dhabi à de la prison avec sursis pour avoir exploité une vingtaine de servantes dans un hôtel de luxe à Bruxelles, selon les médias belges.

Cheikha Hamda Al-Nahyane et sept de ses filles, appartenant à la famille régnante aux Emirats arabes unis, ont chacune écopé d'une peine de quinze mois de prison avec sursis ainsi que d'une amende de 165 000 euros, a rapporté l'agence Belga. Elles ont été reconnues coupables de traite d'êtres humains et de traitements dégradants.

A peine rémunérées

Les princesses émiraties étaient poursuivies pour avoir fait travailler dans des conditions proches de l'esclavage 23 femmes qui étaient à leur service en 2007 et 2008, dans l'hôtel Conrad, situé sur la prestigieuse avenue Louise à Bruxelles, qui a depuis changé de nom.

La famille princière y louait un étage entier et avait à son service de nombreuses femmes, pour la plupart d'origine africaine, à peine rémunérées, sans permis de travail ni permis de séjour. Elles travaillaient jour et nuit, dormant quelques heures sur des matelas devant les portes des chambres des princesses qu'elles servaient, ou entassées dans une seule chambre. Elles n'avaient pas le droit de quitter l'étage, selon l'enquête citée par Belga.

De «l'esclavagisme moderne»

«Nous sommes très satisfaits car le tribunal fait le constat implacable qu'il s'agissait d'une sorte d'esclavagisme moderne. C'est ce que nous clamions depuis neuf ans», a déclaré l'un des avocats des parties civiles, Me Jean-Pierre Jacques, cité par Belga.

L'avocat de la famille princière, Me Stephen Monod, a pour sa part regretté que le tribunal «ait pris pour argent comptant les déclarations des victimes».

Source : sites web

24-06-2017 | 12:51

https://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=23485&cid=321#.WU6pT7KLQ2w


 

LONDRES : IMAGES ET VIDEO D'UN GIGANTESQUE INCENDIE QUI EMBRASE UNE TOUR DE LOGEMENTS SOCIAUX DE 27 ETAGES

EN IMAGES. L’effrayant incendie de la tour de 27 étages à Londres

Modifié le  | Publié le 

Écouter

  • La tour de 120 appartements datant de 1974 est presque complètement calciné après avoir été ravagé par le feu pendant une bonne partie de la nuit.

    La tour de 120 appartements datant de 1974 est presque complètement calciné après avoir été ravagé par le feu pendant une bonne partie de la nuit. | Reuters

Le gigantesque incendie qui s’est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi dans une tour d’habitation de Londres a fait plusieurs morts. Les flammes ont submergé une tour de logements du Lancaster West Estate, du deuxième au 27e et dernier étage, dans l’ouest de la capitale londonienne. Les images les plus impressionnantes de cet incendie.

Les flammes ravagent depuis la nuit dernière la Grenfell Tower, une tour de logements du Lancaster West Estate, du deuxième au 27e et dernier étage, dans l’ouest de la capitale londonienne. Cet immeuble de logements sociaux est situé dans l’ouest de la capitale, dans le quartier de North Kensington, près de Sheperd’s Bush et de Notting Hill.

 

L'incendie s'est déclaré au coeur de la nuit. Les sapeurs-pompiers de Londres ont été appelés sur le sinistre vers 1h15 du matin.

L'incendie s'est déclaré au coeur de la nuit. Les sapeurs-pompiers de Londres ont été appelés sur le sinistre vers 1h15 du matin. | AFP

 

 

 

Les secours ont rapidement établi un périmètre de sécurité.

Les secours ont rapidement établi un périmètre de sécurité. | AFP

 

Les pompiers ont été appelés sur place peu avant 1h. Plusieurs heures après le départ de l’incendie, estimé aux alentours de minuit, l’immeuble était toujours en proie aux flammes.

 

Deux cents pompiers et 40 camions à incendie continuaient ce mercredi matin à lutter contre le sinistre dont l'origine restait indéterminée.

Deux cents pompiers et 40 camions à incendie continuaient ce mercredi matin à lutter contre le sinistre dont l'origine restait indéterminée. | AFP

 

Des dizaines de résidents se sont retrouvés sur le trottoir, souvent en pyjama, certains essayant de contacter des proches bloqués dans la tour. Ils ont été dirigés par les forces de l’ordre vers un restaurant voisin, où les premiers blessés étaient traités par les services de secours.

 

Des dizaines de résidents se sont retrouvés sur le trottoir, souvent en pyjama, certains essayant de contacter des proches bloqués dans la tour.

Des dizaines de résidents se sont retrouvés sur le trottoir, souvent en pyjama, certains essayant de contacter des proches bloqués dans la tour. | AFP

 

 

Une vingtaine d'ambulances ont été dépêchées sur place.

Une vingtaine d'ambulances ont été dépêchées sur place. | AFP

 

 

A quelques centaines de mètres de la tour, les riverains observent les flammes ravager le bâtiment.

A quelques centaines de mètres de la tour, les riverains observent les flammes ravager le bâtiment. | AFP

 

Ce mercredi matin, une épaisse colonne de fumée s’élevait dans le ciel de Londres.

 

La tour de 120 appartements datant de 1974 est presque complètement calciné après avoir été ravagé par le feu pendant une bonne partie de la nuit.

La tour de 120 appartements datant de 1974 est presque complètement calciné après avoir été ravagé par le feu pendant une bonne partie de la nuit. | AFP

 

Plusieurs témoins disent avoir entendu des cris sortant de l’immeuble. Un homme a également été aperçu agitant un linge blanc par la fenêtre.

 

Plusieurs personnes se sont retrouvés piégés par les flammes.

Plusieurs personnes se sont retrouvés piégés par les flammes. | AFP

 

Deux cents pompiers et 40 camions à incendie continuaient à lutter contre le sinistre dont l’origine restait indéterminée.

 

Deux cents soldats du feu ont été mobilisés pour circonscrire l'incendie.

Deux cents soldats du feu ont été mobilisés pour circonscrire l'incendie. | Epa / Maxppp

 

 

Les pompiers à pied d'oeuvre.

Les pompiers à pied d'oeuvre. | Epa-MaxPPP

 

La police a évacué une partie des immeubles et maisons voisins, menacés par la chute de débris lourds, alors que certains craignaient un effondrement de la tour.

 

Les secours, près de la tour, au milieu d'un terrain de jeu pour enfants rempli de débris.

Les secours, près de la tour, au milieu d'un terrain de jeu pour enfants rempli de débris. | Reuters

 

La tour de 120 appartements datant de 1974 est ce mercredi matin presque complètement calciné après avoir été ravagée par le feu pendant une bonne partie de la nuit.

 

La tour de 120 appartements datant de 1974 est presque complètement calciné après avoir été ravagé par le feu pendant une bonne partie de la nuit.

La tour de 120 appartements datant de 1974 est presque complètement calciné après avoir été ravagé par le feu pendant une bonne partie de la nuit. | AFP

 

 

La tour de 120 appartements datant de 1974 est presque complètement calciné après avoir été ravagé par le feu pendant une bonne partie de la nuit.

La tour de 120 appartements datant de 1974 est presque complètement calciné après avoir été ravagé par le feu pendant une bonne partie de la nuit. | Reuters

 

 

La tour de 120 appartements datant de 1974 est presque complètement calciné après avoir été ravagé par le feu pendant une bonne partie de la nuit.

La tour de 120 appartements datant de 1974 est presque complètement calciné après avoir été ravagé par le feu pendant une bonne partie de la nuit. | Reuters

 

Les services hospitaliers londoniens ont annoncé qu’une trentaine de blessés ont été admis dans cinq hôpitaux. Une responsable des pompiers de Londres a pour sa part indiqué que l’incendie avait fait plusieurs morts.

 

http://www.ouest-france.fr/europe/angleterre/en-images-l-effrayant-incendie-de-la-tour-de-27-etages-londres-5060979


 

GRANDE-BRETAGNE : LE LEADER TRAVAILLISTE JEREMY CORBYN APPELLE LA PREMIERE MINISTRE A DEMISSIONNER

Corbyn appelle Theresa May à démissionner

Mon Jun 5, 2017 5:9PM

La première ministre britannique, Theresa May et le chef de l’opposition travailliste, Jeremy Corbyn. ©Express

La première ministre britannique, Theresa May et le chef de l’opposition travailliste, Jeremy Corbyn. ©Express

Alors que le chef de l’opposition travailliste appelle Theresa May à démissionner, la Première ministre britannique a déclaré qu’en dépit de la réduction d’effectifs policiers au Royaume-Uni, toutes les mesures nécessaires ont été prises pour contrer le terrorisme.

Selon le quotidien The Telegraph, Jeremy Corbyn a appelé à la démission de la Première ministre, Theresa May, après la série d’attentats au Royaume-Uni en raison, selon lui, des réductions des effectifs de police qu’elle a opérées.

A trois jours seulement des élections législatives anticipées, le chef de l’opposition travailliste a demandé aux Britanniques de réagir à l’insécurité dans leur pays.

En réaction aux déclarations de Jeremy Corbyn, la Première ministre britannique a annoncé qu’en dépit de la réduction des effectifs de police, toutes les mesures avaient été prises pour répondre à la menace terroriste.

« Nous devons changer notre stratégie de lutte contre le terrorisme. Après le Brexit, nous avons repris le contrôle de notre monnaie, de nos frontières et de nos lois », a-t-elle ajouté.

Sans parler des contrats de vente d’armement à l’Arabie saoudite, Theresa May a insisté pourtant sur l’importance de la lutte contre « l’idéologie diabolique de l’islamisme radical ».

http://presstv.com/DetailFr/2017/06/05/524294/Corbyn-appelle-Theresa-May--dmissionner


 

L'IRANIEN REZAÏ : L'ATTENTAT DE MANCHESTER EST LE RESULTAT DE LA DANSE DE L'EPEE DE TRUMP AVEC LE CHEF DES TERRORISTES

 

Rezai: l’attentat de Manchester est le résultat de la danse de l’épée de Trump avec le chef des terroristes

 Depuis 6 minutes  23 mai 2017

manchester

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

Rédaction du site

Le secrétaire général du forum de  Discernement de la République islamique d’Iran, Mohsen Rezai, a déclaré que « l’explosion de Manchester est le résultat de la danse de l’épée de Trump avec le chef des terroristes », a rapporté l’agence d’informations iranienne Farsnews.

M.Rezai a écrit sur son compte Twitter, que « l’explosion, qui a eu lieu dans la ville de Manchaster est le résultat de la danse de l’épée de Trump avec le chef des terroristes ».

Après l’explosion survenue à la Manchester Arena, Twitter, Facebook et d’autres réseaux sociaux sont devenus les principaux outils de recherche des disparus.

Suite à la tragédie à la Manchester Arena, parents et amis des disparus utilisent activement la Toile pour retrouver leurs enfants et leurs proches dont on est sans nouvelles suite à l’attentat.

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/


 

GRANDE-BRETAGNE : EXPLOSIONS A MANCHESTER LORS D'UN CONCERT : 19 MORTS ET 50 BLESSES

DIRECT. Explosion à Manchester : au moins 19 morts et 50 blessés

Modifié le  | Publié le 

Écouter

  • La police, rapidement arrivée sur les lieux, a aussitôt bouclé le quartier.

    La police, rapidement arrivée sur les lieux, a aussitôt bouclé le quartier. | Reuters
  • La chanteuse américaine Ariana Grande se produisait lundi soir au Manchester Arena lorsque deux détonations ont été entendues.

    La chanteuse américaine Ariana Grande se produisait lundi soir au Manchester Arena lorsque deux détonations ont été entendues. | Reuters

Ouest-France

Plusieurs détonations ont retenti à l’issue du concert de la chanteuse américaine Ariana Grande hier soir au Manchester Arena dans le nord de l’Angleterre. La police évoque "un acte terroriste" et fait désormais état de 19 morts et 50 blessés.

 2h30. 19 morts et 50 blessés

La police publie le premier bilan officiel. Ce dernier fait état de 19 morts et 50 blessés. La police parle désormais d'« incident terroriste ».

 

 Suivre

G M Police @gmpolice

Latest statement on incident at Manchester Arena

 

2h14. Anne Hidalgo tweete son soutien 

La maire de Paris a exprimé via twitter, en français puis en anglais, son soutien aux familles des victimes et aux secours mobilisés sur place.

 

 Suivre

Anne Hidalgo @Anne_Hidalgo

 est cette nuit aux côtés de . Mes pensées vont aux victimes, à leurs familles et aux secours qui interviennent sur place.

 · Paris, France

2h. La piste terroriste privilégiée 

Selon un journaliste de la BBC, les services de lutte antiterroriste sont actuellement réunis à Londres. La piste terroriste semble donc prise très au sérieux par les autorités. Le reporter indique par ailleurs que le nombre de victimes pourrait dépasser la dizaine.

 

 Suivre

Daniel Sandford @BBCDanielS

Senior national Counter-Terrorism officers are assembling in London. Early estimates put fatalities at  in double figures

 

 

« Nous étions en train de quitter la salle après le concert d'Ariana Grande vers 22h30 (21h30 GMT) lorsqu'on a entendu un bang, comme une explosion, qui a paniqué tout le monde, et tout le monde essayait de fuir la salle », a raconté Majid Khan, 22 ans. « Tous les gens qui étaient de l'autre côté de la salle de concerts où le bang a été entendu sont soudain venus vers nous en courant et ils essayaient de sortir, donc ça bloquait, et tout le monde fuyait vers la sortie qu'il pouvait trouver le plus rapidement possible », a-t-il ajouté. « C'était la panique ».

1h30. « Énorme explosion »

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des scènes de panique à l'intérieur de la salle de concerts Arena, où se produisait la chanteuse américaine Ariana Grande. Plusieurs témoins présents sur place parlent de détonations.

 

« Nous étions en train de partir et nous venions d’atteindre la porte lorsqu’une énorme explosion s’est produite, tout le monde s’est mis à crierexplique Catherine Macfarlane, une des spectatrices. C’était une énorme explosion, vous pouviez la ressentir dans votre poitrine. Cela a provoqué un chaos, tout le monde courrait, criait et cherchait tout simplement à partir »

 

Des spectateurs, sains et saufs mais sous le choc, à la sortie du Manchester Arena.

Des spectateurs, sains et saufs mais sous le choc, à la sortie du Manchester Arena. | Reuters

 

 

La chanteuse américaine Ariana Grande se produisait lundi soir au Manchester Arena lorsque deux détonations ont été entendues.

La chanteuse américaine Ariana Grande se produisait lundi soir au Manchester Arena lorsque deux détonations ont été entendues. | Infographie Visactu

 

Le concert touchait à sa fin vers 22h30 heure française, lorsque ces détonations ont été entendues.

Capacité de 21 000 spectateurs

Via son compte Twitter, la police a rapidement demandé aux habitants d’éviter les lieux.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/manchester-deux-explosions-pendant-le-concert-d-ariana-grande-plusieurs-morts-et-blesses-23-05-2017-6974319.php


 

MANLIO DINUCCI : LE GRAND JEU NUCLEAIRE EN EUROPE

Transmis par Marie-Ange Patrizio

 

 

L’art de la guerre

 

Le grand jeu nucléaire en Europe

 

Manlio Dinucci

 

La torpille lancée à travers le New York Times -l’accusation contre Moscou de violer le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI)- a touché son objectif : celui de rendre encore plus tendus les rapports entre Etats-Unis et Russie, en ralentissant ou empêchant l’ouverture de cette négociation annoncée par Trump dès sa campagne électorale. La torpille porte la signature d’Obama, qui en juillet 2014 (immédiatement après le putsch de Place Maïdan et la crise consécutive avec la Russie) accusait Poutine d’avoir testé un missile nucléaire de croisière, dénommé SSC-X-8, violant le Traité FNI de 1987 qui interdit le déploiement de missiles avec base à terre et portée comprise entre 500 et 5500 km. 

  D’après ce que déclarent des fonctionnaires anonymes du renseignement étasunien, deux bataillons russes en sont déjà armés, chacun doté de 4 lanceurs mobiles et 24 missiles à tête nucléaire.
  Avant de quitter l’an dernier sa charge de Commandant suprême allié en Europe, le général Breedlove prévenait que le déploiement de ce nouveau missile russe « ne peut rester sans réponse ». Il taisait par contre le fait que l’Otan garde déployées en Europe contre la Russie environ 700 têtes nucléaires étasuniennes, françaises et britanniques, presque toutes prêtes au lancement vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Et au fur et à mesure qu’elle s’est étendue à l’Est jusqu’à l’intérieur de l’ex URSS, l’Otan a de plus en plus rapproché ses forces nucléaires de la Russie. 

  C’est dans la cadre de cette stratégie que s’insère la décision, prise par l’administration Obama, de remplacer les 180 bombes nucléaires B-61 -installées en Italie (50 à Aviano et 20 à Ghedi Torre), Allemagne, Belgique, Hollande et Turquie - par les B61-12 : nouvelles armes nucléaires, chacune à quatre options de puissance sélectionnables selon l’objectif à frapper, capables de pénétrer dans le terrain pour détruire les bunkers des centres de commandement. Un programme de 10 milliards de dollars, par lequel chaque B61-12 coûtera plus que son poids en or. 

   En même temps les USA ont réalisé en Roumanie la première batterie de missiles terrestre de la « défense anti-missile », qui sera suivie d’une autre en Pologne, composée de missiles Aegis, déjà installés à bord de 4 navires de guerre étasuniens déployés en Méditerranée et Mer Noire. C’est le soi-disant « bouclier » dont la fonction est en réalité offensive : s’ils arrivaient à le réaliser, USA et Otan tiendraient la Russie sous la menace d’un first strike nucléaire, en se fiant à la capacité du « bouclier » de neutraliser les représailles. De plus, le système de lancement vertical Mk 41 de Lockheed Martin, installé sur les navires et dans la base en Roumanie, est en mesure de lancer, selon les techniques spécifiques fournies par le même constructeur, « des missiles pour toutes les missions », y compris celles d’ « attaque contre des objectifs terrestres avec missiles de croisière Tomahawk », armables aussi de têtes nucléaires.

  Moscou a averti que ces batteries, étant en mesure de lancer aussi des missiles nucléaires, constituent une violation du Traité FNI.
   Que fait l’Union européenne dans cette situation ? Alors qu’elle déclame son engagement pour le désarmement nucléaire, elle est en train de concevoir dans ses cercles politiques ce que le New York Times définit comme « une idée auparavant impensable : un programme d’armements nucléaires Ue ». Selon ce plan, l’arsenal nucléaire français serait « reprogrammé pour protéger le reste de l’Europe et placé sous un commun commandement européen», qui le financerait par un fonds commun. Cela adviendrait « si l’Europe ne pouvait plus compter sur la protection américaine ». En d’autres termes : dans le cas où Trump, se mettant d’accord avec Poutine, ne déploierait plus les B61-12 en Europe, c’est l’Ue qui penserait à poursuivre la confrontation nucléaire avec la Russie.

 

 

Edition de mardi 14 mars 2017 de il manifesto

https://ilmanifesto.it/il-grande-gioco-nucleare-in-europa/ 

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio