220 FRANCAISES RECRUTEES EN TANT QUE "COUVEUSES" PAR DAESH

 

«Daech» ne cesse de recruter des Français et des Françaises. Selon France Info, le nombre de femmes françaises parties faire le soi-disant «djihad» en Irak et en Syrie est en forte progression.

Un extrémiste français sur trois est une femme

Selon France Info, qui cite un rapport confidentiel des services de renseignement, 220 femmes françaises sont actuellement 220 Françaises auraient rejoint les rangs de «Daech»dénombrées dans les rangs de l’organisation terroriste en Irak et en Syrie. Les femmes représenteraient donc, désormais, plus du tiers du contingent français, évalué à 600 Français. En 2013, c'était 10%.

Début décembre, elles étaient près de 200 femmes sur les 580 Français. Les vingt dernières recrues françaises de l'année 2015, tout juste après les attentats du 13 novembre, seraient donc exclusivement des femmes.

40% des femmes qui partent seraient des converties

La majorité sont des épouses d’extrémistes qui ont suivi leur mari, les autres pensent en trouver un sur place. Leur départ est souvent bien mieux préparé que celui des hommes, notamment grâce à l’aide d’autres femmes trouvée sur Internet. Mais il existe une autre inquiétude : 40 % des femmes qui partent faire le «djihad» sont de nouvelles converties qui optent pour la voie radicale. Environ deux fois plus que pour les hommes.»

Selon les services de renseignement, certaines sont formées au maniement des armes mais aucune ne combat. Regroupées entre francophones, parce que parlant mal l'arabe, elles vivent en milieu confiné, tout occupées à accomplir leurs tâches ménagères. Sous l'étroite surveillance de la brigade féminine Al-Khansaa, leur rôle est d'enfanter les futurs «soldats du califat». De nombreux bébés auraient vu le jour dans les «couveuses» de «Daech».

Source : sites web et rédaction

08-01-2016 | 12:48
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau