COMMENT LE VANITEUX PRESIDENT MACRON PARLE DE SON PREMIER MINISTRE : "IL ME DOIT TOUT. JE L'AI SORTI DU RUISSEAU"

Edouard Philippe et Emmanuel Macron

«Il me doit tout. Je l’ai sorti du ruisseau»: Emmanuel Macron sur Édouard Philippe

© AP Photo / Ludovic Marin

FRANCE

URL courte

481195

Orgueil, vanité, colère, envie… Dans une enquête fouillée, un journaliste du Parisien dévoile les péchés des femmes et des hommes politiques et révèle des propos échangés entre certains, par exemple des Présidents sortant et élu, qui ne voudraient apparemment pas qu’ils soient étalés au grand jour.

L'envie, l'orgueil, ou encore la luxure, autant de vices auxquels les femmes et les hommes politiques n'échappent pas et que le journaliste politique au Parisien Olivier Beaumont décortique dans son livre intitulé Les Péchés capitaux de la politique (éd. Flammarion) mis en vente ce mercredi 13 mars.

La reproduction d'un échange entre le nouveau et l'ancien Président le jour de la passation de pouvoir en 2017 à propos du nouveau Premier ministre Édouard Philippepermet de se faire une idée du contenu de ce livre.

«Faites attention à lui tout de même. Il vient de la droite. À un moment, il finira par s'affranchir», alerte François Hollande au sujet de Philippe.

 

Emmanuel Macron et François Hollande

© REUTERS / STEPHANE DE SAKUTIN

«L'élève a battu le maître!»: Macron bat le record d'impopularité de Hollande

«Pas du tout, il me doit tout. Je l'ai sorti du ruisseau », rétorque le nouveau Président.

 

«Mais parfois, le fait de tout devoir à quelqu'un n'empêche pas de le trahir», renvoie Hollande, qui avec son successeur sait mieux que personne de quoi il parle.

Aux trois hommes politiques, l'auteur attribue des «péchés» différents: l'orgueil à François Hollande, la vanité à Emmanuel Macron et la colère à Édouard Philippe.

https://fr.sputniknews.com/france/201903131040344165-livre-journaliste-vices-personnalites-politiques/


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire