CONTRE LA HAUSSE DE LA CSG ET POUR LA DEFENSE DES CONQUETES SOCIALES, NOUVELLE JOURNEE DE MOBILISATION POUR LES RETRAITES

Retraités : nouvelle journée de mobilisation ce jeudi contre la hausse de la CSG

Jeudi 14 juin 2018 à 7:22 - Mis à jour le jeudi 14 juin 2018 à 7:24Par Marine LaugénieFrance Bleu

Les retraités descendent à nouveau dans la rue ce jeudi partout en France pour défendre leur pouvoir d'achat. C’est la troisième journée de mobilisation depuis le début du quinquennat après celles du 28 septembre 2017 et du 15 mars 2018.

Les retraités descendent dans la rue pour la troisième fois depuis le début du quinquennat

Les retraités descendent dans la rue pour la troisième fois depuis le début du quinquennat © Maxppp - Clementz Michel

Ils ne lâchent rien ! Les retraités manifestent ce jeudi à l'appel de neuf syndicats (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, LSR, Ensemble & Solidaires-UNRPA) partout en France. Ils protestent contre la politique du gouvernement.

Les retraités toujours en colère contre la hausse de la CSG

Pour la troisième fois consécutive, le mot d'ordre reste le même : la défense du pouvoir d'achat. Les retraités ne digèrent toujours pas la hausse de la CSG. Au 1er janvier dernier le taux de prélèvement de la contribution sociale généralisée sur les pensions de retraites supérieures à 1200 euros a augmenté de 25% environ. Cette augmentation concerne 7,5 millions de personnes sur les 16 millions de retraités en France. 

Annoncée par Emmanuel Macron durant sa campagne, cette mesure doit compenser la baisse de cotisations sociales des actifs. Après les manifestations du 15 mars, le Premier ministre Edouard Philippe a toutefois reconnu qu'il fallait "corriger le dispositif" pour les "100.000 foyers de couples retraités" dont les revenus sont "juste au-dessus" du seuil retenu.  Pour les syndicats, "ce premier recul reste bien trop limité", d'autant plus que ce "tout petit geste" est annoncé pour la prochaine loi de finances et ne s'appliquera donc qu'en 2019.

Pour une revalorisation des pensions 

Les motifs de mécontentement se sont accumulés ces dernières années : gel des pensions, suppression de la demi-part des veuves ou encore décalage de la revalorisation des retraites d'octobre 2018 à janvier 2019 pour augmenter le minimum vieillesse. En face le gouvernement reste inflexible. Interpellé en mars dernier par des retraités lors d'un déplacement à Tours, Emmanuel Macron a redit qu'il "assumait" ses réformes et a demandé "un effort pour aider les jeunes actifs". 

Francisco Garcia@UNRPA

. , blocage des : ça suffit!
Mobilisation ce partout!
Manifester près de chez vous? C'est là>>http://www.unrpa.com/infos/nos-actions/280-journee-nationale-d-action-le-14-juin-2018.html …

 

La dernière journée de mobilisation, le 15 mars dernier, a été couronnée de succès. Entre 39.000 et 68.000 retraités étaient descendus dans la rue dans une trentaine de ville françaises.

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/nouvelle-journee-de-mobilisation-des-retraites-1528952005


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire