FRANCE A SAINT DENIS AU MOINS 2 MORTS DONT UNE FEMME KAMIKAZE

 

Un assaut policier est en cours mercredi 18 novembre au matin à Saint-Denis. Des sources judiciaires ont déclaré qu’au moins deux suspects, dont une femme kamikaze qui s'est fait exploser, sont morts, et plusieurs personnes ont été arrêtées.

Un assaut policier est en cours mercredi 18 novembre au matin à Saint-Denis, au nord de Paris, dans le cadre de l'enquête sur les attentats de vendredi, pour arrêter des suspects retranchés dans un appartement, et en particulier Abdelhamid Assaut à Saint-Denis : au moins deux suspects morts et plusieurs arrestationsAbaaoud, terroriste belge et organisateur présumé des attentats, selon une source proche de l'enquête. L'armée a été déployée en soutien dans la zone.

Deux suspects sont morts lors de l'opération antiterroriste à Saint-Denis, dont une femme kamikaze qui s'est fait exploser. Trois hommes sont en garde à vue et un suspect est encore retranché dans l'appartement, selon l'AFP qui cite des sources policières.

Par ailleurs, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve se sont réunis autour de François Hollande dans le bureau du chef de l'Etat à l'Elysée pour suivre l'opération antiterroriste en cours à Saint-Denis, au nord de Paris, a-t-on appris dans l'entourage du président.

Une cinquantaine de militaires ont été déployés à Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris. Ils se sont postés à l'entrée du périmètre de sécurité le long des vitrines des magasins, fusils d'assaut à la main, portant gilets pare-balles et casques. De fortes détonations ont été entendues vers 06H30 GMT, trois heures après le début de l'opération ponctuée d'intenses échanges de tirs.

La police française a lancé un appel à témoins accompagné d'une photo pour identifier un kamikaze du Stade de France.    

Les enquêteurs français sont sur la piste d'un deuxième fugitif qui était lui aussi à bord de la Seat noire qui a attaqué les terrasses de bars et restaurants. Selon eux, il y avait «avec certitude» trois personnes à bord de cette voiture.    

François Hollande se rendra le 24 novembre à Washington et le 26 novembre à Moscou dans le but de bâtir une coalition contre «Daech».

Un numéro d'urgence gratuit a été ouvert pour les proches de victimes : 08 00 40 60 05 et un autre, le 197, pour l'enquête. 

Dix chasseurs de l'armée de l'air française ont mené, mardi soir, de nouvelles frappes sur Raqqa, bastion de l'organisation «Daech» en Syrie.

Source : agences et rédaction

18-11-2015 | 11:26
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau