JACQUES TOURTAUX, MILITANT COMMUNISTE, REPOND AU PETIT NICOLAS MAURY

 
Ce matin, un camarade m'a informé de l'attaque virulente dont j'ai fait l'objet, ce mardi 9 février 2016 sur le site du tout petit communiste Nicolas Maury, grand donneur de leçons mais qui n'arrive pas à la cheville du militant qu'il insulte publiquement alors que jusqu'à ce 10 février, nous étions amis facebook.
 
C'est la seconde fois, à ma connaissance, que cet individu me prend à partie sur la toile.
 
Cet opportuniste communiste, en mal de reconnaissance, se permet de m'insulter, à mon insu, c'est inacceptable.
 
Nicolas Maury, si je puis me permettre, tu es de ceux qui auront la gueule usée avant les bras. 
 
Toi qui est un ancien étudiant en Histoire, je te réponds par deux textes-témoignages irréfutables, qui démontrent que le communiste et Internationaliste Jacques Tourtaux, n'a pas à rougir de son passé et de son présent militants. 
 
Jacques Tourtaux
Militant Communiste
 
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 
VOICI LA PROSE ACCUSATRICE INDIGNE ECRITE A MON ENCONTRE ET A MON INSU PAR NICOLAS MAURY  
 
 
 Aux communistes qui partagent les articles de la "fachosphère" Mardi 9 Février 2016

Sur les réseaux sociaux, à commencer par Facebook, beaucoup trop de communistes (adhérents au PCF, comme personnes qui se revendiquent du communisme) partagent des articles issues de site ouvertement d'extrême droite. Camarades faites attention à ce que vous partagez !

Ces articles sont souvent tournés contre les Etats-Unis, le gouvernement, l'Union européenne. Ils donnent l'impression d'être dans l'anti-impérialisme, d'être "anti-système", du bon côté de la barrière. Mais tous ont un point commun, ils sont issues de "fachosphère", soit affiliés au Front national, ou au réseau Soral.

Les communistes qui partagent les articles de ces sites doivent faire attention car c'est toute la crédibilité du communisme, du Parti communiste, qui est mise à mal. Imaginez vous un instant a partager des articles de Marcel Déat ou Jacques Doriot. J'ai déjà averti les communistes sur la même situation sur le Donbass (
ICI)

Parmi ceux qui veulent se donner une image de révolutionnaire, mais qui agissent pour l'extrême droite, on retrouve Ariane Walter (une ancienne du PG passée de Mélenchon à Vladimir Poutine), Marco Freyssonnet (une personne qui se revendique du PRCF - alors que le PRCF est tout sauf d’extrême droite - et qui fricote avec l'extrême droite), Alain Benajam (un ex-communiste devenu fasciste),
Jacques Tourtaux (un ex-communiste passé de Karl Marx à Rouhollah Khomeini).

Les sites web a bannir lorsque l'on se dit communiste, donc internationaliste:
(Liste hélas non exhaustive)

 
- Le blog de Jacques Tourtaux, (jacques-tourtaux.com) le "Sanglier rouge" (brun), un ancien communiste devenu porte parole des Hayatollahs iraniens (SaharTV). Les communistes iraniens seraient content de savoir que des "communistes" français soutiennent ceux qui les persécutent. De plus il partage les positions des oligarques de "Russie Unie" (SputnikNews - qui remplace Ria Novosti).

Liste, hélas, non exhaustive tant l'extrême droite hante le web.
 
Les commentaires sont désormais fermés
 
 
Nicolas Maury
 
 
 
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
 
CI-DESSOUS, MA REPONSE A CE TRISTE SIRE : DEUX TEXTES-TEMOIGNAGES
 
d'Henri ALLEG, l'Auteur de La Question
 
 
et de Monsieur Rabah OUARIROU, fils d'un martyr Algérien, mort au champ d'Honneur en 1956
 

                                                                                                               

     

                                                                                                                                                         C‘est    en février 1961 que Jacques Tourtaux, comme des dizaines de milliers de jeunes Français avant lui , avec les mêmes réticences à participer à cette guerre « imbécile et sans issue »,     arrive en Algérie. Mais, entre lui et la majorité de ces bidasses mobilisés à qui pourtant il ressemble, une différence qui a son importance : il est communiste et il sait parfaitement    pourquoi il refuse cette guerre et où sont la vérité et le droit. Non pas, comme le prétend la propagande officielle, du côté des gros colons exploiteurs, des gouvernants et de l’armée coloniale    qui les servent et continuent de prétendre que l’ « Algérie c’est la France » mais du côté des Algériens qui luttent pour l’indépendance de leur pays et des Français qui les    soutiennent.     Pas un moment donc, Jacques Tourtaux ne cédera, malgré tous les tentatives de « bourrage de crâne », malgré les pressions et chantages de toutes sortes, malgré les mises à l’écart, les    brimades ouvertes ou camouflées des gradés, souvent « anciens d’Indochine », avides de prendre leur revanche sur un adversaire – pour eux, le même qu’au Vietnam - qui les avait    victorieusement affrontés «  là-bas », . Bien plus, dans ces dures conditions où il est noté comme une « forte tête » et en dépit du danger, il s’efforcera avec les pauvres    moyens à sa disposition (parfois à l’aide de «  papillons » fabriqués artisanalement) de faire entendre la voix des partisans de la paix, de la liberté, de    l’entente fraternelle avec le peuple algérien.  

Mais il y a aussi d’autres souffrances durement ressenties, celles particulièrement odieuses qu’impose la guerre coloniale aux hommes et aux femmes révoltés    contre l’exploitation, l’injustice et le mépris dont Jacques Tourtaux est le témoin et qu’il ne pourra jamais oublier. Les ratissages sanglants de douars, les gourbis incendiés, les exécutions    sommaires de combattants et de civils, les tortures et les viols. Tout cela est encore présent dans sa mémoire et toujours aussi durement ressenti. Il le dit avec force et    émotion :  

« Depuis mon retour d’Algérie, j’ai toujours souffert, sans savoir que je souffrais de là-bas. Plus de 40 ans après, je me réveille régulièrement en    sursaut . Difficile de remonter la pente : sautes d’humeur, phobies, rendent souvent la vie difficilement supportable à mon entourage ; Depuis de nombreuses années, mon sommeil est    agité, troublé par des insomnies, cauchemars et anxiétés. Les troubles graves endurés encore aujourd’hui sont la conséquence directe des mauvais traitements subis et qui m’ont été infligés    volontairement du fait de l’institution militaire lors de la guerre d’Algérie. Les vives et graves souffrances que j’ai subies à l’époque ont laissé des traces indélébiles et des blessures qui    m’ont affecté toute ma vie et, encore aujourd’hui, je subis un très important sentiment de culpabilité du fait d’avoir vu des horreurs que je réprouvais…. ».  

Avec beaucoup de modestie, Jacques Tourtaux présente son livre comme un témoignage. Mais, c’est beaucoup plus que cela. Dans sa volontaire simplicité et sa    totale vérité, c’est aussi un vibrant hommage à ces soldats anticolonialistes qui, après avoir milité clandestinement dans leur unité contre la guerre et pour faire prendre conscience à ceux qui    les entouraient de son contenu pervers et criminel, n’ont pas hésité, le moment venu, à se dresser, souvent au péril de leur vie, pour barrer la route aux généraux factieux prêts à donner    l’assaut à la République. Avec juste raison, il pose cette question que les dirigeants en place ont le plus souvent volontairement oubliée : Que serait-il advenu si, en avril 1961, le    contingent mobilisé en Algérie, avait suivi les officiers félons et leurs chefs ?  

Une question qui mérite toujours réflexion, ne serait-ce que pour aider les générations d’aujourd’hui à tirer les leçons de l’histoire et à rester vigilantes    car les forces mauvaises du passé n’ont pas renoncé.                                                                                                 

Henri ALLEG  

 
 
 
 
Bonjour.

Lorsque je rencontre au fil du temps, soit en chair et en os, soit sur cette toile si vaste qu'est le web,une personne qui a cette particularité si généreuse et si importante pour moi, j'ai tout de suite le sentiment de rencontrer mon père; et pourtant je ne l'ai jamais connu. Cette particularité est "ANTICOLONIALISTE". Oui il fallait du courage en ces temps difficiles et surtout étant engagé dans cette tourmente qu'était la guerre d'Algérie, pour refuser de participer à des actes irraisonnés. Et d'une certaine manière, c'est plus courageux pour vous de prendre cette position que les concerné(e)s directement par le fait, c'est à dire les Algérien(ne)s, car pour elles et eux c'était leur destin et leur devoir. Il y'a longtemps,dans une émission de télévision Française, Francis Jeanson, cerné de près par des nostalgiques de l'ancien temps qui ne trouvaient plus quoi lui reprocher, lui avaient jeté au visage : "vous êtes un traitre à votre patrie" Il a répondu très humblement cette chose merveilleuse et d'un grand humanisme : " je défendais une CAUSE JUSTE " . Je sais par ailleurs que, globalement, le vrai peuple Français n'a jamais cautionné ni cette colonisation ni toute cette histoire douleureuse. Des forces troubles et conjoncturelles ont jété la France dans une aventure dont l'issue ne pouvait être que vaine. J'ai tellement de choses à vous dire que je m'y perd un peu, choses au sujet de votre parti pris. L'une d'elle est ma reconnaissance infinie et mes salutations fraternelles. Si un jour vous décidez de faire une visite en Algérie, je voudrais vous accueillir en tant que redevable envers vous. Cher Monsieur Jacques Tourtaux ou bien ya KHOYA,au plaisir !

PS :mon père était membre de l'ALN, mort au champ d'honneur en 1956


En savoir plus sur http://www.jacques-tourtaux.com/blog/algerie/guerre-d-algerie-je-suis-tres-emu-merci-cher-monsieur-rabah-ouarirou.html#KOB1t9JTcF8PGYHq.99
 
 

 

 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (5)

tourtaux-jacques
  • 1. tourtaux-jacques (site web) | 11/02/2016

Merci très chère Zohra Mahi pour ton émouvant plaidoyer qui me fait chaud au coeur.
Je t'embrasse

MAHI Zohra
  • 2. MAHI Zohra | 11/02/2016

Cher Jacques , pour être communiste et défendre l'idéal communiste , la permission de monsieur Nicolas Maury n'est pas requise . Ce qui t'honore c'est être du coté des opprimés et de tous ceux qui sont oppressés par l'Empire. Donc, si Monsieur Maury s'accommode des guerres impérialistes que fomentent les Américains et que sa conscience de pseudo-communiste lui permet de les justifier, cela ne peut être que le résultat d'un grand écart qui démontre à quel point sa colonne vertébrale est souple. L'écrit diffamant de ce triste sire à ton endroit nous rappelle à nous Algériens de bien mauvais souvenirs : ceux des pouvoirs spéciaux signés par des communistes sans conscience et sans conviction comme lui et les vexations que des communistes comme l'inoubliable Maurice Laban ont subi de la part des apparachiks comme ce Maury qui se cherche un stapontin dans la direction de ce parti communiste si sclérosé qu'il ne sait plus à quelle doctrine se vouer . Tous les progressistes qui n'oublient pas les combats menés par des individualités contre l'appareil du parti se souviendrons que l'honneur de la France pendant la guerre d'Algérie n'a pas été sauvé par le Parti communiste Français dont les membres ont été des OAS notoires qui tenaient Babel Oued mais de jeunes conscrits rebelles comme Jacques Tourtaux qui ont refusé de faire les guerres capitalistes, exactement comme aujourd'hui. Amitiés à Jacques et solidarité indéfectible .

Jacques Tourtaux
  • 3. Jacques Tourtaux (site web) | 11/02/2016

A l'administration de mon site.
Veuillez remettre le texte rémoignage que vous avez fait sauter, de Monsieur Rabah Ouarirou, fils d'un martyr de la Guerre d'Algérie.

Voici ce texte que j'ai publié le 20 mai 2015


Bonjour.

Lorsque je rencontre au fil du temps, soit en chair et en os, soit sur cette toile si vaste qu'est le web,une personne qui a cette particularité si généreuse et si importante pour moi, j'ai tout de suite le sentiment de rencontrer mon père; et pourtant je ne l'ai jamais connu. Cette particularité est "ANTICOLONIALISTE". Oui il fallait du courage en ces temps difficiles et surtout étant engagé dans cette tourmente qu'était la guerre d'Algérie, pour refuser de participer à des actes irraisonnés. Et d'une certaine manière, c'est plus courageux pour vous de prendre cette position que les concerné(e)s directement par le fait, c'est à dire les Algérien(ne)s, car pour elles et eux c'était leur destin et leur devoir. Il y'a longtemps,dans une émission de télévision Française, Francis Jeanson, cerné de près par des nostalgiques de l'ancien temps qui ne trouvaient plus quoi lui reprocher, lui avaient jeté au visage : "vous êtes un traitre à votre patrie" Il a répondu très humblement cette chose merveilleuse et d'un grand humanisme : " je défendais une CAUSE JUSTE " . Je sais par ailleurs que, globalement, le vrai peuple Français n'a jamais cautionné ni cette colonisation ni toute cette histoire douleureuse. Des forces troubles et conjoncturelles ont jété la France dans une aventure dont l'issue ne pouvait être que vaine. J'ai tellement de choses à vous dire que je m'y perd un peu, choses au sujet de votre parti pris. L'une d'elle est ma reconnaissance infinie et mes salutations fraternelles. Si un jour vous décidez de faire une visite en Algérie, je voudrais vous accueillir en tant que redevable envers vous. Cher Monsieur Jacques Tourtaux ou bien ya KHOYA,au plaisir !

PS :mon père était membre de l'ALN, mort au champ d'honneur en 1956

En savoir plus sur http://www.jacques-tourtaux.com/blog/algerie/guerre-d-algerie-je-suis-tres-emu-merci-cher-monsieur-rabah-ouarirou.html#efYTBAqQrF7B1lSx.99

tourtaux-jacques
  • 4. tourtaux-jacques (site web) | 11/02/2016

De tout coeur, MERCI mon frère !

Djilali
  • 5. Djilali | 10/02/2016

D'Algérie je lis ton blog sans intérruption (l'ancien et le nouveau blog) et jamais je n'ai décelé dans tes écrits et informations quelque chose qui montre un soutien idéologique à l'Iran ou à la Russie mais tu apprécies, comme tes lecteurs et moi même, les actions de ces deux pays en faveur de la lutte des peuples de la région du Moyen-Orient contre le terrorisme takfi et sioniste.
Les dénigrements aveugles de Nocolas Maury contre le contenu de ton blog montrent bien qi'il n'a pu assimiler correctement le matérialisme dialectique de Marx, ce qui veut dire qu'il méprise les luttes anti-impérialistes des peuples syrien, palestinien, irakien quand ces luttes sont soutnues par l'Iran et la Russie; Est ce une attitude marxiste de sa part ? En tant que musulman et marxisant, je suis surpris par son aveuglement et son étroitesse d'esprit qu'on pourrait comparer à ceux des frères musulmans !!
Je t'exprime toute ma solidarité d'Algérie, le pays que tu as aidé conformément à ton idéal communiste !
Fraternelles salutations !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau