LA FIÈVRE DE LA SAINT-VALENTIN GAGNE LES ALGÉRIENS

 
 

LA FIÈVRE DE LA SAINT-VALENTIN GAGNE LES ALGÉRIENS

Cupidon passe aussi par Alger!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
«C'est une occasion de déclarer son amour ou encore d'offrir un beau cadeau...»«C'est une occasion de déclarer son amour ou encore d'offrir un beau cadeau...»

Les boutiques de cadeaux et de chocolat ont été prises d'assaut durant le week-end par nos compatriotes qui cherchaient le cadeau parfait pour la Fête des amoureux.

Les Algériens fêtent-ils la Saint-Valentin? Il suffit de faire un petit tour dans la capitale ou sur les réseaux sociaux pour répondre par l'affirmative. Ces dernières années, avec les mutations sociales qu'a connues la société algérienne, le 14 février est devenu une date incontournable dans les calendriers des événements fêtés par les couples algériens. «C'est une occasion de déclarer son amour ou encore d'offrir un beau cadeau...», avoue sans gêne aucune Samy H. qui cherchait le cadeau idéal à offrir à sa chérie. Sofiane, romantique dans l'âme, va, lui, encore plus loin. «C'est même devenu un moment qu'on attend avec impatience pour se réitérer nos voeux d'amour». Sofiane, rencontré dans une parfumerie où il était venu acheter un bon parfum à sa dulcinée, n'est pas un cas unique.
Beaucoup de nos compatriotes affichent sans «ambages» leur «amour» pour cette fête. Pour preuve, dans les boutiques qui se sont mises à la mode Saint-Valentin, les vitrines se sont transformées ces derniers jours en un véritable royaume des amoureux. Même les kiosques multiservices n'échappent pas à la règle. Objets en forme de coeur, ours en peluche, chocolats de toutes sortes et formes inondent les commerces.
Il y en a pour tous les goûts, tous les âges, mais surtout toutes les bourses. De quoi satisfaire une clientèle avide de trouver le cadeau parfait pour fêter un amour presque parfait. De quoi satisfaire une clientèle avide de trouver le cadeau parfait pour fêter un amour presque parfait.
D'ailleurs, ces boutiques ont été prises d'assaut durant tout le week-end. Au centre commercial et de loisirs de Bab Ezzouar, ça grouille de partout. Magasins de vêtements, parfumeries, maroquineries, chocolateries, bijouterie..., on fait du lèche-vitrine avant de choisir le cadeau idéal. «Je tourne, je tourne mais je ne sais vraiment pas quoi acheter pour mon fiancé pour la Saint-Valentin», nous confie Widad qui était accompagnée de sa bande de copines. «Il y a tellement de choses que je ne sais pas quoi choisir», avoue-t-elle. «Avant on se plaignait de ne pas trouver de cadeau pour la Saint-Valentin, maintenaient on a l'embarras du choix», ajoute-t-elle avec une pointe d'humour. «Ce qui prouve que la Saint-Valentin est une fête qui a gagné sa place dans le pays», rétorque-t-elle.
Chose que confirme à son tour Kaouthar, gérante d'une parfumerie. «Au vu du nombre de clients que j'ai eus. Je peux vous dire que la Saint-Valentin se fête bel et bien en Algérie. Qu'ils soient adolescents, jeunes ou âgés, les Algériens n'hésitent plus à s'offrir des cadeaux», assure-t-elle avec un large sourire.
Notre interlocutrice atteste que le genre de clients qu'elle a, sont plus ou moins aisés. Néanmoins, elle certifie sans détour que même les moins nantis n'hésitent pas à débourser quelques dinars pour faire plaisir à leur bien-aimé(e). Khaled, jeune étudiant aux moyens limités, est le parfait exemple. Lui qui vient d'acheter un ours en peluche portant un coeur où il est mentionné «I love you». «Je lui ajouterai un peu de chocolat et le tour est joué», dit-il avec un petit clin d'oeil. Mais qu'est-ce qui pousse Fayçal à fêter la Saint-Valentin malgré ses moyens limités? «En hypocrite je vous dirais l'amour.
Mais en réalité c'est pour faire comme tout le monde. Sinon «tazaâfe» (elle va se fâcher) en référence à sa petite amie», avoue-t-il. Comme Khaled, Hakim n'est pas très Saint-Valentin... Toutefois, il est venu acheter un cadeau pour l'élue de son coeur. «Ouf!!!! Pour moi, c'est une corvée. Je déteste cette fête, mais pour éviter des conflits avec ma fiancée, je dois lui acheter un cadeau», explique-t-il.
«Heureusement que je ne vais pas me coltiner à la recherche du cadeau. Je vais acheter une montre, j'ai entendu une pub à la radio faite par une grande marque qui fait le pack spécial Saint-Valentin. Ça tombe bien, je n'ai plus besoin de me casser la tête», lance-t-il avec soulagement. Comme la marque de montres qui a fait le pack spécial Saint-Valentin, d'autres entreprises ont flairé la bonne affaire. On parle notamment des grands hôtels, des restaurants et des boîtes événementielles qui ont organisé des soirées spéciales Saint-Valentin. Les boîtes de nuit de la capitale se sont également mises à la couleur de la Saint-Valentin.
Des soirées de folie, tout en musique, y seront organisées. Cependant, la star incontestée des cadeaux qui vont être offerts aujourd'hui, reste bel est bien le bon vieux chocolat. Que le cadeau ait une valeur ou non, le chocolat est toujours là pour accompagner l'offrande de cette journée des amoureux. Voilà donc que les Algériens n'hésitent plus à fêter la Saint-Valentin. Une belle avancée pour un pays où il n'y a pas si longtemps le mot «aimer» était tabou...! Qui a dit que les Algériens n'étaient pas romantiques...?

http://www.lexpressiondz.com/actualite/235364-cupidon-passe-aussi-par-alger.html

 

 

Reçu par mail ce Dimanche 4 février 2016 à 16h45.

Objet : La Saint-Valentin en Islam

Je précise que je suis athée.

Je reçois ce type de courriel qui ne m'intéresse pas sans l'avoir demandé.

 

 

 

A chaque jour son rappel
picture

Question : Certains personnes fêtent le 14 février de chaque année chrétienne, le jour de la Saint-Valentin. Ils s’offrent des fleurs rouges, s’habillent de rouge, se félicitent à cette occasion ; certains pâtisseries préparent des bonbons de couleur rouge, sur lesquels ils dessinent des cœurs. D’autres magasins font des promotions sur les produits en rapport avec cette fête. Quel est votre avis sur 1°) le fait de fêter ce jour ? 2°) le fait d’acheter dans ces magasins ce jour en particulier ? 3°) le fait que les commerçants qui ne fêtent pas ce jour vendent certains cadeaux qui s’offrent en cette occasion ?

Réponse : Les preuves claires du Coran et de la Sunna, et le consensus des Prédécesseurs de la communauté indiquent que les jours de fête en islam sont au nombre de deux : ‘Aïd ul-Fitr et ‘Aïd ul-Adhha. En dehors de ces deux fêtes, toute célébration que ce soit d’une personne, d’un groupe, d’un événement, ou pour toute signification, est une célébration innovée, qu’il est interdit aux musulmans de fêter, d’approuver ; il est interdit d’extérioriser de la joie à ces occasions, ou de coopérer de quelque manière que ce soit, car cela représente un dépassement des limites qu’Allah a fixés, et constitue une injustice envers soi-même.

Si on rajoute à cela le fait que ce soit une fête des mécréants, alors c’est ajouter un péché à un péché, car c’est chercher à les imiter, et les prendre pour alliés, et Allah le Très-Haut a interdit aux  croyants d’imiter les mécréants, et de les prendre pour alliés dans Son Livre ; on rapporte aussi du Prophète, dans un hadith authentique, qu’il a dit :

« Celui qui imite un peuple en fait partie. »

La Saint-Valentin fait partie de ce que nous avons évoqué, car c’est une fête païenne chrétienne, et il n’est pas permis au musulman qui croit en Allah et au Jour Dernier de la célébrer, de l’approuver ou de présenter ses vœux, mais plutôt il doit la délaisser, s’en écarter, en répondant aux ordres d’Allah et de Son Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, et en s’éloignant de ce qui cause la colère d’Allah et Son châtiment. Il est également interdit au musulman d’aider à célébrer cette fête, ou toute autre fête défendue, de quelque manière que ce soit : dans la nourriture, la boisson, la vente, l’achat ou la fabrication, les cadeaux, l’envoi de cartes de vœux, la publicité, ou tout autre chose, car tout cela constitue une entraide au péché et à la transgression, et à la désobéissance à Allah et au Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, alors qu’Allah dit :

« Entraidez-vous au bon comportement et à la piété, et ne vous entraidez pas au péché et à la transgression. Et craignez Allah, Allah est certes dur en châtiment. »[1]

Le musulman doit s’attacher fermement au Coran et à la Sunna dans toutes les situations, et encore plus dans les périodes de troubles (Fitan) et de débauche (Fassâd). Il doit aussi être attentif à ne pas tomber dans les égarements de ceux qui ont encouru la colère d’Allah (les juifs), des égarés (les chrétiens), et des débauchés qui n’accordent aucun respect à Allah, et ne prêtent aucune attention à l’islam. Le musulman doit chercher refuge auprès d’Allah le Très-Haut, en demandant qu’Il le guide et le maintienne dans la voie droite, car il n’y a point de Guide en dehors d’Allah, et Il est le Seul à pouvoir le maintenir sur la voie droite, gloire et pureté à Lui. Et c’est Allah Qui accorde la réussite, et que la prière et salut d’Allah soient sur le Prophète, sa famille et ses Compagnons…

  • Fatwa du Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de l’Iftâ
  • n°21203, datée du 22/11/1420 H.

En lire plus: http://www.fatawaislam.com/la-croyance/l-allegeance-et-le-desaveu/1291-le-jugement-concernant-la-f-de-la-saint-valentin#ixzz409g40582

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau