LE PETIT CAPORAL HOLLANDE EN GUERRE POUR "PACIFIER" LE BURKINA FASO

 

IRIB- Le bureau de la Présidence française a fait part de la présence de militaires spéciaux français sur le territoire burkinabè après la prise d’otages de vendredi soir à Ougadougou.

Selon le Figaro, François Hollande a dénoncé ce samedi matin «un lâche attentat». «Les forces françaises apportent leur soutien aux forces burkinabé», a ajouté la présidence, soulignant également que «le président de la République fait part de son total soutien au président Kaboré». Non seulement, les forces françaises déployées au Sahel n’ont pas pu jouer un rôle positif concernant le rétablissement de la sécurité et de la stabilité dans cette zone africaine, mais encire elles se sont transformées en un faceur de représailles de la part des groupes armés déployés dans cette région. Des hommes armés ont attaqué, vendredi soir à Ougadougou, la capitale du Burkina Faso, un hôtel de luxe et un restaurant fréquentés par des Occidentaux, faisant au moins une vingtaine de morts et plus de quatorze blessés et retenant des otages. Jusqu’ici, 63 otages ont été libérés. L'attaque a été revendiquée par le groupe terroriste Aqmi, qui l'a attribuée au groupe al-Mourabitoune du chef terroriste Mokhtar Belmokhtar.

 

Jan 16, 2016 10:49 UTC

http://francophone.sahartv.ir/infos/afrique-i19026-la_pr%C3%A9sence_de_forces_sp%C3%A9ciales_fran%C3%A7aises_sur_le_sol_burkinab%C3%A8


 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau