LES ATTENTATS DE PARIS, UN PROLONGEMENT DU CONFLIT ARABO-ISRAELIEN

 

Par Akil Cheikh Hussein

Les attentats terroristes qui ont frappé Paris le 13 novembre  ainsi que ceux qui les avaient précédés à Paris et ailleurs, et tout particulièrement ceux du 11 septembre 2001 à New York et Washington sont un prolongement du conflit arabo-israélien sous de nouvelles  formes.

Selon une considération courante, ce qui fut connu sous le nom du "conflit arabo-israélien" aurait reculé suite aux succès militaires réalisés par les Israéliens pendant ces dernières décennies.  C'est ce recul qui aurait imposé les traités de paix, les processus de normalisation, ainsi que l'établissement de rapports directs et indirects et des alliances proclamées ou discrètes entre l'entité sioniste et la quasi-totalité des régimes arabes.

Nouvelles formes de conflit

Néanmoins, cette considération n'est qu'apparente. En effet, le conflit a pris d'autres formes différentes qui sont en vérité plus intenses et plus extensives dans la mesure où elles ont généré des confrontations qui ne se réduisent pas au seul cadre arabe et israélien, mais le dépassent pour englober le cadre international et contrôler la destinée du monde entier.

Il est possible de localiser les formes de cette guerre dans divers domaines comme l'intensification actuelle de l'Intifada palestinienne en Cisjordanie, à Gaza et dans les territoires occupés depuis 1948. Elles sont également manifestes dans le phénomène terroriste qui, depuis des années, s'impose comme l'événement le plus important parmi ceux qui secouent la région et le monde.

Dans cette optique, on peut dire que les attentats  qui ont récemment frappé Paris ne sont pas de simples assassinats perpétrés par des terroristes arabes ou musulmans et ayant fait des victimes françaises pour des raisons aussi variées que les opinions des analystes. Il s'agit en réalité de l'un des moments du conflit arabo-israélien, et ce moment n'est en rien différent de moments précédents à Paris ou ailleurs sans en exclure les attentats du 11 septembre 2001 qui ont frappé New York et Washington.

De nombreux faits témoignent de la pertinence de ce point de vue. Quelles réponses peut-on donner par exemple à une question du genre qui s'interroge sur la raison de la présence, sur les lieux des attentats à New York et à Washington, puis à Paris, dans les récents attentats aussi bien que dans ceux de "Charlie Hebdo" des deux éléments, arabo-musulman, d'un côté, et judéo-israélienne de l'autre ?

Pour ce qui est de la présence judéo-chrétienne dans les attentats du 11/9, nombreux mass-médias ont largement diffusé la nouvelle de l'abstention, le jour des attentats, de "tous" les fonctionnaires et employés juifs qui travaillaient dans des bureaux situés dans l'un ou l'autre des deux tours jumelles. Ils ont également diffusé des informations concernant des activités massives des agences de renseignements israéliennes pendant les jours qui ont directement précédé les attentats.

Pour ce qui est de la présence arabo-musulmane, le besoin ne s'impose pas de rappeler que tous les présumés auteurs des attentats sont des Arabes ou Musulmans majoritairement saoudiens.

Il en est de même pour ce qui est de l'attaque ayant visé les bureaux du journal satirique par les deux frères "Gouachi", et de celle commise par Ahmadi Coulibaly contre un commerce juif à Paris.

Nul besoin aussi de longuement s'arrêter devant Benjamin Netanyahu lorsqu'en compagnie d'autres chefs d'Etats a-t-il  pris la tête de la célèbre marche de protestation contre les attentats en question, tout en suivant un itinéraire provocateur qui a pris dans les rues parisiennes la forme de la carte de l'entité sioniste.

Cependant, il est important de s'arrêter longuement devant les rapports qui ont affirmé que les services de renseignement israéliens étaient au courant de l'imminence des attentats du vendredi 13 novembre.

Cela signifie-t-il que les auteurs des attentats terroristes en Occident (des attentats semblables ont eu lieu à Madrid et à Londres) exécutaient la tâche que les armées arabes n'ont pas pu exécuter d'après ce que font circuler les groupes terroristes et leurs sympathisants ? Cela signifie-t-il que les groupes terroristes qui portent des noms islamiques remplacent les armées arabes dans la guerre contre l'entité sioniste, mais en s'attaquant contre les alliés occidentaux de cette entité ?

Preuves décisives     

Non, certes. La propagande que diffusent les Israéliens et leurs alliés présentent le terrorisme en Occident comme étant l'œuvre de l'Islam. Elles arrivent à en persuader des tranches importantes de l'opinion publique grâce à des preuves "décisives" : Les terroristes sont des Musulmans qui visent les Israéliens et les Occidentaux en général.

Et comme la prise de conscience chez les masses en Occident n'est pas assez présente, La propagande ignore sciemment les contradictions flagrantes entre l'image du terrorisme "islamique" dans la rue en Occident et son image dans les lieux propices à son développement dans les pays d'Orient. Ce qui compte pour cette propagande est que le terrorisme remplisse son rôle : Déstabiliser la région et le monde dans l'intérêt des projets hégémoniques sionistes et américains.

Ainsi, le phénomène terroriste et takfiri devient une sorte de "contre-attaque" menée par l'axe du mal sioniste et américain et ses prolongements régionaux (le Royaume saoudite, la Turquie, Qatar) contre l'axe de la Résistance, et ce en riposte aux défaites qu'il a encaissées dans ces guerres dans la région.

Quant aux attentats perpétrés par ce terrorisme dans les pays d'occident des prétextes utilisés par les gouvernements pour justifier leurs guerres d'agression sous des désignations fallacieuses comme la "lutte contre le terrorisme".

Cela veut dire que les peuples d'Occident sont invités à demander des comptes à leurs gouvernements impliqués dans le soutien -connu d'ores et déjà par tous- au terrorisme, et ce au lieu de se cramponner hypocritement aux interprétations racistes et islamophobes du phénomène terroriste; aussi bien qu'à leurs répercussions difficiles à supporter par des sociétés occidentales déjà chancelantes.

Source : French.alahednews

 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau