LYCEE JEAN JAURES PARIS 19e : VALLS MUSCLE LA REPRESSION ANTI IMMIGRES

Paris : évacuation musclée du lycée Jean-Jaurès occupé par des migrants

Benoît Hasse (avec Leparisien.fr) | | MAJ :

Paris, mercredi. Des manifestants s'opposent à l'expulsion de migrants du lycée Jean-Jaurès.

Paris, mercredi. Des manifestants s'opposent à l'expulsion de migrants du lycée Jean-Jaurès. LP/Benoît Hasse

L'évacuation du lycée Jean-Jaurès a commencé tôt ce mercredi dans le 19e arrondissement de Paris. De très nombreux gendarmes mobiles sont sur place.

La situation est particulièrement tendue entre les forces de l'ordre et les quelques 200 manifestants qui soutiennent les migrants.


 

 Les forces de l'ordre ont forcé au bélier une entrée du lycée, vers 6h20. Les gendarmes mobiles ont fait usage de gaz lacrymogènes et de leurs matraques à l'encontre des manifestants, dont certains étaient masqués et cagoulés.

A 7 heures, l'accès au lycée Jean-Jaurès est bloqué, tant avenue Simon-Bolivar que rue Clavel. Les autorités sont présentes à l'intérieur pour recenser les migrants et faire le point sur leur situation administrative. Eric Coquerel, conseiller régional d'Ile-de-France du Parti de gauche, assure qu'il n'y a pas eu de visite préalable des services sociaux, comme c'est généralement le cas en pareille situation.

Un premier minibus est arrivé vers 7h30 pour emmener les migrants évacués. Des manifestants ont alors entamé un sitting et appelé les forces de l'ordre à la désobéissance en soutien aux migrants. A 8 heures, cinq bus au total se trouvent sur place.


Paris, mercredi. Un premier minibus arrive pour emmener les migrants évacués du lycée Jean-Jaurès. (LP/Benoît Hasse)

Tard mardi soir, le mouvement citoyen Nuit debout, installé place de la République a appelé sur les réseaux sociaux ses sympathisants à rejoindre le lycée ce mercredi matin.

Environ 150 migrants, notamment afghans, yéménites, soudanais, érythréens et somaliens, occupent depuis la nuit du 21 au 22 avril cet établissement fermé pour cause de gros chantier de rénovation. La justice a ordonné vendredi dernier son évacuation, alors que le total de migrants s'y trouvant est monté à plusieurs centaines de personnes. Des témoins habitant a proximité ont fait état de l'arrivée mardi de personnes supplémentaires, ce qui pourrait signifier qu'il y a plus de migrants à l'intérieur du lycée que les 400 officiellement annoncés. 

Les migrants sont qui occupent Jean-Jaurès sont venus du campement sauvage situé sous le métro aérien de la station de métro Stalingrad (Nord-Est de Paris), qui a été de nouveau démantelé lundi matin. Plus de 1 600 migrants ont été pris en charge lors de l'évacuation, ce qui constitue un record à Paris.

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75019/paris-evacuation-du-lycee-jean-jaures-occupe-par-des-migrant

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau