MEDIATOR : LES LABOS SERVIER RECONNUS RESPONSABLES PAR LA JUSTICE

Scandale du Mediator : la responsabilité des laboratoires Servier reconnue pour la première fois par la justice

 

Utilisé par cinq millions de personnes en France, le Mediator, retiré du marché en 2009, est à l'origine de graves lésions des valves cardiaques et pourrait être responsable à long terme de 2 100 décès, selon une expertise judiciaire.

Le Mediator, retiré du marché en 2009, est à l'origine de graves lésions des valves cardiaques et pourrait être responsable à long terme de 2 100 décès, selon une expertise judiciaire.
Le Mediator, retiré du marché en 2009, est à l'origine de graves lésions des valves cardiaques et pourrait être responsable à long terme de 2 100 décès, selon une expertise judiciaire. (FRED TANNEAU / AFP)

Mis à jour le , publié le

Pour la première fois, la responsabilité des laboratoires Servier dans le scandale du Mediator a été reconnue par la justice, jeudi 22 octobre 2015. Utilisé par cinq millions de personnes en France, le Mediator, retiré du marché en 2009, est à l'origine de graves lésions des valves cardiaques et pourrait être responsable à long terme de 2 100 décès, selon une expertise judiciaire.

Saisi des demandes d'indemnisations de deux malades de 72 et 67 ans, le tribunal a estimé qu'à la date de la prescription du médicament, en 2003 et 2006, "l'état des connaissances scientifiques ne permettait pas d'ignorer les risques d'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) et de valvulopathies induits par le benfluorex", et "la seule suspicion de ces risques" obligeait le laboratoire "à en informer les patients et les professionnels de santé", notamment dans la notice d'utilisation.

70 millions d'euros provisionnés par le labo

Servier a provisionné 70 millions d'euros pour indemniser les victimes et leurs caisses d'assurance-maladie, a annoncé le laboratoire pharmaceutique. Cette provision est inscrite dans les comptes prévisionnels de l'exercice de Servier clos au 30 septembre 2015, selon le laboratoire.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau