MERKEL, HOLLANDE ET CAMERON EXIGENT QUE L'IRAN RECONNAISSE "ISRAEL"

David Cameron, Francois Hollande et Angela Merkel

Merkel, Hollande et Cameron appellent Téhéran à reconnaître Israël

© AP Photo/ Geert Vanden Wijngaert
 
International
 
URL courte
 
Nucléaire iranien (2015) (105)
 
038416

Dans une tribune publiée dans le Washington Post, les dirigeants allemand, français et britannique ont appelé les autorités iraniennes à reconnaître l'existence de l'Etat hébreu.

 

A la veille du vote au Congrès américain sur l'accord nucléaire iranien, la chancelière allemande Angela Merkel, le président français François Hollande et le premier ministre britannique David Cameron ont appelé l'Iran à reconnaître l'existence d'Israël. 

"Nous condamnons explicitement la non-reconnaissance d'Israël par l'Iran et qualifions d'inadmissibles certains propos tenus par les dirigeants iraniens sur l'Etat hébreux", lit-on dans la tribune conjointe d'Angela Merkel, François Hollande et David Cameron publiée par le Washington Post

Les dirigeants allemand, français et britannique déclarent que l'accord sur le nucléaire iranien n'aurait jamais été conclu s'ils n'étaient pas convaincus qu'il élimine la menace pour la sécurité de la région et pour le régime de non-prolifération dans son ensemble, fermant ainsi pour Téhéran l’accès à l’arme nucléaire. 

Par ailleurs, les auteurs de la tribune défendent l'accord conclu le 14 juillet à Vienne sur le programme nucléaire iranien, lequel rencontre une vive opposition au Congrès américain, auprès des élus républicains.

"C'est un moment important. C'est une occasion décisive, en ces temps de grande incertitude dans le monde, de montrer ce que peut faire la diplomatie", soulignent-ils.

Les relations diplomatiques entre l'Iran et Israël ont été rompues suite à la Révolution islamique de 1979. Les autorités iraniennes ne reconnaissent toujours pas l'existence de l'Etat israélien et tiennent régulièrement des propos désobligeants, voire hostiles, à son endroit. Le 11 septembre dernier, par exemple, le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré qu'Israël ne survivrait pas au prochain quart de siècle.

Le 14 juillet 2015, l'Iran et les six grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) ont finalement trouvé un compromis lors des négociations à Vienne, après 17 jours de pourparlers.

Au terme du projet de l'accord, l'Iran aura désormais accès au commerce international, aux technologies et aux ressources financières et énergétiques. L'Union européenne envisage de promouvoir sa collaboration avec l'Iran dans les domaines du commerce, des crédits et des investissements. Parallèlement, les grandes puissances ont maintenu l'embargo des Nations unies sur les armes à destination de l'Iran, pour une durée de cinq ans, ainsi que l'embargo sur les missiles, pour huit ans.

http://fr.sputniknews.com/international/20150914/1018150195.html


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau