MON LIVRE : "SOUVENIRS D'UN APPELE ANTICOLONIALISTE"

 
Mon livre : "Souvenirs d'un Appelé Anticolonialiste"
 
 
Concernant mon livre, "Souvenirs d'un Appelé Anticolonialiste", préfacé par Henri Alleg, j'informe mes lecteurs que je suis propriétaire de mes oeuvres dont je suis désormais certain que des malhonnêtes et non des moindres vendent, à mon insu cet ouvrage, "Souvenirs d'un Appelé Anticolonialiste".
et non "les mémoires d'un appelé anticolonialiste", comme me l'écrivent des personnes. 
 
Ce livre relate ma pauvre histoire que des amis profs avec qui j'ai milité au PCF autrefois, notamment dans mes Ardennes natales, m'ont demandé d'écrire.
 
Je ne voulais pas écrire ce livre car je pensais que mon histoire était banale et que bien d'autres en avaient surement bavé plus que moi. Or, au fil des ans, le cinquantenaire de l'Indépendance de l'Algérie, a donné des idées à certains opportunistes, ex-appelés du contingent, qui tout d'un coup se déclarent être de grands anticolonialistes et qui, par leurs écrits, déforment les faits, que seuls les vrais témoins peuvent évoquer.
Je pense notamment aux journées du putsch des généraux factieux, des félons, en avril 1961.
 
Concernant mon ouvrage anticolonialiste et antimilitariste, c'est moi seul qui a risqué ma vie pour soutenir à ma façon le peuple algérien dans sa lutte pour l'Indépendance. C'est moi seul qui a subi durant mes longs mois de service militaire forcé, en Algérie, des brimades et même des sévices graves de la part de gradés au bagne militaire de Oued-Smar. 
Des témoignages de soldats qui en attestent, ont été produits lors de mes procès contre l'Etat Français et en Cour Européenne des Droits de l'Homme, procès qui ont duré près de 13 longues années.
 
J'ai eu la baraka, la chance de rentrer en métropole en vie mais non indemne car les séquelles sont là, gravées à tout jamais dans ma mémoire et ce ne sont pas les atrocités que je lis et que je vois chaque jour de par le monde, qui arrangent les choses, bien au contraire.
 
Pour les personnes désireuses de se procurer mon livre que je ne permets à personne de vendre, il faut me contacter par mail.
 
Quant à celles et ceux qui vendent mes livres illégalement, je les informe ici que j'ai suffisamment de preuves maintenant pour saisir la justice afin de faire condamner ces personnes malveillantes dont certaines se réclament de l'anticolonialisme. 
 
Je survis avec une modeste retraite de cheminot du TAS.
 
Il est scandaleux de voir des gens malhonnêtes se faire du fric sur ma triste histoire de militant anticolonialiste alors que je ne perçois aucun droit d'auteur et que j'ai, comme tous les petites gens, du mal à joindre les deux bouts chaque mois. 
 
Je vous remercie d'avoir bien voulu lire ce modeste texte écrit par un ouvrier autodidacte.
 
Pour toute commande :
 
 
 
Jacques Tourtaux
Militant Anticolonialiste
 

 

 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau