PK LA FRANCE RISQUE ENCORE D'ETRE PRESIDEE PAR SARKOZY ?

Pourquoi la France risque d'être à nouveau présidée par l'indésirable Sarkozy ?
 
Parce que les citoyens qui boycottent ou s'abstiennent de voter sont très majoritaires dans le pays.
 
Depuis plusieurs scrutins, je boycotte ces mascarades qui ne servent que les intérêts du grand capital et leurs laquais.
 
Je suis communiste. Je refuse de suivre les consignes de vote des dirigeants du PCF qui sont tout, sauf communistes.
 
Notre peuple a perdu ses ancrages à gauche, le peuple est comme déboussolé, déraciné.
 
Nous n'avons plus un grand parti Communiste crédible et digne de nous représenter. 
 
L'actuel PCF en est au stade de hurler avec les loups, en tirant à boulets rouges sur le Parti Communiste de Grèce, le KKE, le seul parti qui soit aux côtés du peuple et le soutient de toutes ses forces militantes. 
 
Voilà, entres autres, ce qui explique l'écoeurement de l'électorat ancré à gauche mais, il n'y a plus de gauche en France.
 
Cela se traduit par le divorce du peuple de France avec la politique politicienne et dangereusement aventuriste des politicards de tous bords.
 
Nous savons que les "socialistes" vont prendre la raclée qu'ils méritent alors, vont se retrouver au second tour des présidentielles le vantard Agité du ciboulot Sarkozy et la frontiste Le Pen, fille d'un tortionnaire de patriotes algériens lors de la Révolution Algérienne.
 
Nous allons voir le PS et même des dirigeants "communistes" appeler à faire barrage au fascisme en votant Sarkozy pour battre la Le Pen.
 
C'est prendre les citoyens pour des imbéciles.
 
Je ne vois pas de différences entre les sionistes Hollande, Sarkozy et Le Pen.
 
A ces trois menteurs, j'ajoute le sioniste DSK, qui devrait être en taule; un Valls aux dents longues qui est tout, sauf du côté des humbles et le ridicule Mélenchon, qui saute sur tout ce qui bouge et court après les caméras.
 
Ainsi, la messe est dite.
 
Je suis pour la DEMOCRATIE PARTICIPATIVE, celle où les candidats sont désignés par le Peuple et non comme dans le système capitaliste où d'opportunistes truands de la politique font campagne pour obtenir les suffrages populaires auxquels ils tournent le dos, une fois élu-es.
 
Il ne peut y avoir d'élections démocratiques dans un système capitaliste.
 
Jacques Tourtaux
Communiste
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau