REVOLUTION !

   
Serge Cercelletti
20 avril, 10:36
 
- RÉVOLUTION -
Coup de " Brève de face de bouc " :
A propos de l'affiche d'une organisation de la CGT dénonçant les violences policières contre les jeunes qui a provoqué lundi la colère du sinistre de l'Intérieur "Cazeneuve mais désespérément" vide qui dénonce une campagne choquante et de deux syndicats de policiers.
Pour le syndicat, "on ne compte pas les excès de la police qui veut mater les jeunes, qu'ils soient étudiants ou lycéens", en référence aux violences policières dénoncées par certains d'entre eux, dans le cadre de manifestations comme de la vie quotidienne.
Ce visuel met "gravement en cause la police nationale", a jugé lundi soir le sinistre dans une lettre ouverte au secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, dénonçant la violence d'une campagne choquante.
Le sinistre, qui rappelle que plus de 18.000 policiers et gendarmes ont été blessés en 2015 et que 8 ont perdu la vie, assure que les forces de l'ordre sont "soumises à un contrôle étroit et exigeant" et il appelle à "protéger, plutôt que de chercher à détruire" le "lien de confiance entre la population" et les forces de sécurité.
Le député Les Républicains "Aux Chiottes" pour sa part a jugé cette affiche scandaleuse, indigne, honteuse. "Ce syndicat s'est discrédité. A mesure que sa crédibilité diminue, il est contraint à la surenchère. Moi je demande très clairement ce matin au sinistre de l'Intérieur de déposer plainte contre la CGT".
Même son de cloche chez le vice-président du FHaine "Philippot pot de chien", qui trouve cette affiche "immonde". "La CGT reçoit des millions chaque année de l'Etat, des collectivités, pour faire ça. Elle ferait mieux de défendre les salariés d'une manière un
peu plus sérieuse plutôt que de commettre ces horreurs".
Le premier secrétaire du Parti socialope Cambadélis a de son côté dénoncé mardi "une gauchisation" de la CGT, estimant que l'affiche du syndicat dénonçant les violences policières contre les jeunes fait partie de cette orientation.
Plus tôt dans la journée, deux syndicats d'officiers de police avaient déjà protesté contre cette affiche dans des communiqués séparés. Pour le SCSI-CFDT majoritaire chez les officiers de police, c'est une "affiche de la honte". "C'est faire injure aux milliers de policiers et gendarmes blessés ou tués dans l'exercice de leur fonction", a-t-il écrit, ajoutant se réserver le "droit de porter plainte".
Synergie (second syndicat) a évoqué un appel abject à la haine et à la violence contre les forces de l'ordre. Il a demandé au sinistère de l'Intérieur de déposer plainte contre cette campagne calomnieuse.
Les tensions entre manifestants et policiers sont récurrentes depuis le début du mouvement contre le projet de loi travail, dans lequel les lycéens sont en première ligne et plusieurs incidents ont eu lieu ces derniers jours dans des lycées d'Ile-de-France,
occasionnant plusieurs dizaines d'interpellations.
Pour ma part ce que je trouve abject c'est l’amalgame fait entre les policiers morts qui ne sont pas le fait des mouvements lycéens, les blessés qui dans leur grande majorité qui ne le sont pas non plus et les policiers qui sont là pour défendre les français.
Doit-on rappeler qu'un policier est mis en cause dans une vidéo largement diffusée où on le voit frapper un lycéen à Paris en marge de manifestations contre le projet de loi travail, le 24 mars ou la plainte déposée par dix-huit adolescents qui accusent des
policiers du commissariat du XIIe arrondissement de violences, agressions sexuelles et insultes racistes à leur encontre ou la scène indigne de Jeudi 14 avril ou on voit un CRS sorti de nulle part pour asséner un violent coup de pied à une jeune femme qui s'écroule ou plus grave la mort de Rémy Fraisse ou d'autres ...
On n'a pas entendu le sinistre ni les syndicats de police s'insurger contre ces faits bien au contraire, au fait que disent-ils des non condamnations de ces policiers coupables ?.
Oui cette affiche est choquante mais pas parce qu'elle es mensongère mais parce qu'elle montre une réalité que le sinistre et les policiers ne veulent pas voir.
Et que dire du silence de Flamby et Valsdingue quand il y a eu dérive de la police ?.
Le fait que je sois outré par cela ne veut pas dire que je nie que la police n'a pas fait son travail lors des attentats extrémistes ... mais il n'en reste pas moins que cela ne justifie nullement leurs dérives envers les français ...
A bon entendeur salauds !!!

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau