SORTIE D'EGOUTS DU LARDON DE FABIUS MINISTRE D'UNE FRANCE DE CANIVEAUX


Thomas Fabius ressort libre après 12 heures de garde à vue

 

 

VIDÉO - Le fils du ministre des Affaires étrangères était entendu mardi dans le cadre d'une enquête pour faux, escroquerie et blanchiment.

Thomas Fabius, fils du chef de la diplomatie française, a passé douze heures en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour faux, escroquerie et blanchiment. Une information judiciaire avait été ouverte en 2013 pour éclaircir d'importants mouvements de fonds qui pourraient avoir transité par ses comptes. «Les faits remonteraient à fin décembre 2011», indique le parquet.

«Il est ressorti libre après douze heures d'audition» dans les locaux de l'Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) de la direction centrale de la police judiciaire, a déclaré son avocat Me Cyril Bonan, dans un communiqué diffusé dans la nuit de mardi à mercredi. Il devrait être entendu par un juge «dans les semaines qui viennent».

Les enquêteurs s'intéressent notamment à l'acquisition en 2012 d'un appartement à Paris pour sept millions d'euros. Cette transaction avait fait l'objet d'un signalement par la cellule antiblanchiment du ministère des Finances, Tracfin. Cet appartement, situé boulevard Saint-Germain, artère cossue de la capitale française, «a été perquisitionné mardi matin», selon une source proche de l'enquête.

Un mandat d'arrêt aux États-Unis

C'est la première fois que Thomas Fabius, 34 ans, est entendu dans cette affaire. L'intéressé est déjà connu de la justice. En 2011, deux de ses associés avaient porté plainte pour abus de confiance, ils le soupçonnaient d'avoir détourné jusqu'à 90.000 euros. Les trois hommes d'affaires développaient un système de carte à puce à destination du continent africain.

Le fils de Laurent Fabius a, par ailleurs, fait fin octobre l'objet d'un mandat d'arrêt aux États-Unis pour de lourdes «ardoises» laissées dans trois casinos du Nevada. Il est accusé d'avoir rédigé des chèques en bois d'un montant total de plus de 3,5 millions de dollars (3,2 millions d'euros). Autrement dit, il risque de se faire arrêter s'il pose le pied aux États-Unis, avait précisé le porte-parole du bureau du procureur du comté de Clark, dans l'État du Nevada où se trouve Las Vegas.

LIRE AUSSI:

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/12/15/01016-20151215ARTFIG00267-thomas-fabius-en-garde-a-vue-pour-escroquerie.php

 

 

Thomas Fabius, un sulfureux «fils de»

Thomas Fabius a été condamné en 2011 à 15.000 euros d'amende pour abus de confiance.
 

 

PORTRAIT - Un goût immodéré pour les jeux d'argent a déjà valu à cet autodidacte plusieurs démêlés avec la justice.

Thomas Fabius a refusé de suivre les traces de son père. Âgé de 32 ans, le fils aîné du ministre des Affaires étrangères, visé par une information judiciaire pour «faux», «escroquerie» et «blanchiment», a suivi un parcours atypique qui l'a mené du Club Med aux affaires en passant par les plateaux de TF1. Son image de «flambeur invétéré» lui a déjà valu des ennuis avec la justice. À tel point qu'en avril, un proche du ministre rapporte au JDD : «Les seuls soucis des Fabius viennent de leur fils Thomas, né en 1981, un joueur invétéré aujourd'hui interdit de casino.»

Thomas Fabius est un touche-à-tout. Né en novembre 1981, il suit une scolarité brillante et décroche le bac dès l'âge de 16 ans. Mais deux ans plus tard, après une école préparatoire, il échoue au concours d'entrée de la prestigieuse HEC. Pendant un an, il joue ainsi les animateurs au Club Med, où il donne des cours de tennis. Suite à l'intervention de son père auprès du président du directoire d'Accor, il entre par la petite porte dans le groupe hôtelier: il aurait commencé par faire la plonge. Mais le jeune homme ne tarde pas à gravir les échelons. Trois ans plus tard, le voilà propulsé directeur adjoint du Novotel des Halles.

À 23 ans, l'aîné de la famille Fabius se décide à sortir de l'ombre parentale. Il cofonde sans l'aide de son père une chaîne de crèches d'entreprise, People & Baby. Le projet connaît un succès qui lui vaut d'attirer l'attention des médias. «Mon nom est un avantage, confie-t-il alors à L'Express . C'est le bon côté du statut “d'enfant de”. Si vous faites quelque chose de votre vie et si vous n'êtes pas totalement antipathique, on parle de vous. Le mauvais côté, c'est que je resterai un “fils de” tant que je ne me serai pas forgé ma propre légitimité.»

Thomas Fabius aime être dans la lumière. Il s'est même essayé à la télévision en tant que chroniqueur pour l'émission «Langue de VIP» sur TF1. Le jeune PDG affectionne les soirées au Fouquet's et les nuits tropéziennes. Interdit de casinos en France, il préfère les tables de jeux monégasques, où il a désormais ses habitudes. «Il appelle même les inspecteurs des jeux par leur prénom», rapporte une source proche des croupiers dans Nice-Matin . C'est de son goût immodéré pour les casinos et le luxe que viendront les ennuis. Lors d'un séjour à Marrakech en novembre 2011, Thomas Fabius, dont la chance a tourné, dépose une montre de luxe en gage dans un casino. Celle-ci s'avérerait être fausse. L'établissement dépose une plainte pour «tentative d'escroquerie et faux».

En France, Thomas Fabius est déjà connu de la justice. En 2011, deux de ses associés portent plainte pour abus de confiance, ils le soupçonnent d'avoir détourné jusqu'à 90.000 euros. Les trois hommes d'affaires développaient un système de carte à puce à destination du continent africain. Thomas Fabius menait grand train et sa mission était rémunérée 195.000 euros. Suivant les conseils de son père, il plaide coupable devant le tribunal correctionnel de Paris. Il est condamné à 15.000 euros d'amende, la peine n'est pas inscrite à son casier judiciaire. Mais ses démêlés avec la justice attirent l'attention de la cellule de renseignement financier Tracfin qui s'intéresse à son train de vie et à l'acquisition pour 7 millions d'euros d'un luxueux appartement au cœur de Paris... Le début d'une nouvelle affaire.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/07/16/01016-20130716ARTFIG00381-thomas-fabius-un-sulfureux-fils-de.php


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau