Grande-Bretagne

BONNE QUESTION DE MARIA ZAKHAROVA : LA GRANDE-BRETAGNE DOIT ÉCLAIRCIR SA RELATION SUSPECTE ENTRE LES «CASQUES BLANCS » ET LES TERRORISTES D’AL-QAÏDA

Zakharova : La Grande-Bretagne doit éclaircir la relation suspecte entre le fondateur des « Casques blancs » et le réseau terroriste d’Al-Qaïda

08/11/2019

 

Moscou-SANA/  La porte-parole du ministère russe des AE, Maria Zakharova, a appelé les Etats-Unis à prendre des mesures concrètes pour mettre fin à la situation qu’ils avaient créée en Syrie et à ne pas s’intéresser uniquement aux installations pétrolières pour servir leurs propres intérêts.

Dans sa conférence de presse hebdomadaire qu’elle a tenue aujourd’hui à Moscou, Zakharova a fait noter : « Il est temps de prendre des mesures constructives, notamment dans le domaine humanitaire ».

En outre, Zakharova a réclamé à la Grande-Bretagne d’éclaircir la relation suspecte entre l’ancien officier des services de renseignement britanniques, le fondateur de l’organisation terroriste des « Casques blancs » en Syrie, James Le Mesurier, et le réseau terroriste d’Al-Qaïda.

R.F. / A.Ch.

Share

https://sana.sy/fr/?p=168390&fbclid=IwAR0fGMMmKl4bGdnw3DshL-jusUTnQPvxufFBuwwrBUTTPZs7PUvwpaakykI


 

ROYAUME-UNI : LES COMMUNISTES APPELLENT A VOTER POUR LE PROJET DE LOI SUR LE RETRAIT DE L'UE

ROYAUME-UNI : LES COMMUNISTES ONT APPELÉ À VOTER EN FAVEUR DU PROJET DE LOI DE RETRAIT DE L'UE

 Solidarité Internationale PCF Royaume-UniBrexit 0

26 OCT. 2019

Royaume-Uni : Les communistes ont appelé à voter en faveur du projet de loi de retrait de l'UE

Déclaration du Parti communiste de Grande-Bretagne, traduction VS pour "Solidarité internationale PCF - vivelepcf", 22 octobre 2019. Pour le PCB, le "Brexit" est un préalable à une politique de rupture à gauche. C'est ce qu'il a exprimé de nouveau, en particulier en direction du Parti travailliste, à l'occasion d'un des multiples épisodes parlementaires (qui n'a pas abouti) sur le Brexit.

Les communistes appellent à voter pour le projet de loi sur le retrait de l'UE

Le Parti communiste de Grande-Bretagne (PCB) appelle les députés britanniques à soutenir l'adoption rapide du nouveau projet de loi sur le retrait de l'UE, qui doit être voté en seconde instance plus tard aujourd'hui (22 octobre).

« Bien que nous ayons des réserves conséquentes sur certains aspects de la loi proposée, le problème concernant l’adhésion de la Grande-Bretagne à l’UE doit être réglé afin que le Parti travailliste puisse se lancer dans les élections générales imminentes avec un programme audacieux et radical sur la politique intérieure », a déclaré le secrétaire général du PCB Robert Griffiths.

"L'alternative est une campagne dominée par le Brexit, avec Boris Johnson accusant le Parti travailliste de ne pas respecter sa propre promesse de respecter le vote du peuple en juin 2016 pour quitter l'Union européenne", a-t-il fait valoir.

En particulier, M. Griffiths a mis en garde contre le fait que le Parti travailliste se transforme en un parti anti-Brexit sans équivoque, non seulement déterminé à soutenir un second référendum, mais aussi à faire campagne pour rester dans l'UE à tout prix.

« Si le Labour suit la ligne des membres pro-UE comme Hilary Benn, Emily Thornberry et Tom Watson, nous pourrions assister au spectacle absurde de la direction du parti s'opposant à l’accord du Brexit négocié par leur propre gouvernement travailliste », a-t-il fait remarquer.

Au lieu de cela, le leader du PC a exhorté le Parti travailliste à suivre son programme des élections générales de 2017 pour aider à mettre en œuvre le Brexit, étendre les aides d'État à l'industrie, nationaliser les chemins de fer avec un monopole public, réformer la TVA et les règles de passation des marchés publics, reconstruire les politiques de développement et négocier des accords de commerce équitables avec des économies dynamiques et émergentes au-delà de l'Europe. « Continuer à suivre les règles capitalistes de l'UE de libre marché et d'union douanière rend ces politiques très difficiles, voire impossibles à mettre en œuvre », a insisté M. Griffiths.

Il a ajouté que l'élection d'un gouvernement mené par l’aile gauche du Parti travailliste offrait la meilleure garantie de maintenir et d'améliorer les normes et les droits du travail, des consommateurs et de l'environnement. « L'UE et sa commission, sa cour de justice et sa banque centrale n'ont protégé nulle part la classe ouvrière contre l'austérité, la privatisation et la déréglementation anti-travailleurs. Ils les ont plutôt imposées en Grèce, en Italie, au Portugal, à Chypre, en Espagne et en Irlande, ainsi qu'en les proposant aux gouvernements de Grande-Bretagne et d'ailleurs », a souligné M. Griffiths.

http://solidarite-internationale-pcf.fr/2019/10/royaume-uni-les-communistes-britanniques-appellent-a-soutenir-le-projet-de-loi-sur-le-retrait-de-l-ue.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail


 

DANS L'AMBASSADE DE L'EQUATEUR A LONDRES, ARRESTATION PAR LA POLICE BRITANNIQUE DU LANCEUR D'ALERTE JULIAN ASSANGE

Julian Assange arrêté par la police britannique et inculpé de «piratage» aux Etats-Unis (EN CONTINU)

Julian Assange arrêté par la police britannique et inculpé de «piratage» aux Etats-Unis (EN CONTINU)© Ruptly

Capture d'écran YouTube de Ruptly

 

Le lanceur d'alerte Julian Assange, réfugié depuis près de sept ans dans l'ambassade d'Equateur à Londres, a été arrêté ce 11 avril par la police britannique après la révocation de son asile par Quito.

Mise à jour automatique

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, réfugié depuis juin 2012 dans l'ambassade d'Equateur, à Londres, a été arrêté.

Metropolitan Police@metpoliceuk

 

Julian Assange has been arrested by officers from the Metropolitan Police Service http://news.met.police.uk/news/arrest-update-sw1-365526 …

2 025

3 148 personnes parlent à ce sujet

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

«Julian Assange, 47 ans, a été arrêté aujourd'hui, ce 11 avril, par des agents du service de la police métropolitain (MPS) à l'ambassade d'Equateur», a ainsi fait savoir Scotland Yard, expliquant que l'arrestation avait été menée en vertu d'un mandat de juin 2012 délivré par le tribunal londonien de Westminster Magistrates, pour non présentation au tribunal. 

Sur des images exclusives filmées par l'agence Ruptly, le lanceur d'alerte apparaît affaibli, portant une barbe blanche fournie.

Julian Assange a été placé en garde à vue dans un commissariat londonien et sera «présenté au tribunal de Westminster dès que possible». Le président équatorien, Lenin Moreno, s'est expliqué dans la foulée sur sa décision.

Vidéo intégrée

Lenín Moreno@Lenin

 

In a sovereign decision Ecuador withdrew the asylum status to Julian Assange after his repeated violations to international conventions and daily-life protocols.

2 465

2 605 personnes parlent à ce sujet

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Wikileaks a également réagi en accusant le pays d'Amérique du Sud d'avoir mis fin «de manière illégale» à l'asile de son fondateur en «violation de la loi internationale».

WikiLeaks@wikileaks

 

URGENT: Ecuador has illigally terminated Assange political asylum in violation of international law. He was arrested by the British police inside the Ecuadorian embassy minutes ago.https://defend.wikileaks.org/2019/03/18/the-assange-precedent-the-threat-to-the-media-posed-by-trumps-prosecution-of-julian-assange/ …

7 499

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

The "Assange Precedent": The threat to the media posed by Trump's prosecution of Julian Assange -...

THE “ASSANGE PRECEDENT”: THE THREAT TO THE MEDIA POSED BY THE TRUMP ADMINISTRATION’S PROSECUTION OF JULIAN ASSANGE March 2019   Read the PDF version here.   A precedent with profound implications for...

defend.wikileaks.org

10,8 k personnes parlent à ce sujet

Le ministre d'Etat britannique pour l'Europe et les Amériques, Sir Alan Duncan, a expliqué qu'il était «tout à fait normal» que Julian Assange se soumette aux tribunaux britanniques. «C'est à la justice de décider ce qu'il va se passer désormais», a-t-il poursuivi, ajoutant : «Nous sommes très redevable envers le président équatorien pour son initiative et nous réjouissons d'une future relation bilatérale forte pour les années à venir.»

De longues années de privations

Julian Assange était réfugié depuis juin 2012 dans l’ambassade équatorienne à Londres, pour échapper à d’éventuelles poursuites des Etats-Unis. En 2010, il avait révélé de nombreux documents militaires et diplomatiques secrets américains obtenus par des lanceurs d’alerte.

Lire aussi

Le plateau d'Interdit d'interdire.

« - Chomsky en Chine, il serait en taule» ; « - Assange, il est où ?»: échange houleux sur RT France

Le 15 novembre 2018, WikiLeaks avait annoncé que Julian Assange avait été inculpé aux Etats-Unis. «Le département américain de la Justice révèle "accidentellement" l’existence de chefs d’accusation secrets (ou de projets de tels chefs d’accusation) contre le directeur de WikiLeaks Julian Assange, dans ce qui semble être une erreur de copier-coller dans une autre affaire également instruite dans le district est de la Virginie», avait annoncé l’organisation sur Twitter.

Si les poursuites en Suède contre Julian Assange pour viol et agression sexuelle ont été abandonnées en mai 2017, la justice britannique refuse de lever le mandat d’arrêt émis à son encontre, au motif qu’il n’a pas respecté en 2012 les conditions de sa liberté sous caution.

L’Australien de 47 ans redoute d'être extradé et jugé aux Etats-Unis pour la publication de documents secrets par WikiLeaks en 2010.

Lire aussi : Quito évoque l'«ingratitude» d'Assange et rappelle son droit de mettre fin à son asile

https://francais.rt.com/international/60877-equateur-retire-asile-julian-assange-police-britannique-arrete-ambassade