NON A ZELENSKY : POURQUOI LE KKE N’ASSISTERA PAS AU DISCOURS DE ZELENSKY DEVANT LE PARLEMENT GREC

tourtaux-jacques Par Le 02/04/2022 0

Dans GRECE

2 Avril 2022

Samedi 2 avril 2022
Non à Zelensky : Pourquoi le KKE n'assistera pas au discours de Zelensky devant le Parlement grec


Comme nous l'avons écrit le 29 mars, le groupe parlementaire du Parti communiste grec (KKE) n'a pas l'intention de participer à la séance du Parlement où le président de l'Ukraine, Volodymir Zelensky, prononcera un discours. 
Ce qui précède est officiellement confirmé par une lettre envoyée à Konstantinos Tassoulas, président du Parlement hellénique. La lettre, qui est signée par tous les députés du KKE, se lit comme suit :

"Lettre du groupe parlementaire du KKE au président du Parlement hellénique, M. Konstantinos Tassoulas.


Athènes, 31/03/2022

Monsieur le Président,

En ce qui concerne l'invitation et le discours du Président de l'Ukraine, V. Zelenskiy, à une séance spéciale du Parlement hellénique le jeudi 7 avril 2022, nous tenons à vous informer que le groupe parlementaire du KKE n'a pas l'intention d'y participer.

La condamnation de l'invasion inacceptable et de la guerre impérialiste menée par la Russie sur le territoire de l'Ukraine et, parallèlement, la solidarité avec le peuple ukrainien n'ont rien à voir avec un quelconque soutien au président V. Zelenskiy. Cette réunion particulière présente exactement ces caractéristiques, car Zelenskiy fait partie du problème. Il est à la tête d'un gouvernement réactionnaire qui s'est aligné sur le camp USA-OTAN-UE, lequel est également responsable de la guerre et des souffrances du peuple ukrainien.

Le gouvernement Zelenskiy -comme les précédents- a émergé dans des conditions d'extorsion contre le peuple ukrainien, surtout après le coup d'État de 2014, avec l'intervention directe du camp euro-atlantique. Il est responsable de :

- La violation des droits des travailleurs et des peuples, du soutien et de la coopération avec les troupes de choc fascistes, comme le bataillon Azov qui a été organiquement intégré dans l'armée ukrainienne, la police et toutes les structures étatiques.

- Légitimer la propagande nazie et réhabiliter les collaborateurs nazis de la Seconde Guerre mondiale en tant que "héros nationaux" ( !).

- Interdire les activités du Parti communiste d'Ukraine, persécuter les communistes et autres militants, arrêter et emprisonner arbitrairement le secrétaire et d'autres cadres de la Jeunesse communiste d'Ukraine, dont la vie est actuellement en danger. Nous vous rappelons que le Parti communiste d'Ukraine a fait appel de cette décision devant la Cour européenne de justice, alors qu'une commission du Parlement européen avait constaté une grave violation des droits de l'homme par le gouvernement ukrainien dans l'est de l'Ukraine.

- Interdiction de 11 autres partis d'opposition.

- La violation des droits des minorités vivant en Ukraine, y compris la minorité grecque.

- En ce moment, l'un des vice-présidents du Parlement hellénique, Giorgos Lambroulis, député du KKE de la ville de Larissa, ainsi que d'autres cadres du KKE, comme l'ancien député européen Sotiris Zarianopoulos et Giorgos Maganas, ont été déclarés personae non gratae par le gouvernement ukrainien, parce qu'ils s'étaient rendus en Ukraine dans le passé pour exprimer leur solidarité avec le peuple ukrainien et les communistes persécutés.

Par conséquent, le groupe parlementaire du KKE ne participera pas à la prochaine séance spéciale du Parlement au cours de laquelle le président Zelensky prendra la parole. C'est le plus grand signe de solidarité avec le peuple ukrainien qui, pour sortir victorieux, doit se débarrasser à la fois de l'invasion russe et des gouvernements de type Zelensky qui l'entraînent dans l'abattoir de la concurrence et des guerres impérialistes.

Nous adopterions la même position si le président de la Russie Poutine, le président des États-Unis Biden, etc. étaient invités à prendre la parole au Parlement. Nous tenons à vous rappeler que les représentants du KKE ont adopté une position similaire dans les cas où un représentant politique d'un gouvernement anti-populaire a été "honoré" par un conseil municipal, un conseil régional ou une autre institution d'État (par exemple, lorsque le Premier ministre de la Fédération de Russie, Mikhail Mishustin, s'est vu remettre la clé de la ville par le conseil municipal d'Athènes)."
Le groupe parlementaire du KKE,

DIMITRIS KOUTSOUMBAS
ALEKA PAPARIGA
GIANNIS GIOKAS
GIANNIS DELIS
LIANA KANELLI
NIKOS KARATHANASOPOULOS
CHRISTOS KATSOTIS
MARIA KOMNINAKA
GIORGOS LAMBROULIS
DIAMANTO MANOLAKOU
GIORGOS MARINOS
NIKOS PAPANASTASIS
THANASIS PAFILIS
LEONIDAS STOLTIDIS
MANOLIS SYNTICHAKIS.

source : https://www.idcommunism.com/2022/04/no-to-zelensky-why-kke-will-not-attend-zelensky-address-to-greek-parliament.html

Tag(s) : #Zelensky#KKE

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire