IRAK

HACHD AL CHAABI LIBERE DEUX ZONES DE LA PROVINCE DE NINIVE

Irak: Hachd al-Chaabi a libéré deux zones dans la province de Ninive

Wed Jan 18, 2017 7:23PM

Des combattants de la force de mobilisation populaire irakienne, Hachd al-Chaabi à Ninive. ©AFP

Des combattants de la force de mobilisation populaire irakienne, Hachd al-Chaabi à Ninive. ©AFP

La 8e unité de la force de mobilisation populaire irakienne, Hachd al-Chaabi vient de libérer deux zones à Sahl Ninive, région située au sud de Mossoul.

Les Hachd al-Chaabi ont en plus neutralisé 3 voitures piégées et tué 6 terroristes de Daech.

Hier aussi, ces combattants volontaires irakiens avaient abattu un drone de Daech à l’ouest de Mossoul.

Sahl Ninive au nord de l’Irak, dans la province de Ninive comprend les trois villes de Hamedaniyah, de Cheikhan et de Talkif. Il s’agit d’une des plus anciennes régions à majorité catholique de l’Irak. Elle abrite des Yézidis, des Turcomans, des Chabaks et des Arabes. 

http://presstv.com/DetailFr/2017/01/18/506784/Irak-Victoires-des-Hachd-alChaabi—Ninive


LA PARTIE EST DE MOSSOUL ENTIEREMENT LIBEREE DES TERRORISTES DE DAECH

La partie Est de Mossoul «libérée», annonce un responsable militaire irakien

Un responsable militaire irakien a annoncé que la partie Est de Mossoul a été entièrement «libérée» du groupe terroriste «Daech».

La partie Est de Mossoul «libérée», annonce un responsable militaire irakien

La partie est de Mossoul a été «libérée» dans sa totalité par les forces irakiennes, a annoncé mercredi le responsable des unités d'élite du contre-terrorisme, trois mois après le début de l'offensive pour reprendre la deuxième ville d'Irak au groupe terroriste.

Lors d'une conférence de presse à Bartalla, à l'est de Mossoul, le général Talib al-Sheghati a annoncé «la libération (...) de la rive gauche», en référence à la partie est de la métropole du nord de l'Irak, coupée en deux par le fleuve Tigre. «Daech» contrôle toujours la partie ouest de la ville.

«Les secteurs importants» de l'est de Mossoul sont désormais sous le contrôle des forces gouvernementales, a-t-il affirmé, ajoutant qu'il restait quelques terroristes à déloger d'une petite zone dans le nord de cette partie de la ville.

Des dizaines de milliers de forces irakiennes et kurdes irakiennes avaient lancé le 17 octobre une opération militaire de grande envergure pour reprendre à «Daech» son dernier grand bastion en Irak, avec l'appui de la coalition internationale terroriste menée par Washington.

Le groupe terroriste, responsable de nombreuses atrocités dans les territoires qu'il contrôle en Syrie et en Irak, s'était emparé de Mossoul en juin 2014, à la faveur d'une offensive dans le nord et l'ouest de l'Irak, et y avait autoproclamé un «califat».

Source : agences et rédaction

18-01-2017 | 14:29

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=21707&cid=304#.WH-4N_nhA2w


 

BAGDAD : CAPTURE D’UN IMPORTANT CHEF DE DAECH ET D’UN DE SES ADJOINTS

Irak: Daech perd l'un de ses plus importants chefs

Mon Jan 16, 2017 6:8PM

Des forces de sécurité irakiennes lancent une vaste offensive pour reprendre à Daech des zones au nord de Bagdad. ©(photo d'archives)

Des forces de sécurité irakiennes lancent une vaste offensive pour reprendre à Daech des zones au nord de Bagdad. ©(photo d'archives)

En Irak, les forces armées ont lancé des opérations d'envergure dans le sud de Bagdad, avant d'identifier un fief des terroristes de Daech.

Accompagné de son adjoint, un important chef de Daech, a été capturé par l'armée irakienne.

Le QG des opérations de Bagdad a publié ce lundi 16 janvier 2017, un communiqué qui souligne que les forces armées irakiennes sont parvenues à arrêter le responsable militaire du groupe terroriste de Daech, qui était accompagné de l'un de ses adjoints.

Selon le site web de la chaîne d'information irakienne Alsumaria News, le QG du commandant des opérations de Bagdad a souligné que c'est en s'appuyant sur les aveux de ces deux daéchistes que l'un des fiefs de ce groupe terroriste a pu être identifié dans une localité dans le Sud de Bagdad. 10 bombes, 24 grenades, 384 lasers, des bombes téléguidées et deux kilos de produits explosifs ont également été saisis au cours de ces opérations des forces armées irakiennes.

Un grand nombre de fiefs de Daech ont été identifiés et découverts jusqu'à présent par les forces armées irakiennes.

http://presstv.com/DetailFr/2017/01/16/506457/Irak-Daech-chef


 

SEULS LES IRAKIENS COMBATTENT EN IRAK CONTRE DAECH, NULLE AUTRE FORCE ETRANGERE

Premier ministre irakien: seuls les irakiens combattent sur le sol irakien contre Daech , nulle autre force étrangère

 Depuis 3 heures  14 janvier 2017

mossoul7

 Irak - Monde arabe - Spécial notre site

Rédaction du site

Le premier ministre irakien, Haider al-Abadi, a affirmé Samedi que « seuls les Irakiens combattent en Irak contre Daech, il n’y a aucune force étrangère des pays voisins ou de la région » a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Abadi a déclaré, lors d’une conférence intitulée le dialogue de Bagdad , organisé par l’Institut irakien, en coopération avec le Conseil irakien des députés et l’Université de Bagdad, que  » ce qui a été diffusé par certains médias de la présence sur le sol irakien de forces étrangères qui soutiennent les forces irakiennes qui combattent Daech est faux », ajoutant que « l’Irak n’est pas une menace pour personne, il représente la force de la région dans la guerre contre le terrorisme « .

Sur la coexistence pacifique, Abadi a expliqué: « Nous sommes une nation qui jouit d’une diversité religieuse et nous devons coexister ensemble et non être en désaccord, nous avons besoin d’une réconciliation communautaire. Nous ne permettrons pas au terrorisme de nous diviser « , soulignant que  » ceux qui ont nourri cette division ont permis à Daech d’occuper nos villes ».

Et de poursuivre :  » Le gouvernement était au courant que les forces armées étaient prêtes à se lancer dans l’opération de libéralisation de Mossoul l’an dernier. Alors que certains ont estimé que cette opération devrait être retardée. Et donc, je suis étonné par la peur que certains ont exprimé envers ce qu’ils ont appelé de l’Irak de l’après Daech. »

Il a ajouté: « »Nous avons pris un certain nombre de mesures pour atteindre nos objectifs notamment la restructuration de la plupart des services de sécurité et une réorganisation de nos dispositifs de sécurité pour qu’ils puissent exercer leurs fonctions avec efficacité. »

Libération totale de l’université de Mossoul

De violents affrontements étaient en cours samedi, pour la deuxième journée consécutive, entre des unités spéciales de l’armée irakienne et les takfiristes de Daech sur le campus de l’université de Mossoul, ont fait savoir des officiers.

« Il y a toujours des combats. Nous avons pénétré dans l’université et dégagé l’institut de technologie, ainsi que les départements d’études dentaires et des antiquités », a dit à Reuters le lieutenant Abdelwahab al Saadi, du Service anti-terroriste, assurant que « dans les heures qui viennent, la totalité des lieux sera libérée ».

Selon le correspondant d’alMayadeen à Mossoul, une source de sécurité a confirmé à l’heure où été rédigé ce rapport que le campus de l’ université de Mossoul a été totalement libérée et que le drapeau irakien a été hissé sur les bâtiments ».

La source a souligné que « les forces étaient capables d’infliger de lourdes pertes dans les rangs de Daech et dans leur matériel militaire. »

Les forces irakiennes ont découvert sur les lieux des substances chimiques utilisées par l’EI pour fabriquer des armes, ainsi que des tunnels creusés sous reliant les différents bâtiments du campus.

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/193910


 

LES REDOUTABLES COMBATTANTS DU HACHEB CHAABI BIENTOT A TALLAFER

Irak: Le Hached Chaabi bientôt à Tallafar!

 Depuis 6 heures  13 janvier 2017

les forces irakiennes
les forces irakiennes

 Irak - Monde arabe - Spécial notre site

Rédaction du site

 

Trois mois après le début des opérations « Nous viendrons Ninive », les forces irakiennes s’approchent de la reprise des quartiers Est de la ville de Mossoul, prévue dans les prochains jours. Pendant ce temps, les forces du Hached Chaabi s’apprêtent à entrer à Tallafar, à l’ouest de Mossoul, après s’être affirmées sur le terrain comme une force indispensable en face des terroristes de Daech.

En effet, le Hached se prépare à lancer la sixième étape des opérations dans le secteur Ouest de la province de Ninive.

A Mossoul, la deuxième étape de la libération des quartiers de l’Est s’approche de sa fin. Le porte-parole du service de lutte antiterrorisme, Sabah Nohman, a assuré que « les forces sécuritaires ont repris 80% des quartiers », soulignant dans une interview au journal al-Akhbar que « cette étape d’opérations prendra fin dans deux semaines au maximum, sauf dans les cas d’urgence ».

Mercredi, les forces de la police fédérale ont pu repris deux nouveaux quartiers dans la partie Est, Salam et Sahiroune, et les autres forces poursuivent leurs opérations dans la partie de l’Ouest.

A Tallafar, une source informée résume la situation en deux mots: « Le Hached Chaabi est en route vers la ville », dans la sixième étape des opérations de l’Ouest de Mossoul.

Selon le journal al-Akhbar, citant une source irakienne, « le veto qui entravait l’action du Hached Chaabi n’existe plus. La balle est dans son camp. Bagdad est désormais convaincu de son rôle, après l’insistance de dirigeants du Hached sur le Premier ministre Haydar Abadi ».

Mais Abadi ne veut pas montrer avoir brisé sa position opposée à l’entrée du Hached.

Pour cette fin, il a chargé le commandant des opérations « Nous viendrons Ninive », le colonel Abdel Amir Yarallah de négocier avec le commandement du Hached et de dresser un plan pour terminer la mission.

Les discussions se sont soldées par le choix des brigades de la « résistance irakienne » pour entrer dans la ville et mener les combats. Il s’agit de la brigade Badr, des brigades Ahlul-Haq, des brigades Hezbollah, et du mouvement Nojabaa. Des forces turkmènes de la ville de Tallafar participeront aux côtés de ces brigades.

Concernant la sixième étape des opérations, la même source indique qu’elle comprendra Tallafar et ses alentours, avec une tentative de s’approcher tant que possible de la partie Ouest de Mossoul, l’objectif en est de couper les ravitaillements de miliciens de Daech entre la ville et la partie Ouest. Cette opération se divise en deux parties, et permettra d’encercler fermement Tallafar.

Dans la deuxième partie des opérations, les forces irakiennes entreront dans la ville, avec les forces sécuritaires.

Cette source souligne que les brigades de la résistance ont finalisé les préparatifs, et attendent « l’ordre de lancer les opérations, prévu dans les prochains jours ». Les opérations de Tallafar coïncideront avec celles qui seront lancées dans la partie Ouest de Mossoul. En effet, les forces ont repris tous les quartiers de l’Est.

A la base de la sixième étape, Bagdad a confié au Hached Chaabi, comme il est une institution affiliée à la présidence du gouvernement, de nettoyer les régions situées entre la partie Ouest de Mossoul et Tallafar,  surtout dans la série de collines de Mahlabiyeh (à 36km à l’ouest de Mossoul, 25 km au sud Est de Tallafar), l’un des bastions de Daech dans la plaine de Ninive.

Sur un autre axe, surtout au nord Est de Tallafar, les opérations stipulent d’arriver au village al-Asheq à 32 km au nord-Ouest de Mossoul, 10 km au nord Est de Tallafar. Cette source confirme qu’au cas que la bataille est tranchée, la ville de Mossoul sera complètement encerclée. Nous pensons que cette étape mettra fin aux opérations de Mossoul, parce que Daech perdra ainsi toute marge de manœuvre dans cette région.

Traduit du site al-Akhbar

Source: site

http://french.almanar.com.lb/192667


 

L’ONCLE SAM NE VA PAS AIMER : L’EGYPTE REMPLACE LE PETROLE SAOUDIEN PAR LE PETROLE IRAKIEN

L’Egypte remplace le pétrole saoudien par le pétrole irakien

 Depuis 5 heures  12 janvier 2017

canal

 Egypte - Moyent-Orient - Spécial notre site

Rédaction du site

Une source au sein du ministère égyptien du Pétrole, a indiqué que  » l’accord entre l’Egypte et l’Irak  reflète les progrès réalisés dans les relations égypto-irakienne, au point que l’Irak s’est imposé comme un remplaçant de l’Arabie Saoudite sachant que cette dernière  a suspendu son contrat avec l’Egypte sur le pétrole, sur la base de positions politiques » a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

La source, qui a requis l’anonymat, a affirmé que  » l’accord qui a eu lieu entre l’Egypte et l’Irak, ne définit  pas une date précise pour son entrée en vigueur. Toutefois , il a précisé que l’accord est le début d’une coopération mutuelle dans tous les domaines, en particulier dans le domaine du pétrole ».

Cette haute source du ministère égyptien du Pétrole, a ajouté que « l’Egypte peut en toute confiance rompre totalement son contrat avec la société saoudienne, « Aramco ». Surtout aprés l’annonce par  des pays arabes et occidentaux  leur volonté de soutenir l’Egypte en lui fournissant tout ce dont elle a besoin dans le domaine du  pétrole. Toutes les offres présentées à l’Egypte comprennent des grandes facilités de paiement ».

Et de poursuivre : « L’accord avec l’Irak ne sera pas le dernier.  Il y a d’autres offres pour aider l’Egypte à surmonter  cette crise . D’ailleurs, la coopération internationale a surpris tout le monde en Egypte, en raison du nombre des offres  et donc son désaccord avec l’Arabie Saoudite n’aura aucun impact sur le pays ».

A noter,  l’ambassadeur de l’Irak au Caire, Habib al-Sadr a confirmé que  » de gros efforts sont déployés par les deux pays afin de développer  les relations bilatérales dans la période à venir ».

Il a annonçé qu' »une délégation d’hommes d’affaires et d’investisseurs irakiens rendront visite au Caire la semaine prochaine pour discuter de la création d’un conseil d’affaires égyptien et déterminer les opportunités et les possibilités d’investissement pour avoir accés au marché égyptien ».

Son excellence a souligné  qu' »il y a une entente entre les deux ministres respectifs du commerce concernant l’échange  la fourniture de certains produits alimenaires . Aussi, les entreprises égyptiennes auront droit de prendre part dans la reconstruction de l’ Irak après la fin de la guerre contre Daech. »

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/190947


 

LES FORCES IRAKIENNES REPRENNENT 80% DE L’EST DE MOSSOUL A DAECH

Les forces irakiennes ont repris 80% de l’est de Mossoul

 Depuis 2 heures  11 janvier 2017

la bataille de Mossoul
la bataille de Mossoul

 Irak - Monde arabe

Les forces irakiennes ont repris au moins 80% de l’est de Mossoul au groupe takfiro-wahhabite Daesh (EI), a indiqué mercredi un porte-parole militaire, trois mois après le début d’une vaste offensive pour libérer la deuxième ville d’Irak.

« Je pense que vous pouvez dire que nous avons repris 80 à 85% » de la partie est de Mossoul, a déclaré à l’AFP Sabah al-Nomane, porte-parole des forces d’élite du contre-terrorisme (CTS), fers de lance de l’offensive.

Dans un premier temps, les forces irakiennes ont pris le contrôle de plusieurs secteurs dans la partie est de la ville.

Dimanche, les forces irakiennes ont atteint un pont sur le fleuve Tigre, qui sépare la ville en deux, pour la première fois depuis le début de l’opération militaire.

La partie ouest de la métropole, où se trouvent notamment l’aéroport international et la vieille ville, est toujours sous le contrôle du groupe takfiro-wahhabite.

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi avait initialement promis que Mossoul tomberait à la fin de l’année 2016 mais il a récemment évoqué une échéance de « trois mois » supplémentaires.

Source: Agences

http://french.almanar.com.lb/187691


 

EXPLOIT DES FORCES IRAKIENNES : L’ARRIVEE AUX ABORDS DU TIGRE

Important exploit des forces irakiennes sur les rives du Tigre

 Depuis 1 jour  9 janvier 2017

forces irakiennes
forces irakiennes

 Irak - Monde arabe - Spécial notre site

Rédaction du site

Les forces irakiennes ont réalisé une importante avancée ces dernières heures, arrivant aux abords du Tigre qui divise la ville de Mossoul en deux parties.

Dès la modification du plan d’action militaire à l’Est de la ville de Mossoul, d’importants résultats ont commencé à se faire voir. Deux semaines auparavant, personne ne pouvait croire que l’arrivée des forces irakiennes aux abords du Tigre était possible, en raison du grand laxisme des autorités et la décision de Daech de défendre jusqu’au bout ses positions à l’Est de la ville.

Mais l’accord du commandement des opérations conjointes la semaine dernière sur un nouveau modèle de tactique militaire, a permis aux équipes militaires de réaliser un grand exploit qui aura certainement des effets sur la bataille de la reprise de Mossoul.

Le changement de la tactique se résume par la modification des lignes de déploiement des corps militaires, et l’abandon de sites déjà repris à Daech. De petites unités militaires se sont redéployées afin d’effectuer des percées dans les lignes de défense de Daech, sur une longueur de trois kilomètres aux confins de la rive Est du Tigre.

Dimanche matin, ces unités ont réussi à séparer la partie nord Est du centre et du sud Est de la ville. Ceci signifie la division de la partie jouxtant le Tigre en trois parties séparées, obligeant Daech à se retrancher dans la partie Ouest de la ville de Mossoul et de laisser seulement les kamikazes dans les sites.

Grand nombre de miliciens assiégés

Les corps militaires irakiens ont par ailleurs maintenu la pression sur les trois axes complètement mis à découvert. Les forces du service de lutte antiterrorisme ont pris d’assaut le quartier Baladiyate à l’Est de la ville dans une opération d’envergure.

Une force secondaire a lancé une deuxième offensive sur le quartier Sokkar. Daech a cru que les forces irakiennes cherchent à reprendre ce quartier. Il a alors déployé une grande force sur les lignes de défense, mais les forces irakiennes ont mené une manœuvre audacieuse, qui leur a permis de contourner Daech et d’atteindre le quartier Baladiyate. Ainsi, les forces irakiennes ont assiégé un grand nombre de miliciens de Daech.

Dimanche, les forces irakiennes ont atteint les rives du Tigre, au quatrième pont reliant les deux rives de Mossoul, renforçant ainsi le siège sur les régions dans lesquelles Daech est déployé.

Vers des objectifs souverains et stratégiques

Des unités du service de lutte antiterroriste et des unités de l’intervention rapide ont mené la semaine dernière des incursions au cœur des régions sud-Est de Mossoul, et ont pris le contrôle d’un site stratégique. Ces forces ont surpris les miliciens de Daech, retranchés dans le quartier Wahda, l’un des bastions les plus dangereux de Daech dans la partie Est de la ville.

L’analyste sécuritaire Hicham Hachémi, a estimé que la deuxième étape des opérations « Nous viendrons Ninive », est une phase de changement vers des objectifs souverains et stratégiques.
Le passage du fleuve Khawsar a ébranlé le moral des unités de Daech alors que les forces irakiennes ont réalisé leur principal objectif en ayant recours aux combats nocturnes.

« Les habitants coopéraient le plus dans la dénonciation des tunnels et des embuscades et dans la détermination des positions de snipers et des usines de voitures piégées. Ceci constitue la moitié de la bataille, sinon, les forces irakiennes auraient combattu des fantômes et marché dans un champ de mines », avance Hachémi.

Des sources irakiennes ont confié au journal libanais al-Ahbar que le commandement des opérations conjointes supervisant la reprise de Mossoul, a commencé à transposer la bataille de l’Est de Mossoul à l’ouest, où se trouvent les défenses les plus fortifiées de Daech.
Pendant ce temps, des mesures devront être prises pour épargner à la population de cette région les affres de la guerre.

Traduit du site al-Akhbar

Source: site

http://french.almanar.com.lb/184362


 

MOSSOUL : LES TERRORISTES DE DAECH COUPENT L’EAU POTABLE DANS LES QUARTIERS LIBERES

Irak: Daech a fermé les vannes d'eau dans des quartiers de Mossoul

Tue Jan 10, 2017 2:11PM

Les Irakiens se sont rassemblés pour s'approvisionner en eau potable, coupée par Daech dans un quartier à Mossoul, le 8 décembre 2016. ©AFP

Les Irakiens se sont rassemblés pour s'approvisionner en eau potable, coupée par Daech dans un quartier à Mossoul, le 8 décembre 2016. ©AFP

En Irak, l’un des responsables du gouvernorat de Ninive, Hessam al-Din al-Abar a déclaré que le groupe terroriste de Daech avait coupé l’eau potable des régions libérées de la rive gauche de Mossoul.

Selon le site web d’al-Sumaria News, Hessam al-Din al-Abar a déclaré, mardi 10 janvier 2017, que Daech avait coupé l’eau potable de 30 quartiers situés sur la rive gauche de Mossoul.

Une femme irakienne remplit un récipient d'eau dans le village de Khalif Saleh, le 12 décembre 2016. ©AFP 

Selon ce rapport, sur ces 30 quartiers seuls 10 s’approvisionnent en eau de manière sporadique.

« Les services d’approvisionnement en eau dans la région d’al-Qabat, qui fournissent de l’eau de la rive gauche de la ville, sont toujours sous le contrôle de Daech. Le groupe a ordonné à tous ses éléments de lancer des attaques de missiles et au mortier sur toutes les régions qui ont été récemment libérées », a-t-il indiqué.  

Al-Abar a appelé le ministère irakien des Finances à consacrer un budget à l’achat de réservoirs d’eau mobiles pour transporter de l’eau vers les quartiers démunis.

Selon la chaîne libanaise Al-Mayadeen, le général Samer al-Husseini, commandant de la division de réaction rapide irakienne, a déclaré, lundi 9 janvier 2017, que ses unités avaient bloqué toutes les voies d’approvisionnement de Daech dans l’est de Mossoul et liquidé des dizaines d’entre eux.

Les forces irakiennes, a-t-il ajouté, sont parvenues à reprendre le contrôle de 75 % de l’est de Mossoul et la rive est de cette ville sera sécurisée dans les prochains jours.

Rappelons que l’offensive de Mossoul, chef-lieu de la province de Ninive, a commencé le 17 octobre 2016. Des dizaines de milliers des forces de l’armée, des policiers et les Hachd al-Chaabi ou les Unités de mobilisation populaire ainsi que les Peshmergas kurdes se sont alliés à cette bataille pour en finir avec le terrorisme.

http://presstv.com/DetailFr/2017/01/10/505613/Irak-eau-Daech-Mossoul


 

MOSSOUL : UNE FRAPPE DE LA COALITION US TUE AU MOINS 27 CIVILS

Une frappe de la coalition US tue 27 civils à Mossoul

 Depuis 12 heures  8 janvier 2017

frappeus

 Irak - Monde arabe

À Mossoul, au moins 27 civils ont trouvé la mort dans une frappe de la coalition internationale dirigée par les États-Unis.

Une frappe effectuée samedi par la coalition internationale dirigée par les États-Unis a fait au moins 27 morts parmi les civils dans l’est de la ville irakienne de Mossoul, a signalé Al Jazeera.

Selon le responsable du département de chirurgie de l’hôpital de campagne, le docteur Ahmed Raed al-Khamdani, plusieurs avions de la coalition ont attaqué un convoi de camions-citernes transportant du carburant pour les habitants locaux.

Par conséquent, les camions ont pris feu et les personnes se trouvant à ce moment-là dans les alentours ont succombé.

Le docteur a souligné que le carburant était destiné aux habitants locaux et non aux terroristes de Daech que ciblaient les forces aériennes de la coalition. Le 6 janvier, les forces de la coalition ont effectué 38 frappes contre les positions des terroristes de Daech en Syrie et en Irak, a indiqué le service de presse du Commandement central des Forces armées américaines.

Dans un rapport récent, la coalition internationale anti-Daech a officiellement reconnu que 188 civils avaient été tués « involontairement » suite à ses frappes aériennes depuis le début des opérations anti-terroristes.

Sputnik

http://french.almanar.com.lb/182536