30 000 COMBATTANTS SUNNITES COMBATTENT DANS LES RANGS DU HACHED

30000 combattants sunnites dans les rangs du Hached, Daech exécute ses miliciens
 

 Les forces conjointes irakiennes ont tué plusieurs terroristes wahhabites de Daech et libéré des dizaines de familles lors de leur progression dans les quartiers de la ville de Falloujah dans la province d'al-Anbar.

Dans un communiqué publié par le ministère irakien de la défense, on indique que "les forces conjointes ont libéré les régions de Falahate et Sbeihat à l'ouest de Falloujah, alors que les forces irakiennes poursuivent leur avancée dans les régions de Halabsa, BouAlwane pour paver la voie devant l'entrée des pièces militaires aux entrées ouest de Falloujah.

Selon le commandant des opérations de libération de Falloujah, Abdel Wahhab Saëdi, "les forces de sécurité sont à 3 km seulement du centre-ville". 

30 mille combattants sunnites dans le Hached

Alors que les combats font rage à Falloujah et que certains médias et gouvernements arabes mènent une campagne cruelle contre les combattants du Hached Chaabi, qu'ils accusent d'attiser les haines confessionnelles, la réalité sur le terrain infirme ces allégations.

Sur son site officiel, le commandement du Hached Chaabi a confirmé la participation de 30 mille combattants et chefs de tribus sunnites aux combats dans les rangs du Hached. 

Un dirigeant au Hached Chaabi, Youssef Kalabi, a indiqué que "la campagne médiatique visant à déformer l'image du Hached Chaabi n'ébranlera pas la volonté des combattants et n'entamera pas leur moral dans la guerre en cours. Malheureusement, c'est la dissension politique qui a permis aux étrangers de s'ingérer dans les affaires de l'Irak". 
 
Daech exécute ses miliciens

Face à l'avancée fulgurante des forces sécuritaires, les miliciens de Daech désertent leurs positions. Craignant une défaite indubitable et une mort inéluctable, les miliciens fuient les fronts de combat à Falloujah.

Mais cette décision ne passe aucunement sans châtiment: selon le site irakien Sumaria news, le commandement du groupe wahhabite terroriste a exécuté 19 de ses miliciens déserteurs, qui étaient déployés dans le quartier récemment libéré, al-Chohada.

Citant une source locale de l'intérieur de Falloujah, alSumaria a rapporté que "la cour religieuse de Daech a décrété la peine capitale contre ces miliciens, et ils ont été tués d'une balle à la tête dans une place publique", provoquant ainsi la panique de la population.

Le 21 avril 2016, une source éminente de Falloujah avait confirmé l'exécution de 45 miliciens de Daech pour avoir fui les combats dans la province de Hitt. Ceux-ci ont été tués par "congélation"! 

Des centaines de miliciens parmi les déplacés


Alors qu'un nombre de terroristes de Daech est exécuté, d'autres parviennent à se dérober à leur commandement en se dissimulant dans les rangs des déplacés qui quittent Falloujah.


Mais là encore, ces miliciens tombent dans le piège et sont attrapés par les forces de sécurité irakiennes.


Dans ce contexte, le ministère irakien de la défense a indiqué que "plus de 450 miliciens de Daech, ayant tenté de s'enfuir avec les familles déplacées de Falloujah, sont arrêtés par les forces sécuritaires".


S'exprimant à Radio Sawa, le porte-parole officiel du ministère, Nassir Nouri, a fait état de "longues listes et d'informations détaillées sur le nombre de miliciens de Daech, leurs noms et leur appartenance", ce qui a favorisé leur arrestation.  
D'après Nouri, "il y aura un nombre plus élevé de détenus de Daech, grâce à la surveillance et au contrôle accru des cartes d'identité de déplacés de Falloujah". 
Et de poursuivre: "La police du commandement d'al-Anbar enquête avec ces détenus en vue de leur renvoi devant les autorités juridiques compétentes".


 Aides alimentaires aux déplacés


Sur le plan humanitaire, le bureau de la plus haute instance religieuse chiite d'Irak, Sayed Ali Sistani, a envoyé un convoi d'aides alimentaires et médicales aux déplacés de Falloujah.

Selon ce bureau, un cadre médical se trouve à bord de ce convoi d'aides, qui est destiné aux déplacés réfugiés dans des tentes à Amiriyat al-Falloujah.  

Et d'expliquer que ce convoi ne sera pas le dernier. "D'autres convois seront dépêchés dans les prochains jours", précise-t-on du bureau de Sayed Sistani.


   
 
Source: AlAlam, Sumaria

 

Source: Sites web

12-06-2016 - 15:33 Dernière mise à jour 12-06-2016 - 15:34 | 540 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=308384&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=29&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau