DESTRUCTION D’UN CONVOI DE 30 CITERNES D’ESSENCE DESTINEES A DAECH

Irak: Daech perd les ressources pétrolières,nouvelles révélations sur ce groupe
 

Une source sécuritaire à Ninive en Irak a annoncé le bombardement d'un convoi de camions citernes transportant du pétrole pour le compte du groupe terroriste wahhabite Daech.

Selon cette source s'exprimant au site irakien Sumaria news, "une frappe aérienne a visé ce jeudi un convoi de camions regroupant 30 citernes de pétrole brut qui circulaient près de Qayyara à 45km au sud de Ninive, provoquant la destruction totale du convoi et la mort de 12 miliciens de Daech".

Et d'ajouter que le raid aérien a visé ledit convoi au moment où il transportait le pétrole vers Ninive.  

Le groupe terroriste en question comptait surtout sur les revenus de la vente du pétrole volé pour rémunérer ses effectifs, mais grâce aux multiples frappes aériennes contre les convois de pétrole, Daech a perdu une source essentielle de ses fonds. 

700 terroristes liquidés

Mercredi, le commandement des opérations à al-Anbar a confirmé la mort de 700 miliciens de Daech depuis le début des opérations de libération de Khaldiyeh, à 23 km de Ramadi.

Le lieutenant Ismaïl Mahallaoui, cité par la CNN, a expliqué qu'il ne reste que quelques poches de Daech dans la région de Zoya-Boubali et que les forces irakiennes y détruisent des tunnels creusés par les terroristes.

Et d'ajouter que les forces de sécurité passent au peigne fin toutes les localités libérées de Khaldiyeh et redéployent  les pièces militaires pour traiter toute violation sur le terrain.

Sans oublier de rappeler que les forces sécuritaires, y compris l'armée et la police combattent côte à côte avec les combattants des tribus et du Hached.

     

Les miliciens de Daech, méconnaisseurs de l'Islam


Entretemps, le journal britannique Independent a publié une série de documents secrets révélant que Daech recrute des éléments qui ne connaissent presque rien de l'Islam.


Selon le rapport dudit journal, près de 70% des miliciens de Daech ont répondu dans un questionnaire que leur connaissance de l'Islam est très superficielle. 24% possède une connaissance moyenne et 5% seulement ont une connaissance "avancée".


Ce constat révèle que le groupe wahhabite recrute les gens ayant une connaissance très limitée de l'Islam, "ce qui serait plus facile pour Daech de leur faire accepter les idées extrémistes et les faux enseignements attribués à l'Islam. Le but de cette méthodologie est d'assurer l'expansion de Daech, de répandre ses idées et de décapiter les gens".


 A titre d'exemple, l'auteur de l'attaque terroriste de Nice, qui a foncé à l'aide d'un camion sur des passants, tuant 85 personnes. Sa famille ne cache pas que celui-ci était alcoolique, aimait la danse et n'était pas pratiquant.  


Pour sa part, l'agence Associated Press a fait état de 4030 étrangers parmi les combattants de Daech en Syrie et en Irak entre 2013 et 2014. A cette époque, l'agence des renseignements centrale américaine avait chiffré le nombre des miliciens de Daech entre 20 et 31 mille.


Par ailleurs, un document montre que sur un total de 10 jeunes à Strasbourg en France, 9 personnes ont été recrutés par un certain Morad Farès. Selon un milicien, Karim Akkad, cet homme a eu recours au "discours conciliant" pour les convaincre de rejoindre Daech.  


Ce même Karim admet que sa connaissance de la charia islamique ne va pas au-delà des informations générales.  


En effet, pour plusieurs jeunes étrangers ayant rejoint Daech, l'adhésion à ce groupe est dû à trois facteurs "l'appartenance, la renommée et l'excitation". 
Les personnes ayant été arrêtées ont été presqu'unanimes à dire que la religion est pour elles une "chose secondaire".  


Dans ce contexte, Mohammad Abdel Fadil, président du département de la langue arabe à l'université d'al-Azhar, a expliqué que Daech promeut des idées et des concepts superficiels sur ce qui est licite et illicite en Islam. Et d'assurer que leurs idées sont contraires aux idées de la charia qui prohibent le meurtre.


Pour sa part, le professeur à l'Université Oxford Tarek Ramadan a notifié à l'Associated Press que la plupart des dirigeants de Daech avaient occupé de hauts rangs dans la direction du parti déchu al-Baas à l'époque de Saddam. 
   
Traduit du site Alalam

 

Source: Sites web

18-08-2016 - 18:23 Dernière mise à jour 18-08-2016 - 18:42 | 512 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=321188&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=29&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau