EN 48 HEURES EXPLOIT DES FORCES POPULAIRES IRAKIENNES

 

Les forces populaires irakiennes: de Samarra à Ninive?
 

 Cinq mois depuis le début des opérations de libération de la ville irakienne de Baïji, les forces de la mobilisation populaire (Hached Chaabi) qui épaulent l'armée irakienne ont réussi à détruire les lignes de défense installées par les terroristes de Daech dans les villes qu'ils occupaient.

Selon Ahmad el-Assadi, porte-parole du comité des forces populaires, des dizaines de kilomètres ont été libérés et des dizaines de familles sauvées après avoir été assiégées pendant plusieurs mois par Daech.

S'exprimant au journal libanais al-Akhbar, el-Assadi a fait savoir que la ville de Salahedine a été complètement libérée par les forces du Hached, avec le soutien des forces sécuritaires (police, armée, le service de la lutte antiterroriste), et les forces de l'air. Cet exploit est survenu 48 heures seulement au début des opérations.

"Les forces de la mobilisation populaire ont réalisé en un temps record ce que les armées les plus puissantes au monde ne peuvent faire", s'est-il félicité.
Il a cependant fait état de la fuite de nombreux dirigeants et miliciens de Daech en direction de Sherqat, dernier bastion de Daech dans la province de Salahedine. 

De son côté, un autre dirigeant des forces populaires, Abou Mahdi al-Mouhandiss, a annoncé mercredi le début des opérations de sécurisation de Salahedine, baptisées "opérations de l'imam Ali el-Hadi", ajoutant que la victoire finale sera annoncée à la fin du nettoyage des villes.

"Les opérations nécessiteront quelques jours mais elles ne dureront pas plus longtemps. Nous sommes décidés à réaliser tous les objectifs de cette bataille", a-t-il insisté.

Rayane Kaldani, autre dirigeant du Hached, a lui assuré que la bataille de la libération de Samarra ne prendra fin qu'après l'arrivée à Ninive. "Nous allons faire la sourde oreille aux appels des lèche-bottes qataris, saoudiens, et américains", a-t-il martelé.

Liquidation du "responsable sécuritaire" de Daech

Toujours mercredi, le commandement des opérations de Samarra a confirmé la mort du responsable sécuritaire de Daech à Samarra, dans la province de Salahedine.

Cité par l'agence irakienne "al-Forat", ledit commandement a expliqué qu' "à la base de renseignements bien précis, une frappe aérienne menée par l'armée de l'air irakienne a visé le responsable sécuritaire de Daech pour l'ile de Samarra, le terroriste Hayawi Mohammad Khamis Nissani, son adjoint Bachar el-Bazi, et 13 autres terroristes présents dans la station d'électricité d'alBounimr".

Ce jeudi matin, les forces du Hached ont pris le contrôle de la raffinerie et de la compagnie pétrolières ainsi que de plusieurs pans de l'ouest de Samarra à Salahedine.

Ibadi dans l'embarras?

Pour l'analyste politique irakien Abdel Aziz Issaoui, les batailles de l'ouest de Samarra durent depuis plus d'un an.  Mais les forces de la mobilisation populaire ont cherché à démontrer leur efficacité au cours des combats de deux derniers jours, et se sont réservé une place pour la bataille de libération de Mossoul.

Selon lui, les opérations de l'ouest de Samarra pourraient changer la donne, après que la question de la non-participation du Hached aux batailles de Mossoul a été tranchée. Et de considérer que "les derniers développements embarrasseront le Premier ministre Ibadi". 
  

Source: alManar, alAkhbar

 

Source: Sites web

03-03-2016 - 17:15 Dernière mise à jour 03-03-2016 - 17:15 | 368 vus

 

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=289783&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=29&s1=1


 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau