IRAK : DES MARINES US ET DES HELICOPTERES "APACHES" CHEZ DAECH

samedi, 02 mai 2015 02:37

Des Marines et des hélicoptères ‘’Apache’’, chez Daesh!!

IRIB- Seuls, les Kurdes et les gouvernements irakiens
 
et syriens, combattent, véritablement, Daesh. Les Irakiens continuent de détecter des contacts entre les Américains, en Irak, et Daesh, (Etat islamique-EI), dans les régions que celui-ci occupe.

Contrairement aux allégations américaines de combattre cette milice wahhabite takfiriste, dans le cadre de la coalition internationale, de plus en plus d’accusations sont proférées par des dirigeants irakiens, sur des liens qu’ils entretiennent avec elle. Selon le site d’information Arabi-Press, deux nouveaux faits ont été révélés, cette semaine, par le chef des forces de mobilisation populaire, qui comptent, dans ses rangs, les jeunes volontaires irakiens, depuis la prise de Mossoul et d’Al-Anbar, par Daesh.

Ces agissements coïncident avec les avancées de l’armée irakienne et de ses supplétifs des forces paramilitaires populaires, dans ces régions. Mercredi, le ministère irakien de la Défense a affirmé avoir libéré deux régions situées entre les deux provinces de Diyala et Salaheddine, Albou Baker et Albou Awwad. Selon Thamer al-Khafaji, qui s’exprimait, pour la correspondante du site d’information Arabi-Press, trois Marines américains ont été parachutés, dans la province de Babel, et deux hélicoptères, d’origine inconnue, ont atterri, dans deux régions de la province de Diyala, à deux moments différents. S’agissant des parachutistes, ils ont été vus, à l’aube de mercredi dernier, en train de se jeter, à partir d’un hélicoptère "Apache", dans la région d'Al-Obaidate, dans le caza de Moussayyab, au Nord de la province de Babel. Concernant le deuxième évènement, il est question, d’abord, d’un "Apache", qui avait été vu, dans la nuit de mardi à mercredi, en train d’atterrir, dans les parages du village d'Al-Safra, dans le prolongement de la région d'Al-Azim, au Nord de Diyala. Quelques heures plus tard, mercredi matin, un hélicoptère, d’origine inconnue, est descendu,à son tour, au Sud de la région de Bahraz, du côté de Kanaane, au Sud de la province de Diyala. Il y est resté quelque 15 minutes, avant de décoller, de nouveau. Nombreux sont les responsables locaux dans cette province, qui ont assuré avoir vu des hélicoptères, non identifiés, atterrir, dans les bastions de Daesh, au Nord-Est de Diyala, et avoir largué des armes et des approvisionnements. Un législateur irakien, Hamed al-Zameli, a rapporté, pour l’agence Fars news, que l’actuel gouvernement de Bagdad reçoit, quotidiennement, des rapports des forces de sécurité, dans la province d’Al-Anbar, sur des parachutages d’armes, pour Daesh. Et d’accuser les Etats-Unis de vouloir provoquer le chaos, en Irak, en soutenant l’Etat islamique. D’autres députés irakiens se plaignent de cette situation.

«Nous avons découvert des armes, fabriquées aux Etats-Unis, dans les pays européens et en Israël, dans les zones libérées du contrôle de l’EI, dans la région d'Al-Baqdadi», écrit le site d’information Al-Ahad, citant Khalaf Tarmouz, le Chef du Conseil provincial d’Al-Anbar. Tarmouz a, également, dit que des armes, fabriquées en Europe et en Israël, ont, aussi, été découvertes, à Ramadi.

«Les Etats-Unis lâchent des armes, pour l’EI, avec l’excuse qu’ils ne savent pas où sont les positions de l’EI et s’efforcent de tordre la réalité, avec ce genre d’allégations», dit-il. Selon InfoWars, en décembre, les médias étatiques iraniens avaient affirmé que l’armée de l’air états-unienne avait largué, pour la seconde fois, des armes, dans les zones tenues par l’Etat islamique. En novembre, des sources des services de renseignement irakiens ont dit que les Etats-Unis approvisionnent, activement, l’EI en armes. «Les services de renseignement irakiens ont répété que les avions militaires états-uniens avaient largué plusieurs cargaisons d’aide, pour les terroristes de l’EI, afin de les aider à résister au siège de l’armée irakienne, des forces de sécurité et du peuple», explique un rapport.

En octobre, les sources de la coalition avaient reconnu ce qu’elles ont considéré être un parachutage, prétendument, erroné d’armes, qui sont tombées aux mains des combattants de l’Etat islamique, à l’extérieur de Kobané, en Syrie. En juillet, (2014), Infowars faisait état de la grande quantité d’armes états-uniennes, capturées par l’EI. En plus des véhicules de combat et de l’artillerie, acquise, précédemment, par l’armée irakienne, la mine d’armement provenant des bases US incluait plus de 50 batteries d’artillerie de 155mm M-198 et 4000 mitrailleuses PKC.

René Ortis


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau