IRAK : GRANDE OFFENSIVE CONTRE DAESH AU NORD DE BAGDAD

 

 

Des milliers de membres des forces de sécurité irakiennes ont lancé, mardi 1er mars, une vaste offensive visant à reprendre des zones au nord de Bagdad au groupe terroriste «Daech».

Pas moins de 7 000 soldats, membres des services de sécurité et policiers ainsi que les forces de mobilisation populaire sont jetés dans la bataille. Soutenus par l'aviation irakienne, ils tentent de reprendre des zones à l'ouest de la ville de Samarra, tenues par «Daech».

Selon un officier supérieur irakien, les zones concernées vont de Samarra à la ville de Baïji, 130 km plus au Nord, et forment un axe stratégique reliant les territoires contrôlés par «Daech» autour de Mossoul, le principal bastion extrémiste en Irak, à des régions plus au Sud.

Lors d'une offensive éclair, les extrémistes s'étaient emparés de vastes pans de territoire irakien au nord et à l'ouest de Bagdad, mais en décembre dernier, les forces irakiennes ont notamment repris Ramadi, capitale de la province d'Al-Anbar, et se concentrent désormais sur le nord du pays.

Cette offensive survient dans la foulée de deux attentats meurtriers commis en autant de jours par «Daech», à Bagdad et à Miqdadiyah, qui ont entraîné la mort d’au moins 110 personnes.

Par ailleurs, huit officiers irakiens ont été tués mardi quand quatre kamikazes déguisés en soldats se sont donnés la mort au quartier général militaire de la ville de Haditha, dans l’ouest du pays. Huit soldats ont aussi été blessés.

Source : agences et rédaction

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau