IRAK : L'ARABIE SAOUDITE A L'ORIGINE DE TOUS LES PROBLEMES DE LA REGION

 

IRIB- Le secrétaire général de l’Organisation Badr de l’Irak a considéré l’Arabie saoudite comme à l’origine de tous les problèmes de la région.

Cité par la chaîne de télévision Al-Irakiya, le secrétaire général de l’Organisation Badr, Hadi al-Ameri a indiqué que les interventions saoudiennes sont à l'origine de tous les problèmes dont souffre la région. « Ce sont l’Arabie saoudite et au Qatar qui sont responsables de la crise et du massacre des citoyens en Syrie car ces deux pays sont l’origine de la pensée terroriste. », a-t-il dit. « Tous ceux qui essayent de démembrer les pays de la région dont le Yémen, l’Irak, le Liban et l’Egypte, marchent dans le sens des intérêts et de la mise à exécution du projet du sionisme et il faut résister devant eux. », a fait remarquer Hadi al-Ameri, mettant aussi en garde le gouvernement irakien contre la présence des militaires turcs en Irak.

Entre temps, le président du Conseil de la province de Bassora a annoncé dimanche, en réaction à la violation de la souveraineté de l’Irak par la Turquie, que l’application des plans ou la signature des accords avec les sociétés turques notamment dans le domaine du pétrole sera annulé.

considéré l’Arabie saoudite comme à l’origine de tous les problèmes de la région.

Cité par la chaîne de télévision Al-Irakiya, le secrétaire général de l’Organisation Badr, Hadi al-Ameri a indiqué que les interventions saoudiennes sont à l'origine de tous les problèmes dont souffre la région. « Ce sont l’Arabie saoudite et au Qatar qui sont responsables de la crise et du massacre des citoyens en Syrie car ces deux pays sont l’origine de la pensée terroriste. », a-t-il dit. « Tous ceux qui essayent de démembrer les pays de la région dont le Yémen, l’Irak, le Liban et l’Egypte, marchent dans le sens des intérêts et de la mise à exécution du projet du sionisme et il faut résister devant eux. », a fait remarquer Hadi al-Ameri, mettant aussi en garde le gouvernement irakien contre la présence des militaires turcs en Irak.

Entre temps, le président du Conseil de la province de Bassora a annoncé dimanche, en réaction à la violation de la souveraineté de l’Irak par la Turquie, que l’application des plans ou la signature des accords avec les sociétés turques notamment dans le domaine du pétrole sera annulé.

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau