IRAK : RENCONTRE ENTRE AL-ABADI ET LE GENERAL US DANFORD

 
 

 

Oct 22, 2015 06:05 UTC  

IRIB- Le Premier ministre irakien Haïdar al-Abadi et le chef d’état-major de l’armée américaine, le général Joseph Danford se sont rencontrés mardi soir à Bagdad pour s’entretenir de la nécessité de plus de soutien aux forces irakiennes dans leur combat contre le terrorisme.

Les deux parties se sont parlées aussi des évolutions sur le terrain, surtout des opérations dans la province d’al-Anbar et à Baiji.

Avant le voyage du général Danfrod à Bagdad, les forces irakiennes ont obtenu d’importantes victoires dans la lutte contre le terrorisme. Les sources irakiennes ont annoncé le nettoyage quasi-total de Baiji dans le nord de la province de Salaheddin de la présence des terroristes de Daech. En même temps, l’armée, les forces populaires et les combattants tribaux progressent sur le terrain vers la ville de Ramadi, capitale de la province d’Al-Anbar.
Or, depuis plus d’un an, la coalition internationale anti-Daech formée par les Etats-Unis n’a obtenu aucun résultat décisif en ce qui concerne le combat contre le terrorisme en Irak et en Syrie. Tous les experts s’accordent à dire que la coalition américaine n’a pas réussi à affaiblir la capacité de combat de l’organisation terroriste de Daech.

Les forces qui se battent réellement contre les terroristes en Irak, ce sont les soldats de l’armée, les forces populaires et les forces tribales, qui se battent pour défendre leur patrie, au-delà de toutes les divergences intérieures.

Les Irakiens se battent avec courage contre les terroristes venus de plus de 80 pays, et leur combat ne défend pas seulement l’Irak mais aussi les pays de la région et la communauté internationale qui sont, eux aussi, menacés par le risque de la propagation du terrorisme. L’Irak et la Syrie sont les premières lignes du combat contre le terrorisme.
C’est en tenant compte de cette réalité, que l’Iran et la Russie soutiennent les vrais combattants de la guerre contre le terrorisme, c’est-à-dire les Irakiens et les Syriens. Les opérations militaires des Russes en Syrie, et le rôle des conseillers militaires iraniens ont mis les Etats-Unis et leur coalition anti-Daech dans une situation critique, car en raison de l’inefficacité de leur action, ils se voient de plus en plus marginalisés dans la lutte contre le terrorisme.
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau