IRAK : UN CHEF DE TRIBU SUNNITE FUSTIGE LES USA

Irak: attentats de Daech déjoués, un chef de tribu sunnite fustige les USA
 

  Les forces de sécurité irakiennes ont déjoué des attaques terroristes au véhicule piégé contre deux bases de l'armée dans la province d'Al-Anbar (ouest), a indiqué un responsable militaire jeudi.

Ces attaques interviennent au lendemain de la destruction par un raid de l'une des plus grosses "usines" de fabrication de véhicules piégés du groupe terroriste takfiriste Daech (EI), qui utilise abondamment cette tactique dans sa lutte en Irak et en Syrie voisine.

  Des terroristes à bord de deux véhicules blindés d'explosifs ont voulu attaquer une base au nord de la ville de Fallouja, tandis que d'autres miliciens de l'EI, à bord de quatre autres véhicules piégés, dont un bulldozer, entendaient frapper une base au sud de cette ville, a précisé un colonel. Les deux attaques ont été déjouées par les soldats à l'aide de missiles anti-char, a-t-il ajouté.
    
Mercredi, l'un des plus gros sites d'assemblage de voitures piégées de l'EI - "le plus gros", selon un colonel irakien - a été visé par une frappe aérienne, qui a détruit l'installation située à l'entrée de la ville de Hawija,  à 225 km au nord de Bagdad.

  La frappe a fait de nombreuses victimes parmi les terroristes mais aussi les civils, selon des responsables irakiens, qui ont ajouté qu'elle avait été menée par la coalition internationale dirigée par Washington.

  Les explosions provoquées par le raid ont été entendues jusqu'à Kirkouk, à quelque 55 km au nord d'Hawija.

 Un rapport quotidien de la coalition a fait état d'une frappe "près de Hawija contre un site VBIED (engin explosif improvisé placé dans des véhicules)", mais sans que l'on soit certain qu'il s'agisse du même site.

40 miliciens de Daech éliminés

Par ailleurs, le ministère de l'intérieur irakien a affirmé la mort de 40 miliciens de Daech au nord de Tikrit aux mains des forces sécuritaires et des forces de la mobilisation populaire.

Dans un communiqué, le ministère a indiqué que "les forces sécuritaires, avec l'aide des forces de la mobilisation populaire, sont parvenues à tuer plus de 40 miliciens de Daech dans une opération militaire au nord de la ville de Tikrit".
"Au cours de cette opération, quatre véhicules et un bulldozer blindé transportant des armes lourdes ont été pulvérisés", ajoute-on dans ce communiqué.

Auparavant, les forces populaires de la tribu d'Obeid ont tué six miliciens de Daech lors d'affrontements dans la région de Rbeida près de la série montagneuse de Hamrine au nord Est de Tkirit.  

Un chef de tribu Sunnite: Washington et Riyad financent la pourriture des sunnites

Le chef du conseil des sahwas en Irak (ou éveil), Wissam Hardane, a dit que "les raids de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis ne peuvent remporter la bataille, parce que les éléments de Daech se cachent comme les rats. Aujourd'hui, les fils d'al-Anbar sont liquidés par Daech alors que les Américains se contentent de regarder de loin".

S'exprimant à la chaine de télévision américaine CNN, Hardane a ajouté: "Le problème c'est que les Etats-Unis ont choisi la pourriture des sunnites, l'ont soutenue, et l'ont placée en haut de la pyramide. De plus, les arabes des pays riches comme l'Arabie saoudite et le Qatar ont donné de l'argent à cette pourriture"…

Et de poursuivre: "Nous ne recevons que des promesses de la part de Washington. Les sahwas étaient du côté des Américains mais malheureusement, ils nous ont abandonnés à la merci de Daech. Nous réclamons un soutien militaire direct pour pouvoir libérer al-Anbar sans l'aide de l'armée irakienne. Les raids aériens ne peuvent trancher la bataille. Il faut que des effectifs soient déployés sur le terrain comme ce fut le cas en 2006". 

Selon lui, les tribus sunnites sont décidées à combattre Daech comme nous l'avons fait en 2006 avec l'aide de l'armée américaine, mais nous n'avons pas les armes nécessaires. On nous a accusés d'être partisans de Daech parce qu'ils se sont déployés dans les régions sunnites mais en réalité Daech a tué nos fils".
 
AlAlam, AFP

 

Source: Sites web

04-06-2015 - 17:37 Dernière mise à jour 04-06-2015 - 17:37 | 674 vus
http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=240250&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=29&s1=1
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau