LE COMMANDEMENT DE DAECH EN IRAK S’ECROULE. L’ARMEE PRES DE FALLOUJAH

En Irak, le commandement de Daech s’écroule, l’armée proche du fief de Falloujah
 

Le commandement des opérations de Bagdad a annoncé lundi la mort de plusieurs terroristes et le sabotage de plus de 100 explosions à l’ouest de la capitale. Selon lui, un grand nombre de charges explosives et des roquettes ont été démantelées et saisies par les forces de sécurité dans les quartiers proches du fief de Falloujah.

Par ailleurs, le commandant des opérations de l’ouest de Bagdad le colonel Saad Harbiyeh a déclaré que les forces sécuritaires ont pris d’assaut des quartiers proches du fief de Falloujah, et désamorcé 85 charges explosives dans le cadre des travaux de nettoyage du quartier Chohada et du quartier industriel.

Harbiyeh a souligné également que les pièces militaires ont détruit un réseau de tranchées creusées par Daech dans le quartier industriel.

Un drone de Daech abattu

Aux abords de Falloujah, les forces irakiennes poursuivent leur avancée vers le quartier Nazzal, l’un des plus importants bastions de la ville. Celles-ci ont détruit une tour de communication, abattu un drone et avorté une attaque à la voiture piégée préparée par Daech à l’entrée du quartier.

D’après le correspondant de la chaine de télévision arabophone alAlam, le quartier Nazzal se situe à proximité du fief de Falloujah, où se trouve la chambre d’opérations de Daech.

« La tour de communications qui a été détruite est l’un des plus importants centre d’écoute utilisé par Daech contre les forces irakiennes », a-t-il expliqué, faisant état d’un effondrement dans les rangs de Daech au cœur de Falloujah et d’une colère aigue de la population contre les terroristes qui ont liquidé des familles en tentant de fuir les combats.

Le commandement de Daech s’écroule

Autre forme d’écroulement de Daech : une force sécuritaire conjointe a arrêté l’assistant du dirigeant du groupe wahhabite Aboubakr elBaghdadi au nord de Ratba, à l’ouest d’al-Anbar (110 km à l’ouest de Bagdad).

Selon le journal irakien alMada, « une force sécuritaire conjointe a mené une opération militaire contre les rassemblements de Daech dans la région de Nazera, à 20 km au nord de Ratba. Cette opération s’est soldée par l’arrestation du dirigeant de Daech dans cette localité, un certain Rachid Dahi. Celui-ci occupe également le poste d’assistant d’Aboubakr Baghdadi.

De même source on indique que « les forces de sécurité ont saisi des quantités d’armes, de ceintures explosives, de documents secrets codés renfermant des ordres aux cellules de Daech à al-Anbar, ainsi que des faux-passeports ». 
Ce terroriste s’apprêtait à fuir vers la Syrie, ajoute cette source.

Le 19 mai dernier, les forces conjointes irakiennes ont complètement libéré la province de Ratba, infligeant de lourdes pertes aux terroristes de Daech.

Capitulation d’un dirigeant de Daech

Une source de Ninive a rapporté qu’un dirigeant de Daech s’est rendu  aux forces peshmergas au sud de Mossoul, à 405 km au nord de Bagdad. 

S’exprimant à alMada Press, le dirigeant de Daech, Abou Taha, s’est livré aux perhmergas kurdes à Kweir, au sud de Mossoul.

Daech avait pris le contrôle de la ville de Mossoul le 10 juin 2014, avant d’étendre ses actions terroristes vers les régions proches. 

Hélicoptères d'attaque US contre Daech

Pour la première fois, les Etats-Unis ont annoncé avoir engagé leurs hélicoptères d'attaque Apache contre le groupe Daech, progressant d'un cran dans leur engagement militaire contre les terroristes. 

La première frappe des hélicoptères, qui a eu lieu dimanche dans la vallée du Tigre, a été "approuvée" par le gouvernement irakien, a indiqué un porte-parole du Pentagone, Christopher Sherwood. 
  
Cette frappe des Apaches a eu lieu pour soutenir une opération de l'armée irakienne près de al-Qayyarah, à environ 60 kilomètres au sud de la grande ville Mossoul sur le Tigre.
  
Reprendre Mossoul, la deuxième ville irakienne, à Daech est le grand objectif militaire des forces irakiennes et de la coalition contre les terroristes en Irak.  
  
Les forces irakiennes ont lancé fin mars la première phase de l'opération pour reconquérir la ville. 
   Dimanche, elles avançaient vers al-Qayyarah, ravivant une opération qui avançait lentement depuis plusieurs semaines. 
  
 Selon le porte-parole, la frappe a permis de détruire "un véhicule piégé" de l'EI.    "Tous les hélicoptères sont retournés à leur base sans incident", selon le porte-parole.

 
Source: alAlam, alMada, alSumaria, AFP

 

Source: Divers

14-06-2016 - 13:51 Dernière mise à jour 14-06-2016 - 14:27 | 888 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=308735&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=29&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau