LES FORCES IRAKIENNES PROGRESSENT FACE A DAECH A L’OUEST DE FALLOUJA

Les forces irakiennes gagnent du terrain face à «Daech» à l’ouest de Fallouja

Les forces irakiennes ont gagné du terrain samedi face à «Daech» à l'ouest de la ville de Fallouja qu'elles tentent de reprendre aux terroristes, selon des sources militaires.

Les forces irakiennes gagnent du terrain face à «Daech» à l'ouest de Fallouja

Les soldats et les policiers, appuyés par les forces de mobilisation populaire du Hachd al-Chaabi, ont reconquis la localité de Saqlawiya, à environ 10 km au nord-ouest du Fallouja, dans la province occidentale d'Al-Anbar.

Le contrôle de la zone rurale autour de Saqlawiya permet d'assiéger totalement Fallouja, que les forces armées cherchent à reconquérir à la faveur d'une offensive lancée le 23 mai.

«La 14e division de l'armée et les Hachd al-Chaabi ont pris d'assaut le centre de Saqlawiya et hissé le drapeau irakien», a indiqué un communiqué du commandement des opérations militaires conjointes. Les policiers impliqués dans l'opération y ont également pénétré à partir d'un autre point d'attaque.

Alors que les troupes irakiennes conduites par les forces d'élite tentent de progresser pour entrer dans le centre de Fallouja, d'autres forces continuent de nettoyer les zones aux alentours pour faire en sorte à ce que la ville soit complètement isolée.

L'opération à Saqlawiya vise à couper Fallouja de Jazirat al-Khaldiyah, une région plus à l'ouest utilisée comme point de passage par «Daech» pour se rendre dans d'autres régions d'Irak.

«Daech» s'est emparé de Fallouja, à 50 km à l'ouest de Bagdad, en janvier 2014, cinq mois avant son offensive fulgurante en Irak qui lui a permis de prendre le contrôle d'autres régions du pays dont Mossoul, la deuxième ville d'Irak dans le nord. Quelque 50.000 civils se trouvent coincés dans le centre de Fallouja et plusieurs ONG ainsi que l'ONU se sont inquiétées de leur sort.

Selon le correspondant de presse du journal britannique Times, rapportant les témoignages de déplacés, les femmes se jettent avec leurs enfants dans l'Euphrate pour fuir l'enrôlement forcé par «Daech» qui oblige les jeunes enfants à porter les armes et utilisent les civils comme boucliers humains.

L'ONU indique que «Daech» enrôle des enfants ne dépassant pas les onze ans dans les combats en cours de Falloujah.

Source : agences et rédaction

04-06-2016 | 15:28

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=18821&cid=304#.V1RrqfmLQ2w


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau