LES PLUS HAUTS CHEFS DE DAESH TUES A MOSSOUL

 

Daech perd ses plus hauts dirigeants, le Hached une force officielle
L’équipe du site

L'aviation irakienne a bombardé un camp d'entrainement de miliciens terroristes de Daech dans la ville de Mossoul, tuant 10 d'entre eux, dont un dirigeant de cette milice wahhabite.

Selon le correspondant de la chaine iranienne arabophone AlAlam, vingt terroristes ont péri à Mossoul, et un dépôt d'armes a été détruit dans la province de Sherqate à 120 km au nord de Tikrit.

 

 

Daech a perdu ses hauts dirigeants

Le commandant des opérations militaires de Ninive, le colonel NajmJabbouri a révélé que les miliciens de Daech ont perdu leurs hauts dirigeants dans le premier round de combats.  
Selon Jabbouri, s'exprimant à Forat news, les milices de Daech ont subi de lourdes pertes humaines et matérielles. Plus de 75 miliciens de Daech dont de hauts dirigeants ont péri dans les combats à Mossoul.
Et d'attribuer les raisons du retard dans l'annonce de la libération du village Nasr au mauvais temps.



Des tribus de Mossoul déclarent la guerre à Daech

Dans le cadre des combats contre Daech, les notables et chefs de tribus à Ninive ont déclaré leur disposition à porter les armes contre les terroristes.
D'après le site Soumariya news, cheikh Ahmad Khaled SofoukChommary a indiqué dans un point de presse commun avec le président du conseil de Ninive Bachar Kiki, que "les tribus de Ninive sont innocentes des pratiques et des crimes de Daech, et les tribus sont prêtes à porter les armes contre ce groupe".
Chommary a considéré que "l'atteinte aux femmes yazidites et leur enlèvement est une atteinte à tous les jeunes de Ninive et d'Irak", appelant à indemniser les personnes lésées.
Et de saluer le rôle des peshmergas dans la libération des régions de Ninive.


Le HachedChaabi, une force officielle

Le président du comité du HachedChaabi, Hadi Amirir, a assuré que les forces populaires joueront un rôle majeur dans la libération de Mossoul, appelant les Américains et les Européens à traiter le hachedChaabi comme une "force officielle".
Dans une interview au journal britannique Financial Times, Amiri a dit que les forces populaires participeront aux combats de Mossoul malgré les objections de certaines parties, dont les Etats-Unis.


"Les Américains et les Européens ne font pas confiance aux forces du HachedChaabià la base de leur appartenance religieuse chiite. Les Américains et les européens qualifient les miliciens de Daech de combattants, mais traitent les forces du HachedChaabi de milices", a-t-il dénoncé.

 

 

Source: Agences

30-03-2016 - 20:02 Dernière mise à jour 30-03-2016 - 20:02 | 326 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=294974&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=29&s1=1


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau