SELON DES SCIENTIFIQUES US, LA COALITION INTERNATIONALE A FAIT PLUS DE VICTIMES QUE DAECH EN 3 ANS A MOSSOUL

Mossoul

À Mossoul, la coalition a fait plus de victimes que Daech, selon des scientifiques

© AP Photo / Felipe Dana

INTERNATIONAL

URL courte

 

Les opérations de la coalition internationale pour libérer la ville irakienne de Mossoul des djihadistes ont fait plus de victimes que Daech* en trois ans de son califat autoproclamé, indique le journal PloS Medicine.

Une équipe de scientifiques de l'université Johns-Hopkins de Baltimore a comparé les taux de mortalité à Mossoul lors de la domination de Daech* et lors du siège de la ville par les forces de la coalition internationale dirigée par les États-Unis. Il ressort de leur étude que les opérations de libération de la ville du joug de Daech* ont fait beaucoup plus de victimes parmi les civils que les djihadistes pendant les trois années de leur califat autoproclamé.

Retour à Mossoul: l’histoire d’une famille

© REUTERS / KHALID AL-MOUSILY

Retour à Mossoul: l’histoire d’une famille

 

 

«Les frappes aériennes de la coalition ont été la raison principale de la mort des civils dont la majorité a péri dans la partie ouest de la ville. Le taux de mortalité lors du siège a été multiplié par 20, selon des évaluations moyennes, mais en réalité le nombre de victimes pourrait être encore plus élevé», écrivent Gilbert Burnham et ses collègues.

Les scientifiques ont réussi à parler à plus de 7.599 habitants de la ville dont plusieurs ont perdu des proches pendant des actions militaires à partir de la prise de la ville par le djihadistes le 4 juin 2014 jusqu'à sa libération en 2017. Selon eux, les djihadistes et les forces de la coalition ont tué près de 628 membres de leurs familles.

 

Jinderes, une banlieue d’Afrine

© SPUTNIK . MIKHAIL ALAYEDDIN

Afrine: Ankara évoque le sort de Mossoul et Raqqa pour réfuter les accusations

Ainsi, au cours des 29 mois du califat autoproclamé de Daech*, les taux mensuels de mortalité étaient de 0,71‰ pour les hommes et 0,50 ‰ pour les femmes. Au cours des neuf mois des opérations de la coalition, ces taux de mortalité ont grimpé à 13,36‰ et 8,33‰. Selon l'étude, les frappes aériennes ont fait 201 morts et 172 personnes ont été tuées dans d'autres explosions.

 

«Bien que les stratèges militaires de la coalition affirment que les raids aériens sur Mossoul étaient "les plus pointus de toute l'histoire militaire", l'intensité de ce conflit et le nombre de morts sont comparables à ceux de la Seconde Guerre mondiale. Alors que certains civils sont morts à proximité de cibles légitimes, ce qui est considéré comme «nécessité» par le droit international humanitaire (DIH), de nombreux civils ont été tués près de cibles d'une importance militaire douteuse, peut-être à cause de renseignements erronés ou périmés», estiment les auteurs de l'étude.

* Organisation interdite en Russie

https://fr.sputniknews.com/international/201805161036406900-mossoul-daech-victimes-coalition-scientifiques/


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire