IRAN

IRAN

LE FOU DE GUERRES ET GENERAL US VOTEL : "L'IRAN, LA PLUS GRANDE MENACE POUR LES USA"

L’Iran, « plus grande menace pour les USA ». Votel suggère l’option militaire.

 Depuis 34 minutes  30 mars 2017

votel

 Iran - Monde islamique

Les États-Unis devraient envisager d’utiliser des «moyens militaires» contre l’Iran, selon le général de l’armée américaine Joseph Votel qui qualifie Téhéran de « plus grande menace à long terme pour la stabilité» au Moyen-Orient.

Votel, qui dirige le Commandement central américain (CENTCOM), a fait ces remarques sans précédent et à la limite d’une déclaration de guerre devant le Comité des services armés du Sénat mercredi. Votel est chargé de diriger les guerres américaines en Asie centrale et au Moyen-Orient. Plus de 80 000 soldats américains sont stationnés dans la région sous son commandement .

Évoquant une à une, les actions de « l’axe de la Résistance » à l’hégémonie américaine dans la région, Votel s’en est violemment pris à la Force de Mobilisation populaire en Irak, les Hachd Al-Chaabi, forces composées de chiites et de sunnites et qui se sont distinguées par de fulgurants succès militaires contre les terroristes de Daech à l’ouest de Mossoul, et ce, malgré tous les obstacles dressés par les États-Unis et leurs alliés. Pour Votel, « les Hachd al-Chaabi cherchent à étendre leur influence en Irak via des canaux militaires et politiques » et  » leur participation aux opérations pour la libération de Mossoul créerait de nouveaux défis ».

Votel n’a évidemment pas expliqué pourquoi une des composantes des forces armées nationales irakiennes ( Hachd al-Chaabi) ne pouvaient pas opérer sur l’ensemble du territoire national, y compris Mossoul, alors que l’Irak est pleinement engagé dans la guerre contre Daech, lequel était parvenu à s’emparer de Mossoul en 2014, faute d’aide militaire US à l’armée irakienne.

Votel a accusé l’Iran d’avoir adopté  » une politique dévastatrice » au Moyen-Orient en oubliant au passage d’évoquer le cas du Yémen, un pays tombé à 90% en ruine, et où 7 millions de personnes souffrent de famine, et tout cela pour cause du soutien US à l’agression militaire saoudienne contre ce pays.

Les États-Unis ont d’ailleurs récemment annoncé leur engagement militaire directement au Yémen au profit de l’agresseur saoudien, ce qui risque d’alourdir le bilan des pertes de trois années de guerre encore davantage, l’actuel bilan étant de plus de 12 000 morts et près de 4 0000 blessés.

Le général a révélé dans une autre partie de son discours son inquiétude de voir les Irakiens vaincre Daech dans un proche avenir et dit :  » Washington devra faire attention : une fois Daech vaincu, l’Iran pourrait tourner les yeux vers notre personnel et notre présence militaire dans la région ».

Le réquisitoire anti iranien de Votel a aussi visé l’accord nucléaire: après sa signature, l’Iran n’a pas changé d’attitude , selon Votel qui a qualifié la résistance iranienne à l’hégémonie US en Irak, en Syrie, au Liban, à Gaza, de « tentative hégémonique ».

« L’accord nucléaire a permis de mettre un bémol au moins pendant quelques années à l’une des menaces iraniennes (nucléaire, NDLR), mais d’autres menaces persistent, celle des missiles iraniens, d’activités cybernétiques, la marine iranienne, le Corps des gardiens de la Révolution islamique et tous les groupes affiliés à l’Iran ».

Selon Votel la RII présente « la plus grande menace à long terme pour les intérêts des États-Unis », ce qui demande que les Américains fassent tout pour « perturber l’ordre iranien ».

Le casus belli lancé par Votel à l’adresse de l’Iran intervient quelques jours après un raid meurtrier contre une école à Mossoul qui a fait plus de 200 morts et alors que les États-Unis viennent de déployer des forces militaires en Syrie et plus précisément à Raqqa au détriment d’une trêve instaurée par la Russie et l’Iran, en Syrie qui aurait pu aboutir à la paix.

Au Yémen, ce que Votel qualifie de « tentative hégémonique de l’Iran » est en effet le soutien moral apporté à un peuple qui se fait massacrer de pire des manières, mais qui résiste, les mains vides, à une guerre visant à s’emparer de ses richesses géostratégiques et nationales.

Source: PressTV

http://french.almanar.com.lb/328645


 

LES FORCES AERIENNES IRANIENNES SONT AU PLUS HAUT NIVEAU DE PREPARATION

Responsable militaire iranien: nos forces aériennes sont au plus haut niveau de préparation

 Depuis 5 heures  28 mars 2017

f313

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

Rédaction du site

L’adjoint du commandant  en chef de la quatrième base aérienne iranienne, le colonel-pilote Yahya  Karimi  a affirmé que « les pilotes et les cadres militaires sont prêts à défendre la souveraineté du pays avec force jusqu’à la dernière goutte de leur sang, aux côtés des diverse forces armées du pays, a rapporté l’agence d’informations iranienne Farsnews.

Dans une déclaration qu’il a faite en marge d’une exposition militaire « les  convois de lumière » organisée dans la base aérienne de Dazfoul, située au sud-ouest Iran  le colonel pilote Karimi, a insisté sur l’importance de définir et d’indiquer tous les aspects positifs de la défense sacrée (guerre irano-irakienne durant les années quatre-vingt).

Il a estimé que  » la Défense sacrée a enseigné de nombreuses leçons au peuple iranien, notamment comment avoir confiance en soi , mais aussi  l’autonomie dans le domaine de l’ énergie,  la capacité d’ identifier  l’ennemi, la victoire du sang sur l’épée et pouvoir réaliser tous les objectifs grâce à l’unité et la solidarité ».

Les USA surveillent la performance de leur navire dans le Golfe persique

Toujours selon Farsnews,  l’adjoint du commandement des Forces armées iraniennes,  le général  Massoud Jazaeiri a accusé  « les Etats-Unis d’être responsable de toute tension dans le golfe Persique »,  soulignant que  » les militaires américains doivent changer d’attitude dans la région ».

Le général Jazaeiri a affirmé que  »  les USA  surveillent, plus que n’importe quel autre moment, les performances de  leurs navires de guerre dans le golfe Persique « .

Et d’ajouter :  » La diffusion d’informations, venant de  sources américaines prétendant que la performance  de la marine iranienne est faible. Ce genre d’allégations est  basée sur de faux rapports ou pour réaliser d’autres objectifs ».

« Nous insistons sur le fait que pour toute tension qui risque d’éclater dans le golfe Persique , ce sont les Américains qui en sont responsables, et donc, nous mettons en garde  l’armée américaine contre toute aventure ».

 

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/324971


 

LE PROGRAMME BALISTIQUE IRANIEN : UNE FORCE DE DISSUASION DEFENSIVE

Qassemi: le programme balistique de l’Iran est une force de dissuasion défensive

 Depuis 4 heures  28 mars 2017

missile_iranien

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

Rédaction du site

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi a affirmé que « le programme  balistique de l’Iran a été conçu à des fins de défense d’ordre dissuasif », en réponse aux récentes déclarations du vice-président américain Mike Pence, a rapporté l’agence d’informations iraniennes Farsnews.

M. Qassemi a précisé :  " Nous avons annoncé à maintes reprises que les activités défensives légitimes de l’Iran se poursuivent en vertu d’un programme régulier .Ce programme est entièrement défensif et dissuasif et il ne menace aucun  pays. Nous ne permettrons à personne de s’ingérer dans les affaires intérieures de notre pays. "

Il a ajouté :  » Le programme nucléaire iranien est entièrement transparent et tous les rapports de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) confirment la nature civile et pacifique des activités nucléaires de l’Iran ».

Pour le porte-parole de la diplomatie iranienne, les allégations hâtives du vice-président américain s’inscrivent « dans le cadre de la poursuite des politiques hostiles de Washington à l’encontre de la nation et du gouvernement iranien ».

Et de souligner :  " Le soutien inconditionnel et  illimité des États-Unis à l’entité sioniste lui a permis de multiplier ses activités militaires nucléaires au point de posséder aujourd’hui des centaines d’ogives nucléaires. Ce soutien  de Washington à Tel-Aviv,  sème l’instabilité et l’insécurité dans la région " .

Il a conclu  :  " Israël est un facteur déstabilisant dans la région et le monde " 

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/325323


 

DANS UNE VIDEO LE GROUPE TAKFIRO-WAHHABITE DAESH MENACE L'IRAN ET SON GUIDE SUPREME

Daesh publie une vidéo menaçant l’Iran

 Depuis 9 heures  28 mars 2017

combats à Mossoul, attaque de Daech

 Iran - Monde islamique

Le groupe takfiro-wahhabite Daesh a menacé l’Iran et son guide suprême l’Ayatollah Sayed Ali Khamenei dans une rare vidéo de propagande en langue farsi publiée lundi.

Dans cette vidéo de 36 minutes publiée sur les réseaux sociaux par la branche média de Daesh dans la « province de Diyala » en Irak, elle montre au moins trois personnes censées représenter des ethnies iraniennes qui y tiennent des propos anti-iraniens.

Un homme masqué incite les musulmans sunnites iraniens contre leur pays.

Montrant des images où apparaissent les représentants des minorités religieuses au Parlement iranien et même les oulémas sunnites en Iran, Daesh les qualifie de « mécréants qui coopèrent avec le gouvernement iranien ».

Dans cette vidéo, le groupe terroriste ne parle nullement du peuple iranien et s’adresse seulement aux sunnites et tente de les inciter à mener des actes de sabotage contre l’Iran et son peuple.

Daesh, dont les jours sont comptés en Irak et qui va bientôt perdre sa prétendue capitale Mossoul, prétend à la fin de cette vidéo, par la voix d’homme appelé Abou Mudjahid al-Baloutchi, que Daech va bientôt conquérir l’Iran.

Avec PressTV + AFP

http://french.almanar.com.lb/324454


 

LES BASES AERIENNES D'IRAN MISES A LA DISPOSITION DE LA RUSSIE

Zarif: Les bases aériennes d’Iran mises à la disposition de Moscou

 Depuis 2 heures  28 mars 2017

وزير الخارجية الايراني محمد جواد ظريف
وزير الخارجية الايراني محمد جواد ظريف

 Iran - Monde islamique

no author

Dans le cadre d’une lutte conjointe contre le terrorisme et d’une coopération militaire plus étroite, Téhéran s’engage à permettre à Moscou d’utiliser «au cas par cas» ses installations militaires pour combattre les terroristes.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a indiqué mardi que la Russie serait autorisée « au cas par cas » à utiliser des bases aériennes en Iran pour mener des opérations en Syrie.

Une délégation iranienne, conduite par le président Hassan Rohani et comprenant M. Zarif, est arrivée lundi à Moscou. La crise syrienne et d’autres sujets d’ordre régional seront abordés aujourd’hui au Kremlin lors d’une rencontre avec Vladimir Poutine, a ajouté le ministre iranien.

« La Russie ne possède pas de base militaire (en Iran, ndlr). Nous avons une bonne coopération, au cas par cas. Lorsque les Russes devront utiliser des installations iraniennes pour combattre le terrorisme, nous prendrons une décision », a expliqué M. Zarif.

Les positions de Moscou et de Téhéran coïncidant sur une série de questions primordiales, la République islamique d’Iran aspire à une alliance stratégique avec la Russie dans la région du Proche-Orient, a déclaré début février dans une interview à la chaîne libanaise Al Mayadeen le président du parlement iranien, Ali Larijani.

L’Iran, la Russie et la Turquie sont les garants de la trêve en Syrie, pays déchiré depuis six ans par un conflit armé. C’est grâce à la médiation de ces que la capitale kazakhe, Astana, a accueilli les premiers pourparlers directs entre les autorités syriennes et l’opposition.

Source: Sputnik

http://french.almanar.com.lb/325422


 

GOLFE PERSIQUE : MISE EN GARDE DE L'IRAN AUX USA

Golfe persique : une confrontation US/Iran, possible?

Sun Mar 26, 2017 7:7AM

Le général Massoud Jazaeri, chef de l'état-major adjoint du CGRI©Tasnim

Le général Massoud Jazaeri, chef de l'état-major adjoint du CGRI©Tasnim

Le chef d'état-major adjoint des forces armées iraniennes, le général Massoud Jazaeri, a mis en garde les États-Unis contre les agissements de leurs navires dans le golfe Persique.

 Le général Jazaeri réagissait à une nouvelle allégation de Washington qui s'est plaint samedi de ce qu'il qualifie de " comportement non professionnel" des bateaux iraniens. 

" Nous conseillons vivement aux Américains de contrôler, beaucoup plus que par le passé, le comportement de leurs navires dans les eaux du golfe Persique. Au cas où un incident se produirait, ce seront les Américains qui en seront responsables, a affirmé le général Jazaeri. 

L'USS George W.Bush. (Archives)

 

Massoud Jazaeri a dénoncé " de fausses informations largement répercutées dans les médias américains" qui " accusent l'Iran de non professionnalisme" : " Ce sont des informations basées sur de faux rapports ou des rapports tendancieux qui suivent des objectifs particuliers", a-t-il poursuivi.

 

Le chef d'état-major adjoint des forces armées iraniennes a vivement mis en garde les " militaires américains" contre les conséquences de leur aventurisme et leur a exigé de "changer de comportement"

 

Samedi, les États-Unis ont rapporté "un nouvel incident" entre leur flotte déployée dans le détroit d'Hormuz et "les vedettes rapides armées iraniennes". Ils ont prétendu que les bateaux iraniens " avaient visé les hélicoptères US qui avaient décollé du navire de guerre USS George W.Bush".

 

La flotte américaine en question composée de l'USS George Bush et d'un destroyer danois et d'une navette française était entrée dans les eaux territoriales iraniennes. Mais son capitaine dit ne pas avoir franchi les frontières maritimes de l'Iran et avoir appareillé dans les eaux internationales.

 

Alors que les "incidents" du genre se multipliés ces dernières semaines dans le golfe Persique, plusieurs points sont à souligner : la marine US tente à chaque fois d'accuser l'Iran de "non professionnalisme" et d'attribuer très sournoisement les intentions " bellicistes" aux forces iraniennes. De surcroît, le fait que des patrouilles marines iraniennes soient armées pour protéger les frontières maritimes iraniennes est chose la plus naturelle qui soit et pourtant les commandants des navires US relèvent à chaque fois cet aspect comme si les garde-côtes ne devraient pas être armés.

 Un second point : "l'incident de samedi" s'est déroulé selon un scénario nouveau : les Américains ont fait voler un hélicoptère de combat au-dessus des bateaux iraniens, manière d'intimider ces derniers.  À regarder de plus près, les forces américaines présentes illégalement dans les eaux du golfe Persique adoptent des postures de plus en plus agressives à l'encontre des forces iraniennes qui agissent dans leurs eaux territoriales et régionales.

http://presstv.com/DetailFr/2017/03/26/515643/LIran-met-en-garde-les-USA


 

L'IRAN EXIGE LA TRADUCTION DES USA EN JUSTICE POUR LEURS ACTIVITES MILITAIRES EN IRAK

Téhéran: «Les crimes de guerre des USA à Mossoul doivent faire l’objet d’un procès»

 Depuis 17 minutes  26 mars 2017

armeemossoul

 Iran - Monde islamique

no author

Il faut traduire les États-Unis en justice pour leurs activités militaires en Irak, où elles ont déjà provoqué l’exode de réfugiés de Mossoul et une crise humanitaire grave, estiment les autorités iraniennes.

Les actions entreprises par les États-Unis en Irak sous le prétexte de la lutte contre les terroristes à Mossoul, qui a provoqué une crise humanitaire grave, doit faire l’objet d’un procès judiciaire, a déclaré dimanche Ali Shamkhani, secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale de la République islamique d’Iran.

« Les crimes de guerre commis par les États-Unis contre les civils de la ville irakienne de Mossoul sous le prétexte de la lutte contre les terroristes doivent faire l’objet d’un procès judiciaire. Les déclarations selon lesquelles ces crimes, comparables à ceux commis par les terroristes, ont été involontaires, ne justifient pas les actions menées par les États-Unis », a indiqué M. Shamkhani cité par l’agence iranienne Mehr.

Selon lui, toutes les opérations militaires organisées en Irak et en Syrie doivent être approuvées par les autorités de ces pays.

« Le Conseil de sécurité de l’Onu doit rappeler aux États qui se placent au-dessus de l’Organisation des nations unies la nécessité de respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Irak et de la Syrie », a conclu le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale.

Les médias ont antérieurement annoncé qu’une frappe aérienne portée par la coalition internationale dirigée par les États-Unis à Mossoul avait fait au moins 200 morts.

Source: Sputnik

http://french.almanar.com.lb/321990


 

LE TERRORISME MENACE L'IRAN

Ministre du Renseignement iranien : le terrorisme menace l’Iran

Thu Mar 23, 2017 1:10PM

Seyyed Mahmoud Alavi, ministre iranien du Renseignement. (Archives)

Seyyed Mahmoud Alavi, ministre iranien du Renseignement. (Archives)

Seyyed Mahmoud Alavi, ministre iranien du Renseignement, a prononcé un discours mercredi soir, à l’occasion du Nouvel An iranien, qui coïncidait avec le jour anniversaire de la naissance de sainte Fatima (bénie soit-elle) et de la cérémonie d’accueil du navire de croisière Cruise dans les eaux de l’île de Kish, dans le golfe Persique.   

« La sécurité est le fondement du progrès culturel, artistique, économique et spirituel », a-t-il affirmé, avant de poursuivre : « L’islam est une religion qui apporte de la joie. Notre prophète Mohammad (que la paix soit sur lui et ses descendants) a dit que la sécurité sans joie n’apporte aucune faveur ni bénédiction. Pour cette raison, les soldats de l’Imam du temps (le 12e imam chiite, NDLR), affiliés au ministère du Renseignement, sont dévoués à la population et font tout leur possible pour assurer sa sécurité et son bien-être. »

Objectif atteint, selon lui, durant le mandant du cabinet de l’actuel président Hassan Rohani, dont le slogan électoral était « Initiative et Espoir ». Le Guide suprême de la Révolution islamique a également fait allusion à « la sécurité durable » instaurée tout au long de l’année passée, lors de son discours du Nouvel An.

« L’Iran a de nombreux ennemis qui cherchent à saper sa stabilité. Les terroristes sont à nos portes avec leurs voitures piégées et leurs ceintures explosives. Mais grâce à Dieu et à la bénédiction de l’Imam du temps, nos forces ont réussi à déjouer ces complots. Certains terroristes sont tombés dans leur filet. Les médias en ont largement parlé », a fait savoir M. Alavi.

Il a ajouté : « Dieu soit loué, durant l’année 1395 [2016-2017], les Iraniens n’ont jamais senti l’odeur de la poudre noire, si ce n’est l’odeur des pétards de la fête du mercredi que les enfants utilisent en fin d’année… Alors que dans les pays voisins comme la Turquie, l’Irak, la Syrie, et dans des pays occidentaux, à savoir la Norvège, la France et les États-Unis, les attentats terroristes ont ébranlé la sécurité des sociétés. C’est grâce à Dieu que l’Iran n’a pas été touché par le terrorisme. »

Il a précisé que la sécurité était le fondement du progrès culturel, artistique, économique et spirituel.

« Lorsqu’une nation prie et implore Dieu, [il] nous le rend bien en dynamisant l’activité économique et en assurant la sécurité. Selon les enseignements coraniques, il est de notre devoir de garantir la sécurité et la joie de la société pour qu’elle garde toujours le sourire. »

Exprimant sa gratitude aux autorités iraniennes, M. Alavi a évoqué certains propos du prophète de l’islam : « Quiconque réjouit le cœur d’autrui, a réjoui mon cœur. Quiconque a réjoui mon cœur, a réjoui le Tout-Puissant. »

Les douze imams chiites, les successeurs spirituels et politiques du prophète Mohammad, ont fréquemment relayé cette citation et exhorté les sociétés à faire preuve d’altruisme.

« Dieu nous a permis de faire un usage modéré de tous ses bienfaits… [Il] nous a offert une île aussi belle que Kish et souhaiterait que les croyants de l’Iran islamique en profitent », a-t-il indiqué.

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l’Ayatollah Ali Khamenei, a baptisé la nouvelle année 1396 « Économie de résistance : année de production et de création d’emploi ». Un message qui touche tout particulièrement la jeunesse du pays, dont l’emploi et la fondation d’une famille par le mariage restent les priorités de toujours. 

http://presstv.com/DetailFr/2017/03/23/515359/Seyyed-Mahmoud-Alavi-Ministre-du-Renseignement-le-terrorisme-menace-lIran


 

DE NOUVELLES SANCTIONS PRISES CONTRE L'IRAN

De nouvelles sanctions anti-iraniennes prises à la hâte avant la réunion de l’AIPAC

Tue Mar 21, 2017 7:33PM

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, s’adresse à l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) à Washington, le 4 mars 2014. ©Reuters

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, s’adresse à l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) à Washington, le 4 mars 2014. ©Reuters

Des membres du Sénat et de la Chambre des représentants des États-Unis se pressent pour finaliser un projet de nouvelles sanctions à imposer à Téhéran avant que ne commence, le 26 mars, la réunion du lobby sioniste AIPAC.

Différentes sources au sein du Congrès américain et des groupes de soutien au régime israélien ont rapporté à Al-Monitor que la réalisation de ce projet au Sénat avait rencontré des obstacles alors qu’à la Chambre des représentants, les députés n’étaient pas très loin d’arriver à un accord sur le projet.

La semaine dernière, l’un des députés de renom de la Chambre des représentants, Eliot Angel, avait déclaré à Al-Monitor qu’il espérait arriver à une entente sur le texte avec Ed Royce dans les jours qui arrivaient.

Quant au Sénat, les représentants démocrates seraient en train d’échanger sur le texte avec pour objectif d’arriver à un consensus qui puisse convaincre le président de la commission des affaires étrangères du Sénat, Ben Curker. L’un des membres influents de ce comité, Ben Cardin, insisterait apparemment pour que le nouveau plan de sanctions ne porte pas atteinte à l’accord 5 +1.

Cardin aurait ainsi déclaré aux journalistes d’Al-Monitor qu’il était demandeur d’un projet fort, sans léser l’accord nucléaire déjà conclu avec l’Iran. Il aurait aussi dit que l’un des points conflictuels qui restent à résoudre est l’éventail des prérogatives à accorder à l’administration Trump pour fixer des dispenses à ces sanctions.

http://presstv.com/DetailFr/2017/03/21/515176/Sanctions-contre-Thran-pour-plaire--AIPAC


 

AU NOM DE L'UE, MOGHERINI AFFIRME L'ATTACHEMENT DE L'IRAN A L'ACCORD NUCLEAIRE

La Haute représentante de l’UE a affirmé l’attachement de l’Iran au plan global d’action conjoint

Mon Mar 20, 2017 6:0PM

Federica Mogherini, Haute représentante de l’UE. (Photo d’archives)

Federica Mogherini, Haute représentante de l’UE. (Photo d’archives)

La cheffe de la diplomatie de l’UE, Federica Mogherini, a une nouvelle fois mis l’accent sur la nécessité de rester attaché à l’accord nucléaire avec l’Iran.

« Jusqu’à présent, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a confirmé à plusieurs reprises l’attachement de l’Iran à l’accord nucléaire », a déclaré Mogherini lors de la réunion de l’institut Carnegie sur la politique nucléaire.

« Comme vous le savez, les Nations unies ont apporté leur soutien à cet accord et l’ont approuvé au Conseil de sécurité », a-t-elle ajouté.

« Laissez-moi vous dire que cet accord appartient à toute la communauté mondiale et les Européens sont décidés à la préserver car son application parfaite est la clé de la sécurité », a-t-elle poursuivi.

« C’est le chemin que nous, les Européens, nous avons décidé de poursuivre. La reprise de la confrontation entre les puissances mondiales n’est dans l’intérêt de personne. Elle ne fait que mettre en péril la sécurité », a-t-elle fait savoir.

« Je suis d’avis que l’accord nucléaire doit être parfaitement appliqué », a-t-elle indiqué avant de préciser : « il s'agit d'un accord spécifique rédigé en cent pages. Sa mise au point a duré des années... cet accord appartient à la communauté internationale. Ce n’est pas un accord bilatéral pour que nous puissions en changer une partie. »

En affirmant qu’il n’y avait aucune alternative au plan global d’action conjoint, cette autorité européenne a expliqué que tous les signataires avaient respecté les termes de cet accord et que l’EU apporterait son soutien à la poursuite de ce processus.  

Pour ce qui est de l’éventualité que l’Iran se retire de l’accord nucléaire, Mogherini a déclaré : «  Je ne crois pas que l’on puisse obliger l’Iran à se retirer de l'accord ».

http://presstv.com/DetailFr/2017/03/20/515060/Mogherini-accord-nuclaire-plan-global-daction-conjoint