IRAN

IRAN

L'IRAN RIPOSTERA A TOUT ACTE HOSTILE US

L’Iran vengera tout acte hostile des États-Unis (Rohani)

Wed Jul 26, 2017 10:1AM

La réunion du Conseil des ministres, mercredi 26 juillet 2017, à Téhéran. ©President.ir

La réunion du Conseil des ministres, mercredi 26 juillet 2017, à Téhéran. ©President.ir

Le président iranien Hassan Rohani a dénoncé l'approbation par la Chambre des représentants américaine d'un projet de loi imposant de nouvelles sanctions contre l'Iran, affirmant que la République islamique d’Iran donnerait définitivement une réponse proportionnée à cette décision hostile des États-Unis.

S’exprimant lors de la réunion du Conseil des ministres, ce mercredi 26 juillet, le président Rohani a déclaré que le Parlement iranien adopterait, dans la première étape, ses propres mesures en riposte aux sanctions américaines.

Hassan Rohani président iranien. ©President.ir

"Et nous allons prendre toute autre mesure que nous jugerons nécessaire en fonction des intérêts de notre pays, et nous continuerons notre chemin sans faire attention à leurs sanctions et politiques (américaines, NDLR)", a souligné le président iranien.

Selon le président Rohani, le peuple iranien est habitué aux hostilités américaines et sait bien comment les contrer.

M. Rohani a affirmé qu’au cours de ces 40 dernières années, les Iraniens avaient été soumis à des sanctions, des pressions, de fausses accusations de politiciens américains et d'appareils de propagande.

« Les États-Unis ne sont pas seulement hostiles à l’Ordre de la RII, ils sont aussi contre la résistance du peuple iranien », a-t-il souligné, affirmant que Washington ne pouvait pas accepter l’Iran comme un modèle de l'indépendance à suivre par les autres pays de la région.

 

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/07/26/529742/Iran-USA-sanctions-Congrs-Rohani


 

L'IRAN SE DOTE DE 12 SOUKHOÏ SUPER JET 100 RUSSES

La flotte aérienne d’Iran sera équipée de 12 Soukhoï Super Jet 100 russes

Wed Jul 26, 2017 9:28AM

Des avions de ligne russe de type Soukhoï SuperJet 100. © Sputnik

Des avions de ligne russe de type Soukhoï SuperJet 100. © Sputnik

Le ministre russe de l’Énergie étant également le président de la commission économique conjointe irano-russe, Alexander Novak a annoncé que les deux parties irano-russe avaient signé ce contrat et elles se sont entendues sur l’achat de 12 Soukhoï SuperJet 100.

« Il se peut que Téhéran et Moscou paraphent aussi à l'avenir un contrat sur l’achat de 30 autres avions », a-t-il fait savoir.

Soukhoï SuperJet 100 est un appareil bimoteur ayant la capacité de transporter 100 passagers et de voler jusqu’aux 2700 miles.

Chaque Soukhoï SuperJet 100 coûte presque 36 millions de dollars. Le premier vol de ce type d’avion a eu lieu le 19 mai 2008.

L’Iran et la Russie sont déjà parvenus à un accord permettant à Téhéran d’acquérir 12 avions de ligne de type Soukhoï SuperJet 100.

« L’Iran entend acheter à la Russie 100 avions de ligne de type Soukhoï SuperJet 100, mais nous sommes, pour le moment, parvenus à conclure un accord prévoyant la vente de 12 appareils », a déclaré, samedi 1er avril, Alexandre Novak.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/07/26/529739/LIran-sera-quip-de-12-Soukho-russes


 

TEHERAN : MANIFESTATION D'ETUDIANTS IRANIENS CONTRE "ISRAËL"

Iran : les étudiants manifestent à Téhéran contre Israël

Tue Jul 25, 2017 6:6PM

Les étudiants iraniens ont manifesté ce mardi 25 juillet 2017 devant l’Université de Téhéran en signe de protestation contre les restrictions établies par Israël dans la mosquée al-Aqsa. ©AFP

Les étudiants iraniens ont manifesté ce mardi 25 juillet 2017 devant l’Université de Téhéran en signe de protestation contre les restrictions établies par Israël dans la mosquée al-Aqsa. ©AFP

Des étudiants iraniens ont protesté contre les mesures restrictives prises par Israël dans la mosquée al-Aqsa.

Les étudiants iraniens ont organisé une manifestation à l’extérieur de l’Université de Téhéran contre les mesures restrictives mises en place par le régime israélien à l’entrée de l’esplanade des Mosquées dans le complexe de la mosquée al-Aqsa, à Qods occupée.

Manifestation anti-israélienne des étudiants iraniens à Téhéran. ©AFP

Les étudiants ont réclamé à la fin de ce comportement inique d’Israël.

Manifestation anti-israélienne devant l’Université de Téhéran, le 25 juillet 2017. ©AFP

Source de la photo : AFP

Plus tôt mardi, le régime israélien a supprimé les détecteurs de métaux qui avaient été installés dans et autour de la mosquée al-Aqsa, uniquement pour les remplacer par des caméras intelligentes dans ce lieu saint.

Des personnalités religieuses musulmanes qui surveillent ce lieu saint ont demandé aux Palestiniens de rester éloignés de la mosquée aussi longtemps que les caméras resteront en place.

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/07/25/529680/Iran-les-tudiants-manifestent--Thran-contre-Isral


 

RENFORCEMENT DES LIENS MILITAIRES ENTRE L'IRAN ET L'IRAK

Iran: renforcement des liens militaires avec l’Irak, attachement à son « unité »

 Depuis 3 heures  24 juillet 2017

MINISTRE

 Irak - Monde arabe

 

 

Téhéran et Bagdad ont signé dimanche un accord préliminaire pour renforcer la coopération militaire entre les deux pays voisins et affirmé leur attachement à l' »unité » de l’Irak, a rapporté l’agence de presse officielle iranienne Irna.

Le mémorandum d’entente signé à Téhéran en présence du ministre irakien de la Défense porte sur « un vaste plan de coopération militaire », notamment dans « la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme », selon Irna.

Au cours de sa visite, le ministre irakien Irfan al-Hiyali a notamment rencontré le président du Parlement iranien, Ali Larijani, et le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale en Iran, Ali Chamkhani, qui ont tous deux insisté sur l’attachement de l’Iran à l' »unité » de l’Irak.

« L’Iran soutient tous les groupes et communautés ethniques en Irak », a affirmé M. Larijani, selon la radiotélévision iranienne. « Nous resterons aux côtés de la nation et du gouvernement irakiens, comme nous l’avons fait jusqu’ici, durant la phase de reconstruction » du pays, a-t-il assuré.

Il a d’autre part souligné l’importance de préserver l’unité de l’Irak « car Daesh n’aurait pas pu intervenir s’il n’y avait pas eu de divergences politiques » dans ce pays.

« Nous avons combattu les terroristes pour que l’Irak reste stable et uni », a répondu le ministre irakien, alors que les autorités kurdes d’Irak veulent organiser un référendum sur l’indépendance en septembre prochain.

« Nous ne laisserons aucune partie politique désintégrer l’Irak. Nous ne permettrons pas que la victoire soit gâchée », a-t-il ajouté.

L’Iran, avec une population de 80 millions d’habitants, dont environ six millions de Kurdes, a tissé des relations étroites avec l’Irak, et s’oppose à toute forme de référendum. C’est aussi la position de la Turquie voisine.

Chamkhani a de son côté prévenu en recevant le ministre irakien que « toute approche sécessionniste pourrait ouvrir la voie (…) à l’insécurité et l’instabilité ».

Source: Avec AFP

https://french.almanar.com.lb/501697


 

L'IRAN INAUGURE UNE NOUVELLE LIGNE DE PRODUCTION DE MISSILES DE LONGUE PORTEE

Iran: inauguration d’une nouvelle ligne de production de missiles de longue portée

 Depuis 3 heures  22 juillet 2017

sayyad36

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

 

 

Rédaction du site

sayyad31

Le ministre iranien de la Défense, le général Hussein Dehghan a inauguré une nouvelle ligne de production de missiles de longue portée, baptisés Sayyad 3, en compagnie du commandant des forces de l’air le général de brigade Farzad Esmaeili, a rapporté la chaine satellitiare iranienne alAlam.

Le général Dehghan a souligné que « les missiles Sayyad-3, ayant une portée de 120 kilomètres, sont capables de survoler à une altitude de 27 kilomètres ».

Il a ajouté que « ce type de missiles peut neutraliser les menaces aériennes dans une moyenne et longue portée ».

Et de poursuivre : »Les principes de la technologie de pointe ont été respectés pour la fabrication du missile Sayyad-3 . Ainsi, il peut affronter des avions de chasse furtifs, des drones, des missiles de croisière, des hélicoptères et des appareils modernes ayant une marge de manœuvre et une vitesse considérables. Il jouit de techniques sophistiqués lui permettant de manoeuvrer dans des guerres électroniques ».

 

Il a ajouté: »Ce missile peut être téléguidé digitalement parlant, il est èquipé d’un système de detection efficace ainsi que des moyens de détection par rayon infrarouge ».

sayyad3

sayyad34

sayyad32

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/499376


 

L'IRANIEN QASSEMI QUALIFIE LE RAPPORT ANNUEL US SUR LE TERRORISME D'INFONDE

Qassemi: le rapport US sur le terrorisme est invalide

Thu Jul 20, 2017 4:43PM

Bahram Qassemi, porte-parole de la diplomatie iranienne. (Photo d'archives)

Bahram Qassemi, porte-parole de la diplomatie iranienne. (Photo d'archives)

Le porte-parole de la diplomatie iranienne a critiqué le rapport annuel du département d’État américain sur le terrorisme le qualifiant d’infondé. 

En réaction au rapport annuel du département d’État américain sur le terrorisme qui présente l’Iran comme le « premier État soutien du terrorisme », Bahram Qassemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, a rejeté les allégations américaines, affirmant que de telles tentatives futiles du gouvernement américain visaient à détourner l’opinion publique internationale de son propre rôle dans la création des groupes terroristes et leur propagation à travers le monde, en particulier au Moyen-Orient.

« Un signe évident de l’invalidité du rapport est que certains pays de la région alliés des États-Unis qui sont connus pour être les porteurs d’idéologies extrémistes au cours des deux dernières décennies sont qualifiés de “partenaires américains dans la lutte contre le terrorisme”, alors qu’ils continuent de financer et de soutenir les groupes rebelles », déplore M. Qassemi.

Il a également souligné que l’Iran, une victime majeure du terrorisme au cours des quarante dernières années, est déterminé à lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent et à aider les gouvernements de l’Irak et de la Syrie dans la lutte contre Daech aussi longtemps que ces pays le demandent.

Il a affirmé que le rapport du département d’État américain a étonnamment ignoré le rôle de premier plan de l’Iran dans la lutte contre toute forme de terrorisme dans la région.

« Un Moyen-Orient sans terrorisme se réalisera si certains pays de la région et grandes puissances internationales cessent de fournir un soutien financier, idéologique et militaire aux groupes terroristes et sortent des coalitions militaires inefficaces », a-t-il ajouté. 

Le 19 juillet, le département d’État américain a publié son « rapport annuel sur le terrorisme », accusant l’Iran d’être le « premier État soutien du terrorisme ».

http://www.presstv.com/DetailFr/2017/07/20/529125/LIran-rejette-le-rapport-US-sur-le-terrorisme


 

L'IRAN APPELLE LES USA A DEMANTELER TOUTES LEURS BASES MILITAIRES AU MOYEN_ORIENT

L’Iran appelle Washington à démanteler ses bases militaires au Moyen-Orient

Wed Jul 19, 2017 4:36PM

Le commandant en chef du Corps des Gardiens de la Révolution islamique, le général de division Mohammad Ali Jaafari. (Photo d'archives)

Le commandant en chef du Corps des Gardiens de la Révolution islamique, le général de division Mohammad Ali Jaafari. (Photo d'archives)

Le commandant en chef du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a déclaré que les États-Unis ne pouvaient pas parler de sanctions contre l’Iran pour son potentiel défensif, avant qu’ils ne démantèlent leurs bases au Moyen-Orient.

Le général de division Mohammad Ali Jaafari a déclaré, ce mercredi 19 juillet, devant les commandants de la Force terrestre du Corps des Gardiens de la Révolution islamique, réunis à Machhad, que la puissance balistique iranienne n’était nullement négociable.

« Nous défendons, de toutes nos forces, notre puissance balistique. Ça, c’est un principe indiscutable, car une puissance balistique est bien capable de neutraliser les menaces. Dans la foulée, nous sommes en train de produire un nombre plus élevé de missiles avec lesquels nous avons récemment ciblé les terroristes takfiristes, hors de nos frontières. La puissance spirituelle de la Révolution islamique d’Iran et de nos forces armées a fait de notre pays une puissance régionale, voire mondiale », a-t-il indiqué. 

Le commandant en chef du Corps des Gardiens de la Révolution islamique a appelé les États-Unis à démanteler toutes leurs bases militaires implantées jusqu’à 1 000 kilomètres des frontières iraniennes.

« Les sanctions injustes qu’impose l’ennemi contre le Corps des Gardiens de la Révolution islamique visent à semer la discorde au sein de la nation et à la soulever contre les intérêts nationaux », a-t-il estimé. 

Mohammad Ali Jaafari a ajouté que tous les conflits militaires qu’avaient déclenchés les ennemis dans la région se retourneraient contre eux. « C’est la raison pour laquelle ils n’osent pas allumer la mèche d’une nouvelle guerre », a-t-il ajouté. 

Le général de division Jaafari a déclaré que la nation iranienne était bel et bien au courant des violations en série de l’accord nucléaire dans le cadre de nouvelles sanctions contre les capacités défensives et balistiques du CGRI.

http://presstv.com/DetailFr/2017/07/19/529016/LIran-appelle-Washington--dmanteler-ses-bases-militaires-au-MoyenOrient


 

SELON LE PRESIDENT IRANIEN ROHANI, LES SANCTIONS US VONT A L'ENCONTRE DE L'ACCORD NUCLEAIRE

Les sanctions US contraires à l’accord nucléaire, selon Rohani

Les sanctions instaurées contre l'Iran par les Etats-Unis vont à l'encontre de l'accord sur le programme nucléaire iranien passé entre la République islamique et les grandes puissances, a déclaré mercredi le président Hassan Rohani qui a promis d'y «résister».

Les sanctions US contraires à l’accord nucléaire, selon Rohani.

Le gouvernement Trump a annoncé mardi de nouvelles sanctions économiques contre Téhéran, lui reprochant la poursuite de son programme balistique. Mais, il a maintenu l'accord international sur le programme nucléaire iranien.

«Certaines des mesures des Américains vont à l'encontre de l'esprit, et même de la lettre (de l'accord sur le programme nucléaire). Nous devons résister à ces projets et à ces mesures», a-t-il déclaré selon des propos relayés par la télévision d'Etat iranienne.

«L'une des manœuvres des Américains vise à agir de telle manière que l'Iran annonce ne plus respecter ses engagements. Je pense que les Américains vont échouer puisque nous allons respecter nos engagements internationaux», a dit Hassan Rohani.

Le parlement iranien a réagi mardi aux sanctions américaines en décidant notamment d'augmenter les financements dévolus au programme balistique de la République islamique, a dit la presse officielle.

Mardi, le ministère iranien des Affaires étrangères avait condamné, dans un communiqué, «l'action sans valeur des Etats-Unis d'imposer des sanctions illégales contre de nouvelles personnes (impliquées dans le programme balistique iranien, ndlr)».

En réaction, l'Iran «va sanctionner de nouveaux individus et entités américains ayant agi contre le peuple iranien et les autres peuples musulmans de la région», ajoute le texte cité par l'agence officielle iranienne Irna.

Dans un contexte de durcissement très net des relations déjà difficiles entre Washington et Téhéran, le département d'Etat américain a pris des sanctions contre 18 personnes et entités liées au programme iranien de missiles balistiques et au corps des Gardiens de la Révolution, armée d'élite du pays.

Source: agences et rédaction

19-07-2017 | 15:36

https://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=23744&cid=337#.WW-H-4jyiyI



 

"ISRAËL" VEUT LA GUERRE CONTRE L'IRAN

Syrie: Israël veut la guerre !

Tue Jul 18, 2017 5:41PM

L’ancien ministre israélien pour la Sécurité intérieure, Yaakov Amidror. (Photo d'archives)

L’ancien ministre israélien pour la Sécurité intérieure, Yaakov Amidror. (Photo d'archives)

L’ancien ministre israélien pour la Sécurité intérieure, Yaakov Amidror, appelle Israël à entrer en guerre contre l’Iran.

Cité par « Washington Examiner »,  Yaakov Amidror a évoqué le cessez-le-feu conclu entre Américains et Russes dans le sud-ouest de la Syrie avant d’annoncer : « les cercles politiques et idéologiques aux États-Unis et en Israël sont inquiets de l’extension de l’influence et de la puissance iranienne en Syrie. Or la trêve dans le sud syrien décidé par la Russie les États-Unis et la Jordanie ne fait qu’attiser ces inquiétudes. 
Amidror a repris l’antienne sans cesse répétée ces derniers jours par de nombreux responsables israéliens pour prétendre : l’Iran serait sur le point de construire une base aérienne en Syrie et aurait l’intention d’équiper le Hezbollah de tout type d’armements rien que pour menacer davantage Israël ». Amidror a ensuite appelé Israël à « réaliser son objectif stratégique » à savoir « empêcher l’Iran et le Hezbollah à planter des rampes de lancement de missiles en Syrie et les braquer contre Israël ».

Et Amidror de conclure : « si l’Iran se met à construire des infrastructures en Syrie ou à créer un passage de transit d’armes et de munitions entre la Syrie et l’Irak alors la confrontation militaire entre l’Iran et Israël est inévitable ».

http://presstv.com/DetailFr/2017/07/18/528916/Isral-Syrie-guerre




 

LE POUVOIR BALISTIQUE IRANIEN N'EST PAS NEGOCIABLE

Le pouvoir balistique de l’Iran n’est pas négociable

Mon Jul 17, 2017 5:0PM

Les exercices militaires iraniens. ©AFP

Les exercices militaires iraniens. ©AFP

Le chef d’état-major des forces armées de la République islamique d’Iran estime que le pouvoir balistique du pays a une vocation défensive et qu’il n’est pas négociable.

« Le fait de mettre sur un pied d’égalité le Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) et les groupes terroristes ou de lui imposer des sanctions similaires sera un grand risque pour les Américains, leurs bases et leurs troupes dans la région », a affirmé le général Mohammad Baqeri, chef d’état-major des forces armées de la République islamique d’Iran lors d’une conférence à Meched.

Le général Mohammd Baqeri, chef d’état-major des forces armées iraniennes. © AP 

 

Il affirme qu’aujourd’hui, la République islamique d’Iran est plus forte que jamais et a renforcé ses capacités défensives en vue de faire face aux menaces étrangères.

En allusion à la situation prévalant en Asie du Sud-Ouest, il a déclaré que cette région était l’axe des évolutions mondiales, exposée à de nouveaux complots en raison de l’ingérence des puissances hégémoniques, la cruauté des Israéliens et la trahison de certains gouvernements oppresseurs de la région.

Évoquant l’éclatement de la tension et de la divergence entre certains pays arabes de la région, il a dit que l’Iran recommandait aussi bien à l’Irak qu’aux autres pays littoraux du golfe Persique d’opter pour l’entente et le dialogue dans une ambiance loin de violence et de division.

Dans une autre partie de ses propos, le général Baqeri a mentionné les menaces et les récents propos des autorités militaires américaines qui tout en s’ingérant ouvertement dans les affaires intérieures de l’Iran, avaient parlé de l’impératif d’un « changement de régime » en Iran, et il a précisé :

« Le peuple iranien, uni et soudé, a participé avec enthousiasme aux élections présidentielles dans un climat marqué par une sécurité exemplaire, il restera résolu à défendre la Révolution islamique et la République islamique et ne permettra pas aux étrangers de s’ingérer dans nos affaires ».

« Les responsables américains doivent être un peu plus sages, rationnels et logiques envers d’autres pays notamment l’Iran qui est un pays puissant et qui a résisté à déjouer tous les complots, pour ne pas se discréditer davantage », a-t-il renchéri.

Le membre du Conseil suprême de la sécurité nationale d’Iran a précisé que le plan américain consistant à imposer de nouvelles sanctions à l’Iran, notamment au CGRI, comptait au nombre de calculs erronés des États-Unis au sujet de l’Iran, sans omettre de dire que la nation iranienne avait toujours résisté à l’ordre de l’hégémonie et de l’arrogance des États-Unis et qu’elle était devenue de plus en plus forte. Il a ajouté que les prochaines sanctions seraient une occasion pour la croissance et l’autosuffisance des Iraniens qui compteront davantage sur leurs propres capacités internes.

http://presstv.com/DetailFr/2017/07/17/528797/Iran-CGRI-sanctions-pouvoir-balistique-USA