IRAN

IRAN

MANOEUVRES MILITAIRES : DESTRUCTION DE CIBLES AERIENNES PAR DES MISSILES SOL-AIR PORTABLES

Manoeuvres iraniennes: destruction de cibles aériennes par des missiles sol-air portable

 Depuis 6 heures  21 février 2017

missile-mithaq

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

Rédaction du site

Le commandant en chef des forces terrestres des Gardiens, le général Mohammad Bapkour a annoncé que  » le deuxième jour des manoeuvres Rassoul alAzam 11 des forces terrestres des gardiens comprend des lancements de missiles sol-air  portable  ,  en direction de cibles aériennes, a rapporté la chaine satellitaire iranienne AlAlam.

Il a ajouté :  » durant ce deuxième jour , nos forces ont effectué des opérations de riposte et de lutte contre des tentatives d’infiltration dans les rues et les villes  dont le but était de saboter leur sécurité ».

Et de poursuivre : « nous avons repousser des agressions aériennes à l’aide de missiles de type Mithaq portable. »
Ces missiles, qui sont la version iranienne des missiles US Stinger, ont été fabriqué localement. Il est particulièrement léger et peut être aisément transporter à l’épaule par des fantassins, ce qui procure une protection sol/air de très courte portée aux troupes au sol. Il leur permet notamment de se protéger en partie de la menace des hélicoptères et des avions modernes volant à basse altitude.

Pour sa part, le commandant du quartier général de défense aérienne de Khatam alAnbiya,  le général Farzad Esmaïli a révélé  de nouveaux systèmes de défense antiaérienne, soulignant que  » la DCA iranienne, en s’appuyant sur ses capacités locales, est capable de riposter à différentes formes d’ agressions ».

Et de poursuivre :  » le tir réussi du missile Talash  démontre la puissance des forces aériennes iraniennes en matière de défense. D’autant plus que tous les équipements utilisés sont de fabrication locale et sont capables d’intercepter et détruire tout objectif survolant l’espace aérien du pays en haute altitude ».

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/262755


 

INTIFADA : SOUTIEN INDEFECTIBLE DE L'IRAN A LA PALESTINE

Soutien à l'Intifada: le discours du Guide Suprême (vidéo)

Tue Feb 21, 2017 7:57AM

PressTv User

La sixième conférence de soutien à l'Intifada qui a ouvert ses travaux ce mardi 21 février à Téhéran et pour deux jours a débuté avec le discours du Guide Suprême de la Révolution islamique, l'Ayatollah Khamenei . Le leader de la Révolution a tenu d'abord  à souhaiter la bienvenue aux participants à cette conférence avant de rappeler " la douloureuse histoire de la Palestine" et " les atrocités subies par cette nation patiente, endurante et résistance " qui ne cesse de "chercher la liberté, la vérité, la justice ". 

" La présente conférence se déroule dans l'une des plus difficiles circonstances qu'ait jamais connu le monde et la région. Le Moyen-Orient qui a toujours soutenu le peuple palestinien est en crise. Ces crises qui traverse plusieurs pays de la région ont fait perdre l'intérêt pour la cause palestinienne, et l'idéal sacré qu'est la libération de Qods.  De ces crises seules profitent les puissances qui ont crée le régime sioniste au cœur de la région pour la déstabiliser, et en faire un éternel terrain de combats et de guerre". C'est ainsi que les soutiens d'Israël comptent en effet d'épuiser les ressources humaines et naturelles de la région en des " heurts futiles et sans lendemain". 

 

Le Guide Suprême a critiqué " la négligence de certains Etats" qui ont permis aux grandes puissances de faire monter les peuples de la région "les uns contre les autres" dans le stricte objectif de reléguer au second plan l'occupation illégale de la Palestine par Israël. Pour l'Ayatollah Khamenei, " certaines divergences au sein de l'oumma islamique sont naturelles" et là, il y a toujours la possibilité du dialogue.Mais il existe des divergences exogènes et "créées par l'ennemi" qu'il faut surmonter en se réunissant autour des causes communes comme celle de la Palestine. 

Le Guide Suprême a rappelé l'importance qu'il y a à créer un climat " d'entraide, d'harmonie, de coopération" inter islamique pour venir en aide au peuple palestinien : " l'importance du soutien politique aux palestiniens ne devra jamais être ignorée. C'est une priorité pour le monde musulman et pour tous ceux qui respectent la liberté". 

Plus loin dans son discours, le Guide Suprême de la Révolution islamique est revenu sur les "critiques" qui visent aujourd'hui " la résistance " ou encore "l'intifada" : " Ces parties prétendent que la résistance à Israël n'a pas pu en plusieurs décennies rapporter la liberté aux palestiniens. Par conséquent, la méthode qui consiste à résister à Israël demande à être revisitée. La réponse à ce genre de critique est ceci :  s'il est vrai que la résistance n'a pas encore atteint son objectif, à savoir la libération totale de la Palestine, il est aussi vrai qu'elle a gardé vivace la cause palestinienne. Et on est enclin à se demander dans quel état se serait trouvé l'oumma islamique , s'il n'y avait pas eu l'idée de resister à l'ennemi? le plus grand acquis de cette lutte contre l'occupant aura été le fait de barrer la route aux projets sionistes". 

Le Guide Suprême a ensuite salué la résistance palestinienne pour avoir "entraîné l'ennemi dans une guerre d'usure", en faisant de la sorte l'échec à son projet de dominer toute la région du Moyen-Orient. 

"Gaza s'est transformé aujourd'hui en une citadelle imprenable pour la résistance et en plusieurs guerres, Gaza a bien montré que le régime israélien est bien plus faible pour pouvoir tenir tête à tout un peuple.  Gaza est cette citadelle qui en dépit des années de blocus économique résiste".

Le Guide Suprême a rendu hommage à tous les groupes palestiniens " Saraya al Quds du Jihad islamique de la Palestine, Brigades Qassam du Hamas, Kataeb al Shohada du Fatah, Kataeb Mustaphaha de l'OLP" qui ont tous contribué au prix de leur sang aux guerres pour la libération de la Palestine.

Le Guide Suprême a invité la Résistance palestinienne à tirer leçon du passé et à place " la cause palestinienne" au-dessus de toutes les questions qui se trouvent à l'origine des divergences inter-islamique. " Les groupes de résistance devront éviter de se mêler à ces dossiers litigieux".

L'Iran, selon l'Ayatollah Khamenei a une position de principe dans le dossier palestinien qui reste indéfectible et indépendant de toute considération : " l'Iran soutient tout groupe qui reste attaché au principe de la résistance. Il s'éloigne de tous les autres qui quittent le chemin de resister. La profondeur de nos relations avec les groupes de résistance est fonction de leur attachement au principe de résistance" . 

Le Guide Suprême a évoqué divers les " marchandages en coulisse " qui se font en ce moment avec Israël et qui visent tous à "louvoyer l'Intifada de son vrai objectif" . Mais la Résistance est beaucoup plus " intelligente" que ce que ses ennemis pensent : "Elle ne tombera pas dans ce piège". 

http://presstv.com/DetailFr/2017/02/21/511443/Soutien-de-lIran--la-Palestine-indfectible


 

L'IRAN SOUTIENT TOUT GROUPE ATTACHE AU PRINCIPE DE LA RESISTANCE

Sayed Khamenei : l’Iran soutient tout groupe qui reste attaché au principe de la résistance

Le leader de la Révolution islamique en Iran sayed Ali Khamenei a affirmé, lors de la conférence de soutien à l'Intifada palestinienne, que «l'Iran soutient tout groupe qui reste attaché au principe de la résistance».

Sayed Khamenei : l’Iran soutient tout groupe qui reste attaché au principe de la résistance

La sixième conférence de soutien à l'Intifada qui a ouvert ses travaux ce mardi 21 février à Téhéran et durera deux jours, a débuté avec le discours du leader de la Révolution islamique, l'Ayatollah Ali Khamenei.

Le leader de la Révolution a tenu d'abord à souhaiter la bienvenue aux participants à cette conférence avant de rappeler «la douloureuse histoire de la Palestine» et «les atrocités subies par cette nation patiente, endurante et résistante» qui ne cesse de «chercher la liberté, la vérité et la justice».

«La présente conférence se déroule dans l'une des plus difficiles circonstances qu'ait jamais connu le monde et la région. Le Moyen-Orient qui a toujours soutenu le peuple palestinien est en crise. Ces crises que traversent plusieurs pays de la région ont fait perdre l'intérêt pour la cause palestinienne, et l'idéal sacré qu'est la libération de Qods. De ces crises seules profitent les puissances qui ont créé l’entité sioniste au cœur de la région pour la déstabiliser, et en faire un éternel terrain de combats et de guerre». C'est ainsi que les alliés d'«Israël» comptent en effet épuiser les ressources humaines et naturelles de la région, a indiqué sayed Khamenei.

Le Leader a critiqué «la négligence de certains Etats» qui ont permis aux grandes puissances de faire monter les peuples de la région «les uns contre les autres» dans le stricte objectif de classer au second plan l'occupation illégale de la Palestine par «Israël». Pour l'Ayatollah Khamenei, «certaines divergences au sein de l'oumma islamique sont naturelles», et là, il y a toujours la possibilité de dialogue. Mais il existe des divergences exogènes et «créées par l'ennemi» qu'il faut surmonter en se réunissant autour des causes communes comme celle de la Palestine.

Sayed Khamenei a rappelé l'importance qu'il y a à créer un climat «d'entraide, de harmonie, de coopération» inter islamique pour venir en aide au peuple palestinien : «l'importance du soutien politique aux palestiniens ne devra jamais être ignorée. C'est une priorité pour le monde musulman et pour tous ceux qui respectent la liberté».

Le Leader est revenu sur les «critiques» qui visent aujourd'hui «la résistance» ou encore «l'intifada» : «Ces parties prétendent que la résistance à Israël n'a pas pu en plusieurs décennies rapporter la liberté aux palestiniens. Par conséquent, la méthode qui consiste à résister à Israël demande à être revisitée. La réponse à ce genre de critique est ceci : s'il est vrai que la résistance n'a pas encore atteint son objectif, à savoir la libération totale de la Palestine, il est aussi vrai qu'elle a gardé vivace la cause palestinienne. Et on est enclin à se demander dans quel état se serait trouvé l'oumma islamique, s'il n'y avait pas eu l'idée de résister à l'ennemi? Le plus grand acquis de cette lutte contre l'occupant aura été le fait de barrer la route aux projets sionistes».

Le Leader de la Révolution a ensuite salué la résistance palestinienne pour avoir «entraîné l'ennemi dans une guerre d'usure», en faisant de la sorte l'échec à son projet de dominer toute la région du Moyen-Orient.

«Gaza s'est transformé aujourd'hui en une citadelle imprenable pour la résistance et en plusieurs guerres, Gaza a bien montré que l’entité israélienne est bien plus faible pour pouvoir tenir tête à tout un peuple. Gaza résiste en dépit des années de blocus économique».

L’ayatollah Khamenei a rendu hommage à tous les groupes palestiniens «Saraya al Quds du Jihad islamique de la Palestine, Brigades Qassam du Hamas, Kataeb al Shohada du Fatah, Kataeb Mustaphaha de l'OLP» qui ont tous contribué au prix de leur sang aux guerres pour la libération de la Palestine.

En outre, le Leader a invité la Résistance palestinienne à tirer leçon du passé et à place «la cause palestinienne» au-dessus de toutes les questions qui se trouvent à l'origine des divergences inter-islamique. «Les groupes de résistance devront éviter de se mêler à ces dossiers litigieux».

L'Iran, selon l'Ayatollah Khamenei a une position de principe dans le dossier palestinien qui reste indéfectible et indépendant de toute considération : «l'Iran soutient tout groupe qui reste attaché au principe de la résistance. Il s'éloigne de tous les autres qui quittent le chemin de résister. La profondeur de nos relations avec les groupes de résistance est fonction de leur attachement au principe de résistance».

Et de signaler : les «marchandages en coulisse» qui se font en ce moment avec «Israël» et qui visent tous à «louvoyer l'Intifada de son vrai objectif», n’influenceront pas sur la détermination de la Résistance. Elle est beaucoup plus «intelligente» que ce que ses ennemis pensent : «Elle ne tombera pas dans ce piège».

Source : presstv et rédaction

21-02-2017 | 12:18

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=22122&cid=337#.WKx4HPnhA2w


 

L'IRAN CONDAMNE LA RESOLUTION ANTI-IRANIENNE SUEDOISE

Téhéran réagit à la résolution anti-iranienne de la Suède

Sat Feb 18, 2017 5:4PM

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. ©UN.org

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. ©UN.org

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a vivement condamné la résolution proposée par la Suède contre la situation des droits de l’homme en Iran, affirmant que de telles mesures sont injustes, inéquitables et contraires aux réalités en Iran.

Selon l’agence de presse iranienne Fars, le porte-parole de la diplomatie iranienne Bahram Qassemi a souligné qu’à cause de la campagne de diabolisation anti-iranienne visant à propager la vague de l’iranophobie dans le monde, les États-Unis, Israël et certains pays occidentaux ne cessent de proposer, depuis sept ans, un projet de résolution anti-iranien au Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Bahram Qassemi. (Photo d’archives)

 

« La Suède fait partie de ce groupe de pays anti-iraniens. En vertu de cette résolution, le Conseil des droits de l’homme renouvelle chaque année la mission du rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en Iran », a-t-il indiqué.

Le porte-parole de la diplomatie iranienne a précisé que la RII condamnait vivement la décision de tout pays qui proposerait des résolutions sur la violation des droits de l’homme en Iran.

« Sur la base de notre politique de principe, nous estimons que ces mesures sont injustes, inéquitables et contraires aux réalités en RII. De tels agissements interviennent alors qu’un grand nombre de ces pays-là ferment leurs yeux sur le massacre des innocents au Yémen, en Syrie et en Irak et sur les crimes des protecteurs régionaux des groupes terroristes », a dit M. Qassemi.

http://presstv.com/DetailFr/2017/02/18/511101/Iran-Sude-rsolution-droits-de-lhomme


 

L'IRAN POURSUIT SON PROGRAMME NUCLEAIRE CIVIL

L’Iran poursuit avec sérieux son programme nucléaire civil

Thu Feb 16, 2017 12:11PM

Le siège du ministère iranien des Affaires étrangères à Téhéran. (Photo d’archives)

Le siège du ministère iranien des Affaires étrangères à Téhéran. (Photo d’archives)

« La RII poursuit avec détermination et sérieux son programme nucléaire civil dans le cadre du Plan global d’action conjoint, », a réitéré le porte-parole de la diplomatie iranienne.

« Le régime israélien détient des centaines d’ogives dans ses arsenaux nucléaires et représente la plus grande menace pour la paix et la sécurité mondiales », a réitéré le porte-parole de la diplomatie iranienne.

C’est ainsi qu’a réagi la diplomatie iranienne aux déclarations infondées du président américain et du Premier ministre israélien au sujet du programme nucléaire civil de l’Iran. 

« Ces déclarations ne sont que la répétition d’allégations vaines et infondées sur le programme nucléaire de l’Iran. Ces allégations se répètent alors que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a, à maintes reprises, affirmé dans ses rapports la nature civile des activités nucléaires de l’Iran, ce que divers pays ont, d’ailleurs, toujours confirmé », a rappelé le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi.

« L’amère réalité est que ces allégations mensongères proviennent d’un régime qui ne respecte aucune règle ni loi internationales et qui détient, lui-même, des centaines d’ogives dans ses arsenaux nucléaires. Il représente la plus grande menace pour la paix et la sécurité du monde entier. Le dossier de ce régime est lourd de crimes et d’actes inhumains commis à l’encontre du peuple opprimé de la Palestine et de leurs voisins », a martelé M. Bahram Qassemi.

Pour conclure, il a dit : « J’insiste encore une fois sur le fait que les armes nucléaires sont illicites du point de vue de l’islam et selon la fatwa du Guide suprême de la Révolution islamique et qu’elles n’ont aucune place dans la doctrine militaire de l’Iran. La RII poursuit avec détermination et sérieux son programme nucléaire civil dans le cadre du Plan global d’action conjoint. » 

http://presstv.com/DetailFr/2017/02/16/510807/LIran-poursuit-avec-srieux-son-programme-nuclaire-civil


 

LES USA VEULENT CREER UNE OTAN ARABE POUR CONTRER L'IRAN

Washington veut créer une «Otan-arabe» pour contrer l’Iran

 Depuis 59 minutes  16 février 2017

drapeauus

 Amérique et Europe - USA

La nouvelle administration américaine, qui qualifiait récemment l’Iran d’«État terroriste», compte inciter les pays arabes à créer un bloc militaire pour faire face à Téhéran. Pourtant, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sont déterminés à bien obtenir de solides contreparties…

L’administration de Donald Trump et certains pays arabes négocient la mise en place d’une nouvelle alliance militaire au Proche-Orient, a annoncé mercredi le Washington Post citant des sources arabes.

Basée sur le principe de l’Otan selon lequel une attaque contre l’un ou plusieurs des membres est considérée comme une attaque contre tous, la nouvelle organisation devrait réunir l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Égypte, la Jordanie et aura pour objectif de « faire face à leur adversaire commun, l’Iran », indique le média américain.

Il est pourtant à noter qu’en cas de réalisation de ce projet, les États-Unis et « Israël » s’engageraient à accorder à l’alliance leur aide militaire et en matière de renseignement, sans toutefois faire partie du bloc.

Quant à l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, leur intention de rejoindre l’alliance n’est pas désintéressée.

Selon le Washington Post, les deux pays cherchent à obtenir de Donald Trump l’annulation de la loi qui permet aux familles de victimes d’attentats organisés par les groupes terroristes internationaux d’attaquer en justice les pays qui les soutiennent.

Un document qui a été adopté en septembre par Barack Obama et qui représente une menace avant tout pour Riyad, car il autorise de nombreux Américains qui ont perdu leurs proches dans les attaques du 11 septembre 2001 à poursuivre l’Arabie saoudite.

Source: Sputnik

http://french.almanar.com.lb/253988


 

 

HYMNE A L'AMOUR DE TRUMP A "ISRAËL". TRUMP S'EN PREND A L'ACCORD NUCLEAIRE AVEC L'IRAN

Pour Trump l’accord nucléaire est l’un des pires accords qu’il n’ait jamais vu

Wed Feb 15, 2017 7:30PM

Donald Trump et Benyamin Netanyahu en conférence de presse conjoint à Washington, le 15 février 2017. ©AFP

Donald Trump et Benyamin Netanyahu en conférence de presse conjoint à Washington, le 15 février 2017. ©AFP

Lors d’un point de presse conjoint avec le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, le président américain, Donald Trump a déclaré que l’accord nucléaire avec l’Iran était l’un des pires accords jamais signés.

Trump a déclaré que les États-Unis mettaient une nouvelle fois l’accent sur leurs relations indéfectibles avec Israël. Il a dit qu’ils n’oublieront jamais ce que les Juifs avaient subi.

Israël est confronté selon le président américain à de multiples menaces dont celle que représente l’Iran.

Il a dit multiplier ses actions pour empêcher l’Iran de se doter d’une bombe atomique avant de préciser que les États-Unis encourageaient la paix entre Israël et les Palestiniens cependant les groupes impliqués devaient se mettre à la table des négociations. "Vous savez que lors de tout accord chacune des parties doit faire des concessions", a-t-il ajouté.

Netanyahou a pour sa part déclaré avoir beaucoup de respect pour l’amitié qu’affichait Trump pour lui et Israël. Il a dit qu'Israël n'avait pas de meilleur allié que les États-Unis et qu’il ferait son possible pour faire durer et mettre à jour cette union.

Pour le Premier ministre israélien, la coopération entre Washington et Tel-Aviv serait profitable au monde entier et ferait repousser la menace iranienne.

« Nos valeurs et intérêts sont menacés par les islamistes violents tandis que grâce à votre leadership nous pourrons inverser la croissance de l’islam extrémiste », a-t-il poursuivi.

Reprenant la parole lors de ce point de presse Trump a déclaré que Flynn était un homme étrange et que les faux médias l’ont traité injustement.

En ce qui concerne la colonisation, le président américain a déclaré souhaiter la fin de la construction de colonies et qu’il était pour la solution à deux États mais qu'il respecterait les solutions proposés par les Palestiniens et les Israéliens.

Netanyahou a pour sa part dit que les Palestiniens devaient reconnaître un État juif et qu’Israël devait prendre le contrôle sécuritaire de toute la Cisjordanie.

Le premier ministre israélien a ajouté que la paix pourrait être rétablie via une approche régionale avec les Palestiniens et les voisins arabes.

Nous faisons tout pour mettre fin au racisme, a fait savoir Netanyahou.

Trump a demandé aux Israéliens davantage de souplesse et de montrer qu’ils souhaitaient vraiment parvenir à la paix. 

Pour ce qui est de la solution à deux États, le Premier ministre israélien a affirmé que les conditions qu’il avait posées pour la paix n’avaient pas changées.

http://presstv.com/DetailFr/2017/02/15/510729/Netanyahu-Trump-accord-nuclaire-colonisation-solution--2-Etats


 

L'IRAN ET LE HEZBOLLAH REPONDENT A TRUMP

L'Iran et le Hezbollah répondent à Donald Trump

 

Dès sa campagne électorale, Donald Trump n'a pas caché son hostilité farouche à l'accord international sur le nucléaire iranien, le qualifiant comme le pire des accords de l'histoire et promettant de le démanteler. Le 2 février 2017, suite à un essai de missile balistique conventionnel par l'Iran qui ne contrevenait pas à l'accord, Trump a déclaré dans un Tweet que l'Iran, tel un élève dissipé, avait été « formellement mis en garde » et qu'il devrait être « reconnaissant » pour l'accord désastreux conclu avec Téhéran par l'administration Obama. Le 3 février, de nouvelles sanctions américaines ont été annoncées par le Département du Trésor américain. Et le 6 février, dans une interview, Trump a déclaré l'Iran « Etat terroriste numéro un ».

 

Sans toutefois s'y opposer, Sayed Ali Khamenei, n'a jamais caché qu'il considérait vains les efforts diplomatiques de l'administration Rouhani, convaincu que les Etats-Unis n'étaient pas sincères dans leur démarche et renieraient leurs engagements. L'Iran avait déjà dénoncé plusieurs fois des violations de la lettre et de l'esprit de l'accord par les Etats-Unis sous Obama, et se voit maintenant menacé de nouvelles sanctions voire d'agression, ce qui ne peut que renforcer une nation aguerrie à 38 ans de guerres internationales et infructueuses visant à détruire la République Islamique, aujourd'hui puissance régionale incontournable. Téhéran, qui, en plus de ses alliés traditionnels que sont la Syrie et le Hezbollah, compte aujourd'hui avec deux puissances stratégiques majeures, la Russie et la Chine, a répondu par ses propres sanctions contre les Etats-Unis, ainsi que par un message du Guide Suprême.

 

Quant au Hezbollah, qui est également devenu une force armée d'envergure mondiale après ses victoires contre Israël et face à la nébuleuse Daech en Syrie, il constituera certainement, avec l'Iran, le principal sujet de discussion de la rencontre entre Trump et Netanyahu prévue le 15 février. Sayed Hassan Nasrallah a lui aussi tenu à adresser un petit message à Donald Trump avant sa tenue.

 

Sayed Hasan

 

Voir également, sur l'accord sur le nucléaire iranien, Le triomphe de la République Islamique et La République Islamique persiste et signe 

 

https://www.youtube.com/watch?v=ove4DEcGwos

 

https://www.youtube.com/watch?v=dzd0pqqMQT8 

 

Discours du Guide Suprême de la République Islamique d'Iran, Sayed Ali Khamenei, le 7 février 2017, dans une rencontre avec des officiers et soldats de l'Armée de l'Air, commémorant leur allégeance à l'Imam Khomeini à la veille du triomphe de la Révolution Islamique

Source : http://english.khamenei.ir/news/4625/The-New-US-President-Reveals-the-True-Nature-of-America

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr

 

Transcription :

 

Selon un verset coranique de la sainte sourate Nour (La Lumière), “Leurs actions sont comme un mirage dans des déserts sablonneux, que [l'homme assoiffé] prend pour de l'eau.”  [Saint Coran, 24, 39] Comme un mirage, une personne assoiffée prend un morceau de terre asséchée pour de l'eau. “Jusqu'à ce qu'il y arrive, et trouve qu'il n'y a rien: mais il trouve Dieu partout avec lui”. [24,39] Il voit qu'il n'y a rien. 

 

Placer ses espoirs en Satan est comme cela. Placer ses espoirs dans les puissances matérialistes et sataniques est comme cela. Faire usage de la raison et adopter une approche raisonnable dans différents sujets – liés à la diplomatie, à la gestion des affaires domestiques du pays, à la provision de ressources, à la science, à l'industrie et d'autres domaines encore –  est une tâche nécessaire, mais faire confiance à Satan et faire confiance à ces individus qui sont opposés à l'essence même de votre existence est une grave erreur. Une puissance qui ne peut ni tolérer ni accepter l'essence de l'existence de la République Islamique et l'essence du pouvoir islamique ne peut recevoir aucune confiance, et on ne peut aucunement compter sur elle : “Comme un mirage dans des déserts sablonneux, que [l'homme assoiffé] prend pour de l'eau.” Rien qu'un mirage.


Si vous placez votre confiance en Dieu, “Il pourvoira à vos besoins par des moyens que vous n'auriez jamais pu imaginer.” [Coran, 65, 3] Si vous placez votre confiance en Satan, c'est “Comme un mirage dans des déserts sablonneux, que [l'homme assoiffé] prend pour de l'eau.” C'est une déclaration que chacun d'entre nous devrait garder à l'esprit pour toujours. Chaque personne du peuple iranien doit toujours garder ça à l'esprit. Vous devez travailler dur, vous devez faire preuve d'innovation, vous devez apporter sur la scène votre véritable pouvoir accordé par Dieu et vous devez aller de l'avant en plaçant votre confiance en Dieu et en Son assistance, et alors, Dieu vous aidera. Cependant, si vous restez les bras croisés et attendez que Satan – le Grand Satan [les Etats-Unis] – vienne à votre secours, alors le verset “Comme un mirage dans des déserts sablonneux, que [l'homme assoiffé] prend pour de l'eau” deviendra réalité parce qu'aucun bienfait ne peut venir de Satan. 

 

Maintenant, “l'honorable” individu qui a récemment pris ses fonctions aux Etats-Unis [Trump] dit que nous devrions remercier l'Amérique et l'administration Obama. Pourquoi devrions-nous être reconnaissants ? Nous ne sommes nullement reconnaissants. Il faisait partie du système qui a imposé ces lourdes sanctions contre le peuple iranien dans le but de paralyser la République Islamique et la nation iranienne. Ils espéraient nous paralyser. Bien sûr, leur espoir n'a pas été réalisé et il ne le sera jamais parce qu'aucun ennemi ne peut paralyser l'Iran.

 

(Audience : Louange à Dieu ! Dieu est Le Plus Grand ! Dieu est Le Plus Grand ! Dieu est Le Plus Grand ! Khamenei est le Leader ! Mort aux ennemis de la Wilayat-al-Faqih (régime iranien) ! Mort à l'Amérique ! Mort à l'Angleterre ! Mort aux hypocrites ! Mort à Israël !)


Il dit que nous devrions être reconnaissants, mais ce n'est pas le cas et nous ne sommes nullement reconnaissants. Pourquoi devrions-nous être reconnaissants ? A cause des sanctions ? A cause de la création de Daech ? Parce que la région a été mise à feu et à sang ? Ils ont ravagé la Syrie. Ils ont ravagé l'Irak. Pourquoi devrions-nous être reconnaissants ? Devrions-nous être reconnaissants pour leur soutien à la sédition qu'ils ont créée durant les élections de l'an 1388 [2009] ? 

 

D'un côté, [Obama] m'a écrit une lettre exprimant son respect, sa bienveillance et sa coopération et d'un autre côté, il a ouvertement soutenu les séditieux en leur disant qu'il se tenait à leurs côtés, révélant ainsi leur intention de susciter la discorde dans notre pays. Tel est le visage véritable de l'hypocrisie. Il portait ce gant de velours pour dissimuler sa main de fer. J'ai parlé de cela à bien des reprises.


Nous ne les remercions aucunement. Nous savons ce qu'ils ont fait. Nous savons ce qu'ils font. Il dit que nous devrions remercier Obama et que nous devrions avoir peur de lui [Donald Trump]! Nous n'avons pas non plus peur de toi ! Le 22 Bahman [11 février, 38e anniversaire de la Révolution Islamique], le peuple répondra à ces menaces et déclarations dans la rue. Il montrera quelle position le peuple d'Iran adopte face aux menaces. Nous ne sommes effrayés par les menaces de personne.


Oui, nous remercions l'individu qui vient de prendre son poste [Trump]. Nous le remercions parce qu'il nous a épargné la peine de révéler la véritable nature des Etats-Unis. Ce que nous répétions inlassablement depuis plus de 30 ans – au sujet de la corruption politique, économique, morale et sociale de la classe dirigeante américaine – a été pleinement montré et manifesté par cet individu tandis qu'il révélait la vérité nue sur les Etats-Unis pendant et après les élections. A présent aussi, il montre la vérité sur les Etats-Unis avec les choses qu'il fait. Il montre ce que signifient les droits de l'homme américains – ils mettent des menottes à un enfant de 5 ans ! Tels sont leurs droits de l'homme !


Le peuple iranien a trouvé sa voie. Le peuple iranien pousse son mouvement vers l'avant et arpente ce chemin avec logique, raison et confiance en Dieu et il le fait à grande vitesse, avec de grandes capacités et beaucoup de confiance en soi. Aujourd'hui, le peuple iranien a confiance en lui-même. Notre jeunesse travaille avec confiance en soi. Nos centres et instituts académiques sont emplis de nouvelles conceptions dans le domaine de la science. Il en va de même pour l'infrastructure et divers autres domaines. Aujourd'hui, la rationalité est la priorité majeure du pays. Cependant, elle est accompagnée de confiance et de foi en Dieu l'Exalté. Nous savons avec certitude que le peuple iranien atteindra la victoire sur cette voie et qu'il réalisera ses idéaux, ses objectifs et ses désirs.

 

(Audience : Louange à Dieu ! Dieu est Le Plus Grand ! Dieu est Le Plus Grand ! Dieu est Le Plus Grand ! Khamenei est le Leader ! Mort aux ennemis de la Wilayat-al-Faqih (régime iranien) ! Mort à l'Amérique ! Mort à l'Angleterre ! Mort aux hypocrites ! Mort à Israël !)


Que la miséricorde de Dieu soit sur notre magnanime Imam (Khomeini) qui a clarifié les vérités au peuple iranien à propos de ces questions durant les 10 années de sa vie bénie au début de la Révolution. Vous devriez regarder les discours de l'Imam (Khomeini). L'Imam (Khomeini) a identifié les amis et les ennemis.  Il savait qui était le peuple iranien et il a identifié les objectifs. La raison pour laquelle l'Imam a répété inlassablement que nous ne devions placer aucune confiance en Satan [les Etats-Unis] et en nos ennemis et la raison pour laquelle il a dit que nous devrions faire attention à ne pas faire confiance à l'ennemi est parce qu'il connaissait l'ennemi. Bien sûr, nous faisions ces déclarations auparavant, mais aujourd'hui, elles sont publiées et tout le monde les regarde. Les “honorables” américains et leurs leçons sur les Droits de l'Homme doivent être comparés à leur réalité interne, à la manière dont ils traitent les gens, etc. Voilà ce que nous pouvons dire en considérant le présent et les déclarations de l'Imam (Khomeini).


Je prie pour que Dieu vous accorde le succès. J'espère que par la Grâce de Dieu, vous, la jeunesse, serez prêts à réaliser les grandes tâches qui vous incombent. Votre génération à de grandes tâches à entreprendre. La génération avant vous a accompli de grandes tâches, mais il y a d'autres tâches importantes que vous devez accomplir. J'espère que vous vous préparerez avec la confiance en Dieu l'Exalté et que vous accomplirez ce devoir – dont vous avez fidèlement gardé le dépôt – pour les générations futures.


Que la Paix de Dieu soit sur vous, ainsi que Sa Miséricorde et Sa Bénédiction.

 

 

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 12 février 2017, à la cérémonie funèbre du Cheikh Hussein 'Obaid

 

Source :  https://www.youtube.com/watch?v=AfOIOSg59Is

 

Traduction : http://sayed7asan.blogspot.fr

 

Transcription :

 

Dernier point, ce jeudi [4 février], si Dieu nous garde en vie, nous parlerons spécifiquement de la situation régionale, mais permettez-moi seulement de dire un mot à tous ceux qui, durant les dernières semaines, ont déclaré et écrit (j'ai vu beaucoup de déclarations) que le Hezbollah est inquiet, que le Hezbollah est intimidé, que le Hezbollah est effrayé. De quoi s'agit-il les amis ? Trump a pris le pouvoir. Oui, Trump est là. Et alors ? Qu'y a-t-il de nouveau ? 

 

Le nouveau, comme l'a dit Son Eminence le Guide Sayed Khamenei, que Dieu prolonge sa noble vie, ce qui change, c'est qu'avant, il y avait quelqu'un qui avait mis sur son visage un voile d'hypocrisie [Obama]. Un voile d'hypocrisie. Il vous parle de manière conviviale, il vous adresse ses vœux pour vos fêtes, mais que fait-il (derrière) ? Il vous impose des sanctions, il mène une guerre internationale contre vous, il fait des frappes par milliers qui ont tué des milliers de civils, il soutient et s'implique dans des guerres comme celle contre le Yémen où des centaines de milliers de personnes ont été tuées, blessées, affamées et assiégées. Il soutient des régimes despotiques comme au Bahreïn, en Arabie Saoudite et ailleurs. Il fait tout (le mal possible) et vous créé Daech, pour qu'elle salisse votre religion, votre Prophète, votre Coran, pour qu'elle répande votre sang, qu'elle prenne vos femmes captives, qu'elle démolisse votre société et vos pays. Mais il est jovial, et votre cœur est censé brûler pour lui parce que sa peau est noire.


La nouvelle chose positive, c'est que maintenant, il y a quelqu'un qui a mis l'hypocrisie de côté, et qui dit – et c'est pourquoi Son Eminence l'Imam Leader [Khamenei] a dit que nous devons remercier Trump car il a révélé à nouveau le vrai visage du gouvernement américain raciste, cruel, criminel, assassin, qui répand le sang, réprime les libertés, s'accapare les richesses des autres, complote sans cesse contre les peuples opprimés.


Merci ! Nous ne sommes pas fâchés, nous sommes reconnaissants envers Trump. Parce que depuis qu'il a pris le pouvoir, on voit le vrai visage de l'administration américaine, et les peuples dont le discernement s'était obscurci et égaré peuvent enfin le comprendre.


Quant à la peur, c'est quelque chose de révolu depuis bien longtemps (pour le Hezbollah). A tous ceux qui écrivent, discourent, pensent, analysent, je dis : [au nom] des cheveux blancs du Cheikh Hussein 'Obaid, l'un des grands fondateurs du Hezbollah en 1982, nous étions (là) en 1982, et nous sommes maintenant en 2017. En 1982, nous n'étions qu'une poignée de croyants opprimés, craignant à tout moment d'être capturés par nos adversaires. [cf Coran, VIII, 26] L'armée israélienne alors invincible occupait la moitié du Liban. 100 000 officiers et soldats israéliens étaient au Liban. 25 000 officiers et soldats américains, français, britanniques et italiens étaient au Liban [aux côtés d'Israël]. Il y avait les problèmes internes au Liban, les cuirassés New Jersey et autres dans la mer... Et nous n'étions qu'une poignée, nous et les autres membres des factions et partis résistants. Et nous n'avions pas peur. Nous n'étions pas inquiets. Nous n'avons pas hésité. Notre cause était claire et certaine. Et après, après, après, George Bush est venu, avec les armées encore une fois, avec les cuirassés, agressant des pays, poussant Israël à la guerre contre nous, mais nous n'avons pas été inquiets ni effrayés ni hésitants.


Nous avions la certitude que Dieu nous accorderait la victoire. Cette victoire que Dieu nous a promise dans Son Livre, et que l'Imam Khomeini nous a promise, au Cheikh Hussein 'Obaid, à Sayed Abbas, à la maison des frères [fondateurs du Hezbollah], lorsqu'ils sont allés voir l'Imam au début de la création du mouvement, qui leur a confirmé que le choix de la Résistance était le seul, et leur a dit de ne compter sur personne, de ne rien attendre de personne, ni de nous (l'Iran) ni de quiconque dans le monde, comptez sur Dieu et sur vous-mêmes, accomplissez les tâches qui vous incombent. Et ce jour-là, comme les documents en attestent, ce jour-là, lorsque beaucoup dans le monde arabe et islamique considéraient que le Liban était entré dans l'ère israélienne, l'Imam Khomeini a dit aux 9 personnes [du Hezbollah] présentes, dont Sayed Abbas al-Musawi (précédent Secrétaire Général du Hezbollah) et Cheikh Hussein 'Obaid : « Si vous résistez, je vois la victoire gravée sur vos fronts. »


Cette victoire qui a été réalisée en 1985 [retrait israélien au Sud du Liban], en 2000, en 2006, et se réalise aujourd'hui en Syrie, en Irak, et elle se réalisera au Yémen si Dieu le veut, ni Trump, ni son père, ni son grand-père, ni George Bush, ni son père, ni son grand-père, ni aucun de tous ces racistes ne peuvent porter atteinte au courage, à la volonté, à la détermination ou à la foi d'aucun de nos enfants, alors que dire de nos hommes (adultes) et de nos anciens. C'est pourquoi nous ne sommes nullement inquiets mais très optimistes, car lorsque la Maison Blanche est habitée par un imbécile, qui se vante de sa stupidité, cela constitue le début de la libération pour les opprimés dans le monde.


Que Dieu fasse miséricorde à notre grand et cher Cheikh [Hussein 'Obaid], dont nous regrettons la triste perte, et le fasse habiter son vaste paradis et le ressuscite avec les martyrs, et que la Paix de Dieu soit sur vous tous, ainsi que Sa Miséricorde et Ses Bénédictions


 

AMIRAL SAYARI : LA SECURITE A BAB AL MANDEB EST STRATEGIQUE POUR LA MARINE IRANIENNE

Sayari: la sécurité à Bab al-Mandeb est une question strategique pour la marine iranienne

 Depuis 2 heures  13 février 2017

sayyaricarte

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

Rédaction du site

Le commandant en chef de la marine  iranienne, l’amiral Habibollah Sayari, a déclaré que  » la question la plus importante  pour notre force marine est  l’établissement de la sécurité dans le golfe d’Aden, la mer Rouge et le détroit de Bab el Mandeb », selon la chaine satellitaire iranienne alAlam.

L’amiral Sayari a affirmé  au cours de la première réunion des hauts fonctionnaires de la force navale de l’armée que » la marine iranienne a  accompagné à ce jour  3850 navires commerciaux et pétroliers iraniens ainsi que 25 navires étrangers dans le Bab al-Mandeb et le Golfe d’Aden ».

Il a ajouté que « les flottes iraniennes sont présentes aujourd’hui dans le golfe d’Aden, sans compter le destroyer Alound et  le navire de guerre   Bushehr, qui ont été  envoyés en mission le 6 Octobre  2016″.

Il a évoqué  » le forum  qui se tiendra au début de l’an 2018 avec la participation des commandants de la marine des pays riverains de l’océan Indien  » ajoutant que « certains pays européens seront présents en tant que membre observateur du forum ».

Faisant allusion à l’ industrie navale, l’amiral Sayari a ajouté qu' » un grand nombre de pièces marines seront testées au cours de l’année en mer ».

Pour sa part,  le commandant adjoint de la force navale iranienne, l’amiral Moussaoui a déclaré au cours de la réunion des hauts fonctionnaires que  » les exercices militaires menées dans la région du Golfe Persique par les forces marines  de la région sont surveillées de prés par  la marine iranienne ».

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/249273


 

UNE MAISON D'EDITION US PUBLIE UNE FATWA DE KHAMENEI INTERDISANT LES ARMES NUCLEAIRES

Une maison d’édition US a publié un livre sur la fatwa de l’Ayatollah Khamenei interdisant les armes nucléaires

 Depuis 22 minutes  13 février 2017

kh1

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

Rédaction du site

 

La maison d’édition américaine Suprem Century California a publié un livre intitulé  » la fatwa du guide suprême de la révolution islamique interdisant les armes nucléaires dans le droit international »a rapporté le site d’informations iraniennes Farsnews.

La fatwa de l’ayatollah Sayyed Ali Khamenei est considerée comme une nouvelle base au niveau du droit international et dans les relations juridiques iraniennes, en particulier dans le cadre des négociations nucléaires entre l’Iran et le groupe 5 + 1.

Dans ce contexte, cette fatwa a été accueilli par de hauts fonctionnaires internationaux, voire elle est devenue une réference car elle a instauré des obligations internationales considérables qui ne peuvent pas être compromises, aussi elle a proposé un nouveau discours dans les relations internationales.

L’une des particularités juridiques de cette fatwa est, que contrairement au traité de non-prolifération nucléaire, elle ne fait pas de distinction entre les États dotés d’armes nucléaires et ceux qui n’ont pas des armes nucléaires que ce soit dans les domaines de la production, de l’utilisation ou du stockage des armes nucléaires. Tous les Etats sont censés être sous la Loi.

Le livre met en exergue les points de vues de la Cour internationale de Justice ,les rapports de la Commission de droit international de l’Organisation des Nations Unies et le jeu des règles de la coutume dans le droit international ..

Source: Médias

http://french.almanar.com.lb/249306