IRAN

IRAN

GENERAL SALAMI : EN CAS DE GUERRE CONTRE L'IRAN, ELLE PROVOQUERA LA DISPARITION DE L'ENTITE SIONISTE

Général Salami: en cas de guerre contre nous, soyez certain qu’elle provoquera la disparition de l’entité sioniste

 Depuis 2 jours  21 avril 2018

salami

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

 

Le vice-commandant en chef des Gardiens de la révolution, le général Hussein Salami a affirmé ce vendredi, qu »en cas de toute éventuelle guerre,  l’entité sioniste n’existera plus, car elle l’objectif le plus simple  de cette guerre est cette entité », a rapporté la chaine satellitaire iranienne Farsnews.

S’exprimant à l’occasion de l’anniversaire  de l’imam Hussein (P), le général  Salami s’est adressé aux sionistes: « Nous vous connaissons fort bien .. vous êtes trop faibles, vous n’avez pasde profondeur stratégique .. Chaque point des terres que vous occupez est exposé au feu des missiles, depuis le nord jusqu’ à l’ouest ..vous ne disposez d’aucun échappatoire .. Et ne croyez surtout pas que les nouvelles guerres dureront 33 ou 51 jours comme la guerre de 2008 .. vous avez constaté comment le front de résistance a éradiqué les groupes extrémistes et vous n’êtes certes pas plus fort qu’eux ».

Et de poursuivre : « vous ne pourrez pas contenir l’effet domino qui dévastera les territoires occupés quand vos soldats prendront la fuite .. car vous n’aurez devant vous que la mer   ..n’ayez pas confiance en vos bases aériennes car elles sont toutes des cibles faciles et seront rapidement paralysées ».

Il a ajouté: « Ne comptez pas sur les USA, la Grande-Bretagne et la France, ils arriveront à un moment où vous ne serez plus là, alors contrôlez vos nerfs et ne commettez pas de faux calculs ».

Par ailleurs, le général Salami a souligné que  »  les ennemis ont pris pour cible le guide suprême de la Révolution qui dirige la nation dans toutes ces crises difficiles ..   les commandants des gardiens de la révolution ont été inscrist sur la liste des sanctions.. Ils ont intensifié leurs opérations psychologiques contre les Gardiens. Or, nous ne nous blâmons pas les ennemis, mais nous voyons parfois que certains de nos amis s’expriment avec le langage   des ennemis , mais nous avons appris à ne pas avoir peur de blâmer,  sauf qu’il n’est pas  digne que certains d’entre eux réagissent comme des ennemis  avec leurs amis ».

Il a indiqué que « le monde musulman s’est transformé en une scène de guerre contre les arrogants, mais ils ne pouvent rien faire .. Nous conseillons aux USA, à la Grande-Bretagne et au régime saoudien de ne point se leurrer sur les capacités du peuple iranien qui n’a pas changé,  en défendant sa révolution .. notre république est devenue plus puissante  en termes de défense, d’économie, de social et politique  .. Ne pensez pas que les problèmes économiques de notre société peuvent diviser le peuple ou le séparer de sa révolution .. Il est vrai que nous avons des problèmes . Mais nous sommes sommes capables de les résoudre ».

Et de conclure : » jamais nous ne réduirons nos capacités de défense  .. nous ne renoncerons pas à nos armes ..   .. C’est un souhait que les arrogants emporteront avec eux dans leur tombe ».

https://french.almanar.com.lb/863557


 

L'IRAN DEVOILE UN NOUVEAU MISSILE DE CROISIERE INTELLIGENT ET ANTI-DRONE

Iran : le nouveau missile de croisière stupéfie les experts occidentaux

Sat Apr 21, 2018 1:32PM

Le nouveau missile de croisière baptisé Kamin-2, dévoilé lors de la parade de l’armée iranienne, le 18 avril 2018. ©AP

Le nouveau missile de croisière baptisé Kamin-2, dévoilé lors de la parade de l’armée iranienne, le 18 avril 2018. ©AP

L’agence de presse russe Sputnik a fait allusion dans un article au dévoilement par l’Iran d’un nouveau missile de croisière intelligent et anti-drone, affirmant que ce nouveau missile intelligent iranien a suscité la stupéfaction des experts.

Évoquant le dévoilement du nouveau système de missiles, baptisé Kamin-2, lors de la parade marquant la journée de l’Armée en Iran, le mercredi 18 avril, Sputnik a écrit qu’il s’agit d’un « projectile équipé d’un système de téléguidage électro-optique volant à basse altitude, qui cible les véhicules aériens sans pilote (UAV) à basse altitude, conçu et amélioré en y incorporant les dernières technologies grâce aux experts et spécialistes iraniens ». 

« Si ce missile est doté d’un système de téléguidage électro-optique, il ressemble donc au missile de croisière israélien Delilah, conçu pour viser des cibles mobiles et relocalisables avec une erreur circulaire probable (CEP) de 1 mètre », a écrit Sputnik.

Tout comme l’armée de l’air iranienne l’a annoncé, ce missile téléguidé par infrarouge est tiré par le copilote du chasseur.  

L’agence de presse russe a ensuite fait allusion au discours du président iranien Hassan Rohani selon lequel « les armements iraniens ne seront pas utilisés contre ses voisins arabes » avant de conclure ainsi : 

« Lors de la parade de la Journée de l’armée en Iran, outre les chasseurs et les bombardiers de l’armée de l’air, le Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a dévoilé son nouveau système de missiles baptisé Kamin-2, conçu pour faire face aux drones armés de l’ennemi ainsi qu’aux chasseurs volant à basse altitude. »

Iran : l’armée expose ses acquis

Les derniers acquis et équipements des forces terrestres iraniennes ont été exposés, ce mercredi, lors d’une parade des unités de l’armée de la République islamique d’Iran.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/04/21/559224/Iran-missile-de-croisire-tlguidage-dvoilement


 

UN GENERAL IRANIEN : EN CAS DE GUERRE, RIYAD "NE TIENDRA PAS PLUS DE 48H" FACE A L'IRAN

Armée iranienne: en cas de guerre, Riyad «ne tiendra pas plus de 48h» face à Téhéran

 Depuis 8 heures  20 avril 2018

toussi

 Iran - Monde islamique

 

L’Arabie saoudite n’a pas la capacité militaire de tenir «plus de 48 heures» dans un conflit armé avec l’Iran. C’est pour cette raison que les dirigeants saoudiens doivent éviter de le provoquer, a déclaré le général Redha Kharam Toussi, conseiller du chef d’état-major de l’armée iranienne à la télévision nationale.

«Je m’adresse directement aux dirigeants saoudiens, et je vous demande, de ne pas faire de déclarations qui ne sont pas proportionnées à la taille de votre pays et à ses capacités militaires», a déclaré, le 18 avril, le général en soulignant que « l’Arabie saoudite ne tiendra pas plus de 48 heures face à nos capacités militaires, c’est la raison pour laquelle ses dirigeants ne devraient pas créer de guerre».

Concernant la résistance de l’Iran aux pressions et aux menaces américaines, le responsable militaire iranien a affirmé que son pays «est dans une position qui lui permet de lutter facilement contre les États-Unis, son plus grand ennemi». Il a par ailleurs ajouté que «notre stratégie consiste à faire face aux USA et non aux pays de la région».

Cet avertissement des dirigeants militaires iraniens vient en réponse aux déclarations que le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, a faites le 29 mars, au Wall Street Journal. Il avait alors appelé la communauté internationale à prendre des sanctions plus sévères contre Téhéran afin d’éviter une confrontation militaire dans la région d’ici 10 à 15 ans.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/862398


 

LORS DU 40e ANNIVERSAIRE DE LA REVOLUTION L'IRAN A PRESENTE LE NOUVEAU SYSTEME DE DCA "KAMIN II"

40ème anniversaire de l’Armée de la République islamique d’Iran: nouveau systéme de défense antiaérien (images)

 Depuis 1 jour  18 avril 2018

parade0

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

 

Rédaction du site

parade0

Au cours de la cérémonie de commémoration du 40ème anniversaire de l’Armée iranienne, l’Iran a présenté le nouveau système de défense aérienne « Kamin II » , a rapporté l’agence de presse officielle IRNA, citée par SPUTNIK-version arabe.

La céremonie a débuté en présence du président iranien Hassan Rohani, du chef d’état-major des Forces armées et d’un groupe de commandants militaires de haut rang près du mausolée de l’Imam Khomeiny.

Le Kamin-2 a été conçu pour détruire des drones à basse altitude. Ce système de défense antiaérien est une version revue du système de défense aérienne Mersad de  moyenne portée, fabriqué par des ingénieurs iraniens en 2010.

8bbb83e4-b06b-4158-ae2c-679f0ec3a5f7

D’autres armes modernes ont également été exposées par l’armée iranienne, notamment les systèmes de défense aérienne S-200 et S-300 russes, ainsi que des systèmes radar, des chars et des véhicules blindés.

Parmi les nouveaux acquis militaires de l’armée iranienne citons la dernière version du char  Zulfiqar  doté de dispositifs blindés ultras sophistiqués et muni de systèmes de feu stabilisateur.

Les forces de l’armée iranienne ont également dévoilé le système de défense antiaérienne auto remorqueur  Bahman , combiné aux canons de mortier 44 mm et capable d’être connecté aux systèmes de traitement image (thermique et nocturne) ainsi qu’aux radars X et KU de défense aérienne.

n3626815-6410437

Autre nouveauté militaire :le Canon  Sedad 23l est un canon de 23 mm automoteur, transportable par des véhicules amphibiens BTR.

Les forces armées ont également exposé lors de cette parade des véhicules de reconnaissance , baptisés Scorpion,dotés de systèmes laser.

Un autre dispositif dévoilé au cours de cette cérémonie est la mitrailleuse  Moharram à haute cadence de tir, 50 mm.C’est une arme conçue pour faire face aux petits missiles de croisière ainsi qu’aux drones.

Le véhicule tactique 6 x 6  Kian  a également été exposé lors de cette parade.

n3626815-6410439

Parallélement, la marine iranienne a présenté ses derniers exploits dans les eaux du golfe Persique et de la mer d’Oman

Un autre défilé de ce type a également été organisé par les forces de la marine iranienne dans les eaux du golfe Persique et de la mer d’Oman, impliquant des bâtiments de guerre de surface et des sous-marins et des destroyers ..

En effet, deux destroyers Alvand, un navire de guerre Tonb, deux navires logistiques Delvar, deux navires Sirik, deux lance-roquettes Nasr, quatre sous-marins Ghadir, six vedettes Shahab et deux croiseurs lance-missiles ont participé à ce défilé militaire.

Rohani: nous n’avons aucune intention d’agresser un territoire quelconque
Au cours de la cérémonie, le président de la République islamique d’Iran a prononcé un discours dans lequel il a affirmé que  » conformément à la Constitution, l’armée doit préserver l’intégrité territoriale, l’indépendance et l’ordre de la république islamqiue de l’Iran. À l’aide des effectifs de l’armée, sans compter les gardiens de la Révolution islamique et les forces de mobilisation populaire (Basij), notre peuple est parvenu à relever les défis et traverser les vicissitudes pendant ces quatre dernières décennies ».

n3626815-6410061

Et de poursuivre : »nous n’avons aucune intention d’agresser un territoire quelconque, encore moins de s’accaparer des ressources des autres pays. Notre pays est grand et dispose de ressources abondantes et notre nation est éduquée et savante ».

Il a ajouté : »Au cours des derniers siècles, l’Iran n’a agressé aucun autre pays de la région et il a toujours couru au secours des peuples opprimés . Nous exhortons les puissances hégémoniques à ne pas transformer la région en une poudrière et à ne pas piller ses ressources en offrant des armes à des pays régionaux « .

« Vos armes ne pourront offrir ni l’indépendance aux pays de la région ni intimider la grande nation iranienne », a-t-il martelé.

M.Rohani a réiteré que  « les négociations politiques et le comportement pacifique restent la seule voie capable de rétablir la paix dans la région et dans le monde. Nous continuons de renforcer notre puissance militaire, tout en poursuivant notre politique de détente. Nos forces armées sont  prêtes à défendre le pays, son indépendance et sa dignité dans n’importe quelle situation ».

Source: Avec Sputnik

https://french.almanar.com.lb/860906


 

LES GARDIENS DE LA REVOLUTION SONT DESORMAIS UN ACTEUR INFLUENT ET INCOUTOURNABLE DANS LES EQUATIONS DE SECURITE EN ASIE DE L'OUEST

Gardiens de la Révolution : nous sommes désormais un acteur influent dans les équations de sécurité en Asie de l’Ouest

 Depuis 42 minutes  19 avril 2018

gardiens_revolution

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Les Gardiens de la révolution ont affirmé jeudi dans un communiqué qu' »ils était devenus un acteur influent dans les équations de sécurité en Asie de l’Ouest », a rapporté l’agence d’informations iraniennes Farsnews.

Dans son communiqué , les Gardiens ont souligné que « depuis l’initiative historique de l’Imam Khomeiny à travers laquelle il a baptisé l’anniversaire de l’Imam Hussein   par la journée des Gardiens de la Révolution, il y a quatre décennies a prouvé aujourd’hui,  la sagesse de cette initiative. Car  les circonstances dans le  pays voire la région sans compter l’attitude de l’odre mondial,  ont accentué l’importance et l’intérêt de cette initiative ».

Le texte poursuit : »en plus de leurs exploits internes, les Gardiens ont évolué aujourd’hui pour devenir un acteur influent dans la région de l’Asie,  . Ils ont renforcé leurs capacités intelligentes et cultivé la logique de la résistance dans la culture politique de la région,ils ont developpé une telle énergie et des capacité pour les peuples victimes des  attaques et sujettes aux menaces de guerre   et au terrorisme takfiriste que ces derniers ne cesseront de leur être reconnaissant à jamais ».

Le communiqué estime que « la défaite de Daech et la mise en échec du projet hégémonique sioniste dans la région, projet qui tentait de voir le jour à travers la provocation de conflits et de guerres , sans compter le takfirisme, sont le résultat du rôle et de la stratégie des  gardiens de la révolution. Mais aussi, cela n’aurait pas eu lieu sans  l’intelligence du guide suprême et sans les brigades alQodset sans  les défenseurs des lieux saints. Sans eux, cette région et l’Iran aussi, aurait servi de plate-forme pour Daech,les États-Unis , leurs alliés occidentaux et certains Etats arabes, afin de pouvoir réaliser leurs plans géopolitiques et stratégiques   en Asie de l’ouest. Sauf qu’aujourd’hui, les parrains de Daesh se sont effeondrés et cherchent désespérement  pour échapper au scandale qui les a frappé.  Sachez que ce grand complot est en fait le résultat des idées, des programmes et des dispositifs d’espionnage et des renseignements ».

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/861885


 

ACCORD DE COOPERATION IRAN/IRAK

Accord de coopération entre l’Iran et l’Irak

 Depuis 11 heures  19 avril 2018

hatami

 Irak - Monde arabe

 

Le ministre iranien de la Défense a déclaré que l’Iran et l’Irak avaient identifié leurs ennemis au cours des combats contre les terroristes de Daech.

En visite à Bagdad, le ministre iranien de la Défense, le général de brigade Amir Hatami, s’est entretenu, mercredi 18 avril, avec le ministre irakien des Communications avec qui il a discuté des récentes évolutions du Moyen-Orient.

Le ministre iranien de la Défense a évoqué les attentats sanglants, perpétrés par le groupe terroriste Daech en Irak, disant que les Irakiens avaient enduré pas mal de souffrance pendant les combats contre les groupes takfiristes et terroristes.

Le général de brigade Hatami s’est ensuite réjoui du rétablissement de la sécurité en Irak, ajoutant que le groupe terroriste Daech avait pratiquement subi un échec cuisant en Irak.

« Nous avons acquis beaucoup d’expérience au cours des combats contre Daech, d’autant plus que l’Iran et l’Irak ont réussi à identifier leurs vrais ennemis et amis ainsi que ceux prétendant lutter contre Daech », a souligné le ministre iranien de la Défense.

Et d’ajouter : « Nombreux sont les États qui prétendent lutter contre le terrorisme, mais qui l’instrumentalisent en effet pour réaliser leurs propres objectifs. »

Amir Hatami a réaffirmé que la République islamique d’Iran ne voulait que du bien aux nations de la région, malgré la campagne d’iranophobie qui la prenait pour cible.

De son côté, le ministre irakien des Communications, Hassan Kadhim al-Rachid, a rendu hommage aux efforts de la République islamique d’Iran et à sa contribution dans la lutte contre les terroristes.

« La position de Téhéran envers l’Irak est une position de principe et stratégique et la nation et le gouvernement irakiens n’oublieront jamais l’aide et l’assistance des Iraniens », a déclaré Hassan Kadhim al-Rachid.

Le ministre irakien des Communications a ajouté que la sécurité de l’Irak et de l’Iran revêtait d’une importance particulière pour celle de la région.

Il a ensuite prôné l’essor du niveau des coopérations irano-irakiennes dans les domaines techniques et ceux relatifs à la défense.

À la fin de cette rencontre, un accord de coopération a été signé entre le ministère iranien de la Défense et le ministère des Communications en présence des deux ministres.

Source: PressTV

https://french.almanar.com.lb/861320


 

L'IRAN COMMENTE LA GUERRE PAR PROCURATION DES USA EN SYRIE

L’Iran commente la décision US de remplacer ses troupes en Syrie par des troupes arabes

 Depuis 1 minute  19 avril 2018

iran1

 Iran - Monde islamique - Moyent-Orient - Syrie

 

no author

L’armée américaine va quitter la Syrie, en se faisant remplacer par les armées arabes. Pour les Iraniens, cela est un signe que Washington «veut faire payer le coût de la guerre» en Syrie à ses alliés dans la région, tout en la continuant par procuration, a déclaré, mercredi à Sputnik, le porte-parole du Comité de sécurité nationale iranien.

«Les États-Unis veulent faire payer» à leurs alliés «le coût, financier et humain, de la guerre en Syrie», et «l’envoi de forces armées arabes en Syrie à la place des forces américaines est une guerre [américaine, ndlr] par procuration», a déclaré, mercredi à l’agence Sputnik, Hussein Nakoui Husseini, porte-parole du Comité de sécurité nationale iranien.

«Les États-Unis veulent que l’Arabie saoudite et les pays qui sont avec elle payent le coût, financier et humain, de la guerre. Pour les américains il s’agit d’appliquer leur théorie qui stipule que la vache grasse ne donne pas uniquement de l’argent, elle fournit aussi des ressources humaines», a déclaré le responsable iranien.

Puis M.Husseini ajoute « ce mouvement évoqué de troupes arabes, s’applique sur le concept de la guerre par procuration» et «l’Arabie saoudite avec sa proposition de participer se lance dans une fuite en avant », a-t-il ajouté.

Le mardi 17 avril, le ministre saoudien des Affaires étrangères a déclaré que Riyad menait des discussions avec Washington sur l’envoi de troupes en Syrie. «Nous menons des négociations avec les États-Unis depuis le début de l’année sur le déploiement des forces de la coalition antiterroriste internationale en Syrie. Mais ces propositions et cette idée ne datent pas d’hier», a indiqué le ministre cité par la chaîne de télévision Al-Ekhbariya.

Le ministre saoudien a rappelé que son pays en avait déjà discuté avec l’administration du Président Barack Obama qui avait finalement décidé de «ne pas prendre de mesures concernant cette proposition».

Le Wall Street Journal avait annoncé mardi que l’administration de Donald Trump souhaitait inviter des forces de certains pays arabes pour qu’elles remplacent le contingent américain en Syrie.

Selon le journal, les troupes des pays arabes devraient œuvrer pour stabiliser la situation dans le nord-est de la Syrie après la victoire sur Daech*. John Bolton, le nouveau conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, aurait contacté à ce sujet le chef des services de renseignement égyptiens, Abbas Kamel.

Mais Yahya Kadwani, vice-président de la commission parlementaire égyptienne, a déclaré à Sputnik que Le Caire ne déploierait ses troupes en Syrie qu’après l’approbation du Conseil de sécurité de l’Onu, mais que le parlement du pays n’avait pas encore examiné ce dossier.

Source: Sputnik

https://french.almanar.com.lb/861841


 

L'IRAN DESAPPROUVE L'ATTITUDE DE L'UE AU MOYEN-ORIENT

Zarif: l’Iran désapprouve l’attitude de l’Europe au Moyen-Orient

Tue Apr 17, 2018 5:55PM

Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des AE.

Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des AE.

Le ministre iranien des Affaires étrangères est rentré à Téhéran ce mardi d’une visite diplomatique au Tadjikistan où il a assisté à la 23eréunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de coopération et de développement économiques (ECDO).

Une réaction qui ne plaira pas aux États-Unis

Au sujet du retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, il a déclaré que la République islamique d’Iran protégerait ses intérêts nationaux au même titre que l’accord lui-même qui assure les intérêts du pays. En cas de retrait, les États-Unis devront s’attendre à une ferme réaction de l’Iran et de la communauté internationale.

« L’accord nucléaire concerne un domaine bien précis, celui du nucléaire. Il ne traite d’aucun autre sujet », a-t-il indiqué.

Il a rappelé que l’Iran avait toujours été critique envers les politiques et la vente d’armes des pays occidentaux dans la région. Et d’ajouter :

« L’Europe et les pays du G5+1 s’accordent pour dire que l’accord nucléaire n’est plus négociable et qu’il ne traite que de la question nucléaire, dont les Américains sont exclus… Lors de la réunion d’hier du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne, il était clair que l’Europe est sceptique concernant les politiques américaines dans ce domaine. Bien sûr, pour notre part, nous décidons en fonction de nos propres intérêts. »

L’Iran désapprouve l’attitude de l’Europe dans la région

« Nous constatons malheureusement que les Européens n’ont pas su se démarquer des politiques suivies par les États-Unis dans la région et adopter une politique indépendante », a-t-il déclaré.

M. Zarif a souligné que les politiques européennes dans la région ont alimenté l’insécurité, la violence et le terrorisme, des fléaux qui ont frappé la plupart des pays d’Europe et de la région.

Décisions prises à la réunion de l’ECDO

Concernant la réunion de l’OCDE à Douchanbé, M. Zarif a indiqué que les activités de l’organisation, en particulier le programme ECO Vision 2025 approuvé lors du dernier sommet d’Islamabad, avaient été passées en revue. 

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/04/17/558844/LIran-dsapprouve-lattitude-de-lEurope-dans-la-rgion


 

IRAN : "SI "ISRAËL" NOUS ATTAQUE, TEL-AVIV ET HAÏFA SERONT EFFACEES DE LA SURFACE DE LA TERRE"

« Si Israël nous attaque, Tel-Aviv et Haïfa seront effacées de la surface de la Terre »

 Depuis 14 heures  13 avril 2018

zul-fikar

 Iran - Monde islamique

 

« Si Israël nous attaque, Tel-Aviv et Haïfa seront effacées de la surface de la terre », a menacé jeudi Ali Shirazi, le porte-parole du guide suprême auprès des Forces Al-Qods, Ali Shirazi, cité par l’agence Fars.

«Si Israël désire poursuivre son existence perfide […] il doit éviter les mesures stupides. S’ils donnent des excuses à l’Iran, Tel Aviv et Haïfa seront détruites»

Cette déclaration vient en réponse aux déclarations du Premier ministre israélien. Ce dernier a appelé, mercredi soir, la République islamique d’Iran de ne pas tester la détermination d’ « Israël ».

Sept conseillers iraniens sont tombés en martyre suite à une agression militaire qui a visé dans la nuit de dimanche à lundi la base aérienne syrienne de Tiyas, ou T-4, située près de la ville de Homs. Le gouvernement syrien, l’Iran et la Russie ont accusé ‘Israël’ d’être responsable de cette attaque.

Le principal conseiller du guide suprême l’Ayatollah Sayed Ali Khamenei, Ali Akbar Velayati, en visite en Syrie, a assuré mardi que « cette attaque criminelle ne restera pas sans réponse ».

Avec Sputnik + médias israéliens

https://french.almanar.com.lb/854698


 

DES AVIONS STRATEGIQUES RUSSES EN IRAN ?

Selon Al-Mayadeen, l’Iran aurait ouvert ses bases à la Russie 

Fri Apr 13, 2018 6:10PM

Une vue de la base militaire aérienne de Nojeh à Hamadan dans l’Ouest iranien. ©Tasnim News

Une vue de la base militaire aérienne de Nojeh à Hamadan dans l’Ouest iranien. ©Tasnim News

La Russie aurait obtenu le feu vert de Téhéran pour déployer ses avions stratégiques en Iran.

Selon la chaîne libanaise Al-Mayadeen, la Russie aurait obtenu le feu vert de Téhéran pour déployer ses avions stratégiques en Iran, et ce, dans le cadre d’une riposte concertée à une action militaire que les États-Unis, le Royaume-Uni et la France s’apprêtent à lancer contre la Syrie sous le prétexte fallacieux d’une supposée attaque chimique à Douma.

Depuis une semaine, les États-Unis ont placé en ordre de bataille leur armada en Méditerranée tout en multipliant les menaces contre la Syrie et ses alliés. L’envoyé spécial du président Poutine a effectué cette semaine une visite inopinée à Téhéran où il a rencontré en tête-à-tête le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale iranien. En 2016, l’Iran avait mis à la disposition de l’armée de l’air russe sa base aérienne de Nojeh dans l’ouest du pays. Cette base a permis aux avions de combat russes de mener des raids contre les terroristes en Syrie.

http://www.presstv.com/DetailFr/2018/04/13/558411/Syrie-avions-stratgiques-russes-en-Iran