APRES LE HEZBOLLAH L'IRAN PIRATE PLUS DE 1800 ORDINATEURS ISRAELIENS

Après le Hezbollah, l’Iran pirate des ordinateurs israéliens
L’équipe du site

Les services de renseignement iranien seraient parvenus à pirater plus de 1800 ordinateurs israéliens, y compris ceux de personnalités importantes parmi les militaires et les hommes politiques et son parvenus à leur dérober leurs informations, y compris les documents, les photos, et la messagerie électronique.

Selon la 10ème chaine de télévision israélienne qui a révélé cette opération de piratage, les Iraniens ont   entre autre violé l'ordinateur personnel de l’ancien chef de cabinet israélien , sans révéler son identité, en plus d'autres ordinateurs appartenant à des experts, des journalistes, des scientifiques dans le domaine de la physique et de l'énergie nucléaire, des responsables d’universités et d’instituts de recherche, ainsi que des experts dans les questions iraniennes.

La television israélienne indique que des experts israéliens ont découvert la brèche, et sont venus à connaître le piercing, et le nom de la partie pénétrante, en se basant sur des fautes commises par les Iraniens. Selon ces experts,  les ordinateurs d'intrusion sont iraniens et l’un d’entre eux s’appelle Yasser Blahi. Il  n'aurait pas agi de sa propre initiative, et aurait été dirigé à travers les prescriptions données par des services renseignements iraniens qui l’auraient chargé de cette mission.

Il est clair que cette partie est les Pasdaran, les Gardiens de la révolution iranienne, croient deviner ces experts.

Le chroniqueur des affaires militaires dans la 10 ème chaine Alon Ben-David, a fait remarquer que la guerre électronique entre l'Iran et le Hezbollah d'une part, et Israël d'autre part, n’est plus un secret.
 
«L’Iran et le Hezbollah déploient de grands efforts pour espionner Israël, les deux protagonistes  se sont concentrés ces dernières années sur des personnalités israéliennes spécifiques, et ils ont réussi à pénétrer leurs ordinateurs », a-t-il précisé.

Il a ajouté que les Iraniens qui « se vantent de leur capacités en électronique et en cybernétique », ont réussi à pirater des centaines d'ordinateurs appartenant à des officiers supérieurs de l'armée israélienne, parmi les dirigeants actuels et anciens.

Les Iraniens auraient arrêté leurs opérations de piratage après avoir réalisé que leurs opérations ont été dévoilées. «Mais ils ont pu obtenir beaucoup d'informations à partir de ces ordinateurs. De même, il semble, qu’une guerre électronique est menée entre les deux parties, Israël et l'Iran, avec comme acteurs des guerriers  assis devant leurs écrans».

L'ancien responsable de l’unité de la défense cybernétique dans l’institution sécuritaire israélienne, Ophir Hassoun, a souligné que les opérations de piratage d'ordinateurs israéliens font partie d'une course interminable aux armements. « Jusqu’à présent, nous avons échoué, bien sûr, ne ce n’est pas par KO, mais nous avons de grandes lacunes dans de nombreux endroits, nous obligeant à œuvrer pour y remédier. »

A son tour, le chroniqueur des affaires sécuritaires dans le journal israélien Yediot Ahronot, Ronen Bergman, a mis l’accent sur la  nécessité de rectifier les erreurs israéliennes dans le domaine cybernétique et de la sécurité de l'information électronique.

«Dans le passé, nous avons sous-estimé dans les capacités du Hezbollah dans le piratage informatique ce qui a conduit à l'embuscade dans la ville d’Ansariyeh, au sud du Liban en 1997, et nous ne devrions pas sous-estimer les capacités des Iraniens dans ce domaine, nous devons faire tout notre possible pour immuniser les ordinateurs israéliens du piratage », a-t-il conclu.

 

Traduit par notre site du journal al-AKhbar
 

 

Source: Médias

11-02-2016 - 16:18 Dernière mise à jour 11-02-2016 - 16:18 | 1490 vus
 
 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau