BOLTON LIMOGE : REACTION IRANIENNE

Représentation iranienne à l'ONU : "Pas de levée des sanctions; pas de dialogue!"

Wed Sep 11, 2019 4:59PM

Majid Takht Ravanchi, Représentant permanent de la République islamique d’Iran auprès des Nations Unies. ©Tasnimnews

Majid Takht Ravanchi, Représentant permanent de la République islamique d’Iran auprès des Nations Unies. ©Tasnimnews

Majid Takht Ravanchi, Représentant permanent de la République islamique d’Iran auprès des Nations Unies, a déclaré mardi que « les évolutions internes de chaque pays relèvent des affaires intérieures de celui-ci. Le limogeage de John Bolton va dans ce sens et nous ne prenons pas position concernant les affaires intérieures des autres pays ».

Le président américain a annoncé, mardi 10 septembre sur Twitter avoir prévenu son conseiller à la sécurité nationale John Bolton qu’il n’avait « plus besoin » de ses services.

Interrogé par l’IRNA au sujet d’un éventuel effet d’apaisement que pourrait avoir cette démission de Bolton sur les autres responsables américaines, M. Takht Ravandi a estimé qu’il était bien trop tôt pour tirer des conclusions.  Bolton était un « Faucon » de l’administration US, un va-t-en-guerre cynique connu pour son extrémisme. « Bolton était connu pour son extrémisme et Trump l’a très bien expliqué », a-t-il néanmoins rappelé.

A priori, le changement de la politique étrangère de Washington dépendra de divers facteurs.

Après le sommet du G7, Donald Trump a explicitement souhaité rencontrer les responsables iraniens, en particulier le président iranien. Son secrétaire d’État Mike Pompeo n’a pas lui non plus exclu une telle possibilité. A cet égard, le Représentant iranien auprès de l’ONU a précisé que « tant que les sanctions illégales et le terrorisme économique contre le peuple iranien ne seront pas stoppés, il sera hors de question d’envisager des pourparlers ».

PressTV-Le message de Trump à l'Iran...

PressTV-Le message de Trump à l'Iran...

Donald Trump change de ton : après avoir évoqué "la fin de l'Iran", s'il y a un conflit avec les États-Unis, le président US promet un avenir radieux aux Iraniens, "sous l'actuel leadership".

« Nous pourrons en parler quand ils lèveront leurs sanctions cruelles. Ce n’est qu’à ce moment-là que nous pourrons reprendre les négociations sur le nucléaire dans le cadre du G5+1 », a-t-il fait savoir.  

Et d’ajouter : « Lors de la conférence de presse d'aujourd'hui, le secrétaire américain au Trésor a également déclaré que la politique de pression maximale se poursuivrait. Alors notre position est bien claire. Les Américains savent que nous n'accepterons aucune pression de plus et que les sanctions contre le peuple iranien sont cruelles et qu’elles doivent être levées. »

Il a réitéré : « Tant que le terrorisme économique à l’encontre du peuple iranien perdura, il sera hors de question d’envisager un dialogue. »

Le limogeage de John Bolton facilitera-t-il un dialogue entre l'Iran et les États-Unis ? A cette question de l’IRNA, M. Takht Ravanchi a déclaré: « Notre politique est bien claire, elle n'a rien à voir avec les changements au sein du gouvernement américain. Si le terrorisme économique ne s’arrête pas, le dialogue ne sera pas non plus possible. »

https://www.presstv.com/DetailFr/2019/09/11/605924/Vu-le-terrorisme-economique-il-est-hors-de-question-de-negocier-avec-les-Etats-Unis


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire