DES DELEGUES IRANIENS EN RUSSIE POUR L'ACHAT DE MISSILES SOL-AIR S-300

 

Une délégation iranienne arrivera à Moscou le 24 août pour participer au MAKS, le Salon aérospatial russe. Cette visite a également pour but d'échanger sur la fourniture de systèmes de missiles antiaériens S-300 russes à l'Iran, selon un représentant du ministère iranien des Affaires étrangères.

Une délégation iranienne se rendra lundi en Russie pour participer au Salon aérospatial, a déclaré un représentant du ministère iranien des Affaires étrangères, interrogé par Sputnik.

Le Salon aérospatial russe MAKS 2015, se tiendra du 25 au 30 août dans la ville de Joukovski, dans la région de Moscou, où les organisateurs attendent plus de 100.000 visiteurs. La délégation iranienne sera composée de militaires, de scientifiques et de spécialistes dans le domaine de l'aviation et de l'espace.

«Lors des premiers jours de la visite de la délégation iranienne, on discutera de la fourniture de systèmes de missiles sol-air S-300 à l'Iran par la Russie. Au retour de la délégation, nous saurons les dates précises de la fourniture», a ajouté le représentant à l'ambassade.

Téhéran attend les S-300 vers la fin 2015

Le ministre iranien de la Défense, Hossein Dekhan, n'exclut pas que les systèmes de missiles antiaériens S-300 soient livrés en Iran vers la fin 2015, d'après l'agence iranienne ISNA.

Rappelons que la Russie et l'Iran ont signé en 2007 un contrat de livraison de systèmes antiaériens S-300 pour un montant d'environ 900 millions de dollars. Cependant, l'exécution de ce contrat a été suspendue en 2010 par le président russe de l'époque Dmitri Medvedev dans le cadre de la résolution 1929 du Conseil de sécurité de l'Onu, qui interdisait de fournir des armements offensifs à Téhéran en raison de son programme nucléaire.

En avril dernier, le président Vladimir Poutine a signé un décret levant l'interdiction de livrer des missiles sol-air S-300 à l'Iran. Le ministre iranien de la Défense a déclaré que dans ce contexte, la signature d'un nouvel contrat n'était pas obligatoire pour que les missiles antiaériens soient livrés en Iran. Moscou, pour sa part, espère qu'un accord sur la livraison des S-300 sera signé la semaine prochaine.

Source : Sputnik et rédaction

24-08-2015 | 13:34

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau