DISCOURS DU PRESIDENT ROHANI SUR L’ACCORD NUCLEAIRE

Le violateur de l’accord nucléaire sera le grand perdant

Wed Jul 13, 2016 4:21PM

Hassan Rohani, président de la République islamique d’Iran, lors d’une session du cabinet, le mercredi 13 juillet 2016. ©president.ir

Hassan Rohani, président de la République islamique d’Iran, lors d’une session du cabinet, le mercredi 13 juillet 2016. ©president.ir

A l’occasion de l’anniversaire de la signature de l’accord nucléaire, le président de la République islamique d’Iran a déclaré que la violation du Plan d’action conjoint irait au détriment de toutes les parties.

« Quiconque commence à violer le Plan d’action conjoint sera le grand perdant de l’échiquier international », a déclaré Hassan Rohani.

Mercredi 13 juillet, le président de la République islamique d’Iran, Hassan Rohani, a prononcé un discours à l’occasion du premier anniversaire de la signature du Plan d’action conjoint, lors d’une session du cabinet.

« Le Plan d’action conjoint garantit les intérêts de tous les pays et contribue à l’établissement de la paix, de la sécurité et de la stabilité du monde. La violation de cet accord sera au détriment de toutes les parties et quiconque se permet de le bafouer sera un grand perdant sur l’échiquier international. Le Plan d’action conjoint pourrait être à l’origine du développement de l’Iran, de la stabilité du Moyen-Orient et de la sécurité du monde. Il est donc indispensable que toutes les parties en tirent des profits conformément à leurs intérêts nationaux et la logique. Il faut que les Iraniens bénéficient de l’atmosphère favorable du post-accord et qu’ils l’exploitent, à la faveur de l’unité et de la solidarité, pour donner un coup de pouce au développement du pays et à la création d’emploi pour les jeunes. Dans cette ambiance plus paisible, nous avons la capacité de suivre plus rapidement nos activités économiques, défensives et techniques. Le jour où nous avons finalement conclu l’accord nucléaire, le monde entier a découvert la puissance politique des Iraniens, une puissance et une capacité qui leur ont permis de défendre leurs droits via le dialogue. Non seulement sur le champ du conflit mais en plus sur la scène politique, juridique et technique, nous sommes en mesure de défendre les droits de la nation iranienne. Si jamais le groupe 5+1 veut se débarrasser de ses engagements, nous aurons la capacité de revenir au point favorable dans les plus brefs délais. La conclusion du Plan d’action conjoint nous a permis de neutraliser les menaces des sanctions qui pesaient sur la nation iranienne. Le dossier nucléaire de l’Iran chez le Conseil de sécurité des Nations unies risquait de baliser le terrain à une offensive militaire contre l’Iran mais les négociations nucléaires ont balayé tout prétexte du militarisme. C’est grâce au Plan d’action conjoint que les embargos ont été annulés et que nous avons la capacité de promouvoir notre puissance défensive et militaire ».

Une session du cabinet iranien, le mercredi 13 juillet 2016. ©president.ir      

Hassan Rohani a ensuite tenu à remercier les responsables impliqués dans l’aboutissement des négociations nucléaires et aussi tous les médias pour avoir initié l’opinion publique aux divers angles des négociations.

  • http://presstv.com/DetailFr/2016/07/13/475037/Le-violateur-de-laccord-nuclaire-sera-le-grand-perdant

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau