FERME SOUTIEN DE L'IRAN A LA SYRIE FACE AUX TERRORISTES ET AUX SIONISTES

 

Le général Mohammad Reza Nakdi, chef du Bassidj en Iran, a indiqué dans une interview accordée à Al-Ahednews que le monde était depuis des années la scène d’un terrorisme international sans précédent, marqué par des crimes hideux commis par les terroristes.

Il a accusé des pays et des gouvernements pro-occidentaux  de soutenir ces terroristes et leurs actes.

Il a dans ce contexte précisé  que les Etats-Unis ont décidé, suite à l’échec de leurs plans durant les dernières années, de former des groupes armés qui déstabilisent la sécurité de la région et sèment la division dans les rangs des Musulmans. Il a estimé que les groupes terroristes avaient une autre mission consistant à ternir l’image de l’Islam en occident, notant Le chef du Bassidj, le général Nakdi: Nous n’abandonnerons pas la Syrie face aux terroristes et aux sionistes.que ces terroristes étaient les militants de l’entité sioniste dans une guerre non organisée.

«Daech» un mouvement américano-sioniste

«La continuité de la guerre ou son arrêt n’est point tributaire des développements  politiques en Syrie mais plutôt des ordres donnés par les Etats-Unis et les sionistes. En effet, la meilleure mesure qui pourrait empêcher ce fait, consiste en une position unanime prise par le monde islamique qui doit qualifier Daech de mouvement américano-sioniste», a-t-il indiqué.

Et de poursuivre: «Nous avons une expérience dans ce contexte. Lorsque l’Iran était la cible d’attentats terroristes dans les premières années qui suivirent la victoire de la Révolution islamique, l’Imam Khomeiny a réussi à éliminer  les terroristes après les avoir qualifiés de pro-américains».

Le chef du Bassidj a rappelé que lors des pourparlers de Vienne, les terroristes étaient une majorité durant la conférence puisque le gouvernement syrien y était absent et que les pays qui soutiennent ce dernier étaient aussi une minorité. Sur ce, on ne pourrait adopter les résolutions de cette conférence.

A la question sur les origines des opérations  terroristes en France, le général Nakdi a noté que les forces de la Résistance  veulent améliorer les conditions des sociétés et aider les populations, contrairement aux terroristes qui tuent les innocents dans les rues. Il a estimé que les groupes terroristes étaient soutenus par des services de renseignements étrangers  qui planifient les attentats pour des fins politiques.

Selon les propos du général, les plans des SR étrangers avaient pour but d’exploiter les attentats perpétrés en France pour imposer des positions à ce pays et aux populations européennes et créer les alibis pour mener de nouveaux massacres contre les musulmans quelque part dans le monde et de ce fait, paver la voie à de telles exactions.

Concernant la présence iranienne et l’intervention russe en Syrie, le chef iranien a expliqué que le rôle  de l’Iran était de fournir les conseils. «Dans certains cas, nous proposons le recours à nos expertises sur les fronts. Cependant, la présence iranienne est une réponse à une demande officielle du gouvernement syrien. Nous ne pouvons abandonner la Syrie seule en face des sionistes. On remarque tous comment les terroristes sont hospitalisés dans les hôpitaux sionistes et comment les responsables de l’entité ennemie leur rendent visite et leur assurent les équipements  et les fonds», a-t-il expliqué.

Le chef iranien a appelé à aider le peuple syrien dans la lutte antiterroriste. Il a de même confirmé que son pays ne s’opposait pas à l’assistance russe, notant que Moscou était aux côtés du droit du peuple syrien qui subit une guerre terroriste soutenue par les forces occidentales. Un fait qui exige le soutien de ce peuple.

Le Hezbollah affronte les takfiristes

A propos du rôle de la Résistance islamique dans la confrontation des takfiristes, le général Nakdi a indiqué que l’intervention du Hezbollah en face des takfiristes prouvait l’intelligence  du parti. «Si le Hezbollah ne menait pas cette bataille, les takfiristes auraient été en train de tuer les chiites, les chrétiens  et les sunnites non wahhabites», a-t-il jugé. Il a souligné que la condition sécuritaire  stable au Liban était due  au rôle du Hezbollah. «Du fait, nous devons la stabilité aux martyrs de la Résistance  qui ont consenti le sacrifice suprême  en notreLe chef du Bassidj, le général Nakdi: Nous n’abandonnerons pas la Syrie face aux terroristes et aux sionistes. faveur».

L’Iran poursuit son soutien à la cause palestinienne

Quant à l’Intifada en Palestine, le général Nakdi a appelé les Palestiniens à bien distinguer entre l’ennemi et l’ami. Il a expliqué que ceux qui fournissaient les aides financières n’étaient pas nécessairement des amis du peuple palestinien. Il a expliqué que ces sommes pourraient être dépensées dans le but d’éloigner le Palestinien de la voie de la résistance. Un fait qui nécessite la vigilance. «Nous connaissons la vérité des deux gouvernements sionistes au Qatar et en Arabie. Ces deux gouvernements pillent les fonds provenant des recettes du pétrole et du Gaz, et les dépensent en faveur de l’occident et des sionistes», a-t-il martelé.

Il a dans ce contexte rappelé que lors de la victoire de la Révolution islamique, l’ambassade sioniste a été fermée et celle de la Palestine a été ouverte. «Depuis lors, notre peuple célèbre la journée  mondiale d’Al-Qods et collecte les aides financières aux Palestiniens opprimés. De fait, en dépit du prix élevé qu’elle paie, la République islamique poursuivra toujours son attachement et son soutien à la cause palestinienne».

Le chef militaire iranien a souligné que l’Intifada de la Cisjordanie était un mouvement béni et constituait un éveil qui ne peut être  éteint. «Ce soulèvement se poursuivra grâce aux victoires de la résistance à Gaza et aux trois guerres qui ont relevé le moral du peuple palestinien. Ces guerres ont prouvé que la résistance est capable de remporter la victoire devant l’ennemi».

Le général a appelé à armer la Cisjordanie tout comme Gaza puisque si elle était bien équipée en armes, l’entité sioniste aurait disparu, vu l’existence de lieux stratégiques des sionistes dans ce lieu.

Le Yémen, un lieu stratégique que les Américains veulent dominer

En réponse à une question sur l’offensive saoudienne contre le peuple yéménite, le général Nakdi a affirmé que l’Arabie combattait par procuration à la place des Etats-Unis et de l’entité sioniste contre le peuple yéménite opprimé. Selon lui, c’était l’arrivée au pouvoir d’un mouvement hostile aux Etats-Unis et au sionisme qui est à l’origine de cette offensive. Un mouvement qui considère le peuple yéménite comme seul décideur de son sort, ce qui provoque la crainte de ses ennemis.

D’après le général Nakdi, l’offensive saoudienne contre le Yémen assure d’énormes bénéfices aux Etats-Unis qui vendent  leurs armes au Royaume pour tuer les innocents du Yémen.

«En effet, l’Economie américaine est en déficit. Pour cette raison, les Etats-Unis pillent les revenus du pétrole et les ressources de la région, notamment de l’Arabie. En plus, laLe chef du Bassidj, le général Nakdi: Nous n’abandonnerons pas la Syrie face aux terroristes et aux sionistes. permanence des guerres entre les Musulmans, sert les intérêts des sionistes et des Américains», a-t-il ajouté.

Les responsables US, non favorables à l’accord nucléaire

En ce qui concerne l’accord nucléaire conclu entre la République islamique et le G5+1, Nakdi a mis en doute la crédibilité de l’administration américaine dans la mise en œuvre de l’accord. Il a rappelé dans ce contexte l’accord signé en Algérie entre l’Iran et les Etats-Unis en 1981. En ce moment, Téhéran avait exécuté tous ses engagements aux moments où l’administration américaine  a manqué aux siens.

Selon ses propos, les responsables américains ne veulent pas de solution suite au récent accord, mais œuvrent plutôt pour mettre la main sur le peuple iranien, son économie et son pétrole.

 Le Bassidj, un rôle et des capacités exceptionnelles

Interrogé enfin sur le rôle des forces du Bassidj dans la lutte contre les outils de l’arrogance dans le monde, il a affirmé que le Bassidj était une force exceptionnelle dans le monde islamique, vu la fermeté et le courage de ses membres. Il a donné comme exemple les exploits du militant Mohammad Jaldawi, tombé en martyre il y a plusieurs années, après avoir protégé les fidèles dans une mosquée, contre un terroriste kamikaze qui a tenté de faire sauter la mosquée dans la ville de Zahadane, dans l’Est de l’Iran.

«Depuis quelques jours, j’ai visité les camps où les membres du Bassidj mènent des manœuvres militaires. Ces jeunes hommes n’avaient qu’une seule demande: aller en Syrie. Ce fait prouve qu’ils sont prêts au martyre et ne craignent point les kamikazes terroristes et les ennemis», a conclu le général Nakdi.

Source: Al-Ahednews, traduit par l'équipe du site

01-12-2015 | 12:58
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau