IRAN/CHINE : LE PACTE "HYPERSONIQUE"?!

tourtaux-jacques Par Le 29/04/2022 0

Dans IRAN

Les dessous de la visite du ministre chinois de la Défense en Iran

Thursday, 28 April 2022 1:56 PM  [ Last Update: Thursday, 28 April 2022 1:56 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le ministre chinois de la Défense et le chef de l'état-major iranien (IRNA)

Est-ce un hasard si l'un des hauts commandant du CGRI, et ex président de la commission de la sécurité nationale au Parlement irakien, le général Kothari révèle juste 48 heures après l'énigmatique visite du ministre chinois de la Défense à Téhéran où il s'est fait accompagner d'une très haute délégation, les capacités balistiques "intercontinentales" acquises dès 2011 par l'Iran? Plus d'un répondrait par négation en ces temps de pré troisième guerre où le président Poutine en a été pas plus tard qu'hier soir à évoquer le possible recours de la Russie à des armes dont elle n'est pas forcément fière mais qui pourrait s'activer si les USA continuent à chercher à faire enliser la Russie en Ukraine tout en s'efforçant d'étendre la guerre à d'autres partie de l'Europe comme en Moldavie et tout ceci sur fond d'une guerre économique sans merci contre le rouble, m^me si dans cette guerre -ci , l'Amérique et ses alliés se sont comportés en total kamikaze mus qu'ils sont par la volonté de faire noyer les Russes et eux-mêmes avec.

L'armée chinoise fait appel à l'Iran?

L'armée chinoise fait appel à l'Iran?

La Russie et la Chine ont besoin de l'Iran

Ce genre de révélation de la part de l'Iran alors même que le premier général de l'empire chinois arrive à Téhéran, un empire non seulement  économique mais aussi militaire et forte des arsenaux de missiles hypersonique et transcontinentaux de tout genre est d'autant moins anodine qu'en Ukraine, les Yankee ont surtout miné l'un des tançons de la fameuse route de la soie tout comme le Pakistan il y a quelques jours en décapant le gouvernement pro chinois d'Imran Khan et mettant à sa place Sahrif, l'Américain. Signe des temps, c'est le port de Karachi et partant le Gawadar qui ont été il y a deux jours le théâtre du premier attentat anti chinois post Sharif avec quatre ressortissants chinois de tués.

A Téhéran donc le ministre chinois de la Défense sont chef d’état major et les hauts commandants qui l'ont accompagné et qui ont tous rencontré le président, le ministre iranien de la Défense et le ministre des AE, il devrait y avoir question de bien plus que le pacte stratégique Iran-Chine de 25 ans qui a tout au long de 2021 avait fait les choux gras des analystes transatlantiques. De quoi pourrait-il être question? Plus d'un répondrait d'alliance désormais vitale,  nécessaire entre un axe sino-russe qui à équidistance de force avec les USA et la guerre en Ukraine le prouve a besoin d'un "plus" pour faire basculer cette équation d'égale à égale de son côté. Car soit dit en passant les tentatives US destinées à couper la route de la soie se poursuivent non seulement dans le pré carré européen de la Russie mais aussi en Syrie, en Irak, au Yémen, au Liban .., bref  dans la contrée de la Résistance. 

Quel a été le contenu des entretiens entre le ministre chinosi de la Défense et ses hôtes iraniens? 

ICBM: l'Iran franchit des pas de géant

ICBM: l'Iran franchit des pas de géant

Peut être entre autre chose ce "ICBM" iranien dont le monde a appris l'existence  le 25 avril : Lors d’une réunion du lundi 25 avril sur les locaux de l’ancienne ambassade américaine à Téhéran le commandant Esmaïll Kowthari a dit  : « En 2011, l'Iran a déjà été au seuil d'accéder à la technologie des missiles balistiques intercontinentaux ».

En savoir plus: Pourquoi l'Iran a une si confiance en soi lors des pourparlers de Vienne?

Le commandant  a cependant refusé de donner plus de détails en cette matière. Toujours est il que ce genre de missile qui parcourant plus de 5 500 kilomètres, la Chine, l'une des plus vieux partenaire militaires de l'Iran en en développe les meilleurs et n'hésiterait pas à coopérer dans ce domaine avec l'Iran. Quels autres sujets ont été abordés? Le ministre iranien de la Défense, le général de brigade Mohammad-Reza Ashtiani, s'est dit lors de son rencontre avec le général Wei Fenghe préoccupé par la montée des crises sécuritaires mondiales et a souligné la nécessité de contrer l'hégémonie américaine dans le monde en renforçant le multilatéralisme. Il a tenu ses propos lors d'une réunion avec son homologue en visite à Téhéran ce mercredi.

L'armée chinoise fait appel à l'Iran?

L'armée chinoise fait appel à l'Iran?

La Russie et la Chine ont besoin de l'Iran

Il s'est dit préoccupé par l'augmentation des crises de sécurité dans le monde, affirmant que "nombre d'entre elles sont enracinées dans les politiques expansionnistes et hégémoniques de l'Occident et des États-Unis qui abusent des failles de sécurité dans le monde" : « Les défis et les menaces de sécurité communs peuvent être résolus grâce à l'interaction entre les pays indépendants qui s'opposent au processus d'unilatéralisme dans le monde. L'expérience historique a montré que dans toutes les régions du monde où les États-Unis ont une présence militaire, non seulement ils n'ont pas apporté la stabilité et la sécurité, mais ils ont créé une vague d'insécurité, d'instabilité, de discorde, de pessimisme, de guerre, de destruction et de déplacement ».

En allusion aux services rendus par l'Iran dans la lutte contre le terrorisme, il a souligné le rôle constructif et stabilisateur de l'Iran dans le rétablissement de la sécurité dans la région. Soulignant la politique stratégique de l'Iran dans la région du golfe Persique, qui est basée sur la création de sécurité indigène et endogène ; il a insisté sur la nécessité de pourparlers de sécurité entre les pays de la région.

Pakistan: la Chine se venge déj

Pakistan: la Chine se venge déjà

La teneur des discussions tourne doc autour du terrorisme et partant des projets americains destinés à saper la puissance chinoise et celle de la Résistance. Et quelle a été la réponse du ministre chinois de la Défense? Il  a décrit pour sa part les actes unilatéraux et hégémoniques américains comme étant à l'origine de nombreuses guerres et troubles dans le monde, affirmant que la coopération entre les forces armées iraniennes et chinoises jouera un rôle important pour contrecarrer ces actions et lutter contre le terrorisme.

Lire plus: La Chine et la Russie s'engagent aux côtés de l'Iran

Critiquant les actions unilatérales des États-Unis qui ont provoqué l'insécurité et l'instabilité dans le monde, les deux parties ont examiné les moyens de renforcer la défense et la coopération militaire et ont évalué le développement de la coopération bilatérale comme un moyen efficace de renforcer la stabilité régionale et mondiale.

Bref l'heure semble avoir été à des coordinations en matière de lutte contre l’Amérique alors m^me que celle-ci devenue totalement folle pousse m^me à la guerre atomique. Et si l'ordre des débats avait contenu une carte choc genre la mise échec et mât de la partie occidentale au cours des négociations nucléaires  Iran/Occident qui s'enlise à Vienne? Quel genre de carte maîtresse? Un ICBM iranien appuyé par la Chine qui puisque l'Iran est un Etat au seuil de nucléaire ne contrevient en rien le droit internationale. Surtout depuis que tout le monde en occident parle de bombes nucléaires comme si celles-ci faisaient partie des armes conventionnelles. 

Le moteur de cet ICMB l'Iran le possède déja. Le 13 janvier 2022, une vidéo a été mise en ligne sur la chaîne YouTube d'IMA Media montrant des images d'un test du moteur spatial iranien à combustible solide "Raafe". 

 

Selon le général Amir-Ali Hajizadeh, commandant en chef de l'unité aérospatiale du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) le test a été couronné de succès.  Il a déclaré que c'était la première fois que l'Iran utilisait une fusée à combustible solide plutôt qu'une fusée à combustible liquide. Il a déclaré que l'Iran produirait des moteurs de fusée plus légers dans d'autres projets spatiaux. Il a souligné que le porte-satellite était fait d'un matériau composite au lieu de métal, ce qui, selon lui, était "rentable". Le général Hajizadeh a déclaré que l'Iran poursuivait fermement ses objectifs dans l'industrie aérospatiale et satellitaire.

Le nouveau moteur à combustible solide, baptisé «Raafe», possède un fuselage en composite non métallique, ce qui augmente l'énergie et entraîne des économies considérables sur les coûts correspondants. Raafe peut supporter une pression allant jusqu'à 100 bars. L'utilisation de fibre de carbone dans la construction du fuselage réduit considérablement le poids mort du moteur et fournit un rapport de rapport structurel d'environ 10%, ouvrant la voie à la construction de moteurs de missiles et de fusées légères avec un rapport de masse élevé. Selon les images, le test a été effectué sur une plate-forme horizontale de test de combustible solide aux coordonnées 36°13'03.7″N 55°21'44.0″E dans la base de Shahroud. 

 

IRGC commander: Iran successfully tests its first satellite carrier operating on solid fuel

IRGC commander: Iran successfully tests its first satellite carrier operating on solid fuel

The commander of Iran Islamic Revolution Guards Corps (IRGC)’s Aerospace Division says the country has mastered the technology of satellite carriers and has launched its first such carrier using solid fuel.

Et puis en terme du corps de l'ICBM, cela fait un bon bout temps que l'Iran a commencer à adapter certains modèles de ses missiles à ce genre d’exigence. Quels ont été ces changements ?

 

L'augmentation de la longueur de certains de ses missiles, comme Zolfaghar  dans la partie de propulsion et avant le bloc de guidage et de contrôle. Cette augmentation de longueur peut être estimée à environ un demi-mètre. ce qui donne lieu à une hausse de plus de 32 500 centimètres cubes du volume du missile Zofaghar par rapport aux modèles précédents. Un autre point très important est la déformation du nez du missile Zolfaghar  de l'état pointu à l'état incurvé ou émoussé. C'est une forme  utilisée lorsque la vitesse du missile est hypersonique (supérieure à 5 fois la vitesse du son) et pour réduire la chaleur produite à ces vitesses , la solution consiste à augmenter la courbure de la pointe du nez... et puis l'erreur du missile Zolfaghar est de moins de 10 mètres.. Avec tout ceci on est presque arrivée au but... 

http://french.presstv.ir/Detail/2022/04/28/681139/Iran-ICBM-Combustible-solide-Raafe-Missiles-intercontinentaux-

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire